LES CAMPS PARACHUTISTES

Manipulation sur le nombre de généraux en France

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

21052013

Message 

Manipulation sur le nombre de généraux en France




[url=http://www.opex360.com/2013/05/19/

19 mai 2013 – 9:59

Depuis quelques semaines, il circule sur les réseaux sociaux une vidéo émanant d’un média russe affirme, en français dans le texte, qu’il y aurait en France plus de 5.500 généraux, en précisant toutefois qu’une partie a été placée en “section 2″ (sic), décrite comme étant une sorte de préretraite. Et de lancer une comparaison pour le moins spécieuse : l’armée française aurait ainsi plus de généraux que ses homologues russe et américaine réunies.

“Tout ça pourrait prêter à sourire, si cela ne nuisait pas gravement aux capacités opérationnelles des régiments qui eux, doivent diminuer leur effectifs, militaires du rang et sous-officiers”, est-il affirmé dans ce “reportage”, dont les affirmations ont été reprises pour argent comptant par beaucoup…

Des précisions sur la 2e section pour commencer. Elle compte dans ses rangs des officiers généraux qui, n’étant plus en activité, restent théoriquement à la disposition du ministère de la Défense pour des missions ponctuelles. Une centaine d’entre eux sont concernés chaque année.

Ces généraux perçoivent une solde de réserve, dont le montant est équivalent à celui d’une pension de retraite. Sauf que, sur le plan fiscal, cette dernière est considérée comme étant un revenu d’activité, ce qui donne droit à un abattement de 10% pour frais professionnels. En outre, ils gardent le bénéfice de réductions tarifaires pour leurs déplacements en train, ce qui, en 2008, a coûté 3,1 millions d’euros en indemnités SNCF. Ils sont en outre soumis à l’obligation de réserve comme les militaires en activité.

L’on peut discuter de la pertinence à conserver cette 2e section, créée en 1839 et qui correspond à une armée de conscription. Mais, de toute façon, il faudra bien payer les pensions de ces officiers généraux ayant quitté le service actif. Et sa suppression permettrait de revenir sur l’abattement fiscal des 10% et faire des économies très modestes (mais il n’y a pas de petites économies) sur les indemnités versées à la SNCF. En tout cas, ce n’est pas là que l’on trouvera les recettes exceptionnelles espérées par le ministre de la Défense pour boucler ses prochains budgets.

Cela étant, dire qu’il y plus de généraux dans l’armée française que dans les forces russes relève de la manipulation : pour comparer, encore eût-il fallu prendre en compte les généraux russes en retraite. Et au vu des réformes en cours en Russie, ils doivent être nombreux. En 2010, l’armée russe comptait 1,2 million d’hommes, dont 355.000 officiers… Il n’y a là pas de quoi donner des leçons.

Selon la Cour des comptes, il y avait, en 2012, 303 généraux en activité pour les trois armées (Terre, Air, Marine) pour 228.656 militaires, soit un ratio d’un général pour 754 personnels. A cela, il faut ajouter 235 officiers généraux d’autres services du ministère de la Défense (SSA, SEA, CGA, etc). Là encore, l’on peut estimer que ces chiffres sont trop élevés, ce que n’ont pas manqué de faire les magistrats de la rue Cambon. Mais on est loin des 5.500 généraux!






avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Manipulation sur le nombre de généraux en France :: Commentaires

avatar

Message le Mar 21 Mai 2013 - 16:22 par Lothy

Et certains d'entre eux, ont le mauvais goût de vivre vieux !!!!! Peut-être devrait-on y remédier ?.....

Si les réseaux sociaux ne colportaient pas tout et n'importe quoi, le sujet aurait été abordé, comme sur OPEX mais avec des chiffres plus proches de la vérité !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 21 Mai 2013 - 17:20 par Invité

Je ne possède aucun des chiffres qui me permettraient de dire s'il y a eu manipulation ou pas.
Par contre, le ratio avancé par opex360.com, rapportant les chiffres présentés dans le rapport de la Cour des comptes, à savoir 1 Général pour 754 personnels me semble être bien élevé (ce n'est que mon appréciation personnelle, mais elle est conforme à mon ressenti des mes dernières années de service, année 2000).

Mais, l'important ne m'apparaît pas être dans les évocations statistiques qui, toujours, ne tiennent que très peu compte du contexte, et dont les auteurs ignorent tout de "la chose".

L'important est ce que font les Généraux, et leur valeur ajoutée aux missions des Armées, ET de comparer avec les administrations civiles ...


Dans cette "bataille" de chiffres (quelque peu "bataille de chiffonniers") que chacun utilise au mieux de ses convictions, il convient d'avoir présent à l'esprit quelques petites choses :

- les valeurs de référence ne peuvent plus être celles de l'époque des armées de mêlée ... Il se trouve que depuis quelques années déjà les Mousquetaires ont été définitivement supprimés et remplacés, pour une part importante, par des Ingénieurs, des Gestionnaires, ... La répartition des grades, aujourd'hui, ne peut pas être identique à ce qu'elle a été, disons depuis la Révolution;

- pour offrir des soldes décentes la seule disposition, ne remettant pas en cause la sacro-sainte ("avantages acquis", cela rappelle quelque chose ) échelle des correspondances entre salaires dans les administrations civiles et solde dans l'administration militaire (si je me souviens bien, un peu avant ou après 1960 l'indice de base du salaire d'un Instituteur était celui de la solde d'un jeune Officier sortant de CYR !!!), a été d'accélérer la progression en grade;

- il serait intéressant de rapprocher les chiffres mis en avant par les Sages de la rue Cambon, pour les Armées, avec les chiffres des ministres et anciens ministres : combien, quelle valeur ajoutée ?

Le calcul devrait être fait aussi avec les députés et anciens députés;

- il serait tout aussi intéressant de faire le rapprochement avec les hauts-fonctionnaires civils : combien de directeurs, de sous-directeurs, de conseillers (pour certains, dits "extraordinaires") qui, en outre, non seulement ne servent à rien mais, de plus, font de l'obstruction selon la chapelle à laquelle ils appartiennent ...

En ce qui concerne les retraités, les mêmes remarques que ci-dessus s'imposent.

Il est vrai que la propension des Généraux à ne pas mourir au combat a quelque chose d'inacceptable Suspect
A cela il n'y a qu'une seule solution, rapide, efficace; elle avait été "évoquée" par Alain MINC (pour tous, pas seulement les Militaires), je la reformule pour être dans le ton : une petite pilule bleue ... affraid
Que d'économies en perspective ! sunny

Ah, j'allais oublier ... Le Mindef comporte de plus en plus (voir les dernières décisions du Ministre) de personnels civils issus de l'ENA, dont la caractéristique essentielle est de ne rien connaître aux Armées et encore moins à la vie des Militaires ... Dont la valeur ajoutée est directement mesurée par le nombre de rapports inutiles, indigestes, prétentieux ...
Quels sont les chiffres ?
Que font-ils exactement ?
Combien pantouflent ?
Combien sont à la retraite ?
Combien coûtent-ils à la Nation ?


Mais que peut-on demander à ceux qui n'ont jamais entendu siffler autre chose que des balles de tennis ou de golf ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 21 Mai 2013 - 20:00 par Lothy

Mais que peut-on demander à ceux qui n'ont jamais entendu siffler autre chose que des balles de tennis ou de golf ?
Excellente question ! A laquelle, bien évidemment on se gardera bien d'apporter une réponse !...

Merci Cerbère, d'avoir approfondi ce sujet qui mérite plus que des échanges sur Facebook !
Faute de connaissances en la matière, il est des données qui échappent à la plupart.... Il est bon de mettre quelques pendules à l'heure !

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum