LES CAMPS PARACHUTISTES

DIEN BIEN PHU - 60 ans à la TV

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

08042014

Message 

DIEN BIEN PHU - 60 ans à la TV




Notre ami Lucien PIERS - Secrétaire de l'amicale des "Anciens de Dien Bien Phu" m'a communiqué les informations suivantes.

Plusieurs chaînes de télévision vont diffuser des documentaires consacrés à la chute du Camp retranché de Dien Bien Phu, en particulier, de la guerre d'Indochine plus largement.

Je vous livre le principal, je reviendrai vers vous pour affiner certains horaires de diffusion et sujets de documentaires.

LCP - Bibliothèque Médicis débute dès le 11 avril avec une interview de Philippe de Maleissye pour son livre Dien Bien Phu, la Vallée perdue.... Cette émission est multidiffusée (horaires habituels de l'émission) : 
- le 11 avril à 22 h 
- le 12 à 7 h 30, 13 h et 21 h 
- le 13 à 17 h
- le 15 à 5 h 30

France 3 le 18 avril à 23 h 10 : Nos Soldats Perdus en Indochine
film documentaire de René-Jean Bouyer - durée 1 h
De 1945 à 1954, plusieurs centaines de milliers d'hommes ont combattu en Indochine sous les couleurs françaises. Leurs correspondances personnelles, seul lien avec leurs proches, donnent aujourd'hui une vision renouvelée de cette guerre. Ces fils, ces fiancés, ces maris, ces frères confient leurs impressions, leurs sentiments, leurs désillusions. Parmi eux, le lieutenant Lucien Le Boudec, ancien résistant, avait emporté une caméra amateur jusqu'à Diên Biên Phu et livre, en plus de ses lettres, des images exclusives. L'aspirant Yves Arbellot, les lieutenants Chaumont Guitry et de Lattre de Tassigny, tous trois morts pour la France en Indochine, ont eux aussi livré une abondante correspondance, tout comme Pierre-Alban Thomas, officier militant communiste, qui dévoile ses carnets.

France 5 le 27 avril à 20 h 35 un documentaire sur Cao Bang & Dien Bien Phu... à compléter

Toutes les précisions sont les bienvenues....


Dernière édition par Lothy le Mer 9 Avr 2014 - 0:17, édité 1 fois

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29319
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

DIEN BIEN PHU - 60 ans à la TV :: Commentaires

avatar

Message le Mar 8 Avr 2014 - 21:54 par DE PAOLI

Bonsoir à tous et à toutes!

Je confirme qu'un reportage est prévu sur FR3
le 18 avril à 23h10 .

(Nos soldats perdus en Indochine)

Amitiés paras!

MARIO.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 4 Mai 2014 - 19:30 par Lothy

Après divers documentaires sur les chaînes nationales, c'est PARIS PREMIERE qui diffuse ce soir à 20 h 40

- DIEN BIEN PHU

de Pierre Schoendoerffer

Suivra à 22 h 55 le documentaire "Dien Bien Phu, chronique d'une bataille oubliée..."

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 7 Mai 2014 - 9:53 par Lothy

Un renvoi d'Alain HAUTRIVE

LETTRE OUVERTE

        aux antimilitaristes traitres à leur pays
 aux pleureuses professionnelles
 et aux défaitistes… jamais lassés de raconter des inepties

Le centenaire de la déclaration de la guerre de 14-18 a permis à toute cette chienlit de déverser aussitôt, par médias interposés, des tombereaux de mensonges et de lamentations sur le sort des poilus de la Grande guerre… qui soi-disant… devait être la dernière.
Bien sûr, notre président de la République, entre deux rendez-vous galants, y a été aussi des sa pleurnicherie. Mais, comme pour les premiers cités, pas un mot de bravoure… de patriotisme… d’élan national.
Il n’y avait donc en 1914 que des “veaux” menés à l’abattoir !
Il est quand même scandaleux que tous ces gens, adeptes du dénigrement permanent, qui ont fait perdre à notre pays les notions de fierté et d’honneur… qui ont falsifié notre histoire, et pour qui la France a toujours tort, soient ceux qui donnent le tempo de la décadence à notre jeunesse. Celle-ci d’ailleurs ne sait plus d’où elle vient… et surtout… où elle va !
Si la vérité doit être dite sur cette guerre qui vit des tueries sans nom, et où nos soldats paysans montrèrent leur courage et leur abnégation… il est bien certain que de nombreuses erreurs commises les premiers mois de la guerre furent imputables au fait que le pouvoir civil avait promu un certain nombre d’incapables choisis pour leur seul “républicanisme”… au détriment de soldats de grande valeur, mais fichés par les francs-maçons comme catholiques pratiquants.
Il est aussi très significatif que, dans chacune de ces émissions, le nom du maréchal Pétain ne fut jamais prononcé, alors qu’il fut incontestablement un des principaux acteurs de la victoire et l’un des plus humains de nos généraux.
Il se trouve que cette année du centenaire de ce gigantesque conflit est aussi le soixantième anniversaire de la fin de la guerre d’Indochine, et donc de la chute de Dien Bien Phu.
Au nom de mes amis, anciens du Corps Expéditionnaire Français en Extrême-Orient… qui devait devenir l’Armée d’Indochine, je tiens à préciser à ces raconteurs d’histoire, que nous, “les anciens d’Indo”, nous n’avons besoin ni de leurs pleurs, ni de leurs regrets.
Le seul commentaire que j’ai entendu à ce sujet à la télévision était celui d’un olibrius qui, faisant parler des soldats de cette longue et lointaine guerre… les amenait à déclarer… « Ils nous ont volé notre jeunesse ! »
J’ai fait trois séjours complets en Indochine en unité opérationnelle, donc pendant plus de dix ans. Je n’ai jamais entendu un seul soldat déclarer ce genre d’élucubration. Nous étions tous volontaires… sachant pour la plupart d’entre-nous… exactement… pourquoi nous nous battions.
Dès la première année du conflit, nous avions compris qu’il ne s’agissait plus d’une guerre de reconquête coloniale… mais d’une lutte à mort contre les communistes asiatiques… des fous furieux ! Officiellement certes, Ils proclamaient, leur désir d’indépendance et de liberté… mais en fait ne voulaient qu’une chose… instaurer une dictature communiste au Viêt Nam… au Cambodge... et au Laos.
Il est quand même un fait irréfutable… Jamais… nulle part… sur la grande terre… le communisme n’est arrivé au pouvoir démocratiquement !
Il est aussi incontestable, que jamais les peuples des trois pays de la fédération indochinoise n’ont désiré être “libérés” par les hommes d’Ho Chi Minh, de Giap et de Pham Van Dong.
Alors, messieurs, racontez ce que vous voulez sur la guerre de 14-18… mais “lâchez-nous les baskets” au sujet de la guerre d’Indochine !
Nous avons fait cette guerre… terrible par moments… pour empêcher la mainmise marxiste sur des populations laborieuses dont des centaines de milliers se battaient à nos côtés, et n’ont jamais trahi.
Si vous voulez vraiment vous inquiéter des horreurs de cette guerre… de ses tueries… de ses goulags… de nos milliers de copains de toutes races et de toutes religions morts de désespoir dans les camps vietminh… penchez-vous donc sur la trahison généralisée qui, pendant huit longues années a été le fait de vos copains d’hier. Nous, nous n’oublions pas… qu’à plusieurs reprises le général Giap… désespéré par la résistance et l’allant de nos troupes, a déclaré… Si nous désespérions… la lecture des journaux français nous rendait le moral…
Oui, nous… personne ne nous a volé notre jeunesse ! C’est avec enthousiasme que nous sommes partis… délivrer l’Indochine de l’occupation japonaise… ensuite, pour la ramener dans l’Empire français… puis dans l’Union française… aidés par les gens de ces pays, pour empêcher la mainmise des fanatiques sur ces terres meurtries, mais qui furent paradisiaques.
Nous, la seule chose qui nous intéresse, c’est de savoir que ce n’est pas à Dien Bien Phu, mais à Paris que cette guerre a été perdue.
Je le répète… nous, nous savions pourquoi nous nous battions. Le gouvernement français  qui nous avait envoyés là-bas, ne l’a jamais su ! Mais il n’y eut jamais en Indochine de “quillards” ni d’adeptes de la FNACA.
Ce que nous reprochons encore aujourd’hui à nos gouvernants, soixante-dix ans après le début de la guerre, c’est de ne pas nous avoir défendu face à la trahison des communistes prétendument “français”. Ceux-là même qui ont travaillé avec nos ennemis asiatiques, comme ils avaient “collaboré” avec les nazis, tant que leur patron, Joseph Staline, s’était acoquiné avec Adolf Hitler.
Matériel saboté… Renseignements militaires fournis à l’ennemi… Notes signalétiques récupérées par les cellules communistes en France… sur tous nos prisonniers… et fournies à leurs geôliers. Collectes de sang sabotées… Blessés jetés des trains dans des gares françaises !
Pour nous, ce n’est que cela qui compte, car nous avions fait don de notre jeunesse, de notre allant et de notre patriotisme à la France.
Nous, anciens d’Indochine, pour la plupart à l’orée de notre vie… là, et là seulement, est notre regret le plus sincère… N’avoir pas été aimés par notre patrie que nous servions avec honneur et fidélité !
Comme le disait fort justement le commandant Guillaume, le célèbre “Crabe-Tambour”, qui comme nous tous a aimé ce pays et ses peuples travailleurs…  de tout son cœur… de toute son âme… et qui en avait fait sa devise de soldat de France, que beaucoup d’entre nous ont repris à leur compte…
Mon âme à Dieu…
Mon corps à la patrie…
Mon honneur à moi !
Oui, messieurs les “anti tout”, lâchez-nous les baskets, et laissez nous avec nos souvenirs… dans lesquels vous n’avez rien à voir !

Roger HOLEINDRE
Président du Cercle national des Combattants

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 7 Mai 2014 - 17:51 par andredepoey64

A/c CANTAT et le Général de Biré  (ancien chef de corps du 1° RCP) qui, jeune lieutenant fut largué sur DBP avec le 2° BEP
-cérémonie du 07 mai 2014 à l'ETAP  -

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 7 Mai 2014 - 17:55 par andredepoey64

le 1° RCP ouvre le défilé de la cérémonie de DIEN BIEN PHU

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 11 Mai 2014 - 10:53 par Lothy

Dien Bien Phu, le rapport secret Réalisé par Patrick Jeudy

Ce documentaire va être diffusé à plusieurs reprises....

Diffusions sur LCP TNT
- lundi 12 mai 2014 à 20h35
- dimanche 25 mai 2014 à 01h00

Diffusions sur LCP 24/24
- lundi 12 mai 2014 à 20h40


La bataille de Diên Biên Phu soldait la présence française en Indochine. Des milliers de morts au fond d'une cuvette, le corps expéditionnaire battu par les forces Vietminh.

Quelques mois après la chute de Diên Biên Phu, deux généraux se déchirent ; ils s'accusent l'un l'autre d'être le responsable de cette défaite. La presse s'empare de l'affaire et attise la querelle. Henri Navarre, commandant en chef en Indochine, exige une commission d'enquête pour contrer René Cogny, commandant des forces du Tonkin. La commission commence ses travaux en avril 1955.

Les protagonistes de la bataille, à commencer par les généraux Navarre, Cogny et de Castries, sont auditionnés, ainsi que les colonels et commandants d'unité. Les coups volent bas. À l'issue des auditions, un rapport est établi. Ses conclusions accablent le Général Cogny, responsable de la conduite de la bataille.

Ce rapport de la commission d'enquête ne sera jamais divulgué.

Ce film retrace la bataille à travers le prisme des reproches, des torts et des fautes établis par la commission d'enquête. Le rapport secret sert de trame aux témoignages de politiques, présents à Diên Biên Phu avant les combats, mais aussi aux soldats du corps expéditionnaire, premières victimes de cette rivalité entre deux hommes.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum