FERMETURE DU CENTRE ENTRAINEMENT COMMANDO / le C.E.C de GIVET a fermé en juillet 2009

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

15122011

Message 

FERMETURE DU CENTRE ENTRAINEMENT COMMANDO / le C.E.C de GIVET a fermé en juillet 2009




Givet
Centre d'entraînement commando : fermez le ban !
Partager Réagissez Publié le dimanche 15 mars 2009 -



Plusieurs décorations ont été remises durant cette ultime cérémonie, ici la médaille du service militaire volontaire au sergent Billette.

Jean-Pierre Charrieau
LE centre d'entraînement commando de Givet fermera définitivement ses portes en juillet. Une page, et non des moindres, s'est tournée vendredi avec la fin du 529e, et dernier, stage. Une journée du souvenir s'est déroulée en présence de nombreuses personnalités civiles et militaires.
Repas commando, démonstration commando sur le site du fort de Charlemont…, cette journée s'est poursuivie au Manège avec une évocation historique.
1962-2009. Des images fortes, réalisées par le regretté Marcel Docq, sont projetées sur l'écran et témoignent des grands moments du centre d'entraînement commando .
Du chef de bataillon Morel en 1962, date à laquelle le centre d'entraînement commando a ouvert ses portes, au lieutenant-colonel Nivlet, 22 chefs de corps sont passés par le CEC.
D'autres chiffres reflètent la place que tenait le CEC dans le paysage de la Pointe des Ardennes. Durant les 529 stages, quelque 77.432 militaires ont goûté aux pistes de l'audace, à la descente en rappel, aux combats de rues… encadrés par quelque 513 instructeurs.
Le centre d'entraînement commando, c'est aussi une superficie de 90 hectares, des centaines de mètres de murailles, 165 obstacles, 18 km de câbles…
En guise d'adieu, quelques mots s'affichent sur l'écran : « Les commandos partent pour l'aventure »…
« J'ai vécu ce moment comme un crève-cœur », dira un ancien militaire à la retraite.
Présidée par le général Dumont-Saint-Priest, commandant le centre de préparation des forces de Mailly-le-Camp, une cérémonie, marquée par une prise d'armes du souvenir, a rassemblé sur la place Méhul les différentes unités de ce dernier stage, une cérémonie rehaussée par la présence de la musique militaire de la région Nord-Est basée à Metz.
Présentation au drapeau, passage en revue des troupes, ce grand rassemblement s'est poursuivi par la remise de plusieurs décorations, de lettres de félicitations. Parmi ces distinctions, au nom du président de la République, le général Dumont Saint-Priest a décoré de l'Ordre du mérite national le lieutenant-colonel Nivlet, le dernier commandant du CEC.
Le drapeau et sa garde ont ensuite quitté la place Méhul sous le regard ému de nombreux Givetois .
Les stagiaires sont partis, dans quelques semaines, ce sera le tour des cadres, du drapeau… « La disparition du CEC est ressentie comme une perte majeure. Givet ne sera jamais plus comme avant », dira un élu.
Jean-Pierre Charrieau

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum