LES CAMPS PARACHUTISTES

Le débarquement : les paras Américains, opération NEPTUNE .

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

27032012

Message 

Le débarquement : les paras Américains, opération NEPTUNE .




L’opération Neptune est le nom de code donné au débarquement en Normandie des troupes alliées en juin 1944 lors de la Seconde Guerre mondiale.


Cette opération incluait de nombreux mouvements : la traversée de la Manche par plusieurs milliers de navires ; les opérations aéroportées la nuit précédente ; les bombardements préparatoires aériens et navals des défenses côtières allemandes ; le parachutage de milliers d'Américains au matin du 6 juin ; le débarquement des troupes sur les plages d'Utah Beach et Omaha Beach pour les Américains, Gold Beach, Juno Beach pour les Canadiens et Sword Beach pour les Anglo-Canadiens et Français libres des commandos Kieffer.
L'opération Neptune est la partie débarquement et établissement d'une tête de pont côtière au sein de la plus vaste opération Overlord qui visait quant à elle à l'établissement d'une tête de pont de plus grande échelle dans le Nord-Ouest de l'Europe.


c'est confirmé, il y aura bien une amélioration météorologique de quelques heures........

OK . LET'S GO !  ( d'accord, on y va )
Alors tous les officiers se précipitent pour donner leurs ordres et le général reste seul à sa table désertée dans la pièce emplie de fumée.
Quelques temps avant c'était l'homme le plus puissant du monde.
Il est maintenant impuissant à changer le destin .

le soir du 05 juin EISENHOWER rend visite aux PARAS aux visages barbouillés de noir.
Il reste là à contempler leur départ, jusqu’à que le dernier avion ait disparu dans la nuit .
Son chauffeur remarque qu'il a les larmes aux yeux .  



06 juin 1944 - 0h00 - Les larmes aux yeux IKE abandonne ses PARAS en marche vers leur destin

En Angleterre, à 18 heures le soir du 05 juin 1944, les Parachutistes Américains de la 101° airborne screaming eagles commandée par le général Taylor, se préparent pour l'opération " NEPTUNE " , fer de lance de l'offensive " OVERLORD ".

Sur la base de Slapton Sands, près de Plymouth, la peur au ventre, le visage noirci éclairé par un sourire forcé, il se dirigent vers les DOUGLAS C 47 pour être dotés de leur parachute de type T.s.
Pour cette Mission de nuit primordiale , ils seront accompagnés par la 82° airborne all américan commandée par les généraux GAVIN et RIDGWAY et les parachutistes du 6° airborne anglais.

Au total 18.000 parachutistes qui le 06 juin à 1h25 du matin, sauteront des 1087 DAKOTA sur la NORMANDIE.
Les hommes de la 101° seront parachutés près d' UTAH BEACH et ceux de la 82° à SAINTE MÈRE ÉGLISE.
leur mission est de couper les communications allemandes et préparer la plus grande invasion maritime de tout les temps.
Ils perdront la moitié de leurs effectifs .    

On entend le vrombissement à des kilomètres , jusqu'à l'infini le ciel est obscurci par une vague de DOUGLAS C47 d'où tombent des grappes de parachutistes .

c'est l'image de la victoire en marche .
avatar
baltique

Messages : 285
Points : 23214
Réputation : 958
Date d'inscription : 21/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Le débarquement : les paras Américains, opération NEPTUNE . :: Commentaires

avatar

Message le Mar 27 Mar 2012 - 23:19 par bergham

généraux  EISENHOWER et MONTGOMERY

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 30 Mar 2012 - 6:02 par AMARANTE

Pour conjurer le sort et oublier la peur, des parachutistes du 101° AIRBORNE sacrifient aux rites ancestraux des guerrier IROQUOIS sur le sentierde la guerre.



Ils se sont rasé la tête et s'enduisent le visage des fameuses peintures de combat des indiens.
C'est à cette DIVISION d'élite qu' appartenait le capitaine Frank LILLYMAN - le commandant des PATHFINDERS ( éclaireurs ) - qui fut le premier soldat allié du D DAY à toucher le sol Francais le 06 juin 1944 à 0h15 .



LILLYMAN avait décollé de NORTH WITHMAN à bord d'un avion du 9° TROOP CARRIER COMMAND PATHFINDERS GROUPE, piloté par le colonel Joël CROUCH.


Il n'y a pas de photographies officielles des sauts des paras américains la nuit précédent le débarquement, comme beaucoup d'autres, elles ont été détruites lors du développement ou tout simplement se sont révélés inexploitables. Cette photographie est donc là à titre d'exemple.

Dernière édition par AMARANTE le Lun 18 Sep 2017 - 17:01, édité 5 fois

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 2 Avr 2012 - 12:41 par AMARANTE


carte de l'opération NEPTUNE
"source Musée Canadien de la guerre"

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 18 Sep 2017 - 21:54 par LUDO

L'opération Neptune est la phase d'assaut de l'opération Overlord

Neptune est la phase d'assaut du Débarquement destinée à exécuter, en partant du Royaume-Uni, une opération ayant pour but d'assurer sur le continent un établissement d'où pourront être développées, ultérieurement, des opérations offensives. Cette zone devra comprendre des possibilités portuaires suffisantes pour soutenir une force de 26 à 30 divisions et permettre son accroissement par des forces d'exploitation sur la base de trois à cinq divisions par mois."

Considérée comme une faiblesse dans le dispositif de l'Organisation Todt, le commandement allié prévoit, face à la VIIe armée allemande, la mise en place sur un front de 80 km, entre les embouchures de l'Orne et de la Vire, d'une première vague d'assaut de cinq divisions débarquées par mer sur cinq plages, Gold Beach, Juno Beach, Omaha Beach, Sword Beach, Utah Beach (initiative du général Montgomery qui dirigera le 21e corps d'armée britannique ), et précédées par trois divisions aéroportées pour assurer la sécurité des flancs.

À l'aile, après le saut, dans la nuit précédente, des 82e et 101e divisions aéroportées US, les 4e et les divisions américaines de la l'armée du général Bradley débarquent sur les plages d'Utah et d'Omaha.


À gauche, flanquées par la 6e Air force division, la 50e division britannique, la 3e division canadienne, la 3e division britannique prennent position sur les plages de Gold, Juno et Sword. Au total, 50 000 hommes et 7 000 véhicules (4125 bâtiments amphibies, 735 bâtiments spécialisés, 864 bâtiments de "commerce") constituent la première armada. Le rassemblement a lieu dans les ports, au sud de l'Angleterre, de Falmouth à Newhaven. L'appui naval des armées britanniques et américaines comprend 1212 bâtiments de combat dont 23 croiseurs et 148 destroyers. Les Alliés veulent ainsi débarquer, en moins de deux mois, deux millions d'hommes et deux millions de tonnes de matériel, sans disposer de port en eau profonde, en construisant des ports artificiels à Arromanches et Saint-Laurent, chacun composé de quatre cents éléments de béton, soit cinq cent mille tonnes - ils nécessiteront 160 remorqueurs pour leur transport et dix mille hommes pour leur montage - alors que des oléoducs entre les navires citernes et la terre permettront le ravitaillement en carburant.

L'opération Neptune est dirigée par l'amiral Bertram Ramsay. L'amiral Kirk a en charge les zones américaines d'Utah (Force U : 4e division du VIIe corps d'armée, sur Varreville) et d'Omaha (Force O : 1e et 2e divisions du Ve corps d'armée sur Saint-Laurent). L'amiral Vian dirige celles de Sword (Force S : 3e division du Ier corps d'armée sur Ouistreham), Juno (Force J : 3e division canadienne du Ier corps d'armée sur Courseulles) et Gold (Force G : 50e division du XXe corps d'armée sur Asnelles) des Britanniques Canadiens et Français.

Les troupes quittent le Royaume-Uni le 4 juin, le 6 le général Eisenhower lance l'opération Overlord. Les dragueurs de mines dégagent 10 chenaux, 2 par secteur, à la force d'assaut.

L'aviation et la marine préparent le terrain en bombardant les batterie côtières et, ........... à 6h30 l'invasion terrestre commence ...




Source de ce texte : MINDEF

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 18 Sep 2017 - 22:19 par béret bleu

Effectifs engagés

1 527 000 Nombre de soldats américains déployés en Angleterre la veille du Jour J
287 000 Nombre de personnels embarqués à bord des navires alliés le Jour J
156 115 Nombre de soldats et parachutistes alliés engagés en Normandie le 6 juin 1944 à minuit
132 000 Nombre de soldats alliés ayant débarqué le 6 juin 1944 à minuit
25 000 Nombre de marins alliés engagés dans le cadre de l’opération Neptune
73 000 Nombre de soldats britanniques ayant débarqué le 6 juin 1944 à minuit
59 000 Nombre de soldats américains ayant débarqué le 6 juin 1944 à minuit
40 000 Nombre de soldats allemands répartis sur les secteurs de débarquement
34 250 Nombre de soldats américains débarqués à Omaha Beach le 6 juin 1944 à minuit
28 845 Nombre de soldats britanniques débarqués à Sword Beach le 6 juin 1944 à minuit
24 970 Nombre de soldats britanniques débarqués à Gold Beach le 6 juin 1944 à minuit
23 250 Nombre de soldats américains débarqués à Utah Beach le 6 juin 1944 à minuit
21 400 Nombre de soldats canadiens débarqués à Juno Beach le 6 juin 1944 à minuit
15 500 Nombre d’Américains parachutés le 6 juin 1944 à minuit
7 900 Nombre de Britanniques parachutés le 6 juin 1944 à minuit
360 Nombre de parachutistes éclaireurs alliés (Pathfinders) largués au-dessus de la Normandie
225 Nombre de Rangers américains du 2ème bataillon engagés à la Pointe du Hoc le 6 juin 1944
177 Nombre de soldats du commando français Kieffer ayant débarqué sur Sword Beach
15 Nombre de nations et régions différentes engagées dans les forces alliées pour l’opération Overlord

Matériel déployés

200 000 Nombre d’obstacles de plage installés par les Allemands le long du Mur de l’Atlantique
200 000 Nombre de véhicules alliés de toutes sortes débarqués en Normandie le 6 juin 1944 à minuit
11 590 Nombre d’appareils alliés (chasseurs, bombardiers, transport, reconnaissance et planeurs)
10 395 Tonnage de bombes alliées larguées sur la Normandie toute la journée du 6 juin 1944
9 500 Nombre d’avions alliés d’attaque et d’appui en vol le Jour J
7 616 Tonnage de bombes alliées larguées sur la Normandie dans la nuit du 5 au 6 juin 1944
6 939 Nombre total de navires déployés lors de l’opération Neptune
3 200 Nombre de véhicules débarqués sur Juno Beach le Jour J
2 218 Nombre de bombardiers alliés engagés dans la nuit du 5 au 6 juin 1944
1 900 Nombre d’avions et de planeurs alliés utilisés dans la nuit du 5 au 6 juin 1944
1 742 Véhicules américains débarqués à Utah Beach le Jour J
1 695 Tonnage de matériel débarqué par les Américains à Utah Beach
832 Nombre d’avions Douglas C-47 Dakota engagés dans la nuit du 5 au 6 juin 1944
815 Nombre d’appareils des forces aériennes allemandes (Luftwaffe) disponibles le Jour J
200 Nombre de bâtiments de guerre ayant participé au bombardement naval du 6 juin 1944 (cuirassés, monitors, croiseurs et destroyers)

Pertes humaines (tués, blessés, disparus ou prisonniers)

10 500 Nombre de pertes alliées le 6 juin à minuit (tués, blessés, disparus, prisonniers)
10 000 Estimation du nombre de pertes allemandes le 6 juin 1944 à minuit
6 000 Pertes américaines le Jour J
3 800 Nombre de militaires alliés tués dans le cadre de l’opération Neptune 6 juin 1944 à minuit
2 500 Pertes américaines sur la plage d’Omaha le Jour J
1 063 Pertes canadiennes sur la plage de Juno le Jour J
708 Blessés et disparus canadiens sur la plage de Juno le Jour J
630 Pertes britanniques sur la plage de Sword le Jour J
413 Pertes britanniques sur la plage de Gold le Jour J
355 Nombre de soldats canadiens tués sur la plage de Juno le Jour J
197 Pertes américaines sur la plage d’Utah le Jour J
41 Pertes françaises du commando Kieffer le 6 juin 1944 à minuit
31 Nombre de blessés du commando Kieffer pendant le Jour J
10 Nombre de tués du commando Kieffer (2 officiers, 8 commandos) pendant le Jour J


Pertes matérielles

120 Nombre de navires alliés endommagés (du 6 au 30 juin 1944)
59 Nombre de navires alliés coulés (du 6 au 30 juin 1944)
27 Nombre de chars amphibies américains coulés à Omaha Beach le Jour J

Missions effectuées

11 085 Nombre de missions effectuées par les forces aériennes alliées le 6 juin 1944
10 750 Nombre de sorties (aller-retour) de l’aviation alliée pendant les 24 heures du Jour J




source DDAY

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum