LES CAMPS PARACHUTISTES

les premiers paras du 1er RCP de retour d'Afghanistan

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

16112011

Message 

les premiers paras du 1er RCP de retour d'Afghanistan




Les premiers soldats du RCP envoyés en Afghanistan sont rentrés . Au régiment, on veille à ce que leur retour se fasse dans les meilleures conditions qui soient.

Ils ont atterri hier matin à l'aéroport de Blagnac. Le lieutenant-colonel Lasarte, commandant second du régiment, s'est rendu sur place afin d'accueillir la trentaine de parachutistes fraîchement rentrés d'Afghanistan. Ils ont ensuite été conduits jusqu'au quartier Beaumont, où les familles de certains d'entre eux les attendaient. Un accueil en toute intimité afin de préserver ces moments forts. « Nous voulons éviter aux militaires tout stress supplémentaire, en plus des émotions liées aux retrouvailles », commente le lieutenant Clerissi, chargé de la communication au régiment. Il sera donc impossible de contacter ni les militaires ni leurs familles par souci de protection de la part du régiment.

« A leur arrivée à Pamiers, ils ont d'abord eu du rangement à faire. Ils avaient du fret, dont ils ont dû s'occuper en priorité, détaille le lieutenant Clerissi. Il est très important de préciser qu'une mission n'est terminée que lorsque tout est en ordre. Mais à midi, tout était réglé. Les soldats ont regagné leurs familles aussitôt. Et pendant près de quinze jours, ils sont en permission. » Les dernières arrivées sont prévues pour le 15 novembre, date à laquelle la cinquième et dernière VAM (voie aérienne militaire) rapatriera le reste des soldats envoyés sur le terrain. Il faut néanmoins savoir que les parachutistes n'arrivent pas tout droit d'Afghanistan puisqu'ils passent par un « sas de décompression » psychologique basé à Paphos, à Chypre. « Une équipe du régiment, aux ordres du capitaine Ferroni, est partie là-bas début octobre pour préparer le retour des soldats, explique le lieutenant Clerissi. Ceux-ci y restent trois jours. Sauf exception, tous les soldats doivent passer par ce sas. Sur place, ils disposent d'une cellule psychologique qu'ils peuvent utiliser ou non, selon leurs besoins. » Un dispositif crucial, mis en place toujours dans le même objectif : préserver les soldats à tous les niveaux. Et « qu'ils aient le moins de choses possible à faire à la fin de leur mission. »
"source la dépêche"

_________________
jamais je ne renierai les miens
avatar
rangers
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 432
Points : 24000
Réputation : 855
Date d'inscription : 28/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

les premiers paras du 1er RCP de retour d'Afghanistan :: Commentaires

avatar

Message le Mer 16 Nov 2011 - 9:48 par Lothy

A côtoyer d'anciens militaires ayant servi sur différents théâtres d'opération en temps de guerre, j'ai acquis la conviction qu'il est peu probable qu'un spy puisse effacer le souvenir des combats, la mort d'un camarade...

Mais l'Etat se donne bonne conscience...

Bon retour à la maison Soldats. Bienvenue chez vous....

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum