LES CAMPS PARACHUTISTES

LA MEDAILLE MILITAIRE

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

31012012

Message 

LA MEDAILLE MILITAIRE




LA MEDAILLE MILITAIRE

Cette décoration est spécifique aux militaires, elle a pour but d’honorer les blessures, les actes de bravoure et les années de service des sous-officiers et des hommes de troupe. Médaille militaire

Elle s’obtient de trois manières :
A titre normal :
- Les militaires cités individuellement à l’ordre de l’armée ou de corps d’armée ou titulaire d’au moins deux citations individuelles avec attribution de la valeur militaire ou de la croix de guerre, ou ayant reçu une ou plusieurs blessures.
- Le personnel militaire comptant au moins huit annuités et titulaire d’au moins une citation individuelle avec attribution de la valeur militaire ou de la croix de guerre et accompagnée d’au moins une décoration : médaille de la résistance, des évadés, du service volontaire de la France libre ou la croix du combattant volontaire.
- les retraités de l’armée active totalisant plus de 15 ans de service actif et titulaires d’une citation individuelle avec attribution de la valeur militaire ou de la croix de guerre.

A titre exceptionnel :
- Les retraités du service actif au grade d’adjudant ou équivalent ou les maréchaux des logis chef de gendarmerie avec au moins 29 ans de service actif.
- Les militaires blessés en service commandé avec un taux d’invalidité d’au moins 65%
- Les candidats nommés ou promus dans les ordres nationaux dans la mesure où leurs titres et services méritent une nouvelle récompense.
- A titre étranger : les militaires étrangers ayant servi dans l’armée française peuvent soumettre leur proposition dans les mêmes conditions que les militaires français.

Les propositions des militaires d’active sont transmises par la voie hiérarchique.

Les personnels, qui n’appartiennent pas à l’armée active, doivent faire acte de candidature auprès de l’autorité qui détient leurs pièces matricules, à l’exception des mutilés de guerre titulaires d’une pension d’invalidité au moins égale à 65%, qui doivent adresser directement leur demande au cabinet du ministre de la Défense – Bureau des décorations.

Pour plus d’informations, vous pouvez vous adresser au bureau de gestion de la Médaille militaire auprès de la Grande Chancellerie de la Légion d’honneur.

"source fédération Maginot"

_________________
Dans les révolutions, il y a deux sortes de gens : ceux qui les font et ceux qui en profitent.
avatar
AMARANTE
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 834
Points : 26549
Réputation : 2127
Date d'inscription : 26/10/2011
Age : 60

http://www.campidron.fr

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

LA MEDAILLE MILITAIRE :: Commentaires

avatar

Message le Lun 29 Oct 2012 - 12:36 par jev

Je m’adresse à vous suite à un courrier du ministère de la défense (service médaille militaire) qui rejette ma demande d’attribution de la ‘’médaille militaire’’. 
La raison évoquée : est que je ne remplis pas les conditions fixées par la circulaire : n° 5200/DEF/CAB/SDBC/DECO/B du 30 avril 2012.
Je tiens à rappeler que la médaille militaire créée par Louis-Napoléon, Prince-Président, le 22 janvier 1852 était destinée afin d’honorer les actes de courage, les blessures, ainsi que les années de bons et loyaux services de la part de tout militaire, gradé ou pas. Donc, pour les hommes de troupe, les sous-officiers et officiers de tous grades.

Je m’appuie donc sur les textes réglementaires suivants :
Décret du 22 janvier 1852 – Décret du 29 février 1852 – Décret du 28 novembre 1962 –
Décret n° 65-685 du 18 mai 1965 – La circulaire n° 2774 du 14 février 2002.

En ce qui concerne la circulaire n° 5200/DEF/CAB/SDBC/DECO/B du 30 avril 2012. Je constate que la médaille militaire pour les personnels à la retraite (gendarmerie), la médaille militaire ne peut être attribuée (à titre exceptionnel) : qu’aux gendarmes au grade d’adjudant au moins ou équivalent ainsi qu’aux maréchaux de logis-chefs totalisant un minimum de 29 ans de service actif.

Toutefois, l’article R.136, modifié par Décret n° 2010-547 du 27 mai 2010 –art.3, stipule que la médaille militaire destinée à récompenser les militaires non officiers, peut-être attribuée : à ceux qui comptent "huit années de service militaire’’/

Je constate, que ce sont toujours les mêmes qui s’octroient le droit de faire ou de défaire...
J’aimerais que certains m’expliquent et me tiennent informé par quel ‘’miracle’’, la médaille militaire ne peut-être attribuée (aux militaires retraités de la gendarmerie) qu’aux seuls et uniques gradés de la gendarmerie (officiers et sous officiers).

Ce que l'on oublie  très souvent (trop souvent), c’est que le "simple’’ gendarme de base est un sous-officier (maréchal des logis). Mais comme à l’habituée, ce gendarme là n’est pas considéré par notre hiérarchie comme un sous-officier, mais comme un simple soldat de base.
Je pense que la mention : ‘’pour bons et loyaux services’’ des hommes de troupes et des sous-officiers devrait suffire à octroyer cette médaille à ceux qui comme moi totalisons 22 années de service ou davantage (et 34 années avec les bonus en ce qui me concerne).

Il faut toujours que nos très chères têtes pensantes arrivent à faire en sorte, que les hommes de base ou les gendarmes de base n’obtiennent pas cette médaille, sauf : blessure de guerre ou autre, ou simplement mort au combat ou en service. 
A croire que nos supérieurs ne supportent pas que cette médaille soit octroyée à des personnels retraités en excellente forme et non pas décédés ou blessés. 
Il est vrai que décerner cette médaille à titre posthume aux Invalides relève d’une certaine noblesse et mérite le respect, mais voilà, ce militaire ne pourra en jouir de son vivant. Je devrais donc m’estimer heureux de ne pas me la voir attribuer et d’être toujours en vie.… 
Pour quelle raison l’article 5 alinéa 1 du décret portant création de la médaille militaire du 29 février 1852 n’est plus mis en valeur ou n’en tiennent-ils plus compte (la médaille pourra être donnée : - 1 - aux sous-officiers, caporaux ou brigadiers, soldats ou marins qui comptent huit années de services, campagnes comprises.) Trop de subalternes auraient droit à cette médaille ? Et alors, où est le problème ? C’est vrai, j’oubliais que la médaille de la défense nationale a été inventée pour palier (peut-être) à une trop large distribution de la médaille militaire… 
N’oublions pas qu’entre 1802 et 1815 les effectifs militaires étaient de 1 600 000 personnes (un million six cent mille)… 
Combien aujourd’hui ? Mais aussi lorsque je pense que le maréchal Pétain était titulaire de la médaille militaire… Quel déshonneur… Mais bon, soyons justes, il l’avait obtenue en 1918 en tant que général de division… A ce moment là, il la méritait… 

Peut-être…Il serait juste, de cesser de priver des soldats qui ont donné le meilleur de leur vie (jeunesse, santé, abnégation) au service de la patrie pendant des décennies, n’obtenant de la part de nos décideurs que des rebuffades et du mépris, et qui d’après les décrets et circulaires cités, mes propos ne sont que le reflet de cette réalité puisée dans ces textes. Je pense que si Louis, Napoléon avait été présent, il m’aurait très certainement décerné cette médaille après mes vingt deux ans de ‘’bons et loyaux services’’ (et cent francs de rente annuelle pour le pain et le tabac)… Et comme moi, à bien d’autres… Mais nos décideurs d’aujourd’hui, ne sont pas des ‘’Louis, NAPOLEON’’. 

Il est vrai, également qu’aujourd’hui, il suffit d’être un élu, un artiste un chanteur, un people, un acteur, pour se voir attribuer la ‘’Légion d’honneur’’, comme l’a fait Madame la Ministre pour le 14 juillet en distribuant 30 légion d'honneur à des ’élus’’, sans pour cela que ces derniers aient pu prendre le moindre risque pour leur intégrité corporelle… Simple copinage. Mais pas de médaille militaire pour un soldat ayant 22 ans de service… Comme quoi, c’est bien celui qui tient les rênes qui distribue l’avoine… Il paraitrait que la liste d’attente pour l’obtention de la médaille militaire, serait longue… Très longue… Quelqu'un pourrait-il y remédier ?je n’en rajouterai pas davantage, je pense avoir donné suffisamment de preuves, qui démontrent que ce sont bien toujours les mêmes qui jouissent de certains avantages ou privilèges. Je vous laisse donc seuls juges pour décider si moi au d’autres dans mon cas, méritons ou pas cette médaille, qui ne serait qu’une juste et noble récompense pour ‘’services rendus à la patrie’’. Ou que simple justice pour une catégorie de soldats laissés pour compte par une ingrate hiérarchie... Outrecuidant? Insolent? Peut-être, mais très certainement juste. J'attends des réponses sensées de la part de ceux qui ne font rien pour que cela change... C'est à dire, de la part de ceux qui ont obtenu cette médaille, mais ne se préoccupent pas si une catégorie de soldats sont exclus du procéssus pour l'obtention de cette dernière... Rendons à Cesar ce qui lui appartient... Et si j'ai tort que l'on me le fasse savoir... (courrier transmis au ministère de la défense, ce mois-ci). Coup de gueule justifié ou pas ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 29 Oct 2012 - 16:00 par Invité

Sans doute, dans ce merdier des règlements, directives, ...faut-il être un éminent spécialiste pour s'y retrouver.
Et comme toujours - au plan de l'efficacité - il serait certainement utile, dans l'ordre :
- de consulter le site web de la Société Nationale d'Entraide de la Médaille Militaire http://www.snemm.fr/
- de contacter la Section des médaillés militaires du lieu de résidence;
- de se rappeler "au bon souvenir" du député du lieu de résidence (en fournissant toutes les informations voulues ...)? C'est fou comme ces "gens la" ont besoin de rendre service ...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 30 Oct 2012 - 21:35 par Arcimboldo_56

Jev bonsoir,

l'ami Cerbère t'a donné les solutions plausibles afin d'éventuellement d'obtenir la Médaille militaire.

Voir surtout ton député ou ton sénateur avec tes états signalétiques et des services et tes demandes déposées auprès de services traitant les candidatures des gendarmes en retraite.

N'as-tu pas été proposé lorsque tu était en activité avant de quitter le service actif avant ... ans ?

Réalise toi-même un mémoire de proposition que tu déposeras à ton élu parlementaire lorsque tu le rencontreras à sa permanence en étoffant notamment l'exposé détaillé des services qui motivent la proposition. C'est de la rédaction positive, Smile que tu dois rédiger pour toi.

Contacte-moi en MP sinon.

Bonne soirée à toi et à Cerbère.

Arcimboldo

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 3 Jan 2013 - 17:04 par Invité

Il est attristant et écoeurant de voir ,que après tant d'années passées en service actif , un parcours de papasseries exigées , laborieux ?
Et le bon vouloir de ces autorités compétente , pour obtenir son droit , une décoration bien méritée. MB

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 29 Jan 2013 - 19:03 par HAUTRIVE Alain

Bonjour,
Je me suis toujours demandé pourquoi le Général Bigeard n'avait pas eu cette médaille ?






Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 29 Jan 2013 - 19:36 par Chris23

Médaille Militaire

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 29 Jan 2013 - 20:41 par Arcimboldo_56

Merci Chris23 pour la photo !

On ne l'avait vue que rarement, cette prestigieuse décoration.

Sans rancune

Arcim

PS : tu es marqué comme invité, intègre notre communauté et enregistre-toi ! Smile Smile Smile

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 29 Jan 2013 - 20:55 par Invité

le fait d'être sur le régistre des promotions, n'est pas évident, mon camarade qui a fait le même parcours et qui a 3 ans de plus donc: 80 ans, ne pouvait accéder à la Médaille Militaire malgré une citation au feu, la Croix du Combattant Volontaire, la Croix des Anciens Combattant, j'ai oeuvré pour qu'il reface son dossier, et cette année il vient d'accéder à la MM!! ENFIN !! mais quelles démarches et de papasseries! On ne fait jamais assez de détails dans la demande!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 30 Jan 2013 - 9:09 par HAUTRIVE Alain


J'attends toujours une réponse à ma demande concernant le Général Bigeard

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 30 Jan 2013 - 9:14 par shorn

bonjour Alain
je suis comme toi, je ne sais pas pourquoi !

pourtant le général était l'officier le plus décoré de l'Armée Française .............

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 30 Jan 2013 - 10:20 par Arcimboldo_56

Bonjour Alain, bonjour l'invité,

Sur le site de la SNEMM, vous pouvez lire l'historique de cette prestigieuse décoration :
Le 13 juin 1852, la concession du ruban vert et jaune est étendue, par exception, aux maréchaux de France et aux officiers généraux ayant rempli les fonctions de ministre ou exercé des commandements en chef.

Ainsi, depuis, seuls les officiers généraux ayant commandé au front peuvent se voir concéder la Médaille militaire.

En cherchant sur Wiki, vous lirez ceci :
Elle peut aussi être concédée à titre exceptionnel aux maréchaux de France et aux généraux, grands-croix de la Légion d'honneur, qui ont exercé en temps de guerre un commandement en chef devant l'ennemi

Le Général Marcel Bigeard ne pouvait donc y prétendre.

Bonne journée

Arcimboldo
Médaillé militaire

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 30 Jan 2013 - 11:02 par HAUTRIVE Alain

Merci Arcimboldo,

J'avais déjà visité tous les sites que tu mentionnes, et cela ne répond pas exactement à ma question, car il me semble qu'avant de devenir général, Marcel Bigeard a été depuis la guerre 39-45, sous-officier puis officier subalterne au cours desquels grades il a été l'auteur de plusieurs faits d'armes et d'actes de bravoure qui méritaient cent fois cette médaille.
Il y a beaucoup d'autres officiers généraux qui arborent cette médaille.





Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 30 Jan 2013 - 11:12 par Arcimboldo_56

Alain, il faut être soldat ou sous-officier pour obtenir la décoration !

Mais aussi, être cité si l'on ne remplit pas les conditions d'ancienneté.

Il est à supposer qu'à aucun moment une citation n'ait été rédigée à l'époque où il était soldat et sous-off !

Quelques mois avant que Bruno nous quitte, sachant qu'il n'était pas au mieux de sa forme, des messages circulaient sur le net afin de proposer cet éminent "Soldat" à la Médaille militaire. Cela n'a pas abouti.

Il doit rester des traces de ces "pétitions" sur internet.

Bonne journée

La règle est la règle, on ne peut y déroger !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 30 Jan 2013 - 11:34 par Invité

Si !! le général Bigeard fut cité trois fois en tant que sous-officier

citation à l'ordre du régiment le 1er mai 1940

............................................ 1er juin 1940

............................................ 5 juin 1940

Donc il aurait pu prétendre à la Médaille Militaire, mais pourquoi cela ne s'est-il pas fait ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 30 Jan 2013 - 11:54 par Arcimboldo_56

Te fâche pas, Junker, te fâche pas !

A la fin de chaque citation, qu'y a-t-il ?

Est-il indiqué que cette citation comporte l'attribution de la Médaille militaire ? Oui ? Non ?
L'attribution de quelle décoration ?

Je ne sais pas tout, je suis humble ! Il faut lire ! Smile

Bien à toi

Arcim

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 30 Jan 2013 - 12:33 par Invité

citation à l'ordre du régiment : ordre du 123e régiment d'infanterie en date du 1er mai 1940

jeune sous-officier de valeur, volontaire pour toutes les missions périlleuses. A fait preuve au cours d'une reconnaissance profonde en territoire ennemi de courage et de sang-froid dans un terrain hérissé de difficultés et sous les feux violents de l'ennemi. cette citation comporte l'attribution de la croix de guerre 1939/1945 avec étoile de bronze

Il est bien entendu que lorsqu'une citation est remise elle ne déclenche pas automatiquement la remise de la MM, mais avec 3 citations dans le même genre, la MM aurait du être remise au bout de la 3éme, mais comme il est devenu officier en 1944 la médaille militaire ne pouvait plus lui être concédé..

Dernière édition par junker le Mer 30 Jan 2013 - 13:45, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 30 Jan 2013 - 13:09 par HAUTRIVE Alain

Bonjour à tous,

Merci de vos différents posts sur le sujet.
Moi, ça y est, j'ai compris !

Bonne journée



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 30 Jan 2013 - 14:22 par Invité

Cela dit il a reçu entre 1940 et 1945 5 citations, dont voici les textes:

(1) Citation à l'ordre du régiment: ordre du 123e régiment d'infanterie en date du 1er mai 1940.

Jeune sous-officier de valeur, volontaire pour toutes les missions périlleuses. A fait preuve au cours d'une reconnaissance profonde en territoire ennemi de courage et de sang-froid dans un terreain hérissé de difficultés et sous les feux violents de l'ennemi.

Cette citation comporte l'attribution de la Croix de guerre 1939/1945 avec étoile de bronze;



(2) Citation à l'ordre du régiment: ordre du 79e régiment d'infanterie de forteresse en date du 1er juin 1940.

Sous-officier volontaire pour toutes les missions dangereuses. Au cours d'une reconnaissance en territoire ennemi, a pris spontanément le commandement d'une patrouille pour aller chercher le corps d'un camarade tué dans les lignes ennemies.

Cette citation comporte l'attribution de la Croix de guerre 1940/1945 avec étoile de bronze.



(3) Citation à l'ordre du régiment: Ordre du 79e régiment d'infanterie de forteresse en date du 5 juin 1940.

Jeune sous-officier volontaire pour une mission dangereuse, a traversé les lignes ennemies et a réussi à rejoindre son régiment 48 heures après.

Cette citation comporte l'attribution de la Croix de guerre 1939/1945 avec étoile de bronze.

il passe de caporal à sergent en deux mois ensuite sergent-chef le 25 juin 1940 et 15 jours aprés Adjudant: du jamais vu !!

les deux autres sont en tant que SAS para, et comme sous-lieutenant

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 30 Jan 2013 - 14:42 par Arcimboldo_56

Junker, c'est indéniable, Bruno avait un palmarès éloquent.

Cependant, il conviendrait de connaître quelles doivent être les conditions d'une citation avec attribution de la Médaille militaire (et la Légion d'honneur également).

A trouver peut-être sur le site de la Grande chancellerie ?

Il faut faire des recherches.

Bon après-midi

Arcim

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 30 Jan 2013 - 16:54 par Invité

Actuellement pour l'obtention de la Médaille Militaire en tant qu'ancien combattant, il faut pour l'obtention de la MM, avoir fait au moins 90 jours en unité combattante, avoir la Croix d'Ancien Combattant et la Croix de la Valeur Militaire avec citation au feu devant l'ennemi à l'ordre du régiment ou de la brigade avec étoile de bronze,ou bien une blessure au feu, çà c'est le minimun. toute blessure autre ou maladie n'entre pas en ligne de compte tout cela passe dans le bureau des demandes de MM ou la demande suit son cour et par au bureau supérieur qui vous fait suivre un courrier disant que la demande est accepté, elle part à la Grande Chancellerie pour une étude de votre dossier qui sera rejeté ou favorable, s'il est favorable on ne le sait pas mais une contre-enquête de la gendarmerie viendra chez vous pour remplir un formulaire trés complet de vos titres de guerre et toutes les médailles qui doivent avoir un certificat authentique, et l'enquête porte sur votre casier judiciaire, les récidives pénals pour alcoolémie ou bagarre et autres si elles ne comporte pas un jugement de tribunal, il sera noté dans le dossier de chancellerie et risque de nuire à l'obtention de la MM, en général quand il y a enquête de gendarmerie c'est que le dossier est pratiquement accepté, et passe au journal officiel dans la promotion qui a lieu deux fois l'an! J'ai eu ma MM en 7 mois, alors que l'attente est de deux ans. mais avec les atouts que je possédaient, trois ans chez Bigeard, et une Opération au Moyen Orient,+ la Croix des Combattants Volontaires, la Valeur Militaire avec étoile de bronze, la Croix des Anciens Combattants, la Reconnaissance de la Nation, la Médaille d'Afrique du Nord, la médaille du Moyen Orient, c'était bon !!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 30 Jan 2013 - 17:09 par HAUTRIVE Alain


Bravo Junker pour tes décorations !
Beau placard !
Félicitations

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 30 Jan 2013 - 17:22 par Arcimboldo_56

Junker, mon ami,

n'hésite pas à faire ta demande de LH après avoir obtenu la MM !

Il n'y a pas de restriction de temps entre les 2 décos.

Vas-y, si ce n'est déjà fait.

Arcim

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 21 Fév 2013 - 11:54 par Invité

La 1er demande est rejetée, voyons la suite pour cette année ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 31 Mai 2013 - 23:03 par SACCO83

1.- MEDAILLE MILITAIRE :
Comme le soulignent de nombreux intervenants la Médaille Militaire est la récompense ultime de l'homme du rang et du sous officier distingué au combat, tel que l'a voulu son créateur Napoléon.
Les officiers étant distingués au sein de la Légion d'honneur pour leurs hauts faits d'armes.
Au fil des decennies il y a eu de nombreuses modifications dans l'un comme dans l'autre de ces ordres. Il a été prévu de les octroyer comme "médaille du travail" au sous officiers de toutes les armes ayant plus de 15 années de bons et loyaux services; aux officiers pour les mêmes raisons.
Cela n'a pas été sans grognements de ceux qui avaient recu ces distinctions en risquant leur vie. A la fin de la guerre 39/45 les détenteurs de ces décorations "au feu" ajoutèrent une petite tête de mort au dessus de leur décoration pour signifier qu'ils l'avaient obtenu au péril de leur vie.
Je dois avouer qu'il m'est pénible de voir que la présidence des amicales de la Médaille Militaire sont toutes occupées par des gendarmes et autres adjudants retraités, n'ayant jamais entendu un coup de fusil.....et il vaut mieux ne pas parler de la Légion d'Honneur portée par n'importe quel baltringue ou islamiste de renom. Dans ma section je suis le seul à l'avoir obtenu "au feu". ce qui ne manque pas de sel :
question d'un type : tu as fait combien d'années d'armée ?
réponse : trois ans
et le le gars tourne les talons sans piper mot.

2.- LEGION D'HONNEUR
Je rappelerai ici les conditions d'obtention de la rouge pour faits de guerre (du moins pour les survivants :
3 citations et une blessure pour pouvoir postuler
La Médaille Militaire "au feu" ne compte pas
La Croix du Combattant Volontaire compte pour une citation
Question : qui peut de nos jours présenter trois citations et une blessure ?

Dernière édition par SACCO83 le Sam 1 Juin 2013 - 7:34, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 1 Juin 2013 - 0:31 par Lothy

Plusieurs de nos grands anciens ont des demandes en cours, parfaitement conformes aux conditions requises, certains ont connu trois conflits : la seconde guerre mondiale (de 44 à 46), puis l'Indochine et l'Algérie.....

On peut penser qu'ils la méritent....

Dernière édition par Lothy le Sam 1 Juin 2013 - 10:25, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 1 Juin 2013 - 7:34 par SACCO83

Il est pour le moins navrant que des hommes qui alignent des faits de guerre attendent encore les récompenses qu'ils méritent bien plus qu'un chanteur ou un sportif qui n'a jamais risqué sa vie pour son pays.
IL est bien plus facile à la Grande Chancellerie de retirer sa Légion d'Honneur (au feu) à un para convaincu de sympathies OAS.
Peut être que ces messieurs attendent qu'ils soient tous morts ? Economie oblige. En tout cas si ceux de 39/45 ou de l'Indo ne l'ont pas encore eu, et comme ils doivent tous tourner autour des 90 ans sinon plus, on peut penser qu'ils ont été "oubliés".

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 1 Juin 2013 - 20:27 par Invité

Il est vrai que tous dans nos anciens ayant connus les deux ou trois conflits en s'en sortants indemne méritent la rouge et d'autant plus la MM ! je sais aussi que si le postulant pour la LH n'a qu'une citation au feu, il a peut-être la chance de postuler pour la Croix de l'Ordre National du Mérite avec cette dernière il a certainement la chance de voir à l'horizon la couleur rouge arriver à sa rencontre (de son vivant).. Mais ? ..mais..? Si ?Si on savait?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 1 Juin 2013 - 20:36 par Lothy

Il faut rester optimiste, certains n'ont encore que 85 ans, voire un peu moins.....

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum