LES CAMPS PARACHUTISTES

Thierry d’Argenlieu

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

10012012

Message 

Thierry d’Argenlieu




Thierry d’Argenlieu
Né le 7 août 1889 à Brest, Thierry d’Argenlieu est marin, religieux et résistant français. Fait prisonnier en 1940, il s'évade trois jours plus tard et rejoint le général de Gaulle à Londres.
Chef d'état-major des Forces navales françaises libres en juillet 1940, il participe à l’expédition de Dakar et de la campagne du Gabon. Revenu à Londres en 1943, il est nommé chef des Forces Navales en Grande-Bretagne le 19 juillet, puis vice-amiral en décembre 1944.
Le 16 août 1945, le général de Gaulle le nomme Haut-commissaire de France et Commandant en chef pour l'Indochine, avec pour mission de rétablir l'ordre et la souveraineté française dans les territoires de l'Union indochinoise et de mettre en place une fédération des peuples de la péninsule. Il y retrouve le général Leclerc. Les deux hommes n’ont pas la même position sur l’opportunité et la nature des négociations avec Hô Chi Minh et leur mésentente conduira au départ de Leclerc en juin 1946.
D’Argenlieu accepte mal les accords Hô Chi Minh-Sainteny du 6 mars 1946 qui reconnaissent la république du Vietnam dans le cadre de l’Union française, accords qu’il qualifie en privé de " Munich indochinois ". Il proclame une République de Cochinchine début juin 1946, alors qu’Hô Chi Minh est parti en France pour la conférence de Fontainebleau, accompagné par le général Raoul Salan.
Après l’échec de la conférence de Fontainebleau les heurts avec le Vietminh se multiplient. En particulier en novembre 1946 à Haïphong où après un ultimatum, rejeté par le Vietminh, exigeant l’évacuation de la ville, la marine française est conduite à ouvrir le feu pour rétablir le calme. L'objectif militaire est provisoirement atteint, mais les tentatives de bâtir des structures politiques nouvelles se heurtent à l’exigence d'Hô Chi Minh d’obtenir l’indépendance sans
conditions d’un Vietnam unifié, et à la volonté du Haut-commissaire de le maintenir dans l’Union française tout en tenant compte de la spécificité de la Cochinchine. Le 19 décembre 1946, le Vietminh décide l’insurrection générale et attaque par surprise Hanoï. C’est le début d'une guerre qui va durer huit ans.

Bien que son action soit controversée, l'amiral d'Argenlieu sera maintenu à son poste sous les gouvernements de Félix Gouin, Georges Bidault et Léon Blum. Il sera finalement remplacé le 5 mars 1947. Retiré définitivement au Carmel, il mourra à Brest, le 7 septembre 1964.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Thierry d’Argenlieu :: Commentaires

avatar

Message le Mer 11 Jan 2012 - 0:33 par AMARANTE


portrait officiel


l'Amiral à Orly avec la presse

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 11 Jan 2012 - 1:00 par AMARANTE

archives de l'Amiral Thierry d'Argenlieu
Les papiers de l'amiral Georges Thierry d'Argenlieu (1889-1964) ont été confiés par
ses héritiers aux Archives nationales en 1991. Les pièces ainsi mises à la disposition
des chercheurs couvrent la quasi totalité des activités de celui qui fut, en religion, père
Louis de la Trinité. Elles forment un fonds de 6, 4 mètres linéaires coté 517 AP. Les
dates des documents conservés vont de 1926 à 1964, avec une écrasante majorité de
pièces datées des années 1941 à 1947.
Fichiers joints
517-AP.pdf (344 Ko) Téléchargé 330 fois

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 11 Jan 2012 - 1:04 par Lothy

Excellent document !....

Beau cadeau de la part de la famille de l'amiral d'Argenlieu... Et de la lecture en perspective.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 11 Jan 2012 - 11:35 par Helcat

l'Amiral d'Argenlieu a fait une belle carrière de Militaire et de diplomate, les ordres qu'ils recevait n'allait pas toujours dans le sens que l'histoire aurait du suivre, mais qui pouvait-il ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 11 Jan 2012 - 16:22 par Invité


Ecole de guere , ecole de paix , la guerre , curieux !!!!!

Il prend l'habit de religieux carme en tant que Louis de la Trinité au couvent d'Avon en 1920 et prononce ses premiers vœux le 15 septembre 1921. Après quatre années d'études dans les facultés catholiques de Lille, il est ordonné prêtre à Lille en 1925.
La Province des Carmes de Paris ayant été restaurée le 11 février 1932, il est nommé supérieur provincial de Paris en 1935.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum