LES CAMPS PARACHUTISTES

Chapelles dédiées à ST MICHEL .

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

19072014

Message 

Chapelles dédiées à ST MICHEL .




AIGUILHE  HTE LOIRE (43)
avatar
DE PAOLI

Messages : 441
Points : 19774
Réputation : 125
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Chapelles dédiées à ST MICHEL . :: Commentaires

avatar

Message le Sam 19 Juil 2014 - 16:19 par DE PAOLI

La meme mais vue autrement!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 19 Juil 2014 - 16:21 par Lothy

Ah oui !.... Comment y arrives-tu Mario ?  Wink  Avec ou sans "pépin"....  scratch

Voilà ce que je trouve sur Internet 

Le rocher de St-Michel et la chapelle d’Aiguilhe


Le rocher d’Aiguilhe, appelé (aussi)  "cheminée de volcan", tire son nom de la forme effilée de son profil. Sa hauteur est de 82 m. La chapelle construite au sommet date du Xème siècle. Son fin clocher, en forme de minaret, semble prolonger le doigt rocheux. On y accède par un escalier de 268 marches. 

En 950 - 951, Gothescalk, évêque du Puy, prend la tête du premier pèlerinage français à Saint-Jacques de Compostelle. A son retour, une chapelle dédiée à Saint-Michel est édifiée sur le rocher volcanique d’Aiguilhe. Elle est terminée en 962 et inaugurée le 18 juillet. 

Parmi les pièces du trésor, découvert en 1955 au moment de la restauration de l’autel, un magnifique Christ reliquaire qui semble être l’oeuvre d’une école espagnole du Xème siècle, et un coffret en ivoire byzantin du XIIIème siècle. 

La construction actuelle, de la fin du XIème siècle, est d’inspiration orientale avec son portail trilobé (en forme de trèfle), son gracieux décor d’arabesques, ses mosaïques de pierres noires, grise, blanches. A l’intérieur, le plan, très irrégulier, épouse les contours du rocher. 

La complexité du système de voûtes témoigne l’art avec lequel les architectes ont su tirer parti du terrain. Les colonnettes, qui dessinent comme un déambulatoire autour d’une courte nef, sont surmontées de chapiteaux sculptés. La voûte de la petite abside (partie derrière le choeur) est décorée de peintures murales du Xème siècle. A droite, une vitrine abrite des objets d’art trouvés sous l’autel en 1955. Un chemin de ronde contourne la chapelle, d’où l’on domine, à l’ Est, le vieux pont qui enjambe la Borne. 



Voir également ICI

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum