LES CAMPS PARACHUTISTES

7.200 postes supprimés au ministère de la Défense.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

7.200 postes supprimés au ministère de la Défense.

Message par LOUSTIC le Ven 28 Sep 2012 - 20:09

( 2012/2013 )

où va notre Armée ?

7.200 postes supprimés au ministère de la Défense, 2.500 à Bercy.

Ces deux ministères seront les plus touchés en 2013 par les suppressions d'emplois pour permettre au gouvernement français de tenir son objectif de stabilité des effectifs de la fonction publique après le renforcement de ceux de l'éducation et de la sécurité.

Négociées avec chaque ministère, ces suppressions de postes figurent dans les lettres envoyées mercredi par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault aux membres de son gouvernement leur fixant des plafonds de crédits et d'emplois pour la période 2013-2015, a-t-on appris de source gouvernementale.
avatar
LOUSTIC

Messages : 280
Points : 3086
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Re: 7.200 postes supprimés au ministère de la Défense.

Message par MF46 le Sam 29 Sep 2012 - 21:16

Depuis le temps que l'Armée est pressée comme un citron, on se demande ce qu'il va en rester !!!!
avatar
MF46
Membre AMI
Membre AMI

Messages : 428
Points : 3008
Date d'inscription : 19/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Quelques réflexions sur ce sujet ...

Message par Cerbère le Sam 29 Sep 2012 - 22:32

Je vais essayer de vous exposer ma façon de voir les choses ...
Je vous les livre dans le désordre.

1) La suppression de 7200 postes au sein du MinDef, pourrait être une bonne chose.
En effet, dans ce ministère, comme dans toutes les administrations on trouve un certain nombre de parasites dont la présence et les prétentions n'ont que des effets négatifs sur le fonctionnement de l'ensemble.
S'il s'agit de supprimer les postes correspondants, c'est là que l'opération serait une bonne chose ...

2) Hélas, il y a fort à craindre que ce soient des personnels utiles, efficaces, ... dont les postes soient supprimés. Ce ne serait pas la première fois.
Dans ce cas, il devient "facile" de répondre à l'interrogation de "Rouge" : "où va notre Armée ?"
Il est à craindre que les choses soient relativement "prévisibles".
Sans doute aucun de nous n'a t-il connu le Front dit populaire. Moi le premier, mais j'ai lu.
En 1936, le même type de pouvoir politique qu'aujourd'hui, dirigeait la France. Ce pouvoir était, défaitiste : la paix à tout prix et une volonté de désarmement, ... Cette dernière période de la 3e république est directement responsable de la défaite de 1940.
Les mêmes causes produiront les mêmes effets. A ceci près que le monde d'aujourd'hui est bien plus dangereux que celui de nos grands-parents ET un ennemi sournois a déjà installé ses bases, ses places fortes à l'intérieur de nos frontières ...
En 1940, l'Armée était sous-équipée, préparée à faire une guerre telle que celle vécue par nos Grands anciens de 1914-1918. Deux exemples : une Cavalerie qui allait être opposée à des divisions blindées ... une ligne Maginot qui allait bloquer les attaquants ...
Réfléchissons un peu ... Notre Armée est aujourd'hui - globalement - dans la même situation !
Souvenons-nous de nos jeunes Camarades en AFGHA :
- qui devaient acheter, sur leur solde, les équipements individuels, indispensables, en large dotation dans les autres Armées de l'OTAN;
- qui utilisaient des CLAIRONS dont les canons avaient tellement tiré qu'ils étaient ovalisés !
- qui disposaient de munitions achetées à l'étranger à des "prix imbattables" mais qui, de mauvaises qualité collaient dans les chambres de tir ...
- qui étaient "protégés" dans des VABS destinés au théâtre Centre-Europe, donc pas adaptés à la montagne, conçus il y a plus de quarante ans, censés protéger contre des armes à tir tendu alors que les salopards possédaient tous types de lance-roquettes ...

Une fois que cela est dit, et bien incomplet, il reste que la critique soit facile et que ce n'est pas ainsi que les choses vont changer.

Nous sommes aujourd'hui - mais pour combien de temps encore ? en Démocratie. Et, c'est aux Citoyens de s'exprimer et de diriger les politiques.
Qu'avons-nous fait ? Quoi que cela soit, nous n'avons pas fait assez !
Comment l'avons-nous fait ? Sans doute pas assez bien !

Si nous sommes des citoyens responsables, nous avons aussi le privilège de constituer le maillon reliant notre Armée à la Nation.
Et, il nous incombe non pas de nous regarder le nombril, de nous dire que nous sommes d'accord, ...
Nous avons deux missions essentielles :

- que dans notre vie quotidienne, dans nos écrits, nous fassions connaître à nos Concitoyens ce qui se passe réellement et quels sont les menaces qui s'accumulent. Que nous leur expliquions pourquoi aujourd'hui plus qu'hier une Défense forte est indispensable si nous voulons que nos enfants, nos petits enfants puissent vivre Libres.
Ce n'est pas l'Armée qui le fera. D'une part il y a ceux qui pourraient faire, mais qui parce qu'ils vont à la gamelle ne feront rien. D'autre part, il y a nos Camarades, des Soldats, qui ne peuvent rien faire.
Si nous ne remplissons pas cette mission, nous aurons manqué à notre devoir, et être un Soldat, qui plus est un PARA, ce n'est pas parader avec nos bérets, avec nos décorations, ...c'est continuer à nos battre, avec les armes dont nous disposons en Démocratie;

- exercer des pressions, des contrôles sur tous ceux qui chaque fois qu'ils recherchent nos suffrages sont prêts à toutes les promesses, tous les mensonges ...
Sans doute est-ce là que nous sommes les moins efficaces.
Ce n'est pas acceptable, et je parle aussi pour moi !
Chacun d'entre-nous doit contacter "son" Député, son Sénateur et lui faire part de ce qu'il pense, veut. Lui demander des comptes ...
Ces Femmes, ces Hommes ne sont pas au dessus de nous, ils sont nos représentants, il est normal, indispensable que nous leur demandions des comptes, et pas seulement le jour d'un nouveau scrutin , mais tout au long de leur mandat !

Je n'ai pas fait grand chose, mais j'ai envoyé un mail à mon Député, il n'a pas encore eu le temps de me répondre, normal. Est-ce qu'il le fera ????
Ce ne peut être une raison pour que je ne continue pas !

Je vous communiquerai la copie de ce mail dans un prochain post. Si vous souhaitez l'utiliser tel quel ou le modifier ou vous en inspirer : ladécision seule vous appartiendra.
avatar
Cerbère

Messages : 837
Points : 5420
Date d'inscription : 18/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: 7.200 postes supprimés au ministère de la Défense.

Message par Lothy le Dim 30 Sep 2012 - 0:00

Cerbère où l'art de taper où ça fait mal...

La liste des similitudes entre l'état de notre pays et celui de notre Armée, par rapport à ce qu'ils étaient en 36 n'est peut-être pas exhaustive, mais elle est assez longue pour nous donner à réfléchir !...

Tenter de convaincre autour de nous n'est pas chose facile, sauf auprès de ceux qui partagent déjà nos points de vue... Dans le cas contraire, nous passons pour des fascistes !!...

Pour ceux-là, la seule chance qu'il nous reste, c'est la déception devant le revirement de ceux qu'ils viennent de porter, sans grande conviction souvent, au pouvoir... Cela demandera probablement encore un peu de temps... Mais que faire de cette masse mouvante qui oscille entre droite et gauche depuis des décennies.... Elle ne se soucie certainement pas de nos armées....

Je n'ai pas expédié de mail à mon député, mais je le rencontre samedi prochain autour d'un petit déjeuner, j'ai vraiment hâte d'entendre ce qu'il va avoir à nous dire et comment il va répondre à nos questions !.....

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4807
Points : 9633
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: 7.200 postes supprimés au ministère de la Défense.

Message par Cerbère le Dim 30 Sep 2012 - 15:13

Comme annoncé dans mon post d'hier, ci-après la copie du courrier électronique adressé à Monsieur Gilbert Le BRIS, député du Finistère.


Monsieur le Député,

En mars 2010, suite à un "outrage à nos emblèmes nationaux" je vous avais contacté.

Comme je vous l'ai précisé par le passé, je ne fais pas partie de vos électeurs.
Mais, vous êtes mon député, et en démocratie, pour moi, cela a encore un sens.

Lors de votre dernière réponse à mes courriers électroniques, vous m'avez répondu ceci :

merci de votre mail ! sans qu'il soit besoin de sortir les fourches vous me demandez de quelle façon concrète vous pouvez agir dans ce domaine ? je pense que la meilleure façon est d'assurer une veille d'actualité et de m'informer de tout évènement sûr et condamnable qui vous choquerait sur ce point...il pourrait avoir échappé à ma vigilance et un mail de votre part m'interpellerait.
demeurant à votre disposition et avec toute ma considération .


Alors, aujourd'hui, j'informe mon député d'un évènement sûr et condamnable qui, bien sûr, me choque profondément mais, bien plus encore me révolte car il met - ou mettra - la défense de notre Patrie en grand danger.

Ce que je connais de votre vie - présenté dans votre profession de foi lors des dernières élections législatives - me permet de n'avoir aucun doute quant à votre engagement personnel en ce qui concerne la sécurité de notre Patrie.



Il s'agit du décret 2012-1011 qui a été publié le du 30 août 2012, et de ses conséquences prévisibles et inéluctables !

A cette occasion, je me permets de vous faire part de mes réflexions.
Sachez que, peu ou prou, elles correspondent à celles de nombreux militaires en retraite ou de réserve.

Le gouvernement doit comprendre qu'il fait fausse route et que nous ne resterons pas sans réaction alors que l'on détruit notre défense !


Décret n° 2012-1011 du 30 août 2012 portant transfert de crédits

- Cette "manipulation" des crédits n'est - hélas - pas une affaire nouvelle, tous les présidents l'ont utilisée depuis que le Président François Mitterrand ait "découvert" l'existence d'une disposition réglementaire permettant cette opération.

- Alors que le budget de la Défense est voté par le Parlement, le tour de passe-passe est du domaine de compétences du Premier Ministre. La Représentation nationale n'est pas consultée officiellement, et aucun vote n'a lieu.

En bon citoyen, qui pense encore vivre en démocratie, on peut légitimement se poser la question de l'utilité de la Représentation nationale qui, par ailleurs, depuis 1958, est à la botte de l'exécutif !
ET, plus grave encore : qu'en est-il de la Constitution aujourd'hui ?

- Il est à remarquer que ce n'est pas non plus la première fois que des crédits de la Défense sont bloqués puis réattribués à des "opérations" dont le moins que l'on puisse dire est qu'elles sont "opaques".

De 1981 à 2000, époque au cours de laquelle j'étais à même de prendre connaissance de telles opérations, il a été clair que la Défense était utilisée pour l'entretien des "danseuses" de la République ...
J'ai la faiblesse de croire que les 5 millions d'euros x 2, visés par le décret, ne sont que des "broutilles" par rapport à certains transferts effectués récemment ou non !

- Dans le cas précis de ce décret, les "bénéficiaires" mentionnés sont : la Direction de l'action du Gouvernement et la Coordination du travail gouvernemental ... Il faut être énarque pour comprendre ce que cela signifie, et surtout appréhender les bénéficiaires réels ...

Et, quand la Cour des Comptes se penchera sur la période budgétaire concernée, tout le monde aura oublié, et il y a quelques possibilités que les différents responsables ne soient plus en charge ...


Défense : un tiers des tableaux d'avancement supprimés pour 2013 !

- Heureusement que c'est notre Premier Ministre qui nous dit :

Afin de "dépyramider" la structure de ses effectifs, le ministère de la Défense réduira de 30 % les volumes d'avancement au choix de ses personnels militaires en 2013. Le ministère de la Défense et le ministère chargé du budget travailleront de concert sur le dépyramidage sur la période 2013-2015."

Que signifient ces deux termes "dépyramidage" et "dépyramider", ainsi que leurs "antonymes" "repyramidage" et "repyramider" ?
Ce ne sont là que d'horribles barbarismes (du latin "barbarismus" à savoir : expression vicieuse) !
Et, bien sûr, pour être certain que personne ne comprenne bien, ou pour pouvoir prétendre que ceux qui auraient compris se trompent, aucune définition rigoureuse n'est fournie !


- L'emploi de ces barbarismes pourraient passer pour de la "licence littéraire", ou quelque chose dans ce genre ... Mais non, ce n'est pas cela, ce n'est pas de la forme, c'est du fond. Il montre le peu de respect pour les citoyens, pour la Loi et pour la langue française ... Quand il s'agit de ceux qui ont reçu mandat de conduire la France, c'est effarant. Comment peut-on publier des documents officiels contenant de telles expressions et idées ?

- Si comme l'a rapporté Jean GUISNEL,

Jean-Marc Ayrault est explicite. Ce mouvement de "repyramidage" est stoppé et repart en marche arrière vers un "dépyramidage", donc une réduction du taux d'encadrement.


il convient de retenir que ceux qui nous gouvernent ont pris conscience que le taux d'encadrement était trop important ...
Mais, par rapport à quoi ?
Par rapport à qui ?
Il serait intéressant de connaître les facteurs déterminants de ces brillantes déductions, surtout que la commission en charge du nième livre blanc annoncé n'a pas encore "fait part de ses conclusions" !

Mais, surtout, comment le "responsable de la Défense nationale" (fonction remplie par le Premier Ministre) s'y prend-t-il pour réduire le taux d'encadrement ?
Il n'a rien trouvé de mieux que de verrouiller l'avancement des cadres les plus jeunes dont les qualités humaines, opérationnelles, techniques, ... en faisaient les futurs Chefs - à tous les niveaux de la pyramide - ayant progressé au mérite !

Si le "responsable de la Défense nationale" voulait casser - encore un peu plus - l'Armée, il ne s'y serait pas pris autrement !

De nombreux cadres avaient projeté de faire une carrière, l'Armée avait pris des engagements ...

J'ai l'exemple, dans ma famille, d'un jeune officier supérieur qui, voici quelques années avait envisagé de quitter l'Armée. Cette dernière qui lui a promis monts et merveilles, a tout fait pour le retenir ...
Il est resté, ayant foi dans ses Chefs ! Et, au mois d'août, il savait déjà que -probablement - il ne passerait jamais colonel, ce qui ne constituait pas une fin mais un point de passage vers autre chose, vers plus de responsabilités ... et d'utilité !

Par contre, aucune mesure de mise à la retraite de tous les "crabes" qui hantent les couloirs du ministère, des états-majors qui ne servent à rien si ce n'est à justifier leur poste et jouer aux importants ...

Aucune mesure à l'encontre de certaines Directions du ministère, dont personne n'a que faire et qui sont des parasites comme, par exemple, la Direction des Affaires Stratégiques qui se targue de "faire du renseignement", qui s'oppose, critique les travaux de la DGSE, de la DRM, de la DPSD, ... et qui savent tout mieux que tout le monde.

L'Armée, et donc la FRANCE, vont très mal.

Pour des raisons bassement idéologiques, les politiciens en charge préfèrent sacrifier ceux et ce qui constitue notre rempart contre lequel butteront ceux qui ont pour projet de nous asservir !

C'est vrai, la France a déjà connu pareille faillite, c'était en 1936 ... Mais aujourd'hui, l’ennemi a déjà installé des places fortes sur notre territoire, et l'Europe n'a pas de défense.

Que Saint-Michel nous prenne en sa sainte garde et nous donne encore la force de combattre pour ceux et ce que nous aimons.


Je joins à mon propos la dernière lettre de l'ASAF (en date du 12 septembre) - Association de Soutien à l'Armée Française, conformément au souhait exprimé par son président Henri PINARD LEGRY
.
avatar
Cerbère

Messages : 837
Points : 5420
Date d'inscription : 18/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum