LES CAMPS PARACHUTISTES

Le Père Mulson

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

08022012

Message 

Le Père Mulson




Le Père MULSON  

Les Aumôniers militaires sont souvent méconnus et pourtant l'un d'eux peut être cité parmi les plus belles figures de l'Armée française.

Le Père MULSON, rappelé à Dieu le 9 février 1987, en était l'exemple par excellence.
De la Norvège à la libération, puis en Indochine, le père était présent sur tous les champs de bataille ou la France était impliquée.
Prêtre soldat, sans armes, il était au service des Hommes qui servaient la France.Méprisant le danger, prêtre, infirmier ou brancardier à l'occasion, il soignait les corps et les âmes des soldats, quelle que soit leur nationalité ou religion.

Officier de Santé chez les chasseurs,puis volontaire Parachutiste, il avait choisi ces Unités d'élite pour être toujours au plus près de l'action.

Le Père Jean-Marie MULSON était né le 12 mai 1908 à Pierrefait, en Haute-Marne.
Entré au séminaire de Langres en 1924, incorporé pour le Service Militaire en 1929, élève officier la même année, il fut promu Sous-Lieutenant d'Administration du Service de Santé en 1930.

Ordonné prêtre à Langres en 1931, il accéda par la suite au grade de Lieutenant en 1933.
Rappelé sous les drapeaux en septembre 1939, il est affecté à différents groupes sanitaires, puis, volontaire pour rejoindre une Ambulance Médicale de l'Armée, il fait partie du corps expéditionnaire en Norvège en avril 1940.

En 43, affecté au Bataillon médical des Troupes marocaines, il débarque à Ajaccio en novembre et participe à la mise en service de l'Hôpital de Calvi. Puis il rejoint l'Italie avec son Bataillon médical et prend part à l'offensive du Garigliano.

Encore une Fois volontaire parachutiste,il rejoint le 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes.A Rome, en aout 1944 comme aumônier du 1er Bataillon du Régiment.

Avec le régiment il prend part à toutes les opérations des Vosges et d'Alsace en 1944 et 45.Combats très meurtriers ou le Père donne le meilleur de lui-même.
A nouveau volontaire,pour l'Indochine,il fait route comme Aumônier de la 1/2 Brigade Parachutiste, avec laquelle il arrive à Saïgon le 10 février 1947.

Il participe immédiatement aux opérations de Trang-Bang en Cochichine, puis débarque à Haïphong et participe à l'opération Dang Phuong et Long Chan en mars 1947.
Encore opération Nam Dinh en avril.

Avec le 1er Bataillon du 1erRCP, qu'il retrouve, il est parachuté à Hoa Binh.
Parachuté à nouveau à Cuvan en novembre 1947.
Puis retour à Saïgon ou,malade,il est hospitalisé.
Rapatrié sanitaire en France en mai 1948.
Il est démobilisé définitivement en 1956.

C'est chargé de souvenirs et les épaules lourdes de fatigue que le Capitaine Para redevient le Père Mulson.

Chevalier de la Légion d'Honneur. C.G.1939-45, avec Palme. C.G.des T.O.E., avec Palme, Médaille commémorative de Norvège, commémorative Française 1939-1945, avec barrette Afrique et Libération, commémorative de la campagne d'Italie, Coloniale.

Brevet Parachutiste n°4802.

Lors de ses obsèques de nombreux drapeaux rendaient les honneurs, parmi ceux-ci, la Bannière étoilée de l'American Legion, notre drapeau national, ainsi qu'une délégation.Des anciens et jeunes Parachutistes du 1er RCP assuraient la Garde d'honneur du cercueil.
Ses obsèques furent célébrées en présence de nombreuses personnalités: M. et Mme Maurice Mulson, son frère et sa belle sœur, sa sœur, le Général et Mme Jacques Faure, ancien chef de corps du 1er RCP, le Général Paul Aussaresses également ancien chef de corps du 1er RCP, le Général Albert Meyer, des Commandos de l'air, le Lt Colonel Charles Garner commandant en second du 1er RCP, le Colonel Sassi, de l'Amicale des Bataillons de Choc, Mme d'Autheville, ancienne Assistante Sociale en Chef de l'Armée, Mme Geille, fille du Colonel fondateur des Unités de Parachutistes en France.

Lors des cérémonies, les Vieilles Suspentes dont le père MULSON était membre, étaient représentées par le Colonel Pierre Raynal, Président; Raymond Métivier, Vice Président Maurice Giraud, Secrétaire ; Yvan Dufau,Trésorier ; Michel de Trincaud Latour, ami et compagnon des bons et mauvais jours, ainsi que de très nombreux anciens compagnons qu'il est impossible de tous citer.

Témoignage d'un ancien du 1er RCP ; Compagnon du Père dans les batailles de France.
témoignage paru dans la revue debout les paras en 1987

il n'est pas inutile de rappeler aussi la part active que le père MULSON a prise lors des demandes d'intronisation de Saint Michel comme Saint Patron des Parachutistes avec le père CASTA et le père JEGO .
avatar
baltique

Messages : 285
Points : 23184
Réputation : 958
Date d'inscription : 21/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Le Père Mulson :: Commentaires

avatar

Message le Ven 24 Fév 2012 - 16:05 par LOUSTIC

merci de ce sujet, bien des souvenirs qui sont entrés dans la légende des TAP .

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 2 Sep 2015 - 21:48 par Béghin Bernard

S'il est vrai que les Pères Mulson, Jego et Casta ont oeuvré ensemble pour que les paras aient l'Archange St Michel comme Saint patron protecteur, ils avaient été réunis une première fois à Hanoï par le général Salan pour un briefing concernant les rapports entre les soldats français et la population locale, mais aussi envers les prisonniers viets.

Salan voulait que l'armée reste "propre". Il est évident qu'il avait l'approbation des trois aumôniers.

Pour la petite histoire, c'est le Père Mulson qui orienta quelque peu le choix du Père Casta pour le 1er BPC et le 10 septembre 1947, le Père Casta, avec le brevet para n° 20755, est nommé par le général Salan, aumônier du 1er Batailon Parachutiste de Choc.

Source : Revue n° 485 du Souvenir Français.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum