LES CAMPS PARACHUTISTES

Budget des armées. La grande muette proche de l'exaspération

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

23052014

Message 

Budget des armées. La grande muette proche de l'exaspération




Budget des armées. La grande muette proche de l'exaspération


Le nouveau coup de rabot prévu par le gouvernement provoque la colère de l'armée. Les généraux dirigeant les 3 armées auraient mis leur démission sur la table. Une première.

La grande muette risque bien de sortir de son silence. Selon la lettre de Jean-Yves Le Drian à Manuel Valls et Michel Sapin, « le contexte social dans l'armée est proche de l'exaspération ». Ce qui dans l'armée veut dire que la colère gronde.

En cause les nouvelles coupes budgétaires qui pourraient intervenir dans le prochain budget de la défense. Le 12 mai dernier, le député UMP Xavier Bertrand avait mis les pieds dans le plat en révélant ce coup de rabot.

Les généraux cinq étoiles menacent de démission

Selon le Figaro, qui révèle le courrier, en date du 9 mai, de Jean-Yves Le Drian au Premier ministre, les généraux cinq étoiles dirigeant les trois corps d'armées (terre, air, marine) et le chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers, auraient mis leur démission sur la table, dans la foulée de cette lettre le 13 mai.

Sur le plan militaire, les conséquences ces nouvelles coupes budgétaires seraient très graves alors que la France est engagée en Centrafrique et au Mali. « L'armée de terre serait sous-équipée et rapidement dans l'incapacité de satisfaire les nouveaux contrats opérationnels », s'alarme le ministre.

Dans le domaine crucial du renseignement, les engagements seraient «décalés, voire annulés», lit-on encore à propos des drones stratégiques.

Source : Ouest-France


Alors que Bercy réclame une nouvelle réduction du budget de la Défense de plusieurs milliards et que Matignon tergiverse, les quatre plus hauts chefs militaires français, les généraux Pierre de Villiers, Denis Mercier, Bertrand Ract-Madoux et l’amiral Bernard Rogel, semblent déterminés à ne pas avaler cette nouvelle potion amère. Sans contester le droit du gouvernement de prendre de telles décisions, ils ne souhaitent pas être appelés à les mettre en œuvre. A François Hollande désormais de trancher.

Source : L'Opinion

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29639
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum