LES CAMPS PARACHUTISTES

Première femme général dans la Gendarmerie

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Première femme général dans la Gendarmerie

Message par Lothy le Dim 31 Mar 2013 - 10:42

Isabelle Guion de Méritens nommée mercredi en conseil des ministres au grade de Général de gendarmerie.


L'histoire d'Isabelle Guion de Méritens débute à Pau où elle voit le jour le 1er octobre 1962. Quelques semaines plus tard, son lieutenant de papa, affecté depuis 1959 au 18e RCP du camp d'Idron, emmenait la famille dans son nouveau poste à Verdun.

Elle revient en 1984. pour obtenir son brevet de parachutiste à l'Etap. "J'étais avec elle pour son premier saut", se souvient son père, Jacques, officier supérieur de l'armée de terre, qui après plus de 20 déménagements a posé ses cantines dans les Pyrénées Orientales.

La première femme brevetée en préparation militaire parachutiste a dû insister jusqu'auprès du ministre de l'époque, Charles Hernu pour obtenir le droit de sauter. Ce brevet a permis d'ajouter des atouts à la postulante à Saint-Cyr, la prestigieuse école militaire qu'elle intègre en 1984. Cette diplômée d'histoire, de droit public passera aussi par l'école des officiers de la gendarmerie nationale, l'école d'État-major de l'armée de terre et le collège interarmées de défense.

En 2006, elle est la première femme colonel de gendarmerie et l'année suivante, la première à commander un groupement départemental, dans les Yvelines.

Depuis le 4 septembre 2012, elle commande la gendarmerie maritime. Sa nomination, mercredi, au grade de général, sera effective au premier juillet prochain.

Âgée de 50 ans, Isabelle Guion de Méritens est mariée à un colonel de gendarmerie. Le couple a deux enfants : Geoffrey et Arnaud, âgés de 23 et 20 ans.

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4807
Points : 9631
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première femme général dans la Gendarmerie

Message par Cerbère le Dim 31 Mar 2013 - 11:14

Voilà quelque chose de très bien.
Mais, ne réagissons pas trop rapidement, cela n'a rien à voir avec le "changement" annoncé par qui vous savez ...

Cette promotion, je ne l'imagine qu'au mérite.

Cela me fait d'autant plus plaisir que Isabelle Guion de Méritens est la fille d'un Camarade du 9e RCP, à l'époque où nous passions d'excellentes vacances au Club de KERRATA ... bien connu pour ses gorges.

Félicitations Isabelle !
avatar
Cerbère

Messages : 837
Points : 5418
Date d'inscription : 18/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première femme général dans la Gendarmerie

Message par Lothy le Dim 31 Mar 2013 - 15:02

Mais, ne réagissons pas trop rapidement, cela n'a rien à voir avec le "changement" annoncé par qui vous savez ...

Bien sûr que non, il y a déjà un moment que cette dame a amorcé la course en tête !

- 1ère femme breveté para au titre de la prémi
- 1ère femme colonel dans la gendarmerie
- 1ère femme général !..... C'est logique..

Sans parler du fait qu'elle a aussi cumulé les point positifs : un père Para au "9" puis à Idron au "18"

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4807
Points : 9631
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première femme général dans la Gendarmerie

Message par Cerbère le Dim 31 Mar 2013 - 16:06

Lothy,

Ne conviendrait-il pas de compléter
1ère femme général !

par "1ère femme général dans la gendarmerie" ?
Ceci, afin d'éviter à ceux qui n'ont pas connu l'Indo (dont je suis) d'oublier le Médecin Général Valérie ANDRE (promue en 1976) qui, si mes grimoires sont exacts, avait servi comme médecin Capitaine en Indo où elle avait effectué plus de 100 missions !!!!!!!

En ce qui concerne mon Camarade GUION de MERITENS, il me semble qu'il pourrait y avoir une petite erreur de chronologie.
- pour autant que je me souvienne, le 18e RCP a été dissous le 30 avril 1961;
- GUION de MERITENS et moi étions au 9e RCP, à KERRATA, après cette date, et nous sommes rentrés en métropole le 2 décembre 1962.

Me trompe-je ? Evil or Very Mad

avatar
Cerbère

Messages : 837
Points : 5418
Date d'inscription : 18/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première femme général dans la Gendarmerie

Message par Lothy le Dim 31 Mar 2013 - 16:55

Tout à fait d'accord Cerbère !

C'est une omission, un manque de précision, car il est évident que la première femme général est et restera le général Valérie André, il y aura 37 ans, de mémoire !....

Quant à votre camarade, il est indiqué dans le quotidien "Les Pyrénées" qu'il était affecté au 18e en octobre 1962, lors de la naissance de sa fille, ce qui ne me semble pas incompatible avec les événements de l'époque, puisque notre ami Ermo s'y trouvait également, après avoir été "muté" avec quelques autres du 1er RCP vers le 18e à Idron !....

Maintenant avec la presse, il faut vérifier les sources.... Il se peut très bien, étant donné les circonstances, que la famille ait été mise à l'abri en métropole....

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4807
Points : 9631
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première femme général dans la Gendarmerie

Message par Cerbère le Dim 31 Mar 2013 - 17:36

Lothy,

Quant à votre camarade, il est indiqué dans le quotidien "Les Pyrénées" qu'il était affecté au 18e en octobre 1962, lors de la naissance de sa fille, ce qui ne me semble pas incompatible avec les événements de l'époque, puisque notre ami Ermo s'y trouvait également, après avoir été "muté" avec quelques autres du 1er RCP vers le 18e à Idron !....

L'affectation de mon Camarade au 18e RCP est une erreur, de journaliste, peut-être, puisque à la date indiquée, il y avait déjà plus d'un an que ce magnifique Régiment était passé à la trappe, tel que décidé par "qui vous savez".
Par contre, ce qui serait possible (mes souvenirs ayant hélas été quelque peu altérés à cette époque) :que mon Camarade soit rentré en Métropole avant le Régiment, avec mutation au C.I. du 18 RCP, à Idron, qui a fonctionné jusqu’à notre retour début décembre 1962. Après l'arrivée du 1er RCP, il est possible que le C.I. du 18 ait été fusionné avec le 1er (?).
Il faut que je recherche dans mes photos ...
avatar
Cerbère

Messages : 837
Points : 5418
Date d'inscription : 18/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum