LES CAMPS PARACHUTISTES

1° RCP 1999 - opération épervier au Tchad -

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

11032012

Message 

1° RCP 1999 - opération épervier au Tchad -






le 1° RCP en rentrant du Tchad vit son dernier Noël au camp de Souge.
il va bientôt déménager pour Pamiers où il va prendre la place du 9° RCP dissous .

un déménagement qui n'est pas sans en rappeler un autre 15 ans plus tôt quand le Régiment a quitté le camp d'Idron pour celui de Souge.


"source Amicale du 1° RCP"

_________________
Dans les révolutions, il y a deux sortes de gens : ceux qui les font et ceux qui en profitent.
avatar
AMARANTE
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 836
Points : 26806
Réputation : 2130
Date d'inscription : 26/10/2011
Age : 60

http://www.campidron.fr

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

1° RCP 1999 - opération épervier au Tchad - :: Commentaires

avatar

Message le Dim 11 Mar 2012 - 10:25 par bergham

bon rappel de cette fin d'année 1999 .

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 11 Mar 2012 - 19:18 par Invité

Combien d'hommes ont fait cette Opération ''Epervier ''??

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 11 Mar 2012 - 20:17 par Aigle 4

en tout 600 hommes qui étaient sous les ordres du Chef de Corps.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 11 Mar 2012 - 20:33 par FAMAS .

en fait " ÉPERVIER " est le nom donné au dispositif français au Tchad, et ce , depuis 1986 .
tout cela risque de changer si on tient compte des relations entre les deux pays .

C’est un nouvel accord de coopération qui se dessine entre la France et le Tchad. Les déclarations du chef de la diplomatie française laissent entendre que Paris n’entend pas laisser ses troupes dans le pays. Pour des raisons politiques et financières, la question s’était déjà posée, en août 2010, lorsque le président tchadien Idriss Deby avait reproché à la France de ne rien payer pour sa présence militaire. La France avait alors rappelé que les forces militaires françaises se maintenaient au Tchad « à la demande des autorités tchadiennes dans le cadre de l’accord qui lie les deux pays ».
Cette remise en cause du dispositif Épervier est intervenue dans un contexte de normalisation des relations entre le Tchad et le Soudan, après cinq ans de guerre par rébellions interposées.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum