LES CAMPS PARACHUTISTES

Il y a 50 ans, le Lieutenant-Colonel Jean-Marie BASTIEN-THIRY était "fusillé"

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hommage à Jean Bastien-Thiry

Message par coupole le Ven 8 Mar 2013 - 23:11

10/03/13 Dim 15 h 92340 Bourg La Reine Cimetière 25, rue de Bièvres Hommage à Jean Bastien-Thiry sur sa tombe basthiry@aol.com & 01 39 18 45 05

10/03/13 Dim 10 h 30 81100 CASTRES Chapelle du Sacré Cœur 24, rue Mahuziès Messe pour le Colonel Jean-Bastien-Thiry basthiry@aol.com & 01 39 18 45 05

10/03/13 Dim 10 h 30 83260 LA CRAU Eglise ND de la Visitation Place Victor Hugo Messe pour le Colonel Jean Bastien-Thiry andrenavarro1@orange.fr

10/03/13 Dim 9 h 25 54000 NANCY Eglise Saint-Pierre 49, avenue de Lattre de Tassigny Messe pour le Colonel Jean Bastien-Thiry François Ferrier : 06 70 22 40 17

11/03/13 Lundi 17 h 13008 MARSEILLE Basilique Sacré Cœur 9, avenue du Prado Messe pour le Colonel Jean-Bastien-Thiry Paul Taliana : 04 91 78 35 11

11/03/13 Lundi 11h 38240 MEYLAN Prieuré St-Pierre J. Eymard 22, chemin du Bachais Messe à la mémoire des 4 Fusillés OAS Jacky Jeymond : 06 82 28 70 61

11/03/13 Lundi 18 h 30 54000 NANCY Chapelle du Sacré Cœur 65, rue du Maréchal Oudinot Messe pour le Colonel Jean-Bastien-Thiry basthiry@aol.com & 01 39 18 45 05

11/03/13 Lundi 18 h 30 O6000 NICE Oratoire Saint-Joseph 18, rue Catherine Ségurane Messe pour le Colonel Jean-Bastien-Thiry Michel Barbier : 04 97 07 04 05

11/03/13 Lundi 18 h 75017 PARIS Eglise Sainte-Odile 2, avenue Stéphane Mallarmé Messe pour le Colonel Jean-Bastien-Thiry basthiry@aol.com & 01 39 18 45 05

11/03/13 Lundi 18 h 30 75005 PARIS Eglise St-Nicolas Chardonnet 23, r. Bernardin - Métro Maubert-Mutualité Messe pour le Colonel Jean-Bastien-Thiry Ass. Familles 26/3 : 01 45 74 09 91

11/03/13 Lundi 7 h 42000 ST-ETIENNE Eglise Saint-Bernard 9, rue Buisson Messe pour le Colonel Jean-Bastien-Thiry basthiry@aol.com & 01 39 18 45 05

11/03/13 Lundi 18 h 30 83700 ST-RAPHAËL Basilique N.-D. de la Victoire 19, rue Jean Aicard Messe pour le Colonel Jean-Bastien-Thiry basthiry@aol.com & 01 39 18 45 05

11/03/13 Lundi 18 h 83000 TOULON Cathédrale 55, place de la Cathédrale Messe pour Jean Bastien-Thiry : 50 ans déjà ! Michel de Crousnilhon : 04 94 22 91 00
avatar
coupole

Messages : 115
Points : 18266
Réputation : 496
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Il y a 50 ans, le Lieutenant-Colonel Jean-Marie BASTIEN-THIRY était "fusillé"

Message par Cerbère le Sam 9 Mar 2013 - 15:02

Coupole, vient de nous communiquer les lieux, dates et horaires des offices en la mémoire de Jean-Marie BASTIEN-THIRY.

Dans deux jours, il y aura très exactement 50 ans, à l'€™aube du 11 mars 1963, vers 06:30 Jean-Marie BASTIEN-THIRY était "fusillé" (appellation officielle pour un assassinat)  au fort d'Ivry.


Le 2 février 1963 devant la Cour militaire de Justice de Vincennes, le Lieutenant-Colonel BASTIEN-THIRY faisait une déclaration dont un court extrait suit :

... Le danger que court actuellement ce pays ne vient pas d'un risque de destruction physique ou matérielle : il est plus subtil et plus profond car il peut aboutir à la destruction de valeurs humaines, morales et spirituelles qui constituent le patrimoine français . Ce patrimoine provient d'un héritage qui est à la fois grec, latin, occidental et chrétien et repose sur une conception précise de la liberté et de la dignité de l'homme et des collectivités humaines et sur la mise en application de principes fondamentaux qui sont la recherche et le souci de la justice, le respect de la vérité et de la parole donnée et la solidarité fraternelle entre tous ceux qui appartiennent à la même collectivité nationale . Nous croyons qu'on ne viole pas impunément et cyniquement ces différents principes sans mettre en péril de mort, dans son esprit et dans son âme, la nation tout entière...

En relisant ces quelques lignes, considérant la situation de notre Patrie, en 2013, on ne peut que constater la clairvoyance

Pour lire l'intégralité de cette déclaration :

http://www.bastien-thiry.fr/le-proces-du-colonel-bastien-thiry/declaration-du-2-fevrier-1963.htm

Pour écouter la totalité de la déclaration :

http://www.bastien-thiry.fr/le-proces-du-colonel-bastien-thiry/declaration-audio-du-colonel-jean-bastien-thiry.htm

Pour compléter le sujet, "Il pleut sur le fort d'Ivry" :


_________________
"... Puisque je suis l'un d'eux, je ne renierai jamais les miens quoiqu'ils fassent. Je ne parlerai jamais contre eux devant autrui. S'il est possible de prendre leur défense, je les défendrai. S'il sont couverts de honte, j'enfermerai cette honte dans mon coeur, et je me tairai ! Quoique je pense alors sur eux, je ne servirai jamais de témoin à charge ..."      (Antoine de SAINT-EXUPERY - "Pilote de guerre").
avatar
Cerbère

Messages : 837
Points : 22482
Réputation : 2065
Date d'inscription : 18/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 50 ans, le Lieutenant-Colonel Jean-Marie BASTIEN-THIRY était "fusillé"

Message par Lothy le Sam 9 Mar 2013 - 17:37


Le colonel Jean Marie Batien-Thiry


Dernière édition par Lothy le Lun 28 Aoû 2017 - 18:17, édité 1 fois

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4803
Points : 29045
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Homélie de Mgr Molinas en la cathédrale de Toulon

Message par Lothy le Mar 25 Juin 2013 - 10:55

Un renvoi de notre ami Georges ORTEGA...


Le 11 mars, Mgr Molinas, vicaire général du diocèse de Fréjus-Toulon, a célébré une messe en la cathédrale de Toulon pour le Colonel J. Bastien Thiry, assassiné le 11 mars 1963. Il y a prononcé une homélie, dont voici quelque larges extraits :

« Il y a cinquante ans, un homme tombait sous les balles du peloton d’exécution. Nous savons, nous qui sommes réunis dans cette cathédrale, qui était cet homme et les raisons pour lesquelles il achevait prématurément sa vie dans les fossés du fort d’Ivry. Depuis cinquante ans des générations d’hommes et de femmes se sont succédées. Peu nombreux ont connaissance de ce drame qui a cependant marqué l’histoire de notre pays. Cette mort est intimement liée à l’agonie et à la mort d’une province française, l’Algérie, mais plus encore au refus d’accepter de voir la France renoncer à sa mission de nation civilisatrice dans le monde et particulièrement sur toutes ces terres lointaines où son génie avait permis un bond de mille ans en avant. Nombreux historiens, géopoliticiens, philosophes expliqueront que ce dégagement était inévitable et que le vent de l’histoire nous y obligeait fut -ce au prix d’un abandon dramatique des populations qui avaient cru, elles, en la France. Mais de s hommes se sont élevés contre ce qu’il faut bien appeler une forfaiture, une trahison, et donnèrent leur vie pour ne pas faillir à la parole donnée. Et, parmi eux, il y eut Jean Bastien-Thiry. Jeune lieutenant-colonel, marié et père de trois petites filles, il n’hésita pas à sacrifier un avenir humain et professionnel prometteur, pour que la France ne se perde en succombant à « l’acharnement d’un très vieil homme ».

[...] Oui, Jean Bastien-Thiry était un fervent chrétien, et cela depuis sa plus tendre enfance. L’amour du Christ l’avait tout naturellement ouvert à l’amour de sa patrie, la France. Ainsi, pétri par les pages de gloire de l’histoire de son pays et par le baptême qui marqua la France, il ne pouvait ignorer le drame qui se déroulait sous ses yeux, et dont il prévoyait clairement les conséquences désastreuses que non seulement la France mais aussi l’Europe auraient à endurer. N’oublions pas le contexte géopolitique existant alors : d’une part, l’idéologie marxiste diffusant ses mensonges et pénétrant toutes les couches de la société ; des centaines de pays dans le monde asservis à cette dictature habilement présentée comme l’avènement de la liberté et de la démocratie pour les plus pauvres ; la menace militaire des pays du pacte de Varsovie prêts à envahir le monde libre ; à l’intérieur la subversion, aux frontières les chars et les missiles. Et d’autre part, en Algérie et dans nombre de pays musulmans le réveil d’un Islam fait d’intolérance, de violences extrêmes et dont la volonté d’expansion dans le monde est clairement démontrée aujourd’hui. En 1963, l’indépendance de l’Algérie est déjà survenue. Le nouvel état algérien n’a tenu aucun compte des accords d’Evian qui devaient permettre aux différentes communautés de continuer de vivre sur cette terre. Jour après jour, les nouveaux maîtres du pays, hier encore terroristes sanguinaires mais qui, bien qu’au pouvoir, n’ont pas renoncé à leurs méthodes, bafouent ces accords. Des milliers d’européens sont enlevés, des centaines de milliers de harkis sont massacrés dans des conditions horribles, l’armée française encore 3 présente en Algérie, restant, sur ordre, l’arme aux pieds. Les églises sont profanées, les cimetières dévastés…Tout cela après la fusillade de la rue d’Isly à Alger, le 26 mars 1962, où l’armée française tira sur des hommes et des femmes qui revendiquaient seulement le droit de rester français sur une terre française, et le massacre horrible du 5 juillet à Oran.

La pureté de cœur et d’esprit de Jean Bastien-Thiry ne pouvait accepter que la France continua de sombrer dans l’ignominie, après que, comme le déclara le Président du Sénat Gaston Monnerville, « la Constitution eut été violée et le peuple abusé ». Nous ne tenterons pas ce soir de découvrir le cheminement qui amena Jean- -Bastien Thiry jusqu’à l’attentat du Petit Clamart contre le président de la république, mais nous retiendrons comme certain que ce qui le conduisit jusqu’à cet acte, ce ne fut pas la haine de celui qui gouvernait alors la France, mais « la compassion pour les victimes » de cet homme, la volonté de « sauvegarder des vies humaines innocentes », et l’amour de la France dont il ne voulait pas que l’histoire fût irrémédiablement souillée.

La mort courageuse de Jean Bastien- -Thiry et de tant d’autres de ses compagnons qui ne se sont pas résignés à accepter le fatalisme d’une nation anesthésiée, nous amènent, cinquante ans après, à nous poser cette question : leur sacrifice a-t-il été vain ? On pourrait le craindre en constatant combien notre pays et l’occident chrétien en général semblent s’être détourné de leur destinée. [...]

Et pourtant, la foi et l’espérance ne doivent pas déserter notre vie. Il n’est pas possible que les sacrifices de tels hommes ne finissent par porter du fruit. Autant de souffrances, (je pense à l’indicible souffrance que connurent les proches de celui dont nous faisons mémoire, son épouse, ses trois filles alors encore enfants, de tous ceux dont un des leurs tomba sous les balles du pouvoir) autant d’abnégation engendreront un jour de nouvelles générations qui se lèveront, et se reconnaitront en ce frère ainé qu’est Jean Bastien- Thiry. Animées par la foi, ils édifieront ce Royaume de lumière, de paix, de fraternité et de vérité que le Christ est venu instaurer sur notre terre. Et pour nous les Pieds- Noirs, c’est un devoir de nous souvenir de la compassion de Jean Bastien- Thiry pour notre calvaire. [...]

Avant de rendre sa belle vie à Dieu, Jean Bastien-Thiry, heureux d’apprendre que ses camarades avaient été graciés, servit à sa dernière messe célébrée par l’aumônier. S’adressant au prêtre, il lui dit : « Mon Père, offrons cette messe pour qu’un jour redevienne possible l’unité des Français. » « Oui, mon Père, il faut qu’un jour les Français puissent être unis ! » Devant le peloton d’exécution « l’Homme a souri, et son visage a reflété un immense apaisement, une sérénité définitive. »

Que Dieu sauve la France ! Amen.


Mgr Jean Yves Molinas


Dernière édition par Lothy le Mar 13 Juin 2017 - 22:07, édité 1 fois

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4803
Points : 29045
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Brochure d'époque a reconstituer 1ère partie

Message par Alcide le Sam 27 Mai 2017 - 13:49





















avatar
Alcide

Messages : 6
Points : 1203
Réputation : 8
Date d'inscription : 24/05/2017
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 50 ans, le Lieutenant-Colonel Jean-Marie BASTIEN-THIRY était "fusillé"

Message par Alcide le Sam 27 Mai 2017 - 13:56

























avatar
Alcide

Messages : 6
Points : 1203
Réputation : 8
Date d'inscription : 24/05/2017
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 50 ans, le Lieutenant-Colonel Jean-Marie BASTIEN-THIRY était "fusillé"

Message par charly71 le Dim 28 Mai 2017 - 8:01

Merci Alcide, quand j'y repense, encore aujourd'hui, le dégout me monte aux lèvres
avatar
charly71

Messages : 1550
Points : 14132
Réputation : 1129
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 50 ans, le Lieutenant-Colonel Jean-Marie BASTIEN-THIRY était "fusillé"

Message par Alcide le Dim 28 Mai 2017 - 10:16

charly71 a écrit:Merci Alcide, quand j'y repense, encore aujourd'hui, le dégout me monte aux lèvres
Je partage ton point de vue. Depuis cette époque, j'ai pris les institutions en grippe.
Lorsque la messe à sa mémoire se déroulait à N-D des Victoires, j'y assistais chaque année.
avatar
Alcide

Messages : 6
Points : 1203
Réputation : 8
Date d'inscription : 24/05/2017
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 50 ans, le Lieutenant-Colonel Jean-Marie BASTIEN-THIRY était "fusillé"

Message par Lothy le Dim 28 Mai 2017 - 16:50

charly71 a écrit:Merci Alcide, quand j'y repense, encore aujourd'hui, le dégout me monte aux lèvres

Quand on fait chose pareille on n'a de leçon à donner à personne ! J'espère que cela aura perturbé le sommeil de ceux qui ont commis cet assassinat !

C'est à vomir !

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4803
Points : 29045
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum