LES CAMPS PARACHUTISTES

4 anciens légionnaires renvoyés aux assises pour la mort d’un de leurs camarades à Djibouti

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

4 anciens légionnaires renvoyés aux assises pour la mort d’un de leurs camarades à Djibouti

Message par Invité le Sam 10 Nov 2012 - 7:00

[quote]tp://www.opex360.com/2012/11/09/


9 novembre 2012 – 12:34

Le 5 mai 2008, au cours d’un exercice de reconnaissance mené par des hommes du 2e Régiment Etranger Parachutiste (REP) à Djibouti, le légionnaire Jozef Tvarusko fut victime “d’un arrêt cardiaque causé par un coup de chaleur.”

Se sentant diminué physiquement, ce légionnaire avait refusé d’avancer, ce qui donna lieu à une réaction rugueuse des cadres de la section, estimant qu’il “simulait”. Ayant reçu des coups pour le contraindre à reprendre la marche, il s’était même vu refuser l’eau qu’il réclamait, une gourde ayant même été vidée devant lui. Seulement, après s’être écroulé une deuxième fois, Jozef Tvarusko ne se relèvera pas et les soins prodigués pour tenter de le ranimer seront vains.

Suite à cela, le lieutenant Médéric Bertaud, fraîchement sorti de Saint-Cyr au moment des faits, le sergent Omar Andrès Martinez Diaz et les caporaux Adrian Steanu et Wigberto Hernandez Canceco furent tenus pour responsables du décès du légionnaire Tvarusko.

Ils “ont eu un comportement contraire aux valeurs de l’armée de Terre et de la Légion étrangère” avaient affirmé le lieutenant-colonel Le Testu, alors au Sirpa Terre à l’époque. Quelques mois plus tard, et suite à une décision du général Irastorza, le sergent et les deux caporaux furent radiés des cadres. Le lieutenant Bertaud connaîtra ultérieurement le même sort.

Mais l’affaire n’en est évidemment pas restée là puisque les quatre hommes devront répondre de leurs actes devant la justice. C’est ainsi que le parquet de Paris a demandé, le 7 novembre, leur renvoi devant les assises pour “violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, commises en réunion”, alors qu’ils avaient été mis en examen pour “actes de torture et de barbarie.” A noter que les caporaux Steanu et Hernandez Canceco sont en fuite et qu’ils font l’objet d’un mandat d’arrêt.

Le parquet a par ailleurs estimé que “la responsabilité” du lieutenant Bertaud est “prépondérante” dans ce dossier.

En décembre 2008, son avocat, Me Pierre-Olivier Lambert, avait insisté, dans les colonnes du Point, sur le fait que le jeune officier ne contestait “pas avoir commis une lourde faute” et qu’il devait “rendre des comptes et être punis.” Et d’ajouter que son client avait “commis des erreurs de jugement et mal conduit sa mission.” Et pour cause.

En effet, ayant rejoint le 2ème REP en octobre 2007, soit quelques mois avant le drame, le lieutenant Bertaud était inexpérimenté. Et pour cette mission, il n’avait pas pu compter sur son sous-officier adjoint (SOA), ce dernier ayant été retenu pour d’autres tâches.

D’ailleurs, cela sera relevé par l’enquête de commandement, selon laquelle “le lieutenant n’a pu bénéficier de l’expérience d’un cadre expérimenté et s’appuyer sur ses conseils. Il convient à l’avenir de rendre impérative lors d’activités terrain la présence du SOA lorsque le chef de section est un jeune lieutenant sortant d’école.”

D’ailleurs, cela sera relevé par l’enquête de commandement, selon laquelle “le lieutenant n’a pu bénéficier de l’expérience d’un cadre expérimenté et s’appuyer sur ses conseils. Il convient à l’avenir de rendre impérative lors d’activités terrain la présence du SOA lorsque le chef de section est un jeune lieutenant sortant d’école.”


Je me souviens de ces longues marches interminables , par tous temps , escalades ou traversées incalculable, mais a aucun moments je me suis senti repousse ou abandonné par mes sous officiers
Je ne suis pas certain que ce lieutenant et sous off , ayent fait compassion , et de devoir envers leur frere d'armes affaire a suivre !!!!!!!!!!!!!MB
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 anciens légionnaires renvoyés aux assises pour la mort d’un de leurs camarades à Djibouti

Message par Cerbère le Sam 10 Nov 2012 - 10:09

Bien triste affaire !

C'est vrai, l'inexpérience "peut tuer".
Une question que l'on peut, que l'on doive se poser devant une telle affaire : QUI a envoyé sur le terrain, ce jeune chef de section inexpérimenté ?

Le Commandement est une chaîne !

Il est vrai aussi, comme l'a écrit Saint-Exupéry dans vol de nuit que les compétences techniques ne sont pas suffisantes quand on doit emmener des Hommes au combat :

Aimez ceux que vous commandez. Mais sans le leur dire.

Voltigeur, tu écris :

Je ne suis pas certain que ce lieutenant et sous off , ayent fait compassion , et de devoir envers leur frere d'armes affaire a suivre !

Respectant la règle que j'ai choisie pour "signature", je n'épiloguerai pas sur le sujet, mais je suis triste.

_________________
"... Puisque je suis l'un d'eux, je ne renierai jamais les miens quoiqu'ils fassent. Je ne parlerai jamais contre eux devant autrui. S'il est possible de prendre leur défense, je les défendrai. S'il sont couverts de honte, j'enfermerai cette honte dans mon coeur, et je me tairai ! Quoique je pense alors sur eux, je ne servirai jamais de témoin à charge ..."      (Antoine de SAINT-EXUPERY - "Pilote de guerre").
avatar
Cerbère

Messages : 837
Points : 22542
Réputation : 2065
Date d'inscription : 18/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum