LES CAMPS PARACHUTISTES

décès du lieutenant-colonel Armand Bénésis de Rotrou

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

décès du lieutenant-colonel Armand Bénésis de Rotrou

Message  UNC 06 le Lun 19 Mar 2012 - 13:56

Nous apprenons lundi 12 mars 2012 le décès du lieutenant-colonel Armand Bénésis de Rotrou, second du commando Georges, officier de Légion.

Issu d'une famille de militaires originaires de l'Aude, Armand Bénésis de Rotrou est né en 1932 à Bône en Algérie.

A la suite d'une défaillance auditive qui l'empêche d'intégrer une école militaire, il devient officier de réserve et est volontaire pour servir en Algérie avec un double objectif : servir son pays et, suivant l'exemple familial, devenir officier d'active.
Aspirant, il arrive en Algérie en 1956 et commande une section de combat, puis une unité de Harkis. Promu sous-lieutenant puis lieutenant, il est désigné sur sa demande officier adjoint au commando musulman de Saïda, le prestigieux commando Georges créé par le colonel Bigeard.

Il y reste plus de deux ans. Ayant participé sur ordre aux activités de l'OAS, il est, pour échapper à l'arrestation, muté précipitamment dans le Constantinois, à la tête d'une compagnie de combat isolée et d'une unité de Harkis qu'il sauvera du massacre en contrevenant aux ordres reçus.

Après l'indépendance de l'Algérie, il rejoint l'école d'application de l'infanterie et est intégré dans l'armée d'active en octobre 1962.
Il sert dans l'infanterie en Algérie et en France jusqu'en juillet 1966 puis, volontaire pour servir dans la Légion étrangère, est affecté au 2e Régiment étranger d'infanterie stationné au Sahara. Muté au 2e REP (2e régiment étranger de parachutistes) en 1968, il participe à la campagne du Tchad et est promu capitaine.

Il sert ensuite au 1er RE (1er régiment étranger) à Aubagne puis au 3e REI (3e régiment étranger d'infanterie) en Guyane. Promu chef de bataillon en 1977, il est astreint en 1979 à effectuer un temps d'état-major et quitte à regret la Légion étrangère pour servir à la 5e division blindée en Allemagne, jusqu'en 1983, date de son départ de l'institution avec le grade de lieutenant-colonel.
Deux fois blessé, titulaire de six citations, le lieutenant-colonel Bénésis de Rotrou est décoré de la croix de commandeur de la Légion d'honneur le 30 avril 2005 à Aubagne, sur la Voie sacrée de la maison mère de la Légion étrangère, à l'occasion de la traditionnelle commémoration du combat de Camerone.

Retiré dans le midi, Armand Bénésis de Rotrou était notamment l'auteur des ouvrages Commando Georges et L'Algérie d'après, qui a obtenu les prix "Armée et défense 2009"de l'Union nationale des officiers de réserve et Histoire militaire 2010 du cercle algérianiste.


"source UNC"
avatar
UNC 06
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum