LES CAMPS PARACHUTISTES

le quartier LARREY

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le quartier LARREY

Message par guépard le Mer 16 Nov 2011 - 23:04



En 1963, le quartier Larrey n'était plus adapté aux nouveaux besoins du régiment. Les écuries, même si elles avaient subi quelques transformations au fil des années, permettaient difficilement aux véhicules motorisés de l'époque (Jeep et poids lourd type GMC) de stationner à l'abri des intempéries. A partir de 1977 s'amorce le mouvement qui va conduire à la transformation de Bercheny en régiment blindé parachutiste à vocation d'intervention rapide. Progressivement, le 1er RHP va se professionnaliser tout en se dotant d'auto- mitrailleuses en 1977, d'engins roues canon (ERC 90) en 1986 et de véhicules blindés légers (VBL) en 1993.
Désormais, une série de mesures s'imposait dans le domaine de l'infrastructure notamment par une sectorisation judicieuse des bâtiments: Zone technique fonctionnelle, zone commandement / instruction et zone vie adaptée pour les militaires du rang.

41. La zone technique

Située à l'Est du quartier, cette zone comporte des bâtiments spécifiques au soutien des véhicules et engins blindés du régiment. Entre 1977 et 1985 les ateliers de niveau technique d'intervention n°1 ( bat 005 et 007 ) sont rénovés, la soute à carburant (013 et 014) est modernisée. La construction des abris légers ( 004 et 016) en 1986 et 1992 et ( 065) en 1995 permettent le stationnement des ERC 90 et des VBL. Malgré tout, il n'est pas possible d'abriter l'ensemble du parc automobile du régiment qui se compose pour les matériels majeurs de 60 VL, 117 PL, 20 VAB, 78 VBL, 36 ERC. Une aire de lavage moderne (020) complète le dispositif en 1992.
L'armement individuel et collectif autrefois stocké dans des armureries des unités élémentaires est centralisé dans une armurerie régimentaire (bat 018) en 1991. Afin d'en faciliter son nettoyage à l'issue des tirs une salle d'entretien est créée en 1997 ( bat 021). Les matériels transmissions des unités sont regroupés dans l'aile Sud du 037 en 2000. De même les matériels TAP, NBC, HCCA et fourrier trouvent place dans le 018 en 2002.
Cette zone technique fonctionnelle est bien adaptée aux véhicules et engins blindés du régiment à soutenir toutefois les surfaces consenties à la station de service, aux ateliers de maintenance et à l'aire de lavage sont inférieures aux normes en vigueur en 2002.

42. La zone commandement/instruction

Les bureaux du chef de corps et de ses adjoints les plus directs se trouvaient en 1963 dans l'aile ouest du bâtiment central 050. La destruction d'une ancienne écurie (bât 035) en 1976 a permis le regroupement de tous les grands services du régiment: Bureau Opérations et Instruction, Bureau Personnels, Services Techniques, Services Administratifs dans un seul poste de commandement.
Un bâtiment instruction intégrant salles de cours modernes, salle renseignement et salle d'instruction Milan voit le jour en 1992 à la suite de la rénovation de l'ancienne écurie 008. Un ciné tir est installé dans la partie nord du bâtiment 018 en 1989. Enfin un simulateur de tir équipage pour ERC 90 trouve sa place dans le local APC 021.
En 2001, une réorganisation du poste de commandement permet au Bureau Opérations et Instruction de s'installer dans le bâtiment 008.
En 2002-2003, une évolution radicale concernant l'habitât des militaires du rang engagés entraînera le rassemblement de toutes les structures de commandement des unités élémentaires dans le bâtiment 050.
Ainsi trois bâtiments disposés de part et d'autre de cette portion du quartier permettra un recentrage définitif du commandement. La cour centrale qui servait par le passé aux évolutions de nos hussards à cheval a été engazonné en 1987 mettant ainsi plus en relief le bâtiment central.

43. La zone vie

Un ordinaire neuf à deux salles intégrant un self service fut construit en 1963 (bât 038). L'absence d'une véritable recherche architecturale lors de l'élaboration de ce bâtiment dénature malheureusement l'harmonie générale de la place d'armes.
Le manège au nord du quartier, transformé dans les années 50-60 en garage à véhicules, fut démoli en 1979 pour laisser la place à un foyer accueillant. Les militaires du rang y trouvent salle de cinéma, bazar, salon de coiffure, salle de consommation et salle de jeux ...La même année, les bâtiments troupes 040 et 050 furent restructurés intérieurement.
Le réaménagement du bâtiment 027, anciennement appartements de familles militaires de la garnison de Tarbes entre 1960 et 1970, en salle de musculation et magasin de stockage de matériels montagne fut effectif en 1986.


Le magasin d'habillement (037), anciennement grande écurie, fut transformé intérieurement en 1991.
Les directives du chef d'état-major de l'armée de terre sur l'adaptation des casernements à la professionnalisation des armées en 1996 à la suite de la décision présidentielle permirent la valorisation de l'infrastructure de vie des engagés volontaires (VIVIEN). Ce plan qui visait à réaliser les conditions nécessaires pour assurer un recrutement quantitativement et qualitativement satisfaisant et à fidéliser la ressource ainsi recrutée aboutira en 2003-2005 à une restructuration profonde de la partie ouest du quartier. Le bâtiment 040 assurera l'hébergement des hussards et brigadiers en chambres de quatre. Le bâtiment 042, construit en 1964 au profit des cadres célibataires, sera aménagé en chambres de deux pour les brigadiers chefs. Le mobilier sera adapté et les sanitaires fiables.
Cet ensemble immobilier se trouve à proximité des aires de sport. Le manège 043, tout en préservant sa charpente exceptionnelle, a été transformé dans les années 70 en un gymnase particulièrement fonctionnel incluant un mur d'escalade. La cour de manœuvre est devenue un terrain de sports collectifs gazonné (1970) et une aire d'étirements est en cours d'élaboration (2002). Des études sont menées à ce jour pour déplacer la soute à munitions 036.
Une plus grande autonomie sera ainsi accordée à nos militaires du rang qui ne seront plus sous la « contrainte » du commandement en dehors des heures de service comme cela a été le cas auparavant et auront accès plus facilement à toute une panoplie d'installations (alimentation, sports, détente) contribuant à de meilleures conditions de vie de nos engagés.

source 1er R.H.P

_________________

avatar
guépard

Messages : 270
Points : 2951
Date d'inscription : 26/10/2011
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum