LES CAMPS PARACHUTISTES

Premières photos de Bouteflika depuis son hospitalisation

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

12062013

Message 

Premières photos de Bouteflika depuis son hospitalisation




Premières photos de Bouteflika depuis son hospitalisation

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 76 ans, est apparu pour la première fois depuis son hospitalisation à Paris assis aux côtés de ses collaborateurs, selon quatre photos diffusées mercredi 12 juin par agence de presse nationale algérienne Algérie Presse Service (APS).


Habillé d'une robe de chambre, il recevait mardi le premier ministre Abdelmalek Sellal et le chef d'état-major de l'armée, Ahmed Gaïd Salah, selon les photos visibles sur le site de l'APS.
Au cours de cette audience, qui s'est déroulée Institutopn nationale des Invalides à Paris, M. Bouteflika est également apparu portant une tasse à ses lèvres, selon les photos. La diffusion de ces images est destinée à démentir les rumeurs sur une dégradation de l'état de santé du président Bouteflika, qui ont circulé à Paris et à Alger.

Lire également :..... ICI

ou encore : ICI


_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29339
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Premières photos de Bouteflika depuis son hospitalisation :: Commentaires

avatar

Message le Lun 17 Juin 2013 - 17:26 par SACCO83

En 1961 alors que j'étais sur le barrage marocain, les fellouzes montaient à l'attaque par vagues de 2 ou 300. Mon half track possédait deux 12.7. A la lueur des grenades éclairantes on en refroidissait un max, mais on s'interrogeait sur la hargne avec lequelle ils venaient se faire décimer du monde comme ça (surtout quand les 120 et les 105 commençaient à tirer des fusants). Un jour on a ramassé un type qui vivait encore, et il nous a raconté qu'un certain bouteflika, ex garçon de hammam à Oujda était commissaire politique, et qu'il avait instauré le même système que son idole staline, à savoir :

- Les types montaient à l'attaque appuyés par des MG42, et suivis sur les arrières par des commissaires politiques qui abattaient ceux qui reculaient.
- les types qui venaient au contact du réseau avec leur RPG étaient surveillés une centaine de mètres derrière par un "politique"' qui devaient vérifier que le tireur s'acquittait bien de sa tâche. Quelqu'uns finirent leurs jours fusillés derrière l'hôpital d'Oujda. 

Tout ceci se passait de nuit évidemment. Il faut se rappeler que tous ces joyeux drilles étaient hébergés et dorlotés au Maroc. Ils n'ont rien trouvé de mieux, qu'une fois la guerre finie, de déclarer la guerre au Maroc pour une question de frontière.

Je regrette de ne pas être jeune et...infirmier dans un hôpital militaire. Je l'aurais soigné à ma façon !!! Je déplore que ce chacal respire encore NOTRE air.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 18 Juin 2013 - 13:19 par Invité

Et comme de bien entendu, nos politiques ont fait de ses personnages presque des vedettes libératrices de leur pays sans savoir quels salopards ils étaient, sanguinaires et sans pitié pour leurs coréligionnaires qu'ils disaient aimer, mais c'est le pouvoir qu'ils aimaient  et non pas les habitants de ce pays! et en France esce de l'amour pour son pays que notre N° 1 fait apparaître dans ses discours ?

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum