LES CAMPS PARACHUTISTES

Payer de manière juste, et en temps réel, la solde des militaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Payer de manière juste, et en temps réel, la solde des militaires

Message par BRIOCHIN le Mar 17 Déc 2013 - 14:48

Questions au directeur des ressources humaines du ministère de la Défense (DRHMD), Jacques Feytis, sur l'abandon de Louvois et l'organisation du futur système de paye des militaires.


Jacques Feytis, directeur des ressources humaines du ministère de la Défense

Pourquoi le ministre de la défense a-t-il décidé d'abandonner Louvois ?
En dépit de tous les efforts qui ont été faits depuis un an par le ministère, le logiciel  s’est amélioré sur certains aspects mais s’est dégradé sur d’autres. On ne peut pas se permettre de jouer avec la solde de 182 000 militaires. Les audits, il y a un an, nous disaient que le système était instable : il demeure instable, il est fondamentalement mal conçu et nous ne parvenons pas à le transformer en système propre.

Quelle organisation va-t-on mettre en place pour que le futur système fonctionne ?
Nous allons nous organiser d'une manière radicalement différente. Jusqu’à aujourd’hui, dans le domaine des systèmes d’information RH, on a eu plutôt tendance à fusionner deux fonctions assez différentes : la fonction d’expression du besoin et la fonction de réalisation technique. Là on va faire de façon tout à fait différente et s’organiser selon la conduite des programmes d’armement. Nous allons mettre en place un binôme, comme pour un programme d’armement : un officier de programme qui exprime le besoin « il s’agit de payer en temps et en heure, et de manière juste, la solde des militaires », il sera placé à la DRH-MD (direction des ressources humaines du ministère de la Défense)  et, à la tête de ceux qui vont réaliser techniquement, un directeur de programme sous l’autorité du DGA (directeur  général de l'armement) :  Il s'agit de l’Ingénieur général de l'armement Caroline Gervais. Ainsi il n’y a pas confusion des rôles : ceux qui expriment le besoin ne sont pas ceux qui réalisent le besoin.

Ça va prendre combien de temps ?
D’abord, nous allons consacrer l’année 2014 à bâtir un dialogue compétitif avec différentes sociétés, c'est-à-dire à comparer leurs propositions. Au cours de l’année 2014, des solutions techniques vont émerger, nous laissons les industriels élaborer des solutions en leur précisant le besoin tout au long de l’année 2014, nous leur demanderons  deux prototypes qui seront testés par des opérateurs de la solde, des professionnels qui sont dans les groupements de soutien des bases de défense, dans les DRH d’armée… Fin 2014, nous choisirons l’industriel. En 2015, l’industriel va réaliser le produit, notre objectif est de voir les premières soldes calculées dès 2015. Evidemment, nous ferons des soldes à blanc, des soldes en double, des tests, sur la base d’indicateurs techniques très précis, certifiant que nous aurons une réelle sécurité.

Est-ce qu'on continue Louvois pendant ce temps ?
Pendant tout ce temps-là, il faut bien que l’on continue à travailler avec Louvois et nous allons continuer à pousser le plus loin possible les efforts techniques pour améliorer le système, pour que le calculateur s’améliore. Les  12 chantiers lancés par le ministre restent  opérationnels.

Qui sera le responsable si ça ne fonctionne pas ?
Si ça ne marche pas, il y aura quelqu'un  qui aura peut-être mal exprimé le besoin, qui n’aura pas été clair, ce sera le DRH. Evidemment pour l’expression de besoin, le DRH va s'appuyer sur les armées. Nous allons travailler collectivement. La solde c’est absolument essentiel. Tout l’écosystème doit s’organiser derrière pour produire une solde de qualité.

Le ministre a indiqué la complexité de la solde, faudra-t-il  simplifier les primes ?
Nous avons deux domaines de complexité. Il y a les primes et celui des données. Sur les primes, nous avons 174 primes et indemnités. La Cour des comptes a récemment rendu un rapport à ce sujet qui met en évidence ce que nous avions déjà repéré. Certaines primes sont complètement obsolètes, et ne sont plus utilisées mais elles existent dans le système Louvois et alourdissent nécessairement le dispositif. Ensuite, certaines primes et indemnités ont été bâties au fil du temps et pour certaines, différentes, compensent les mêmes activités. Il y a beaucoup à faire pour nettoyer cette complexité. Ça sera très délicat, on doit faire cela prudemment.
Nous devrons également piloter plus fermement les données RH. Nous allons nous organiser pour enfin payer de manière juste, et en temps réel, la solde de nos militaires.
avatar
BRIOCHIN

Messages : 751
Points : 19784
Réputation : 214
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum