LES CAMPS PARACHUTISTES

Anciens du "3" R.P.C Major Le Pigeon

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anciens du "3" R.P.C Major Le Pigeon

Message par junker le Mar 12 Nov 2013 - 20:54

Bernard LE PIGEON est né le 15 septembre 1931 à Cherbourg dans la Manche. Son fort attrait pour lʼaventure et le prestige de lʼuniforme des parachutistes le conduisent à sʼengager le 18 janvier 1950 au sein du 7e Bataillon Colonial de Commandos Parachutistes.

Volontaire pour servir en Indochine dès août 1950, le soldat LE PIGEON rejoint la 13e compagnie de fusiliers voltigeurs du 7e Bataillon Colonial de Commandos Parachutistes à Hanoï. Excellent tireur au fusil-mitrailleur, il est immédiatement plongé dans lʼaction au Tonkin et se révèle dʼemblée un combattant hors du commun. Il sʼillustre dans la nuit du 6 au 7 juin 1951 en repoussant, sous un feu intense de mortiers et de mitrailleuses, lʼattaque menée par quatre bataillons Viêt-Minh du Poste de Yen Cuha tenu par sa compagnie.

Le 4 octobre, au cours de lʼassaut de la digue de HO-AN-MY, il évacue son camarade voltigeur de pointe blessé sous le feu des rebelles. Malgré lʼintensité des tirs des armes automatiques de lʼennemi et les éclatements voisins des obus, il se dévoue avec abnégation et un réel mépris du danger pour soigner les blessés et aider à leur évacuation. Dans la nuit du 12 au 13 janvier 1952, la rapidité et la précision de son tir permettent non seulement le dégagement dʼun groupe de sa compagnie violemment attaqué par de nombreux éléments Viêt-Minh, mais aussi lʼévacuation de camarades blessés.
Lʼensemble de ses faits dʼarme au sein des parachutistes coloniaux en Indochine lui vaut lʼattribution de la Médaille Militaire pour services exceptionnels de guerre en Extrême-Orient et lʼobtention de la Croix de Guerre des théâtres dʼopérations extérieurs avec une étoile dʼargent et deux étoiles de bronze.

Blessé le 27 mars 1952 par éclats dʼobus, il quitte lʼIndochine en juillet de la même année avec le grade de caporal.
Promu respectivement caporal-chef puis sergent en 1953, il est affecté au 3e Régiment de Parachutistes Coloniaux en Afrique du Nord en 1956 après avoir effectué un second séjour en Extrême-Orient dʼavril 1954 à août 1955.

Chef de groupe courageux, il sʼillustre le 9 juin 1956 au cours dʼune attaque menée dans la région de Nemencha, en entraînant ses hommes à lʼassaut dʼune position fortement tenue par les rebelles. Par la suite, il se distingue à maintes reprises au cours dʼopérations menées dans la Zone Nord Algérois. Le 16 avril 1957, au cours dʼune embuscade de nuit dans le Djebel Djama au sud de Blida, il capture un officier rebelle grâce à son habileté.

Le 26 août, à Alger, son unité mène une action contre des terroristes retranchés dans un immeuble. Entraînant ses hommes à lʼassaut, il déloge les hors-la-loi et récupère un important stock dʼarmes.
Magnifique exemple de sous-officier au courage et à la compétence exceptionnels, il est admis dans le corps des sous-officiers de carrière le 5 janvier 1958. Toujours engagé dans les nombreuses missions de son unité en Afrique du Nord, il sʼillustre à six reprises au cours du mois de février 1958, permettant non seulement la récupération de multiples armes de guerre, mais également en conduisant ses hommes à lʼassaut dʼune position tenue par une section rebelle dans le secteur autonome de Tébessa.

Nommé sergent-chef le 1er avril 1958, il est sérieusement blessé cette même année alors quʼil faisait mettre en batterie ses fusils-mitrailleurs suite à une violente contre-attaque subie par sa compagnie au sud-ouest de Palestro.
Lʼensemble de ses faits dʼarme au sein des parachutistes coloniaux en Algérie lui vaut lʼattribution de la Croix de la Valeur Militaire avec deux palmes et trois étoiles de bronze.
Nommé au grade de Chevalier dans lʼOrdre de la Légion dʼHonneur pour services exceptionnels le 17 juillet 1959, il est promu adjudant le 1er juillet 1960 et affecté, en fin dʼannée, au 1er Régiment de Parachutistes dʼInfanterie de Marine.

Toujours attiré par lʼaventure, il effectue en 1961 un troisième séjour en Algérie puis, de 1961 à 1963, un séjour au Cameroun au cours duquel il est promu adjudant-chef le 1er octobre 1963.

Après deux ans et demi passés à Trèves en Allemagne au sein de la 251e Compagnie de Circulation Routière, il est successivement muté au Centre Mobilisateur n° 43 à Caen puis à lʼEcole Interarmées des Personnels Militaires Féminin à Caen-Carpiquet.

Promu au grade de major le 1er janvier 1977, il est élevé au grade dʼOfficier dans lʼOrdre de la Légion dʼHonneur en 1979. Il quitte le service actif le 16 septembre 1986, à lʼissue dʼune carrière exemplaire de 36 ans dont 11 années passées hors métropole. Le 14 avril 1987, le Chef dʼétat-major de lʼarmée de terre, le général
SCHMITT, lui remet le grade de Commandeur dans lʼOrdre National du Mérite.
Titulaire de huit citations, blessé à deux reprises, le major LE PIGEON sʼéteint le 12 février 1991.

Ce sous-officier dʼexception laisse derrière lui lʼimage dʼun chef pugnace, dont le sens du sacrifice, les qualités de combattant et de meneur dʼhommes méritent tout particulièrement dʼêtre cités en exemple auprès des jeunes générations.

 Il était de mon époque,connu de tous. à la compagnie Florès il faisait parti des "fana-fana " de Bigeard, intrépide et risque-tout !! un cas !!


Le major LE PIGEON était titulaire des décorations suivantes :

Officier de la Légion dʼHonneur
Médaille Militaire
Commandeur de lʼOrdre National du Mérite
Croix de Guerre des théâtres dʼopérations extérieurs avec 1 étoile dʼargent
et 2 étoiles de bronze
Croix de la Valeur Militaire avec 2 palmes et 3 étoiles de bronze
Médaille Coloniale avec agrafe « Extrême-Orient »
Médaille Commémorative de la campagne dʼIndochine
Médaille Commémorative Française des opérations du Moyen-Orient
Médaille Commémorative des opérations de sécurité et de maintien de lʼordre
en Afrique du Nord avec agrafe « Algérie »
Insigne des blessés de guerre avec 2 étoiles

J'ai retrouvé son parcours sur la  259 ème promotion de l'ENSOA de St Maixent


Dernière édition par junker le Mer 13 Nov 2013 - 7:01, édité 1 fois
avatar
junker
EXPERT
EXPERT

Messages : 1749
Points : 5793
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 80

http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

hommage au major Lepigeon

Message par rik-14@live.fr le Mar 12 Nov 2013 - 22:43

bonjour,
je suis un ancien du 1 RCP est maintenant intégré a Union National Parachutistes "UNP"section 14
pour vous dire un grand respect au major Lepigeon...
j'ai beaucoup appris sur ce "grand homme" car je côtoie son fils régulièrement qui l'honore chaque jour......   SALUTATION
                                                                             LAURENT.E
avatar
rik-14@live.fr

Messages : 2
Points : 1382
Date d'inscription : 12/11/2013
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum