LES CAMPS PARACHUTISTES

TF1 rend hommage aux Soldats tombés en Afghanistan

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

30122012

Message 

TF1 rend hommage aux Soldats tombés en Afghanistan




Il faut presque se pincer pour le croire, mais lors de l'émission "Sept à huit" de ce dimanche, un hommage a été rendu aux Soldats tombés en Afghanistan, par le biais d'une interview de la veuve de l'adjudant-chef Thierry Serrat, tué le 9 juin dernier.

Un témoignage admirable de dignité, dont les propos peuvent déranger celles et ceux qui ne comprendront jamais qu'être "Soldat" puisse être un idéal, et que mourir au combat est un risque dont ces hommes et femmes connaissent parfaitement l'existence...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

N'oublions pas tous ceux qui seront encore "loin de chez nous" pour la nuit de la St Sylvestre, comme ils l'ont été pour celle de Noël....

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4777
Points : 29909
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

TF1 rend hommage aux Soldats tombés en Afghanistan :: Commentaires

avatar

Message le Dim 30 Déc 2012 - 22:17 par Invité

C'est un peu par hasard ( la télévision et moi ... nos liens se distendent de plus en plus) que j'ai pu voir cette partie de l'émission "Sept à huit" ...

J'ai d'abord été (heureusement) surpris par les termes utilisés par Harry Roselmack, en introduction du reportage "Mort au nom de la France", il a mentionné "...nos Soldats ..." : surprenant, TF1 ne nous avait pas habitué à cette expression.

J'ai trouvé le témoignage de madame Serrat extraordinaire : tout d'abord, le courage dont elle a fait preuve pour répondre à des questions très difficiles quand il n'y a que quelques mois que l'on a perdu celui que l'on aime : admirable !
Et puis, il faut bien le dire, mais les termes et expressions utilisées : Patrie, France, Liberté, Frères d'armes, Soldat, Fierté ... m'ont rempli d'admiration : une vraie femme de soldat, une vraie patriote !
Quelle leçon !

Mais je dois avouer, aussi, que ce reportage a provoqué chez moi une réaction assez "violente".
Oh, bien sûr, pas à l'encontre de madame Serrat, mais à l'encontre de cette chienlit qui nous gouverne, qui nous "informe", dont les membres veulent être nos maîtres à penser, nos "directeurs de conscience", et qui fait tout pour que les Français ne puissent savoir que d'autres que madame Serrat existent, vivant ou ayant vécu les mêmes drames, et qui elles aussi ne regrettent rien, sont fières de leurs maris, de leurs frères, de leurs fils, ... qu'elles aiment leur Patrie au point d'accepter le sacrifice ultime de celui qu'elles aiment, parce qu'ils aiment la France par dessus tout.

Avec des femmes comme madame Serrat, la France n'est pas perdue, elles sont la flamme qui réveillera les consciences !

Si vous n'avez pas vu ce reportage, allez vite le visionner à l'adresse communiquée par Lothy.
Peut-être, comme pour moi, il fera remonter des images, peut-être que comme moi vous sentirez votre gorge se nouer ...
Mais, ce soir, depuis très longtemps, je suis fier ! Et, le 1er janvier, je vais le passer avec de l'espoir au coeur !

Chapeau, Madame !



pour info, j'ai téléchargé le reportage (il est assez volumineux : 97 Mo)

Dernière édition par Cerbère le Dim 30 Déc 2012 - 22:37, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 30 Déc 2012 - 22:28 par Invité

Source Ministère de la Défense.

Né le 16 février 1966, père de deux enfants, l’adjudant-chef Thierry SERRAT aura servi la France durant près de 28 années. Il s’engage à 18 ans à l’Ecole nationale des sous-officiers d’active (ENSOA - Saint-Maixent) en tant qu’élève sous-officier. Promu brigadier-chef le 1er janvier 1985 il rejoint le 51e Régiment d’artillerie (51e RA - Wittrich) cette même année, avant d’être nommé maréchal de logis à compter du 1er janvier 1986. Il est promu maréchal des logis - chef le 1er décembre 1990. Il rejoint le 35e Régiment d’artillerie parachutiste (35e RAP – Tarbes) le 1er août 1993 en qualité de sous-officier adjoint d’une section de combat. Il est promu adjudant le 1er octobre 1994. Adjudant-chef le 1er janvier 2002 il rejoint la Direction du personnel militaire de l’armée de Terre (DPMAT) à Paris en qualité de sous-officier traitant. Le 1er août 2007, il rejoint le Groupement interarmées des actions civilo-militaires (GIACM) à Lyon en qualité de sous-officier traitant en ressources humaines. Il y occupe également la fonction de président des sous-officiers. Sous-officier irréprochable au comportement militaire exemplaire en toutes circonstances, l’adjudant-chef Thierry SERRAT s’impose naturellement comme un sous-officier d’expérience, reconnu par ses pairs et par le commandement. Son rayonnement, son sens du devoir et de l’effort, ses remarquables qualités humaines et son professionnalisme en font une référence incontestée au sein de son unité. Tout au long de sa carrière, l’adjudant-chef SERRAT sert successivement en Nouvelle-Calédonie (1995), à la Réunion (2000), en Côte d’Ivoire (2002), en Afghanistan (2008 et 2010) et au Liban (2009) où il est félicité pour son comportement opérationnel exemplaire. Déployé en Afghanistan depuis le 3 juin 2012 dans le cadre de l’opération PAMIR en qualité de chef de d’équipe « CIMIC » (actions civilo-militaires) en Kapisa, l’adjudant-chef Thierry SERRAT a été tué, ainsi que trois de ses camarades, le 9 juin. Il était titulaire de la médaille d’or de la Défense nationale avec agrafes « artillerie » et « missions d’assistance extérieure », de la médaille outre-mer avec agrafes « Liban » et « Côte d’Ivoire » et de la médaille commémorative française avec agrafe « Afghanistan ».


Dernière édition par Cerbère le Lun 31 Déc 2012 - 8:48, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 31 Déc 2012 - 2:53 par Lothy

Cerbère !

Il est des jours où le hasard fait bien les choses ! Je ne regarde jamais cette émission.... Ce soir, je l'ai prise en cours, je n'ai pas vu les premières minutes de l'interview, mais je suis restée debout devant mon écran, subjuguée par cette femme admirable, dont le langage m'a paru venir d'un autre monde !....

J'ai attendu la fin, avant d'aller trouver le lien que je suis parvenue à mettre ici, mais le temps me manquait pour compléter davantage le sujet.... J'avouerai sans détour, que ma vue n'était pas des plus claires, tant l'émotion m'avait gagnée.


Merci de l'avoir fait, avec la précision, la réflexion qui vous sont coutumières...

Bien sûr, elle n'est pas la seule, derrière elle se profilait le long cortège de celles qui ont perdu un fils, un frère, un époux, hier, avant-hier.... ou demain !...
D'autres hélas, ne tiendraient pas le même discours, ce qu'il m'est arrivé d'entendre aux Invalides ou sur le Pont Alexandre III, n'a rien de commun avec les propos de Madame Serrat...

Mais il est certain que les mots que vous n'avez pas manqué de rapporter sont particulièrement rares de nos jours... Un langage inconnu pour beaucoup de ceux qui auront vu ce reportage, mais ô combien rassurant pour ceux qui y croient encore....

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum