LES CAMPS PARACHUTISTES

Après le Conseil des ministres relatif à la Loi de programmation

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

02082013

Message 

Après le Conseil des ministres relatif à la Loi de programmation




Source Europe1.fr

Publié le 2 août 2013 à 08h33 Mis à jour le 2 août 2013 à 08h53

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a indiqué vendredi sur Europe 1 que l'Inde, le Qatar et "d'autres pays" étaient intéressés par l'achat d'avions de combat Rafale. "Il y a des pays qui sont aujourd'hui tout à fait intéressés par l'achat de Rafale, je pense en particulier à l'Inde, au Qatar, d'autres pays, et je suis très confiant sur les capacités d'exportation du Rafale dans les mois qui viennent (…) "Les Indiens sont en discussion exclusive avec nous pour le Rafale et j'ai bon espoir que cela aboutisse", a-t-il ajouté.

Pour autant, le projet de loi de programmation militaire 2014-2019 prévoit de ralentir fortement les commandes de l'avion par Dassault. Alors que Dassault Aviation avait obtenu de livrer 11 Rafale par an pour garantir une cadence minimale de la chaîne de production en attendant les premiers contrats à l'export, le projet de loi présenté en Conseil des ministres ne prévoit plus que l'acquisition de 26 appareils au total sur les six ans à venir.




Publié le 2 août 2013 à 08h33 Mis à jour le 2 août 2013 à 08h53

Le Drian : "pas dans une logique de désespérance de l'armée française"

INTERVIEW E1 - Invité vendredi d'Europe 1, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a assuré qu'en dépit des suppressions de postes à venir dans l'armée française, le moral des troupes restait bon. "Lorsque je vais dans les unités, je vois des militaires déterminés, toniques, fiers de ce qu'ils font, très professionnels - ils l'ont montré au Mali - donc je ne suis pas dans une logique de désespérance de l'armée française, bien au contraire", a-t-il indiqué. "On évitera au maximum la réduction de sites mais il y en aura quelques-unes", a tenu à rassurer le ministre de la Défense, assurant qu'il ne pouvait pas, pour le moment, donner un chiffre précis.

Le Conseil des ministres examine vendredi le projet de loi de programmation militaire qui fixe le cadre budgétaire des armées jusqu'en 2019. Sur ses quelque 280.000 emplois, l'armée française va en perdre 23.500 en raison des objectifs fixés par le Livre blanc.

"Jamais dans l'histoire l'image de l'armée française dans le pays a été aussi forte. "Les Français ont confiance dans leur armée. "Le sens de la loi de programmation, c'est de bien conforter ces orientations", a conclu Jean-Yves Le Drian.


______________________

Source Le PARISIEN

http://www.leparisien.fr/politique/budget-de-la-defense-des-soldats-en-moins-des-armes-en-plus-02-08-2013-3025767.php

Budget de la défense : des soldats en moins, des armes en plus
La loi de programmation militaire, dévoilée ce vendredi, supprime 24 000 postes d’ici à 2019. Les économies serviront à l’achat de drones et au renforcement des forces spéciales.

Ava Djamshidi | Publié le 02.08.2013, 09h05
Envoyer
Mali, janvier. 8 000 postes des forces opérationnelles vont être supprimés. Quant aux fermetures de casernes et de bases aériennes, « elles seront limitées », assure le ministère de la Défense.
Mali, janvier. 8 000 postes des forces opérationnelles vont être supprimés. Quant aux fermetures de casernes et de bases aériennes, « elles seront limitées », assure le ministère de la Défense. | (LP/Yann Foreix.)
Zoom 1/2

3 réactions Réagir


On ne pile pas le mil avec une banane molle. Le ministère de la Défense a fait sien ce proverbe bambara (hérité de l’intervention militaire au Mali) pour déterminer les contours de l’armée pour la prochaine décennie, alors que d’importantes contraintes financières pèsent sur son budget. C’est aujourd’hui que Jean-Yves Le Drian va présenter en Conseil des ministres la loi de programmation militaire (LPM).
Ce texte, qui sera débattu au Parlement à la rentrée, fixe le cadre budgétaire des armées jusqu’en 2019 dans le sillage des orientations stratégiques énoncées dans le livre blanc et approuvées par le chef de l’Etat le 29 avril.

Les troupes au régime sec

« Sanctuarisé », le budget de la Défense annoncé s’élève à 179,2 Mds€ sur six ans, et à 31,4 Mds€ annuels jusqu’en 2016, soit le même montant que cette année. La France devrait ainsi conserver le deuxième budget militaire de l’Union européenne, derrière la Grande-Bretagne, lui consacrant environ 11% des dépenses de l’Etat. Un des tout premiers postes avec l’Education. Mais l’armée française comptera moins d’hommes. La future LPM prévoit en effet la suppression de 24000 postes. Ils s’ajoutent aux 54000 déjà décidés en 2009 par la majorité précédente (dont environ 10000 restent à réaliser). Le gouvernement table sur un modèle à 260000 personnes (y compris les civils). Ces baisses d’effectifs concerneront l’administration pour les deux tiers (16000 postes) et, pour un tiers (8000), les forces opérationnelles qui se sont récemment illustrées au Mali. « Car la France doit conserver sa capacité à agir », souligne-t-on dans l’entourage du ministre. On ne connaît pas pour le moment le nombre de casernes et de bases aériennes qui vont fermer. « Elles seront limitées », élude un proche de Le Drian.

Des équipements plus performants

Les efforts réalisés sur la masse salariale (4,4 Mds€ économisés) vont permettre l’acquisition de nouveaux équipements, selon des priorités clairement définies. D’abord, la dissuasion nucléaire, avec notamment les forces aéroportées et aéronavales ainsi que la permanence des patrouilles de sous-marins nucléaires lanceurs d’engins. Les capacités de renseignement seront également renforcées, grâce à l’acquisition de 12 drones Male (moyenne altitude, longue endurance) ou encore la création de postes auprès de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) et de la Direction des renseignements militaires (DRM). Combler les lacunes en matière de cyberdéfense — contre les attaques informatiques — fait désormais partie des objectifs que se fixe le ministère. L’embauche d’une centaine d’ingénieurs est déjà prévue. La capacité de projection de forces sur les théâtres extérieurs compte parmi les impératifs. Le niveau d’entraînement des armées devrait être préservé. Les forces spéciales (unités d’élite envoyées en première ligne) vont voir leurs effectifs augmenter d’un millier d’hommes. –

__________________________________________

Source : elysee.fr

Pour le Conseil des ministres du vendredi 2 août 2013, le Président de la République a arrêté l’ordre du jour suivant (parties A et C) :

PARTIE A
...
Sur la proposition du ministre de la défense :
− projet de loi relatif à la programmation militaire pour les années 2014 à 2019 et portant diverses dispositions concernant la défense et la sécurité nationale.
...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Après le Conseil des ministres relatif à la Loi de programmation :: Commentaires

avatar

Message le Ven 2 Aoû 2013 - 10:43 par Lothy

donc je ne suis pas dans une logique de désespérance de l'armée française
Il peut toujours le dire... Cela n'engage que lui !


"Jamais dans l'histoire l'image de l'armée française dans le pays a été aussi forte. "
Ce n'est probablement pas faux, mais dû en grande partie, à mes yeux, à la mort de près de 100 Soldats en OPEX, ce qui ne c'était plus produit depuis des décennies....


Quant aux fermetures de casernes et de bases aériennes, « elles seront limitées », assure le ministère de la Défense.
Vu ce qu'il reste, ça devient difficile....

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum