LES CAMPS PARACHUTISTES

J’ai longtemps cru appartenir au plus beau, au plus glorieux..........

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

23112011

Message 

J’ai longtemps cru appartenir au plus beau, au plus glorieux..........





J’ai longtemps cru appartenir au plus beau, au plus glorieux, au plus fier, au plus généreux, au plus intelligent et j’en passe, pays du monde : la France. En 1962 je me suis aperçu qu’il n’en était rien, puis, toutes réflexions faites, je me suis dit que ce n’était pas la France qui n’était plus ce que je croyais, mais les Français…enfin la grande majorité des Français.

Et puis 50 années ont passé, j’ai vieilli et me suis fait une raison : la France n’est pas si mal puisque tout le monde veut s’y installer et elle est si généreuse avec tout le monde mais est-ce une raison pour l’aimer de nouveau et puis patatras ! Voilà qu’il me faut encore douter de sa valeur, de sa « rayonnance », de son aura, mais est-ce bien de la France qu’il me faut douter ? Ne serait-ce pas, une fois encore, des hommes, des Français, de ceux qui sont censés faire respecter sa dignité, son honneur et, en ce qui concerne mes doutes d’aujourd’hui…sa justice ?

Un film projeté sur France télévision a fait l’éloge des « poseuses de bombes » du FLN pendant la guerre d’Algérie et ce film a indigné non seulement les victimes françaises encore en vie de ces terroristes, de ces meurtrières, mais tout l’ensemble de la communauté « Pieds-Noirs ».

L’une de ces victimes, Nicole Guiraud, a cru qu’il était de son devoir de se dresser contre cette ignominie. A l’âge de dix ans elle a vu son bras se séparer de son corps et depuis 50 ans elle a vécu amputée avec la chance d’avoir survécu alors que tant d’autres enfants sont morts déchiquetés. Nicole Guiraud a osé porter plainte. Comme elle ne pouvait pas le faire contre la France, sa Patrie, elle l’a fait contre les producteurs de ce film et contre la télévision…qui n’est nationale que de nom.

Et bien, après avoir été amputée d’un bras à dix ans, la justice française vient de l’amputer de son esprit de justice à 60 ans en la condamnant. C’est elle la coupable, coupable de s’être trouvée à 10 ans, dans une pâtisserie à Alger, alors qu’une « héroïne » posait une bombe, une ennemie de notre pays.

Aujourd’hui c’est Nicole Guiraud qui est l’ennemie de ce pays où l’on fait l’éloge, où l’on glorifie, tous ceux qui ont fait couler le sang français, et le feront couler encore…demain.

avatar
René
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

J’ai longtemps cru appartenir au plus beau, au plus glorieux.......... :: Commentaires

avatar

Message le Mer 23 Nov 2011 - 13:38 par ORAN

… et cette « héroïne », poseuse de bombe, a été reçue en grande pompe par le sieur GAUDIN, sénateur – maire de Marseille… « qui ne savait pas »… et il s’est trouvé des élus se réclamant de l’Algérie française et d’autres appartenant à la communauté des Français d’Algérie, qui ont cautionné cette infamie et appellent d’ores et déjà à voter pour Sarkozy dès le premier tour. C’est Diderot qui disait : « La voix de la conscience et de l’honneur est bien faible quand les boyaux crient »…

Je fais, ici, un parallèle entre cette attitude honteuse et scandaleuse de gens plus intéressés par leur statut social que par leur honneur… et ces officiers corrompus qui, reniant leur parole, s’étaient parjurés en s’abstenant de participer au putsch d’avril 1962. Dans mon dernier article « La révolte du 1er REP », j’analysais cet échec en ces termes :

« Concernant l’histoire du 22 avril 1961, il appartiendra aux historiens de l’écrire, un jour, avec honnêteté et clairvoyance. Avant toute chose, ils devront établir une liste des colonels et des généraux permissionnaires. Ils découvriront alors que ce « putsch » ne fut rien d’autre, en réalité, que l’épreuve de force entre une élite qui s’engagea, qui jeta tout dans l’aventure jusqu’aux soldes, jusqu’au prestige hérité du passé, jusqu’à la vie… et un troupeau qui éluda l’engagement et l’abandonna aux sergents, parce qu’il avait depuis longtemps choisi entre l’auge et le sacrifice à une idée. »

Que de similitude dans cette situation !...

Bien amicalement - José

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 25 Nov 2011 - 16:57 par Invité

Ecoeurant !......

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 8 Jan 2014 - 23:26 par CHRISTOBALD 33

ca c'est fait  Smile 

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum