LES CAMPS PARACHUTISTES

FLN et Việt Cộng sur les Champs-Élysées le 14 juillet : merci qui, merci François !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

01062014

Message 

FLN et Việt Cộng sur les Champs-Élysées le 14 juillet : merci qui, merci François !




Dans de récents courriers aux associations d’anciens combattants, le secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens combattants (SEDAC), Kader Arif, confirme que François Hollande a invité l’armée nationale populaire algérienne (ANPA) ainsi que l’armée de la république socialiste du Vietnam à défiler sur les Champs-Élysées à l’occasion du 14 Juillet, pour commémorer la participation de ces pays (et une soixantaine d’autres) au premier conflit mondial.

Si l’on peut voir dans cette démarche de nombreux symboles tout à fait louables (volonté d’apaisement, souhait de réconciliation, paix entre les peuples…), n’oublions pas qu’en 1914-1918, les soldats « algériens » étaient français au même titre que les Sénégalais, les Soudanais, les Tonkinois, les Malgaches, etc. Que le drapeau tricolore leur a servi de linceul.

Car l’inconvénient est que, dans tous ses courriers, le SEDAC semble limiter la qualité de soldats « algériens » aux seuls autochtones musulmans, niant au passage la francité des combattants de 14-18 (et de 39-45) et niant aussi leurs origines multiculturelles : kabyles, juifs, chrétiens, etc. Pourquoi donc faire une différence et tenter de réécrire l’histoire ?

Pis. L’ANPA, qui n’est autre que la reformulation de l’armée de libération nationale du FLN, a renié la francité de ces morts pour la France en allant jusqu’à effacer leurs noms des monuments aux morts après l’indépendance de 1962 ! Pour eux, ces soldats ayant combattu sous l’uniforme français étaient des traîtres !Par ailleurs, il est tout à fait déplacé d’envisager la participation de l’Algérie au défilé national pour des raisons supplémentaires, liées à l’histoire. En effet la vague terroriste particulièrement sanglante du FLN, qui endeuilla le territoire de 1954 à 1962, frappa de très nombreux civils et parmi eux, de manière volontairement symbolique, des anciens combattants Français Musulmans des deux guerres mondiales. En outre les Harkis, supplétifs de l’armée française, furent massacrés après le « cessez le feu » du 19 mars 1962 , avec une extrême barbarie, alors qu’ils étaient désarmés et non protégés, par dizaines de milliers, souvent avec leurs familles, sans que ces faits ne soient admis encore aujourd’hui par l’Etat algérien.

De plus, depuis 1962, l’Algérie et le FLN ont laissé faire, voire orchestré de nombreuses profanations de cimetières chrétiens ou juifs, des tombes de soldats Morts pour la France et d’anciens combattants. De même ont été systématiquement détruits, dans les communes d’Algérie les monuments aux Morts pour la France qui n’ont pu être rapatriés, dédiés aux soldats de toutes origines.

L’Etat algérien enfin refuse toujours de contribuer à une mémoire apaisée et surtout qui respecterait toutes les victimes des tragédies de notre histoire commune. Il a au contraire multiplié, encore ces dernières années, les gestes de haine, les provocations, ou les offenses à l’égard de la France, de son histoire en Algérie, de ses soldats et donc de tous les Français. Jusqu’à l’hymne national, issu d’un chant du FLN inchangé depuis 1962, qui met en cause la France comme ennemi qui doit rendre des comptes, probablement seul cas au monde où un pays en agresse un autre dans son hymne national.

Tout cela ne peut être oublié.

Ajoutons à cela que jamais le FLN et son armée de libération n’ont respecté les lois et règles de la guerre, multipliant les actes de cruauté et de barbarie.

Et comme par un malheureux hasard du calendrier, alors que la France vient de se souvenir de Điện Biên Phủ, le 1er novembre 2014 coïncidera avec le 60e anniversaire de la Toussaint sanglante.

Dans une moindre mesure la participation du Vietnam a ce défilé est également choquante en cette année anniversaire de Dien Bien Phu. Le Vietminh a commis beaucoup d’atrocités de 1945 à 1954 à l’encontre des soldats français, notamment en exterminant nombre de prisonniers dans ses camps de la mort jusqu’au dernier moment. Ceci non plus ne peut être oublié

Vous voyez les États-Unis inviter Al-Qaïda à défiler dans les rues de New York ou Washington en 2061 ? Et pendant qu’on y est, pourquoi ne pas demander à l’Amicale des anciens de la division « Das Reich » de venir se joindre au cortège ?


C’est pourquoi on ne peut que s’élever avec la plus grande indignation contre la présence de soldats de la République algérienne démocratique et populaire dans le défilé traditionnel du 14 juillet, à proximité de la tombe du soldat inconnu. Ce serait une deuxième mort pour tous ces soldats français, Morts pour la France et une offense inacceptable pour nombre de citoyens de notre pays.

Le jour de la fête nationale qui plus est, la mémoire des soldats Morts pour la France ne soit pas bafouée :
-  la mémoire de tous les soldats de la guerre de 1914/1918 issus des départements algériens d’alors ;
-  la mémoire de tous les Morts pour la France des conflits ultérieurs, venus de l’Algérie d’alors et celle des soldats ayant combattu pendant la guerre d’Algérie ;
-  la mémoire de tous les soldats français dont les tombes ont été profanées et la mémoire de ceux dont les noms étaient inscrits sur les monuments aux Morts saccagés en Algérie après 1962 ;
-  la mémoire des anciens combattants victimes du terrorisme du FLN de 1954 à 1962 ;
-  la mémoire des dizaines de milliers de Harkis assassinés après le « cessez-le-feu ».
avatar
BRIOCHIN

Messages : 754
Points : 3192
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum