LES CAMPS PARACHUTISTES

Cinq candidats parlent défense dans la RDN; un seul parle du mythique 2e porte-avions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

03042012

Message 

Cinq candidats parlent défense dans la RDN; un seul parle du mythique 2e porte-avions




.[url=http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/


Les Cahiers de la revue Défense nationale d’avril 2012 sont consacrés à la présidentielle et cinq des dix candidats (F. Bayrou, F. Hollande, M. Le Pen, J.L. Mélenchon et N. Sarkozy) y présentent leurs engagements pour la Défense (cliquer ici pour y accéder).

La lecture de leurs contributions confirme les positions des uns et des autres, ainsi que la légitimité des critiques qui ont été émises sur ces programmes.

J’ai recherché ce que ces cinq candidats pouvaient bien avoir à dire sur un « serpent de mer » : le second porte-avions ! C’était un engagement de Jacques Chirac, une promesse de campagne du candidat Sarkozy en 2007. « La question du deuxième porte-avions se posera ; la date a déjà été fixée, en 2012 », avait pronostiqué Hervé Morin, en août 2010.

Las, seule Marine Le Pen aborde la question dans sa contribution aux Cahiers :

Les quatre autres candidats n'abordent pas cette question (pas plus ici qu'ailleurs). L'UMP dans ses Propositions avait pourtant précisé: "Les contraintes budgétaires actuelles empêchent de se prononcer sur un échéancier précis. Toutefois, la construction d’un 2ème porte-avion reste un objectif pour notre Défense ». On verra lorsque le candidat Nicolas Sarkozy présentera son programme (normalement cette semaine) s'il reparle du frère du Charles-de-Gaulle.

Pour rompre le silence, voici un florilèges de déclarations de responsables militaires et politiques sur le 2e PA (pas de quoi redonner le sourire aux tenants de ce sister-ship):

« Le CEMM aimerait sans doute avoir un deuxième PA, mais le CEMM doit avoir conscience des réalités budgétaires pour ne pas déséquilibrer les comptes de la France. Si un deuxième PA signifie sacrifier un pan de notre défense, il faudra être très vigilant. Je crois beaucoup au concept de boîte à outils dans la Marine – la polyvalence de nos bâtiments. Si on n’a que des marteaux pour taper fort, ça ne va pas résoudre tous les problèmes ». (Amiral Rogel, à Var Matin, 29 sept 2011)

« Un deuxième porte-avions serait le bienvenu mais l’équation budgétaire actuelle ne le permet pas ». (Amiral Édouard Guillaud, chef d’état-major des armées, lors de son audition par la Commission de la défense, le 5 octobre 2011)
« Après avoir été un ardent défenseur du deuxième porte-avions, convaincu qu’il est indispensable pour assurer une permanence à la mer, j’ai revu ma position. Compte tenu du calendrier, nous ne parviendrons pas à avoir en même temps deux porte-avions ; le second ne sera opérationnel qu’en fin de vie du Charles de Gaulle. Dès lors, faut-il faire un effort financier conséquent pour un apport opérationnel aussi mesuré ? ». (Guy Tessier, président de la Commission de la défense nationale et des forces armées, le mardi 25 octobre 2011).
.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum