LES CAMPS PARACHUTISTES

Commandos parachutistes de l’air

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Commandos parachutistes de l’air

Message par AMARANTE le Ven 10 Fév 2012 - 16:07

Commandos parachutistes de l’air
Solidarité et sacrifice sont les deux qualités principales que devront avoir les quinze nouveaux commandos de l’air. Une cérémonie de fin de stage a eu lieu au château Stéphen-Liégeard.

Suivant la tradition établie, et pour la quatrième fois consécutive, la cérémonie de fin de stage des commandos parachutistes de l’air (CPA) a eu lieu fin janvier 2012 dans le hall du prestigieux château Stéphen-Liégeard de Brochon, en ¬présence des familles venues de toute la France, mais également du colonel Benoît ¬Roetacker, de la BA 102 ; du colonel Louis Fontant, commandant la BAFSI, et du lieutenant-colonel Denis Herbé, commandant en second la formation des ¬commandos de l’air.
Le colonel Maillère, ¬commandant en second de la Brigade aérienne des forces de sécurité et d’intervention s’adressant aux quinze personnels qualifiés ayant réussi leurs examens les a félicités pour leur succès, et a précisé leurs objectifs au sein des CPA, leur intégration dans les unités d’intervention, soulignant l’esprit, les notions de solidarité et de sacrifice qui devront être de rigueur : des qualités essentielles pour les commandos parachutistes de l’air, à l’exemple de Sébastien Planelles, CPA 12, tombé avec honneur pour sa patrie en Afghanistan en 2006.
Une unité qui existe depuis la guerre d’Algérie
La création des CPA remonte à la guerre d’Algérie, mais au printemps 1945, le château de Brochon servit de centre de transit pour des unités spécialisées, composées de Polonais, Belges, Hollandais, Français, mais aussi d’Allemands, qui furent ensuite larguées derrière les lignes ennemies en Allemagne et en Autriche où elles effectuèrent 54 activités de sabotages.
Enfin, il faut rappeler que des liens très forts et émouvants relient la BA 102 et le château puisque l’as des as Georges Guynemer, commandant de l’escadrille des Cigognes, disparut dans le ciel en 1917 au cours d’un combat aérien. Cette figure légendaire de l’aviation française totalisait 53 victoires, et était parente de la famille Liégeard.


_________________
Dans les révolutions, il y a deux sortes de gens : ceux qui les font et ceux qui en profitent.
avatar
AMARANTE
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 830
Points : 25942
Réputation : 2084
Date d'inscription : 26/10/2011
Age : 60

http://www.campidron.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commandos parachutistes de l’air

Message par baltique le Ven 10 Fév 2012 - 19:00

Au début de l'année 1956, la France se trouve engagée dans une nouvelle forme de conflit sur le territoire algérien : la guérilla.

Conscient des capacités nécessaires pour mener cette guerre et voyant les possibilités que peuvent apporter les hélicoptères dans ces engagements d'un nouveau type, le Général de Maricourt, commandant l'Air en Algérie, souhaite une participation plus significative des aviateurs dans la lutte contre la rébellion.
Son but est de créer une unité connaissant parfaitement les conditions d'emploi de l'arme aérienne dont elle fait partie et capable de prolonger, par son action, l'appui feu. Un trait d'union entre ciel et terre! Il propose alors un concept novateur qu'il résume par la formule : "Il est plus facile à un oiseau de marcher qu'à un serpent de voler".

Il s'agit d'armer les hélicoptères destinés à transporter des hommes capables d'intervenir immédiatement. Ces combattants seront des aviateurs.

L'idée du Général de Maricourt ayant été retenue après de longs plaidoyers, l'armée de l'air crée le 12 mars 1956 une unité d'infanterie de l'air de type "commando".
Ainsi, le 15 mai 1956 l'Instruction n° 6168/EMAA/1, signée du Général JOUHAUD, Major général de l'Armée de l'air, porte création des Commandos 10/541 et 20/541.
L'Instruction n° 6969/EMAA/1 du 25 juillet 1956 portera création du Commando 30/541.

Sous l'impulsion du Général de Maricourt, commandant l'Air en Algérie, le groupement des commandos parachutiste de l'air (GCPA) est créé en 1956, afin de compléter au sol, l'action des moyens aériens. Les Commandos parachutistes de l'air numéro 10, 20 et 30 voient le jour la même année
En 1957 est crée le CPA 40 et en 1959 le CPA 50, issu du commando expérimental mis sur pied en 1958.

Chaque commando, destiné à être transporté par hélicoptère et à combattre au sol, devra être composé d'une centaine d'hommes.
Pour différencier les commandos parachutistes de leurs camarades aviateurs, ils porteront un béret bleu marine.

"source Ministère de la Défense"
avatar
baltique

Messages : 282
Points : 22867
Réputation : 878
Date d'inscription : 21/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commandos parachutistes de l’air

Message par bergham le Ven 10 Fév 2012 - 19:35

Commando parachutiste de l'air numéro 10
base aérienne 123 Orléans-Bricy

- En 1965, l'escadron des commandos de l'air reçoit la mission de former le personnel chargé de la protection des installations des forces nucléaires. Après quatre années, il apparaît nécessaire de tester l'efficacité des dispositifs de protection mis en place. Ainsi, en 1969, l'escadron d'évaluation et d'intervention (EEI) est mis sur pied et implanté sur la base aérienne 726 de Nîmes-Courbessac. L'EEI devient escadron de protection et d'intervention (EPI 11.301) en 1979.

Le 10 juin 1992, Monsieur Pierre Joxe, ministre de la Défense, signe un décret donnant naissance aux forces spéciales.

En septembre 1993, l'état-major du commandement des opérations spéciales (COS) est déclaré opérationnel.

Des unités des trois armées sont identifiées. Elles seront employées par le COS pour les opérations ou dans le cadre de l'entraînement interarmées. S'agissant de l'armée de l'air, outre des moyens aériens, il est décidé de mettre à disposition du commandement des opérations spéciales des commandos de l'air qui seront chargés plus particulièrement de faciliter l'engagement dans la profondeur des aéronefs.

Ainsi, le 1er janvier 1994, l'EPI devient l'escadron d'intervention des commandos de l'air en regroupant les commandos parachutistes 10 et 40.
En juillet 1996, la base aérienne 726 de Nîmes-Courbessac ferme ses portes et le CPA 10 devient une unité à part entière dont l'appellation officielle devient CPA 10.566. Il est alors stationné sur la base aérienne 200 d'Apt où le CPA 40 lui servira de réservoir de forces.

Lors de la fermeture d'Apt en juillet 1999, le CPA 10.566 s'installe sur la base aérienne 123 d'Orléans Bricy au Quartier Reymondaud.


« Source Ministère de la Défense »






_________________

avatar
bergham
TEAM
TEAM

Messages : 487
Points : 22971
Réputation : 983
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commandos parachutistes de l’air

Message par bergham le Ven 10 Fév 2012 - 19:39

Commando parachutiste de l'air numéro 20
Lieu d'implantation : base aérienne 102 Dijon

- Le 1er juillet 1957 , le Groupement des Commandos Parachutistes de l'Air 541 est crée pour gérer l'activité opérationnelle des cinq commandos implantés en Afrique du Nord, et pour participer aux opérations d'assaut. Mais la période troublée de la fin de la guerre d'Algérie conduit à sa dissolution.
En métropole, il s'agit, pour la 2ème région aérienne, de garantir une protection efficace de ses bases aériennes, et de fournir, dans le cadre des cérémonies les plus prestigieuses, des détachements d'une présentation exemplaire. C'est ainsi que voit le jour en octobre 1962 la Compagnie de Protection et d'Honneur (CPH) 30.352 composée de 6 détachements (le Bourget, Creil, Orléans, Châteaudun, Saint Cyr l'Ecole et Villacoublay). L'effectif total était alors de 5 officiers, 57 sous officiers, et 321 hommes de troupe. Son insigne porte sur fond bleu et rouge l'aile dorée de l'armée de l'air et le sigle « CPH ». L'intérêt de la CPH est alors reconnu, ce qui amène les bases à se doter de sections de protection.

En 1965 , l 'Escadron des Fusiliers Commandos de l'Air est fondé à Nîmes, dans le but de former le personnel devant assurer la protection des bases. Dans un même temps, la CPH se restructure en 2 éléments à Villacoublay et au Bourget, sous le nom d' Escadron de Protection et d'Honneur (EPH). Elle est alors composée de 3 officiers, 31 sous-officiers, et 182 hommes de troupe. Un nouvel insigne est alors crée. Sur un fond bleu et rouge, il arbore l'épée et la demi-aile étoilée des commandos d'Algérie.
En 1970, l'EPH du Bourget est dissous, celui de Villacoublay déménage à Saint Cyr l'Ecole, et leur participation au cérémonial militaire se fait plus rare.
Mais, dès 1974, les activités reprennent. En 1976, une section de l'EPH est appelée en renfort à Djibouti, alors en crise intérieure grave. L’escadron de Protection et d'Honneur devient alors l' Escadron des Fusiliers Commandos de l'Air (EFCA) , dont l'effectif atteint 250 hommes. L'EFCA participe alors aux missions de protection en métropole et outre-mer, et assure jusqu'à 100 cérémonies par an.

En 1991, après 13 années à Saint Cyr l'Ecole, l'EFCA s'installe à Villacoublay.
En 1993, le Commandement des Fusiliers Commandos de l'Air (CFCA) voit le jour, dans le cadre d'une grande restructuration de l'Armée de l'Air. Dans un même temps, l'EFCA prend l'appellation de Commando de l'Air n°20 , unité prestigieuse représentant l'armée de l'air aux yeux des chefs d'états étrangers.

Finalement, c'est en 1999 que le CA 20 est rebaptisé Commando Parachutiste de l'Air n°20 , dont les missions sont : renfort de protection (intérieure, extérieure), MASA, RESCO, cérémonies et RESAL.
Installé depuis 2008 sur la base aérienne 102 de DIJON, le CPA 20 est désormais spécialisé dans l'appui aérien centré sur le feu avec pas moins de quatre équipes régulièrement engagées en Afghanistan et au Tchad. Il a également d'autres missions : les patrouilles extérieures, la reconnaissance de terrain pour poser d'assaut, l'évacuation de ressortissants, la protection des installations de l'armée de l'air en métropole et en opérations extérieures et la participation aux mesures actives de sûreté aérienne (MASA).


source Ministère de la Défense



_________________

avatar
bergham
TEAM
TEAM

Messages : 487
Points : 22971
Réputation : 983
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commandos parachutistes de l’air

Message par bergham le Ven 10 Fév 2012 - 19:43

Commando parachutiste de l'air numéro 30
Implantation : base aérienne 106 de Bordeaux- Mérignac

- Le commando de l'air numéro 30 (CA 30) a été créé le 1er février 1994 à Bordeaux Mérignac. Le 7 mai 1996, la remise de son fanion de tradition au cours d'une cérémonie dans les jardins du château Dulamon à Blanquefort, à laquelle assistent des anciens du " trente ", rehausse la symbolique de cette renaissance.

Avec les nouvelles données géopolitiques et économiques du 21ème siècle, la professionnalisation des armées se met en place. Le 1er septembre 1999, le CA 30 est dissout pour prendre l'appellation de commando parachutiste de l'air numéro 30 (CPA 30) qui reçoit à son tour son fanion le 1er octobre.

Fort de 250 militaires, tous parachutistes, qu'ils soient chuteurs, tireurs d'élite, instructeurs corps à corps, maîtres chien ou spécialistes en armement et explosifs, les hommes (et les quelques femmes) des commandos Aramis, Athos et d'Artagnan, des cellules spécialisées qui composent l'unité, se voient confier des missions d'un nouveau type telles que la mise en oeuvre de mesures actives de sûreté aérienne et la recherche et sauvetage au combat.

Le CPA effectue également des exercices aéroportés intégrant des sauts d'entraînement à la manœuvre TAP (troupes aéroportées) ciblés sur des zones aéroportuaires ainsi que le marquage tactique de zone de poser, le renforcement de la protection de sites et la participation à l'évacuation de ressortissants.


source Ministère de la Défense

_________________

avatar
bergham
TEAM
TEAM

Messages : 487
Points : 22971
Réputation : 983
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Missions des Commandos Parachutistes de l'Air

Message par AMARANTE le Ven 10 Fév 2012 - 19:50

Missions des Commandos Parachutistes de l'Air

Mesure MOUSQUETAIRE

Cette mesure vise à renforcer la protection d'un site de déploiement de forces armées en métropole (ex : renfort protection 60ème anniversaire du débarquement en Normandie à Caen en 2004).

Mesure RAPACE

Cette mesure vise à mettre en place hors métropole une force d'intervention et de protection en vue d'implanter une base aérienne projetée (ex : opération Héraclès, création du site à Douchanbé au Tadjikistan en 2002).

SATER (Sauvetage aéroterrestre)

Sauvetage d'un équipage en difficulté par un groupe de commandos aérolargués ou aéroportés (ex : alerte permanente au Tchad - opération Epervier).

TACP (Tactical air control party)

Equipe composée de 5 personnes dont un contrôleur avancé et destinée à faciliter l'emploi de l'arme aérienne dans le cadre de l'appui feu rapproché (ex : engagement auprès de l'ISAF (International security assistance force) en Afghanistan).

RTPA (Reconnaissance de terrains pour poser d'assaut)

Équipe destinée à reconnaître un terrain sommaire en vue de faire poser un avion de la gamme tactique. Cette équipe doit effectuer des mesures de dureté du sol à l'aide d'un pénétromètre à chocs, baliser le terrain tout en assurant une sécurisation et guider l'avion dans son approche finale.

RESAL (Recherche et sauvetage aérolarguée)

Mission de récupération d'un équipage qui serait éjecté en zone montagneuse où l'emploi de l'hélicoptère comme moyen de mise à terre n'est pas possible du fait de l'altitude ou encore du relief ou de la végétation. Cette équipe est larguée en haute altitude à partir d'un avion tactique et se pose à proximité de la position de l'équipage.

Cette mission nécessite d'avoir au sein des équipes du personnel capable de médicaliser l'équipage en cas de blessures.
Missions spécifiques

RESCo (Recherche et sauvetage au combat)

En cas d'éjection d'un pilote en zone hostile, un groupe de récupération au sol sera envoyé par hélicoptère (SA 330 PUMA ou depuis peu l'EC 725 CARACAL) afin de récupérer l'équipage en zone hostile. Il s'agit d'une opération aérienne combinée de grande envergure qui peut demander la participation de plusieurs dizaines d'aéronefs afin de sécuriser l'espace aérien par des avions de défense aérienne, de sécuriser au sol la zone proche du lieu d'éjection par des avions d'appui. Tout ceci implique la présence d'avions radar E3F et d'avions ravitailleurs Boeing C135 FR.

Cette mission nécessite également d'avoir, au sein des équipes, du personnel capable de médicaliser l'équipage si nécessaire.

Le CPA 30 est le pôle d'excellence RESCo. Il est responsable de la formation et de l'entraînement des équipes dans ce domaine.

MASA (Mesures actives de sûreté aérienne)

Cette mission est assurée par des hélicoptères de type Fennec à bord desquels sont embarqués des tireurs d'élite. Elle a pour objectif d'intercepter un éventuel aéronef à basse vitesse (avion d'aéroclub, U.L.M., hélicoptères, etc.) dont la trajectoire peut le conduire dans une zone interdite, de l'arraisonner sur ordre de la Haute autorité de la défense aérienne, éventuellement de le détruire sur ordre du gouvernement.

Ainsi, les équipages MASA participent à la sécurité lors des sommets des chefs d'Etat ou des grandes manifestations publiques, telles que : la Coupe du Monde de football en 1998, les défilés parisiens du 14 juillet, la venue du Pape en France, le sommet d'Evian…

Les CPA 20 et 30 participent à cette mission ainsi que du personnel spécialisé de l'EP d'ORANGE
Particularités du CPA 10

Le CPA 10 est une des unités composant les forces spéciales Air (FSA). A ce titre le CPA 10 est principalement mis pour emploi auprès du commandement des opérations spéciales (COS). Il détient des capacités importantes dans les domaines du renseignement et des opérations de type commando.

Ses missions ont pour objectif principal de faciliter l'engagement des moyens aériens dans la profondeur.

Il est spécialisé dans :

la désignation d'objectifs et le guidage laser des munitions.
la reconnaissance, la saisie et la remise en oeuvre de zones aéroportuaires.


source Ministère de la Défense

_________________
Dans les révolutions, il y a deux sortes de gens : ceux qui les font et ceux qui en profitent.
avatar
AMARANTE
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 830
Points : 25942
Réputation : 2084
Date d'inscription : 26/10/2011
Age : 60

http://www.campidron.fr

Revenir en haut Aller en bas

Le CLC Planelles est tombé sous le feu des armes lors d'une mission en Afghanistan le 25 août 2006

Message par rangers le Ven 10 Fév 2012 - 22:48

Une stèle, érigée à la mémoire du caporal-chef Sébastien Planelles, a été inaugurée le vendredi 17 octobre 2008 à l'école d'enseignement technique de l'armée de l'air (EETAA 722) de Saintes.

Le CLC Planelles est tombé sous le feu des armes lors d'une mission en Afghanistan le 25 août 2006. Entré en service le 14 juin 2000, le CLC Planelles avait rejoint le commando parachutiste de l'air numéro 10 (CPA 10) basé à Orléans, à l'issue de sa formation effectuée au centre de formation militaire technicien air (CFMTA) de Saintes.

La cérémonie présidée par le général de brigade aérienne Philippe Aubignat, commandant la brigade des forces de sécurité et d'intervention (BAFSI), s'est déroulée en présence de la famille du défunt et de nombreux élus.

Elle regroupait aussi les stagiaires du centre de formation militaire élémentaire (CFME 00.325) de l'EETAA.
La lecture de la citation a rappelé le comportement exemplaire et la bravoure au combat du caporal-chef Planelles.

_________________
jamais je ne renierai les miens
avatar
rangers
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 424
Points : 23280
Réputation : 754
Date d'inscription : 28/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commandos parachutistes de l’air

Message par Lothy le Sam 11 Fév 2012 - 0:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4803
Points : 29105
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commandos parachutistes de l’air

Message par junker le Sam 11 Fév 2012 - 9:30

Je me rappelle, en Algérie le premier commando de l'air venu en formation au 3éme RPC de Bigeard..nous en avions plusieurs dans notre compagnie pour une marche opérationnelle, dans les AURES, en limite des sables du Grand Erg Oriental, la soif les dévorés et passant dans un oasis ou des pastèques nous clignées de l'oeil, malgrès les avertissements, nos commandos c'étaient jetés sur les braves pastèques pour étancher leur soif. donc 1/2heures après tout en avançant, les premiers symptômes de la "courante", et les voilà tout les 50 mètres, les culottes à la main, si bien que nous avons annulé l'opération, faute de commandos, un médecin arriva avec de quoi stopper le" problème", ce commando formé par COULET un Ambassadeur d'une cinquantaine d'année, mais sympa, un vrai Chef, que décrit "BRUNO" dans son livre " Pour une parcelle de gloire "

_________________

avatar
junker
EXPERT
EXPERT

Messages : 1749
Points : 24794
Réputation : 1343
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 81

http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum