LES CAMPS PARACHUTISTES

bataillon français de corée

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

bataillon français de corée

Message par la Géline le Lun 6 Fév 2012 - 22:38

A la fin de la deuxième guerre mondiale, la Corée était divisée, au niveau du 38ème parallèle, en Corée du Nord (Corée Communiste) et Corée du Sud (République de Corée). Le 25 juin 1950, les troupes nord-coréennes franchissent le 38ème parallèle et envahissent la Corée du Sud. Le président Harry TRUMAN, convoque une réunion exceptionnelle des Nations Unies et par une résolution de 9 voix contre 0 décident d'envoyer des troupes et de lancer une contre-offensive. Le contingent fut fourni par 22 nations :


Australie-Belgique-Canada-Colombie-Etat Unies-Ethiopie-France-Grèce-Luxembourg-Nouvelle Zélande-Pays Bas-Philippines-Corée du Sud-Afrique du Sud-Thailande-Turquie-Royaume Unie.

D'autres pays ne fourniront que des équipes médicales : Danemark-Inde-Italie-Norvège-Suède

Le 25 août 1950, le gouvernement français, sous la présidence de Vincent AURIOL, organise la formation d'un bataillon formé de volontaires issues de régiments métropolitains, d'outre mer et de réservistes et dont le premier élément sera créé à AUVOURS.
Le Bataillon était formé de 1017 hommes. Pour assurer la relève et faire face aux pertes, un total de 3421 hommes fut mobilisé. Le Bataillon fut rattaché durant toute la campagne au 23éme Régiment d'Infanterie U.S..

Le 29 novembre 1950 le Bataillon Français débarque à PUSAN. Il se fit particulièrement remarqué par ses faits d'arme.
La guerre de Corée fit au sein du Bataillon : 287 morts, 1350 blessés, 12 prisonniers et 7 portés disparus. En tout, la guerre de Corée aura fait sur 5 millions de combattants plus de 2 millions et demi de morts. Le plus lourd tribut fût payé par les forces adverses estimé à environ 2 millions de Chinois et de Nord-Coréens.


L'armistice fut signé le 27 juillet 1953 à PANMUNJOM.
avatar
la Géline

Messages : 357
Points : 3743
Date d'inscription : 17/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

bataillon français de corée

Message par LOUSTIC le Lun 6 Fév 2012 - 22:45

Le 25 août 1950, l’armée française étant déjà lourdement engagée en Indochine, le gouvernement français décide l’envoi en Corée d’un Bataillon de volontaires, dont le rôle était d’affirmer la présence française aux côtés des autres nations engagées pour résister à la pression de la Corée du Nord et de la Chine soutenues par l’U.R.S.S.
Le 29 novembre 1950, le bataillon débarque à Pusan. Il sera affecté pendant toute la campagne au 23ème Régiment d’Infanterie de la 2ème Division de la 8ème Armée U.S. Il comprendra une compagnie de soldats coréens. Après un mois d’entraînement sous des températures allant jusqu'à moins 40°, il fut engagé dès le 25 décembre dans cette guerre de mouvements et de positions qui durera jusqu’à juillet 1953.

Il mena de très durs combats parfois au corps à corps, par des températures extrême de moins 20 degrés, en employant tous les moyens jusqu’au lance-flammes pour s’emparer des positions ennemies. Si l’aviation des forces communistes n’intervint que rarement au sol, leur artillerie demeura très puissante et active jusqu’à la fin des combats

Le 23 octobre 1953, le bataillon quitte la Corée pour l’Indochine. Il aura largement rempli sa mission de représenter la France dans la lutte pour la défense de la Liberté.

Devenu régiment à deux bataillons, il servira en Indochine en 1953-1954, formant l’ossature du Groupement Mobile n° 100 avec la bataillon de marche du 43ème R.I.C., le II/10èmè R.A.C. et le3/5ème R.C.Le 24 juin 1954, - Dien Bien Phu est tombé le 7 Mai - le G.M. 100 quitte AN KHE par la R.C. 19, route en corniche bordée d’une végétation très dense. L’opération a été retardée par des contretemps successifs et l’adversaire largement sous-estimé ; le G.M. 100 est condamné car la route est tenue par un ennemi, parfaitement informé, qui va monter une gigantesque embuscade. La puissance des viets est considérable ; assauts après assauts, ils anéantissent les unités. Dans cette embuscade, le G.M. 100 a perdu près d’un millier d’hommes, tués, blessés, disparus. Le I/Corée fut encore engagé trois jours avant le cessez le feu et y perdit les trois quarts de son effectif.

En 1955 le bataillon rejoignit l’Algérie où il fut transformé en régiment à deux E.M.T. ; officiellement il fut rebaptisé 156ème R.I. mais dans la pratique restera désigné comme le Régiment de Corée jusqu’à sa dissolution en 1962

Le Bataillon en Corée reçut 4 citations à l’ordre de l’Armée, 3 citations présidentielles américaines et 2 citations présidentielles coréennes ; en Indochine le I/Corée reçut 1 citation à l’ordre de l’Armée et le II/ Corée 1 citation à l’ordre du Corps d’Armée ; le Régiment redevenu Bataillon fut alors admis au port de la fourragère aux couleurs de la Médaille militaire.

"source anapi"
avatar
LOUSTIC

Messages : 281
Points : 3092
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Re: bataillon français de corée

Message par junker le Mar 7 Fév 2012 - 8:25

On ne parle pas souvent des faits de guerre du bataillon de Corée, qui fut héroïque dans sa tenue au combat et força l'admiration des Americains...Mon ami Yves... du bataillon de Corée,parachutiste fut engagé après en Indo se trouva dans des attaques suicides, dans un poste avancé AJ/Chef il s'en sortit par miracle et aussi grâce à sa très bonne condition physique.
avatar
junker
EXPERT
EXPERT

Messages : 1749
Points : 5796
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 80

http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: bataillon français de corée

Message par guépard le Sam 18 Fév 2012 - 12:53

c'est vrai, mais cette guerre se déroulait en même temps que la guerre d'Indo, le peuple français au sortir de la 2eme guerre mondiale en avait assez des conflits ;

il y eu de beau soldats dans cette guerre de Corée qui mériteraient en effet qu'on parle un peu plus d'eux, mais les témoignages manques ............
avatar
guépard

Messages : 270
Points : 2958
Date d'inscription : 26/10/2011
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: bataillon français de corée

Message par plepage le Lun 30 Jan 2017 - 12:33

Bonjour à tous,

Comme indiqué dans ma présentation mon père à fait partie suite à son second engagement au 1er de Corée.

Dien Bien Phu tombe en juin 1954, soit un mois et demi après le 1er Bataillon de Corée luttent et se sacrifient au Sud de Pleiku.

Cette bataille ou plus d'un milliers de vaillants soldats ont perdu la vie ne doit pas être oubliée.  

Mon père était à An Khé et fut grièvement blessé à Dak Ryunh.

Je recommande le livre de Jean Pierre Bernier paru aux Presses de la Cité 1978 : GM100 - Combats d'Indochine après Dien Bien Phu.

HONNEUR ET RESPECT

Cordialement

Patrick
avatar
plepage

Messages : 8
Points : 284
Date d'inscription : 29/01/2017
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: bataillon français de corée

Message par Béghin Bernard le Lun 30 Jan 2017 - 17:43

Très bien plepage.  Je vois que tu t'intègres bien sur le forum et ce que tu nous informes sur ton père et la bataille de Corée est très important, car il est vrai que ce fait de guerre est totalement oublié de notre mémoire.

Il est vrai que peu médiatisé, et ceci explique le manque de connaissance sur ce sujet.

Je plaide coupable, car je suis dans ce cas.
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 882
Points : 3597
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum