LES CAMPS PARACHUTISTES

Policier tué à Vitrolles: "le tireur probablement parmi les quatre écroués" (procureur)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

20042012

Message 

Policier tué à Vitrolles: "le tireur probablement parmi les quatre écroués" (procureur)




[url=http://www.leparisien.fr/
Publié le 20.04.2012, 16h59
Le procureur d'Aix-en-Provence a affirmé vendredi que "le tireur se trouve probablement parmi les 4 personnes" mises en examen et écrouées la veille pour meurtre aggravé, dans le cadre de l'enquête sur le meurtre d'un policier à Vitrolles (Bouches-du-Rhône) fin 2011.
"L'information judiciaire va devoir déterminer le rôle de ces quatre personnes et définir l'identité de celui qui a tiré sur le policier", a précisé lors d'une conférence de presse la responsable du parquet d'Aix-en-Provence, Dominique Moyal, ajoutant que les mis en cause n'ont pas "donné d'explications" durant leur garde à vue.
Elle a affirmé qu'"un faisceau d'indices et d'éléments" permettait de soupçonner ces quatre hommes qui, outre le chef de meurtre sur personne dépositaire de l'autorité publique, ont été mis en examen pour recel (d'un véhicule Audi RS4 utilisé dans la course poursuite), vol (d'une BMW utilisée dans la série de cambriolages), infraction à la législation sur les armes, association de malfaiteurs en vue de commettre un crime, meurtre (d'un des malfaiteurs) et tentatives de meurtre sur des personnes dépositaires de l'autorité publique, un second véhicule de police ayant été "arrosé de projectiles" à l'arme automatique sans faire de victime.
D'après une source proche du dossier, dans l'Audi prise en chasse par la brigade anticriminalité (BAC) d'Aix dans la nuit du 27 au 28 novembre 2011 à Vitrolles, figuraient Jean-Joseph Bengler, Bruno Bonati (BIEN Bonati) et Jean-Baptiste Dominici, aux côtés de Patrick Lombard, qui a été tué par une rafale de kalachnikov tirée par l'un de ses complices.
Selon le scénario établi après "quatre mois et demi d'enquête", cinq hommes impliqués dans une série de cambriolages se trouvaient à bord de deux véhicules cette nuit-là, la voiture prise en chasse par la BAC à Vitrolles et un second véhicule, une BMW, retrouvé brûlé.
La course poursuite avec les quatre malfaiteurs de l'Audi avait fini par des coups de feu à l'arme automatique, fatals au lieutenant Eric Lalès.
Deux hommes, qui faisaient partie de la dizaine d'interpellés dimanche et lundi dans la communauté des gens du voyage des environs de Marseille, ont également été mis en examen pour association de malfaiteurs et laissés libres sous contrôle judicaire.
Trois hommes, dont Jean-Baptiste Dominici, avaient été extraits de prison dans le cadre de ce dossier. Les autres personnes interpellées ont été remises en liberté, a précisé le parquet d'Aix.
Présent à la conférence de presse du parquet, le numéro 2 de la PJ de Marseille, Christian Sivy, a précisé que l'enquête qui a permis de déboucher sur ces interpellations avait donné lieu à un vaste travail de police scientifique et technique, dans lequel plus de 250 scellés ont été recueillis "dont 200 ont été traités en labo".
Outre les techniques classiques d'enquête, sur la base d'écoutes téléphoniques et d'exploitation des traces biologiques, les enquêteurs de la PJ ont utilisé l'odorologie, une technique criminologique d'identification reposant sur la reconnaissance des odeurs par des chiens afin de confondre les criminels, a indiqué le directeur adjoint de la PJ de Marseille.
Très grièvement blessé, Eric Lalès, 37 ans et père de deux enfants, était décédé le 8 décembre dans un hôpital de Marseille, peu après la visite à son chevet du président Nicolas Sarkozy.



avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum