LES CAMPS PARACHUTISTES

Adieu Aldo

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

30012012

Message 

Adieu Aldo




Notre ami Arcimboldo me signale par mail la disparition d'un grand Ancien - soldat de l'ombre à Pornic, survenue le jour de ses 97 ans.. Il était connu sous le pseudo de Aldo.

Il sera porté en terre demain...

Si l'un d'entre vous peut nous parler de cet "Inconnu" qui mérite tout notre respect et notre gratitude, ce serait évidemment très intéressant..

A sa famille et ses proches, j'adresse mes sincères condoléances....

Qu'il repose en Paix !

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4777
Points : 29889
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Adieu Aldo :: Commentaires

avatar

Message le Lun 30 Jan 2012 - 16:19 par Lothy

Aldo Boccone natif de Prâ en Italie, a effectué une carrière admirable dans l’armée française, mais "dans l'ombre". Ses missions lui ont valu nombre de médailles (Officier de la légion d’honneur, Commandeur de l’ordre national du Mérite…).

Pourtant, il n’en a retenu qu’une seule : celle de la Jeunesse et des Sports. Adepte de la gymnastique, plongeur, natation, moto… c’est dans le sport qu’il a commencé par se distinguer. Il fut à simplement 19 ans, le plus jeune diplômé du monitorat d’éducation sportive de Joinville.
Mais c’est au rugby qu’il a voué une passion sans bornes. Sa première licence au Stade dijonnais (son club de toujours), il l’aura en poche à 15 ans en 1930. « A l’époque, il n’y avait pas de catégories d’âge. Je me suis retrouvé dans la quatrième équipe, avec des gars de plus 30 ans à la figure cabossée », rappelait-il dans nos colonnes à l’occasion de ses 90 ans. « Le rugby m’a formé, m’a sauvé la vie », avouait-il encore.

Source : Le Bien Public - Merci Arcim

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 30 Jan 2012 - 17:15 par Charbonnier

Educateur depuis de nombreuses années, Aldo Boccone, figure emblématique du Stade dijonnais s’est éteint au matin de son 97 e anniversaire.


Aldo Boccone (g) posait en 2005

«C’était notre phare », glisse un fidèle du Stade dijonnais. L’image est belle. Aldo Boccone qui est décédé subitement vendredi matin en Vendée était effectivement une légende du club et des terrains d’Ovalie. Mais pas seulement…

Blagueur à ses heures – “il aurait pu réaliser une carrière de comique parce que quand il racontait ses histoires, c’était à mourir de rire”, prolonge ce proche –, le natif de Prâ en Italie, a également effectué une carrière admirable dans l’armée française. Ses missions lui ont valu nombre de médailles (Officier de la légion d’honneur, Commandeur de l’ordre national du Mérite…). Pourtant, il n’en a retenu qu’une seule : celle de la Jeunesse et des Sports. Adepte de la gymnastique, plongeur (champion de Côte-d’Or au tremplin de 3 m), natation, boxe (cinq combats amateurs en poids léger), moto… c’est dans le sport qu’il a commencé par se distinguer. Il a d’ailleurs été à simplement 19 ans, le plus jeune diplômé du monitorat d’éducation sportive de Joinville.

Mais c’est au rugby qu’il a voué une passion sans bornes. Sa première licence au Stade dijonnais (son club de toujours), il l’aura en poche à 15 ans en 1930. « A l’époque, il n’y avait pas de catégories d’âge. Je me suis retrouvé dans la quatrième équipe, avec des gars de plus 30 ans à la figure cabossée », rappelait-il dans nos colonnes du 17 février 2005 à l’occasion de ses 90 ans. « Le rugby m’a formé, m’a sauvé la vie », avouait-il encore.

Éternellement jeune

Généreux dans l’âme, Aldo Boconne a reçu de ce sport des valeurs qu’il a tenu à transmettre. Aussi auprès des tout petits, il était encore présent il y a six ans. « J’ai entraîné tout le monde sauf les filles. Ma femme n’a jamais voulu ! », poursuivait-il avec pas mal d’humour. Sillonnant les écoles afin de prêcher la bonne parole et ses valeurs, cet humaniste a aimé aussi surprendre. Il pouvait ainsi débarquer aux entraînements avec son blouson d’aviateur rappelant que le pilotage n’avait plus de secret pour lui…

Déroutant, attachant, pétillant, marrant […], les adjectifs sont pléthores pour qualifier “le phénomène” Aldo Boccone qui reste à tout jamais inclassable.

Souce Le Bien Public

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum