LES CAMPS PARACHUTISTES

le parachute descend la TVA remonte .......

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le parachute descend la TVA remonte .......

Message par bergham le Lun 5 Aoû 2013 - 10:04

Zone de turbulences pour les professionnels du parachutisme. À partir du 1 er août, un changement du taux de TVA applicable aux sauts en tandem – ceux qui sont très plébiscités par les touristes – risque de mettre leurs finances sérieusement à mal.

« Jusque-là, on bénéficiait d’une TVA réduite, à 7 %. Désormais, ça sera 19,6 % », annonce, dépité, Sylvain de Gorter. Son centre de parachutisme, le Skydive Center, est installé depuis 2007 sur l’aéropôle de Gap-Tallard. Cette modification, rendue officielle par décret du 25 juin 2013, “est la conséquence de l’évolution de la réglementation communautaire et de la législation sectorielle relatives aux vols de largage de parachutistes, assimilables à un travail aérien et non plus à une prestation de transport aérien”. Elle devait entrer en vigueur le 1 er juillet, mais un sursis d’un mois a été accordé aux professionnels du secteur. Qui, en pleine saison touristique, accusent le coup et s’inquiètent pour l’avenir de leur activité.
“La météo du printemps nous a déjà fait perdre 40 % d’activité”

« Ça arrive vraiment au mauvais moment, et alors que les mauvaises conditions météo du printemps ne nous ont pas permis de bien travailler jusqu’ici, s’alarme Sylvain de Gorter. Par rapport à d’habitude, nous en sommes à pas loin de 40 % de moins, en terme d’activité, depuis le début de l’année. Les gens ne réservent plus à l’avance et ont tendance à supprimer toutes les options, photo ou vidéo. Et là, si on répercute cette augmentation de la TVA, on passe le prix du saut en tandem de 260 à 290€. Or, nos clients gens ont déjà du mal à payer 260€. À trente euros de plus, on n’aura plus aucun client ! » Du coup, le gérant n’imagine pas faire grimper le prix des prestations qu’il propose. « On est bloqué, on ne peut que payer et on va donc réduire nos marges », poursuit Sylvain de Gorter. Si son centre n’est a priori pas menacé de fermeture dans l’immédiat, il n’en serait pas de même pour tous ses collègues. « En France, beaucoup vont fermer, c’est sûr, estime-t-il. Sur une année, ça représente 190 000€ de différence, somme qu’on n’a même pas en bénéfice ! »

Au Skydive Center, lui a déjà dû licencié une personne en contrat d’apprentissage il y a quelques semaines. Quant aux actions caritatives comme celle qui a permis récemment à des enfants malades de faire leur baptême en parchute, « ça risque d’être plus dûr ». Et, selon le professionnel, tout cela est « menaçant aussi pour l’aérodrome et pour toute l’activité alentours : les clients des centres de parachutisme vont à l’hôtel ou au restaurant, chez le boulanger. S’ils ne viennent plus chez nous, ils n’iront plus non plus chez les commerçants ». Des dossiers ont été montés au niveau national pour demander à ce qu’on revienne sur cette décision, passée relativement inaperçue. « Moi-même je l’ai appris par les réseaux sociaux, note Sylvain de Gorter. Nul n’est censé ignorer la loi. Heureusement, nous sommes un petit milieu : il y en a un qui est tombé dessus et qui a fait tourner... »


par Adeline TAUPIN

_________________

avatar
bergham
TEAM
TEAM

Messages : 486
Points : 22960
Réputation : 983
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum