LES CAMPS PARACHUTISTES

PMP d'Hier

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

12102012

Message 

PMP d'Hier






la PMP comme nous l'avons pour la plupart connus, à disparu en 2007, un livre rend hommage aux nombreux stagiaires.

préparation militaire parachutiste

_________________

avatar
bergham
TEAM
TEAM

Messages : 490
Points : 23203
Réputation : 984
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

PMP d'Hier :: Commentaires

avatar

Message le Ven 12 Oct 2012 - 0:46 par DMD

Tout cela me rappelle ma propre expérience.
J’ai effectué une PMP à Poitiers au milieu des années 70 . J’étais un gamin de tout juste 18 ans qui ne connaissait rien du milieu militaire en général et des paras en particulier.
Comment suis-je arrivé là alors. Vraisemblablement par défi et aussi par un petit coup de pouce d’un capitaine lors des fameux 3 jours.
Cela a conditionné tout le reste, si je ne l’avais pas faite, je serai passé à coté d’une partie de ma vie .

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 12 Oct 2012 - 0:51 par ROGER B

En 2007, la disparition de la PMP (Préparation militaire parachutiste) n'avait pas fait vibrer les foules...
La préparation militaire au parachutisme

Pourtant, elle aura, durant près de 60 ans, amené aux troupes parachutistes des tas de jeunes "fanamili", qui y voyaient au moins deux avantages : la garantie (quoique !) d'apprendre à sauter en parachute à peu de frais tout en vivant un premier contact avec l'armée, et celle d'effectuer leur service militaire dans les unités parachutistes.

Le général de corps d'armée Christian Picquemal, président de l'UNP (Union nationale des parachutistes) rappelle dans sa préface que de 1947 à 2007, "440.000 brevets prémilitaires ont été délivrés et plus de 80 % des personnels appelés ou engagés des formations parachutistes issues de la PMP".

Qu'on ne cherche pas dans l'ouvrage de Thierry d'Athis, du Figaro, un regard trop critique sur cette défunte institution. En ouvrant ses pages à l'aumônier du 1er RPIMa Jean-Michel Saint-Esteben, il n'attendait pas autre chose que sa définition de l'esprit parachutiste : "Le béret rouge est pour nous ce symbole de fraternité, de gratuité, d'abnégation et de sacrifice." Sous sa plume, on voit la confirmation que dans l'esprit "para", il y a toujours un peu de cette parano qui fait son charme : "Nous sommes parfois à contre-courant avec le monde dans lequel nous vivons, comme un peu déphasés, incompris."

Ce livre se feuillette comme un album de famille : les photos du bon copain, les récits de premier saut, le Nord 2501 Noratlas et, naturellement, les anciens de la PMP... parmi lesquels on trouve aussi bien Max Frérot, d'Action directe, le journaliste Bernard Edinger, ou Gérard Longuet (Sénateur de la Meuse et Président du groupe UMP) et Patrick Devedjian (actuel Ministre du Plan de relance et président du Conseil général du 92). Pour ceux qui ont un ancien para dans la famille, c'est le cadeau idéal pour les fêtes de Noël. Et la garantie que, plongé dans le livre, il n'assommera pas ses proches avec ses anciens roulés-boulés !

Source : Défense ouverte - Jean Guinel - Le Point.fr

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 14 Oct 2012 - 22:12 par Charbonnier

Biographie de l'auteur
Thierry d'Athis, né en 1940, est fils d'un officier, mort pour la France. Il a exercé la profession de journaliste pendant 40 ans (Europe 1, RTL, VSD, RMC et au Figaro où il a été responsable d'édition et grand reporter au service étranger). Il a été également un des responsables du service de presse d'Air-France. Membre de l'Association des Journalistes de Défense, il fut auditeur du CHEAr (26e session). Ancien prémilitaire parachutiste au Fort-Neuf de Vincennes en 1959 (sauts à Villacoublay et Persan-Beaumont), il effectua son service militaire au 6e RPIMa (1962-64). Depuis 2000, il a pris des responsabilités au sein d'associations parachutistes (Qui Ose Gagne et Anciens du 6, président de le section UNP de Versailles). Thierry d'Athis est chevalier dans l'Ordre National du Mérite.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 15 Oct 2012 - 10:00 par RPIMa

et malheureusement Thierry est décédé durant l'été 2012 des suites d'une longue maladie .

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 15 Oct 2012 - 17:15 par gervez alexis

Très beau bouquin ou je raconte ma PMP page 77 pour ceux qui ont le bouquin .
______________________
Para un jour,Para toujours

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 27 Oct 2012 - 15:02 par etrier

Bonjour à tous, j'ai effectué ma PMP en 1979 au mois de décembre à Mourmelon, j'ai effectué mes sauts à Avord (à coté de bourges), tout plein de souvenirs en me remémorant cette période où gamin de 17ans1/2, j'avais décidé de rejoindre l'armée dans une unité d'élite étant fan de "Bruno*", qui habitait à 30KM de chez moi. Ensuite ayant choisi le "9", j'ai attendu juin 1980 pour intégrer ce régiment pétri d'histoires héroïques. Pendant cette attente j'ai arboré fièrement sur ma veste le brevet "Prémi" étant "un modèle" aux yeux de mon Père. Membre actif de l'association "les parachutistes de lorraine" basée à Villers les Nancy dans les années 90, j'ai eu l'immense honneur de côtoyer assez souvent le Général Marcel BIGEARD* à qui je voue une admiration sans limites. Voilà, la prémilitaire para c'était ça...rentrer dans un monde ou les mots "Honneur et Patrie" veulent encore dire quelque chose. Amitiés Para à tous, Alain.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 1 Avr 2014 - 21:38 par DE PAOLI

 Question En quelle année était-ce ??

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 2 Avr 2014 - 7:54 par etrier

C'était en novembre/décembre 1979...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 2 Avr 2014 - 9:12 par Arcimboldo_56

Mario,

la couleur des bérets des moniteurs pourrait indiquer une date approx !

Le moniteur de droite porte une combi de vol avia  Smile 

La classe, non ?  Smile 

Arcim

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 2 Avr 2014 - 10:38 par Béghin Bernard

La photo ne peut pas dater de novembre car , et Arcim a raison de le faire remarquer , le béret que portent le vérificateur et le moniteur est celui d'été ( que nous avions horreur de porter car il ne ressemblait à rien).
Pour ma part , j'avoue que lorsque je remontais en perm de 72 h dans le Nord ou j'habitais à cette époque , je mettais le rouge , tout en sachant que ce n'était pas réglo , mais jamais eu d'ennuis . Et pourtant entre le train d'arrivée à la gare d'Austerlitz et l'autre pour Lille en gare du Nord , je me promenais à Pigalle . Et oui , fallait bien profiter de Paris .
On était souvent à 3 ou 4 car dans les TAP beaucoup de ch'tis . Pareil à la "Quille" et là on a même fait connaissance avec un ancien béret vert para.

Quant à la prémi , je ne l'ai jamais faite , peut être par manque d'info , mais durant mes 3 jours à Cambrai , j'ai demandé les TAP et j'ai été exaucé . Quelle joie !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 2 Avr 2014 - 10:51 par Arcimboldo_56

Bonjour Bernard et bonjour Mario et aussi à tous ceux qui lisent le forum.

Il me semble avoir lu par ailleurs que le béret rouge avait été interdit de port durant quelque temps.

Mais je ne puis nullement l'infirmer.

L'un de vous doit avoir la raison.

Bonne journée

Arcim

PS : ciel couvert ici en ce moment, s'il y avait séances de sauts, seuls les largages en SOA auraient été possibles.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 2 Avr 2014 - 17:45 par etrier

Pardonnez-moi, je ne parlais pas de la photo, je pensais répondre à une question... Amitiés Para, Alain

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 2 Avr 2014 - 17:50 par DE PAOLI

Bonjour à tous!
Je ne pense pas que 79 soit la bonne année.

J'ai fais mes deux p.m.p. en 76 et je n'ai jamais connu le béret kaki!

Je pense que c'est en 70.
Mais, sous réserve!

Amitiés paras!

MARIO.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 2 Avr 2014 - 18:03 par Lothy

Ce béret kaki, c'était le temps de la pénitence !!!!!!

Il était en vigueur juste après la fin de la guerre d'Algérie, mais je ne crois pas qu'il ait survécu au passage du général Bigeard au ministère de la Défense, donc au plus tard 75/76....

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 16 Avr 2014 - 17:57 par GIPEGE

Il a bien eu une période de "pénitence" après la guerre d'Algérie.
lors de mes sauts PM, début 62, nous portions des tenues "camouflées" certaines avaient encore les larges taches des tenues Anglaises et les queues de castor.
L'année d' après, exit les tenues "léopard" , les paras portaient du kaki...
depuis, c'est l'armée entière (ce qu'il en reste) qui est camouflée!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 16 Avr 2014 - 18:03 par GIPEGE

Bonjour,
une petite suite concernant le beret.
Je crois que le bérêt "kaki" correspondait à la tenue d'été. On abandonnait le béret aux couleurs de l'arme (noir, vert, bleu ou rouge) en même temps que la capote et la tenue d'hiver.
Les régiments Paras portaient aussi le beret kaki avec la chemise...et retrouvaient le béret rouge avec la vareuse et la capote à l'automne...(du moins en 63)

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 8 Juin 2017 - 12:04 par sylvainclaude@rocketmail.

Bonjour,
J'ai effectué ma PMP à Orléans en Avril (je crois) 1970 ou 1971

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 10 Juin 2017 - 13:42 par otosan

en 1971 le béret kaki était le béret de travail que personne ne portait , le seul admis sur nos têtes blondes était le béret rouge , le porter était une honte

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum