LES CAMPS PARACHUTISTES

les disparus de la guerre d'Algérie

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les disparus de la guerre d'Algérie

Message par LOUSTIC le Mar 22 Mai 2012 - 17:14

Le dossier des disparus d'Algérie a déjà été longuement traité par plusieurs associations. Il a notamment fait l'objet d'importants travaux de recherche par le général (2S) Maurice Faivre, ce qui permet de mieux délimiter le problème posé. Celui concernant les militaires français disparus durant la guerre d'Algérie, quant à lui, n'est pas clos. Rassemblant différentes données chiffrées obtenues à la suite de recherches privées, le général (2S) Henry-Jean Fournier a abouti, faute de données officielles, au chiffre de 617 disparus pour lesquels l'ASAF souhaite que, cinquante ans après la fin de cette guerre, des informations officielles puissent être données par les services compétents de l'Etat.

On dit d'un soldat qu'il est « porté disparu » lorsque, au cours d'une campagne ou lors d'un engagement, il a « disparu » à la vue de ses camarades de combat et dont on n'a plus jamais su ce qu'il était devenu. Ce fut malheureusement le cas dans toutes les guerres « classiques » que la France a menées. Mais qui sait que les « opérations de maintien de l'ordre » en Algérie (désormais appelées « guerre d'Algérie ») ont également entraîné des disparitions de militaires français ? Malgré les réticences des services compétents à communiquer des informations sur ces cas, le nombre de ces disparus peut être estimé, selon divers recoupements des chiffres existants, aux données suivantes :
I - pour la période du 1er novembre 1954 au 18 mars 1962 <1>:
• 273 (origine Jean-Yves Jaffres, dans son livre « Militaires français prisonniers du FLN ou disparus en Algérie » (2009)
• 34 cas incertains car s'agissant de légionnaires ou de soldats d'origine maghrébine dont, en l'absence de précisions, la disparition peut être sujette à caution (origine J-Y. Jaffres)

II - pour la période du 19 mars 1962 au 2 juillet 1962 <2>
• 162 (chiffre communiqué lors des débats au Sénat sur la loi de finances 2010 par le sénateur de la Sarthe Marcel Cléach(JO du 02.12.2009) (+152 tués pour la même période)

III - pour la période du 3 juillet 1962 au 2 juillet 1964 <3>
• 148, chiffre établi par l'UNC à la suite d'un recensement effectué aux archives militaires de Caen (+386 tués pour la même période) soit au total 617 (4) militaires de l'armée régulière dont on ne sait pas ce qu'ils sont devenus (circonstances de la mort inconnues et corps non retrouvés).

Certes, il faut sans doute déduire de ce chiffre quelques cas de désertion, ainsi que quelques victimes de délinquance ordinaire, peut-être aussi quelques accidents sans témoins (5). Mais, même en comptant largement ces cas non élucidés, il reste plusieurs centaines de militaires français de l'armée régulière disparus.
Ces chiffres n'incluent pas les supplétifs (harkis par exemple).

C'est pourquoi l'ASAF souhaite qu'une démarche officielle et globale soit engagée par les services compétents (SHD - BCAAM -ONAC...) pour déterminer avec précision la liste de ces disparus et les circonstances de leur disparition, afin de publier un recueil officiel permettant de clore ce dossier, même si l'on peut penser qu'il demeurera inévitablement toujours quelques incertitudes.

Les lecteurs possédant des informations sur des cas de disparition sont invités à entrer en contact avec l'ASAF, qui les transmettra au rédacteur de ce dossier.

1) date de la signature des « déclarations d'E-vian » censées mettre un terme aux combats par un cessez-le-feu.
2) date de l'accession à l'indépendance de l'Etat algérien créé par les « déclarations d'Evian ».
3) date du retrait total des troupes françaises du territoire algérien.
4) en l'absence de données officielles, ces chiffres peuvent éventuellement être contestés. Ils sont cependant les plus vraisemblables, compte tenu des divers recensements effectués à l'occasion d'initiatives particulières.
(5) les cas de « disparitions » (impliquant le corps non retrouvé) résultant de noyade accidentelle ou de disparitions d'aéronefs en mer n'ont pas été comptabilisés dans le chiffre annonce.

Général (2S) Henry-Jean FOURNIER
Repris de la lettre de l'ASAF

_________________

avatar
LOUSTIC

Messages : 289
Points : 21692
Réputation : 500
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Re: les disparus de la guerre d'Algérie

Message par junker le Mar 22 Mai 2012 - 19:11

Il est vrai, qu'une telle quantité de disparus demande plus d'information, je n'ai, pour ma part jamais entendu parler de disparus au 3ème RPC !!

_________________

avatar
junker
EXPERT
EXPERT

Messages : 1749
Points : 24734
Réputation : 1343
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 81

http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum