LES CAMPS PARACHUTISTES

C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Mar 14 Fév 2017 - 9:06

Tu es rassuré Charly !
Tout le monde, enfin presque, est de retour, fidèle au poste Wink

Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Date d'inscription : 28/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Mar 14 Fév 2017 - 10:14

Lothy a écrit:Tu es rassuré Charly !
Tout le monde, enfin presque, est de retour, fidèle au poste Wink

Oui, et c'est une bonne chose

charly71

Messages : 1535
Date d'inscription : 03/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Mer 15 Fév 2017 - 17:12

Journal de la 6e batterie
16 février 1917 " Repos et instructions."
17 février 1917 "     idem   ."

  Journal de l'AD22
16 février 1917 " Reconnaissance du colonel Cdt l'AD22, du Cdt Julliard commandant
                        provisoirement le régiment, du cdt et des cdts de Bie du I/35."
17 février 1917 " Idem."

BriseLance13

Messages : 340
Date d'inscription : 06/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Jeu 16 Fév 2017 - 8:21

je ne connais pas le temps qu'il faisait ces 16 et 17 février 17, mais j'aimerai penser qu'il ont eu
le beau soleil que nous avons ici en 2017, ils auraient au moins eu ça...
Merci Brise-Lance

charly71

Messages : 1535
Date d'inscription : 03/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Ven 17 Fév 2017 - 22:29

Journal de la 6e batterie
18 février 1917 " Les commandants de batterie vont reconnaître des positions de batterie
                        dans la région de Bourg et Comin."
19 février 1917 " Le capitaine Frochot rentre de la reconnaissance. La 6e batterie préparera
                        deux positions: l'une au S.O de la Montagne de Comin (Madagascar), l'autre,
                        près de Moussy."
20 février 1917 " Le s/lt de Salvert part avec un détachement de 1 maréchal des logis, 1 brigadier
                        et 23 hommes. Le détachement embarque le soir à Meaux et débarque à
                        Mont Notre Dame."
21 février 1917 " Il se rend à Bourg et Comin, et travaille sur deux positions de batterie."

  Journal de l'AD 22
18 février 1917 " Même reconnaissance (Cdts de groupes et de bies des II et III/35)."
19 février 1917 " Le 19, départ des détachements de travailleurs des 3 groupes, pour construire
                        les positions."
20 février 1917 " Séjour."
21 février 1917 " Séjour."

     NB : La 110e batterie de 240 T du 35e RAC se trouve, depuis le 28 janvier 1917 à St Mard  
           et Cys-la-Commune, rive gauche de l'Aisne et de son canal latéral, à 6 km Sud du
           Chemin des Dames et 25 km Est de Soissons. Souvenons nous de ce canal de l'Aisne,
           lorsque le 35 était à Berry au Bac (25 km à l' Ouest).
           Pendant ce temps, le détachement de la 6e batterie du II/35 arrive à Bourg et Comin,
           6 km à l'Est , mais rive droite de l'Aisne et de son canal.
           Pourtant, pas de trace de liaison sur les différents JMO.

BriseLance13

Messages : 340
Date d'inscription : 06/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Sam 18 Fév 2017 - 8:06

Merci Brise Lance ... et l'horreur ça continue ...

charly71

Messages : 1535
Date d'inscription : 03/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Mer 22 Fév 2017 - 19:07

Journal de la 6e batterie
22 février 1917 " Repos à Couilly."
23 février 1917 " Repos à Couilly."
24 février 1917 " Repos à Couilly."

 Journal de l'AD 22
22 février 1917 " Départ de la 121/28 mis à la date du 24 fév, à la disposition du 6e C.A."
23 février 1917 " Séjour.  III/35, évacue cantonnement de St Germain les Couilly, et va occuper
                        celui de Serris. Mouvement de la 8e bie."
24 février 1917 " Mouvement de l'EM III, 7e et 9e bies."

  Petite anecdote : Serris se trouve au bord de l'A4 et près du Parc de chez Mickey (Disneyland).

BriseLance13

Messages : 340
Date d'inscription : 06/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Invité le Jeu 23 Fév 2017 - 1:11

Trois jours de repos ! Ce devait être à la fois Noël, Pâques etc... un tel luxe dans cet enfer !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Jeu 23 Fév 2017 - 8:11

MF46 a écrit:Trois jours de repos ! Ce devait être à la fois Noël, Pâques etc... un tel luxe dans cet enfer !

...oui, je le pense aussi !

charly71

Messages : 1535
Date d'inscription : 03/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Dim 26 Fév 2017 - 11:24

Journal de la 6e batterie
25 février 1917 " Repos à Couilly."
26, 27 février 1917 "  Idem."
28 février 1917 " Repos à Couilly."

  Journal de l'AD22
25 au 28 février 1917 " Séjour."

  NDLR: Bien sûr que tous ces soldats méritaient du repos, mais sans pour autant négliger
            l'instruction et les maintiens en forme. Tout ceci, on le conçoit fort bien, afin de
            repartir " costaud", remplacer les " copains", dans le simple but de virer l'envahisseur.


     LE BIHAN J  canonnier,  matricule A 89305,  mort le 10 février 1917, inhumé au carré militaire
                      à Ognon (Oise)  Pas d'information concernant la mention Mort pour la France.


    DIGUET Jean Louis né le 13 avril 1882 à St Martin sur Oust (Morbihan) canonnier
                                mort le 24 février 1917 à Sacy (Marne) suite maladie contractée au service
                                MORT POUR LA FRANCE

    NB: Cet artilleur, mort dans la Marne, alors que le 35 est en région de Meaux, nous amène à
          penser que celui-ci devait être atteint de cette maladie depuis un bon moment. Et pourtant,
          il n'a pas été rapatrié chez lui comme, parfois, d'autres.



Dernière édition par BriseLance13 le Ven 10 Mar 2017 - 21:07, édité 1 fois
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Dim 26 Fév 2017 - 17:42

Malade à en crever ! pas rapatrié ... ça ne valait pas la peine !
Quelle boucherie ...
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14807
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Dim 26 Fév 2017 - 17:46

Quand on sait que ma grand-mère était infirmière bénévole dans un hôpital installé à Rouen... On imagine le trajet que devaient faire les ambulances pour amener les blessés !

Pas d'avions, d'hélicos, le train et encore, quand il y avait une gare pas trop éloignée et toujours en service !....

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29639
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par christian38 le Dim 26 Fév 2017 - 19:48

Quel beau travail , félicitations Brise Lance quelle passion et patience pour pouvoir décrypter les JMO . belles initiatives de Bernard et Brise Lance pour que l on oublie pas toutes ces souffrances de ces combattants de l age de mes trois garçons et qui ont donné tant et tant .
avatar
christian38

Messages : 114
Points : 3005
Réputation : 168
Date d'inscription : 21/02/2017
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Mer 1 Mar 2017 - 18:48

Merci Christian38 de t'intéresser à ce sujet. Donc en voici la suite, même si c'est le calme plat pour l' AD22
 et le 35e Régiment d'Artillerie de Campagne.

   Journal de la 6e batterie
1 mars 1917 " Repos et instructions à Couilly."
2 mars 1917 " Repos et instructions à Couilly."
3 mars 1917 " Repos et instructions à Couilly."

  Journal de l'AD22
1, 2, 3 mars 1917 " Séjour."
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Jeu 2 Mar 2017 - 8:41

Comme d'hab, un grand merci brise lance
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14807
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Jeu 2 Mar 2017 - 11:10

Plus de 11 500 vues, le sujet ne manque pas de lecteurs, toutefois il est difficile à commenter.....

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29639
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Ven 3 Mar 2017 - 10:25

Journal de la 6e batterie
4 mars 1917 " Repos et instructions à Couilly."
5, 6, 7 mars 1917 " Repos et instructions à Couilly."

 Journal de l'AD22
4 mars 1917 "Séjour."
5, 6, 7 mars 1917 " Séjour."

  NB: La 110e batterie de 240 T du 35e est toujours à l'Est de Soissons, secteur de Chavonne, Cys la Commune,
        St Mard, au bord du canal latéral de l'Aisne.
        D'après son JMO, elle est aux ordres du colonel Koecklin, commandant l' AD 127 (127e DI)
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Ven 3 Mar 2017 - 15:51

Merci de cette fidélité et cette constance dans ton récit Brise Lance.
Quelle ténacité et quel courage tu as pour nous conté par le menu ces épisodes tragiques.
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14807
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Ven 3 Mar 2017 - 15:56

charly71 a écrit:Merci de cette fidélité et cette constance

Nous pourrions te retourner la pareille, vu ta fidélité à cette rubrique !

C'est un travail de fou...
Des heures de recherches, de "décryptage" - il y a 100 ans, le stylo Bic n'existait pas - et la mise en forme....

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29639
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Ven 3 Mar 2017 - 16:30

Lothy a écrit:vu ta fidélité à cette rubrique !

... c'est bien le moins que je puisse faire pour remercier et saluer l'immense tâche à laquelle il s'attaque !
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14807
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Mar 7 Mar 2017 - 21:39

Journal du 35e RAC (résumé)
 " Le 8 mars, le s/lt Rault est affecté à la 8e batterie."

 Journal de la 6e batterie
8 mars 1917 " Repos et instructions à Couilly."
9, 10, 11 mars 1917 " Repos et instructions à Couilly."
12 mars 1917 " Repos et instructions à Couilly."

 Journal de l'AD22
8 mars 1917 " Séjour."
9, 10,11 mars 1917 " Séjour."
12 mars 1917 " Séjour."
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Mar 7 Mar 2017 - 22:44

Toujours au repos ! Pauvres Poilus, ils ont dû se croire au Paradis....

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29639
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Mer 8 Mar 2017 - 8:13

Lothy a écrit:Toujours au repos ! Pauvres Poilus, ils ont dû se croire au Paradis....

... mais surement encore plus dur ensuite quand il fallait "y retourner" ...
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14807
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Mer 8 Mar 2017 - 8:40

Certainement, d'autant que là, nous pouvons supposer qu'ils ont pu avoir une permission.....

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29639
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Dim 12 Mar 2017 - 8:24

Journal de la 6e batterie
13 mars 1917 " Repos et instructions à Couilly."
14 mars 1917 " Repos et instructions à Couilly."
15 mars 1917 " Départ d'un détachement de 1 maréchal des logis, 9 hommes pour
                      la relève, en effectif égal, du détachement précurseur."
16 mars 1917 " Départ de 1 brigadier, 9 hommes pour la relève du détachement
                      précurseur.
                      Rentrée du s/lt de Salvert et du personnel relevé le 15."
17 mars 1917 " Départ de 1 brigadier, 8 hommes pour la relève du reste du détachement
                      précurseur."

  Journal de l'AD22
13 au 16 mars 1917 " Séjour."
17 mars 1917 " Relève des détachements de travailleurs."

  Journal du 35 RAC
" Le 17 mars, le Commandant Julliard est nommé Lieutenant-Colonel, et il est
                     désigné pour commander, à titre temporaire, le régiment."


Dernière édition par BriseLance13 le Sam 18 Mar 2017 - 10:44, édité 2 fois
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Dim 12 Mar 2017 - 10:22

Merci Brise Lance ...
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14807
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Invité le Dim 12 Mar 2017 - 23:31

Il semblerait que la période de repos se termine....
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Mer 15 Mar 2017 - 14:47


Il semblerait que l'intuition de MF46 se précise.....
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Ven 17 Mar 2017 - 20:14

Journal de l'AD22
18 mars 1917 " Alerte à 15 heures. AD mise en route immédiatement.
                      Départ 18h - Cantonnements; EM AD22, EM 35, II/35 : Etrepilly
                                                                  I/35: Congis,    III/35: Varredes
                                                                  P AD22 Germigny."
19 mars 1917 " Colonel AD22 se rend, dans la matinée, à l'EM 37 C.A à Ecuiry,
                      l'AD22 étant mise à la disposition de ce C.A.
                      2 groupes sont à la disposition de la 127e DI (DI de droite)
                      1 groupe à la disposition de la 158e DI (DI de gauche).
                      Les groupes cantonnent dans la soirée, I et II; Longpont, III; Corcy,
                                                                               P AD22;Les Vallées de Nadou.
                      EM AD22 cantonne avec 22e DI à Hartennes et Taux."

   Journal de la 6e batterie
18 mars 1917 " La batterie alertée dans l' après-midi, quitte le cantonnement de Couilly,
                      et va cantonner à Etrepilly. Départ 18h
                      Itinéraire; Meaux, Varredes. Arrivée à 23h.
                      Hommes cantonnés, chevaux à la corde."
19 mars 1917 " Départ à 10h. Itinéraire; Lizy sur Ourcq, Crouy-s-Ourcq, Mareuil-s-Ourcq,
                      La Ferté-Milon, Corcy, Longpont. Bivouac à la Ferme Beaurepaire (arrivée 19h30)
                      Le personnel parti au détachement précurseur rejoint la batterie à l'entrée  de Longpont."


Dernière édition par BriseLance13 le Sam 18 Mar 2017 - 9:45, édité 1 fois
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Sam 18 Mar 2017 - 8:07

Merci de cette mise à jour Brise Lance
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14807
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Sam 18 Mar 2017 - 10:43

Journal du 35 RAC (résumé)
" Le 18 mars, la DI est alertée, le régiment se porte en deux étapes (la 2e de 70 km) sur Soissons.
 Le 20, à 4 heures, à son arrivée à Soissons, le 35e (2 derniers groupes) est placé sous les ordres
 du général cdt la 127e DI, et met en batterie à l'ouest de Crouy, pour appuyer les attaques en
 direction de Pont Rouge. P.C du régiment à Crouy.
 Le 1er groupe est mis à la disposition de la 88e DI (?)* et met en batterie vers Leury."

 * En fait, il s'agit de la 158e DI (rappel; le JMO du 35, à partir du 1er janvier 1917 est écrit de mémoire,
   les archives ayant été détruites).

  Journal de l'AD22
20 mars 1917 " Les groupes partent à 0h de leur cantonnement, et se portent; II et III/35 à Crouy,
                      (N de Soissons), et se mettent à la disposition de l'AD 127 (colonel Koecklin) et
                      I/35 à la Montagne Neuve (N de Soissons), à la disposition de l' AD 158 (col Grager).
                      Mises en Bies des 3 groupes dans la matinée.
                      Le colonel cdt l'AD22 est adjoint au général Huguet (cdt l'artillerie du 37e C.A).
                      EM AD22 cantonne à Rozières (S de Soissons), avec l' EM artillerie 37e C.A)."
21 mars 1917 " Le 37e C.A établit son P.C à Soissons. L'EM AD22 se porte également à Soissons;
                      84 avenue Jeanne d'Arc."
22 mars 1917 " Sans changement."

  Journal de la 6e batterie
20 mars 1917 " Départ à 0h. Itinéraire: Courmelles, Soissons, Crouy (arrivée à 6h).
                      Le groupe s'engage sur la route de Maubeuge et reste quelque temps en position de
                      rassemblement, à l'ouest de cette route. Puis il vient prendre position aux environs de
                      la station de Crouy. La 6e est à 200 m au nord de la route Crouy - Vauxrot, à sa droite; la 5e.
                      De 13h30 à 16h, elle exécute des tirs d'efficacité sur la Côte 170 (Le Pont Rouge).
                      L'attaque menée par le 172e RI réussit.
                      Les Echelons, d'abord à Crouy, s'établissent en arrière des positions.
                      P.C Groupement à Crouy."
21 mars 1917 " Mêmes positions. A 13h, le capitaine Frochot part reconnaître une position de batterie près de
                      la Ferme Sous La Perrière.
                      A 14h, départ d'une pièce par bie pour les nouvelles positions. Ordre: 9,4,6.
                      Le lt Martin prend le commandement de la colonne, à la 6e , le s/lt de Salvert et la 1ère pièce.
                      Pendant un arrêt sur la route de Maubeuge,un avion ennemi tire sur la colonne avec sa mitrailleuse.
                      Le canonnier Le Goff Jean Louis, servant à la pièce, est blessé par les roues du caisson , et évacué.
                      1 cheval blessé d'une balle dans la tête, abattu. Un autre légèrement touché .
                      Mise en batterie de la 1ère pièce à proximité de la Ferme La Perrière, sur le chemin de Lure,
                     longeant la ferme à l'Est.
                      5e à droite, P.C du groupe et 4e à la carrière à l'ouest de la route de Maubeuge.
                      Accrochage sur le Moulin de Laffaux, observatoire à la Côte 173 à l'ouest de la route de Maubeuge."
22 mars 1917 " Les 3 autres pièces de la batterie prennent position vers 7h.
                      Les Echelons se trouvent dans le ravin, au S.O de la Ferme La Perrière.
                      Vers 13h, le capitaine Frochot se porte à l'observatoire (Tr des Pionniers) et règle le barrage de la
                      6e devant le Pont Rouge, occupé par nous depuis le 21.
                      Peu après, l'ennemi déclenche une forte attaque sur le Pont Rouge, précédé d'un encerclement
                     d'artillerie.
                      La batterie exécute son barrage, et le renouvelle vers 18h pour repousser une 2e attaque ennemie.
                      Les deux attaques ennemies échouent."


Cliquez pour agrandir...


Dernière édition par BriseLance13 le Lun 27 Mar 2017 - 15:28, édité 3 fois
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Sam 18 Mar 2017 - 10:46

Là, tu as pris de l'avance ...
Les troupes en sont déjà au 22 ... après le début du printemps, qui pour eux étaient ? Boue et pluie ?
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14807
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Jeu 23 Mar 2017 - 13:23

Journal de la 6e batterie
23 mars 1917 " Sans changement."
24 mars 1917 " Le lieutenant Wallut, venant du 1er groupe du 35e, prend le commandement
                      de la 6e batterie, en remplacement du capitaine Frochot, qui prend le commandement
                      du 1er groupe, en remplacement du commandant Peignier.
                      Opération combinée entre le groupe et le 172e RI.
                      De 9h15 à 9h25, tir de contre-préparation au nord du Pont Rouge.
                      Prise de la tranchée située le long de la route du Pont Rouge à Vregny, entre
                      tr du Pont Rouge et tr de Copernic.
                      Barrage nouveau de 73.99 à 75.95  -  Barrage éventuel de 59.10 à 57.13."
25 mars 1917 " Le matin, réglage sur le Moulin de Laffaux. Le soir, relève par la 42e batterie
                      du 54e Régt. Départ à 21h (ordre de marche; 4,6,5)
                      Itinéraire; Crouy, Soissons, route de Béthune, Leury, Juvigny.
                      La batterie s'arrête à 0h entre Juvigny et Montécouvé."

   Journal de l'AD22
23 mars 1917 " Le chef d'escadron Julliard est nommé lieutenant colonel à TT, cdt le groupement
                      d'artillerie de campagne de la 22e DI (35e artillerie).
                      Le chef d'escadron Peignier quitte l'AD22 et prend le commandement du groupement
                      d'artillerie de campagne de la 37e DI."
24 mars 1917 " Sans changement."
25 mars 1917 " Le lieutenant colonel Julliard et le II/35 passent à l' AD158 (DI de gauche).
                      Le III/35 reste à l'AD 127."
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Jeu 23 Mar 2017 - 16:17

merci de ton suivi Brise Lance
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14807
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Lun 27 Mar 2017 - 15:38

Journal de la 6e batterie
26 mars 1917 " Arrêt sur la route jusqu'à 5h. Départ des reconnaissances.
                      Les 3e et 4e prennent position, la 6e reste en position d'attente à la ferme
                      de Montécouvé. Bivouac. Echelons près de Bagneux.
27 mars 1917 " Départ de la reconnaissance à 5h30. Relève de la 45e bie du 52eRA.
                      Mission; lignes allemandes du Mont des Tombes.
                      Observatoire au Mont de Leuilly. Accrochage sur Courson.
                      La batterie reçoit l' ordre de préparer à appuyer une attaque sur le
                      front; Ferme Tinval, Neuville/s/ Margival à 17h, ces positions, évacuées
                      par l'ennemi, tombent en notre pouvoir sans préparation d'artillerie."

   Journal de l'AD22
26 mars 1917 " Sans changement."
27 mars 1917 " Sans changement."
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Lun 27 Mar 2017 - 16:37

Merci à toi
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14807
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Mer 5 Avr 2017 - 13:01

Journal de la 6e batterie
28 mars 1917 " Mêmes positions . Le Mont des Tombes est occupé par notre infanterie."
29 mars 1917 " Départ des reconnaissances à 11h, départ à 18h, ordre de marche; 4e, 5e et 6e.
                      Itinéraire; Montécouvé, Juvigny, Leury, Route de Béthune, Route de Maubeuge,
                      Bucy le Long.
                      La 6e batterie relève la 12e batterie du 37e régiment artillerie, près de la
                      Ferme de la Montagne. Les Av-T dans le Ravin, au sud. Echelons à Bucy."

   Journal de l'AD22
28 mars 1917 " La 22e DI doit relever la 127e DI dans le secteur de Crouy.
                      Prise de commandement; le 29 à 16h. Le lt colonel Julliard et le II/35 reviennent
                      dans le secteur. Le I/35 reste à l'AD 158.
                      Le colonel Ely prend le commandement de l' artillerie de la 22e DI, qui, après relève,
                      sera composée comme suit: Groupement Nord; 2 gr AD22 (lt colonel Julliard)
                                                                                           2 gr AD 97
                                                                                           P.C AD22 Crouy avec 22e DI.
                      Reconnaissances du colonel AD22 et du lt colonel Julliard.
                      2 groupes de l'AD 127 quittent le secteur dans la nuit du 28 au 29."
29 mars 1917 " L'EM Division se porte, dans la matinée, à Crouy.
                      L'artillerie de la 22e D se compose comme suit: 1 gr AD22, 1 gr AD127, 2 gr AD97.
                      Dans la soirée, le II/35 relève le dernier groupe de l'AD127."


Dernière édition par BriseLance13 le Sam 6 Mai 2017 - 9:05, édité 1 fois
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Mer 5 Avr 2017 - 13:58

Journal de la 6e batterie
30 mars 1917 " Tir de réglage sur la Ferme Chirny. A 13h, arrivée de la reconnaissance
                      de la 42e bie du 54e régt que relèvera la 6e."
31 mars 1917 " Départ à 2h. Itinéraire; Bucy, Crouy, Ferme Perrière.
                      La batterie reprend position à la Ferme Perrière, à l'emplacement déjà
                      occupé. Tirs sur l'éperon au S de Vauvercy, aussitôt arrivé en position.
                      Réglage de l'observatoire, et tirs à la carte pour appuyer l'attaque de notre
                      infanterie sur l'éperon  sud de Vauvercy."

   Journal de l'AD22
30 mars 1917 " L'artillerie de la 22e Division est composée de 2 Groupements.
                      Groupement Nord; Lt colonel Julliard, P.C Crouy, II et III/35
                      Groupement Sud;  Lt colonel Grandereye, P.C Bucy le Long
                                                 2 gr AD127 (gr Pellet, gr Perrier)
                      Le lieutenant-colonel Julliard et le commandant Wurtz,  sont cités
                      à l'Ordre de la 127e Division d' Infanterie."
31 mars 1917 " D'après l'ordre général d'opérations n° 132 du 37e C.A, 30 mars 1917,
                      la 22e Division doit monter une attaque sur le saillant ennemi comprenant
                      le village de Laffaux.
                      Pour cette opération, à partir du 31 mars à 12h, l'AD22 dispose de 4 groupes de 75,
                      2 bies de 120 L de Leury, 2 bies d'ossature de 120 L de Sous la Perrière, et
                      2 bies de 155 L de la Raperie (ces 6 batteries sous les ordres du colonel Romain).
                      Les Bies Longues du VIe C.A du plateau de Serches prêteront leur appui.
                      Les III/35 est cité à l'Ordre du 172e Régiment d'Infanterie."

                      ARTILLEURS MORTS POUR LA FRANCE

                     BOUAT Clovis Louis  né le 28 novembre 1895 à Allègres les Fumades (Gard)
                                                   canonnier conducteur. Mort de suite de ses blessures,
                                                   le 9 mars 1917 à Fescamps (Somme).

                     DUROX Pierre Marie né le 27 octobre 1872 à Néant (Morbihan) canonnier servant
                                                   maladie contractée au service  et mort
                                                   le 7 mars 1917 à Château- Thierry (Aisne) le 7 mars 1917 .
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Mer 5 Avr 2017 - 15:14

Journal de la 6e batterie
1 avril 1917 " Vers 10h, tirs sur mitrailleuses. Réglage sur Château de la Quincy,
                    observé du P.C bataillon Dulac, par le s/lt de Salvert."
2 avril 1917 " Préparatifs d'attaque sur la Tr de l'Epieu. Mission: brèche dans les
                   fils de fer, à 300 m à l'ouest de la Rte Nle.
                   Brèche terminée pour 16h, reconnue par avion. Consommation; 800 coups.
                   La nuit, tir d'entretien des destructions."
3 avril 1917 " A 6h, rafraîchissement de la brèche, attaque à 14h15 appuyée par un barrage
                   roulant (1800 coups), établissement du barrage après l'attaque au sud de la
                   Rte Nle, vers le chemin creux.
                   La tranchée de l'Epieu est prise, mais notre infanterie ne peut entrer dans Laffaux.
                   La batterie subit, dans l' après-midi, un tir de 150. Un caisson explose, le canonnier
                   Buson Eugène est blessé à son poste de combat."
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Mer 5 Avr 2017 - 16:01

Merci d'avoir repris tes exposés Brise Lance
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14807
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Ven 7 Avr 2017 - 9:42

Journal de la 6e batterie
4 avril 1917 " Neige. Le terrain pris la veille est reperdu la nuit. La batterie reçoit la mission
                   de faire une brèche dans le fil de fer de la Tr de l'Epieu, au N de la route Nle,
                   à l'Est de la Rte conduisant à Laffaux.
                   Tir interrompu à 15h à cause du mauvais temps et de la proximité de l'infanterie.
                   (400 coups) A 17h, fin du barrage."
5 avril 1917 " 11H, réglage sur Moulin de Laffaux. 12h, la batterie reçoit la mission de faire
                    une nouvelle brèche su Sud de la Rte Nle n°2, à 100 m de la Rte.
                    Brèche terminée à 16h (800 coups).
                    Tir d'entretien de destruction et de harcèlement pendant la nuit."
6 avril 1917 " Préparation de deux nouvelles brèches dans les fils de fer de la Tranchée
                   de l'Epieu (600 coups)."
7 avril 1917 " Neige. Réglages impossibles. L'attaque a lieu à 16h30, après un tir d'entretien
                   ininterrompu, et accompagné d'un barrage roulant de H à H+12.
                   Le tir continue toute la nuit. La batterie tire 2200 coups."
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Ven 7 Avr 2017 - 10:33

Merci Brise Lance
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14807
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par christian38 le Sam 8 Avr 2017 - 7:19

Avril 1917 ...il neige . Meme la vie de tout les jours devait être un combat , comment pouvaient ils tenir dans de telles conditions , comment pouvaient ils se chauffer un peu dans les tranchées , étaient ils soignés autre que pour des blessures de guerre .Nous ne pouvons que difficilement nous faire une idée de ce qu ils ont enduré ! Un peu plus près de nous , d autres combattants comme a Dien Bien Phu ont revécu cet enfer .
avatar
christian38

Messages : 114
Points : 3005
Réputation : 168
Date d'inscription : 21/02/2017
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Sam 8 Avr 2017 - 10:38

Concernant ceux de 14-18... J'ai eu le privilège d'avoir pour grand-mère, exceptionnelle en tant que telle... Elle avait servi en tant qu'infirmière bénévole dans un hôpital de l'arrière pendant presque toute la durée de la guerre... Elle le faisait avec d'autant plus d'ardeur, soucieuse qu'elle était du sort de son jeune frère... qui ne revint pas de Verdun..

Parmi ceux que l'on ramenait à l'arrière, nombreux étaient ceux qui se confiaient à la jeune fille qu'elle était, bien que très réservée et éduquée... Il y avait d'après ce qu'elle me raconta, des infirmiers, de médecins parmi les combattants, ces ambulances, qui affrontaient les combats et prodiguaient les premiers soins, ou soignaient les moindres bobos...

A Dien... Les successeurs de ces médecins et infirmiers / infirmières réalisèrent de véritables miracles...


Dernière édition par Lothy le Dim 9 Avr 2017 - 11:22, édité 1 fois

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29639
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Dim 9 Avr 2017 - 8:59

On n'a pas toujours suffisamment expliqué et insisté sur le rôle souvent glorieux
des soignants en temps de guerre, infirmier(ère), aides soignants (tes) Médecins,
à l’arrière , mais aussi directement au contact.
Merci Lothy de le faire.
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14807
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Mer 19 Avr 2017 - 14:45

Journal de la 6e batterie
8 avril 1917 " Départ de la position à 15h40. La batterie n'est pas relevée, les munitions
                   prises en consigne par le Parc Artillerie. L' Echelon fait mouvement à 13h.
                   Itinéraire; Crouy, Soissons, Rte de Paris, Ferme Cravançon, Chaudun, Vierzy.
                   Arrivée à 20h. Cantonnement, bivouac à Vierzy. II/35 à Vierzy, I/35 à Chazelle,
                   III/35 à Vauxcastille.
9 avril 1917 " Cantonnement des chevaux. Repos."
10, 11 avril 1917 " Repos à Vierzy."
12 avril 1917 " Départ du groupe à 7h pour Oulchy-la-Ville. Itinéraire; Blanzy, St Remy-Blanzy,
                    Arrivée à 9h50. Les caissons quittent la colonne à St Remy et vont se ravitailler à
                    la gare de Fère-en-Tardenois. Itinéraire; Le Plessier-Huleu, Grand-Rozoy, Beugneux,
                    Cramaille, Saponay, gare de Fère-en-Tardenois.
                    Retour par Saponay, Wallée, Crugny, Oulchy-le-Château."
13 avril 1917 " Repos à Oulchy-la-Ville. Le lt colonel Gille prend le commandement de l'AD22."
14 avril 1917 " Départ du groupe à 21h30. Ordre de marche; 4,5,6.
                     Itinéraire; Grand-Rozoy, Beugneux, Arcy-Ste-Restitue, Branges, Lhyus,
                     Mont-Notre-Dame, Bazoches."
15 avril 1917 " Bivouac au S de la Rte Nle, au S de Paars."
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Mer 19 Avr 2017 - 15:05

Journal de la 6e batterie
16 avril 1917 " Départ fixé à 0h, départ effectif à 6h, ordre de marche; 4e, 5e, 6e.
                     Itinéraire; Paars, Longueval. Formation de rassemblement de tout le
                     régiment à l'ouest de la route Longueval - Bourg-et-Comin. Arrivée à 9h.
                     Le 11e C.A, dont fait partie le 35e, doit exploiter le succès entre le 20e et
                     le 6e C.A, à l'heure H +6 = midi."
17 avril 1917 " Le matin, ordre de dételer et de former le bivouac."
18, 19 avril 1917 " Bivouac au même emplacement."


Cliquer pour agrandir
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Mer 19 Avr 2017 - 16:15

Des nouvelles de la 110e batterie de 240 T du 35e RAC (d'après son JMO)
 
 Le 18 avril 1917, la 110e de 240 T a reçu les félicitations, partagées avec les autres unités
 du 6e C.A, transmises par le chef de ce Corps d'Armée (general Antoine de Mitry) de la part
 du général commandant la VIe Armée (Général Mangin), pour leurs différents succès contre
 l'ennemi.
 Prises; 2000 prisonniers, 17 canons de 77, 10 et 150, 20 minenwefers, un grand nombre de
 mitrailleuses et un important matériel divers.
 Le général de Mitry qui termine son message par ces mots " hauts en couleur";
    "Hardi ! Pas de répit jusqu'à l'expulsion définitive des barbares hors de notre belle France".

     Des mots que l'on pourrait reprendre aujourd'hui.

     Le 6e C.A a été rattaché à la VIe Armée du 5 septembre au 12 décembre 1916, et
     du 15 janvier au 4 juin 1917. (source Wikipédia)

 A noter; La 110e batterie se trouve dans la région de Cys-la-Commune, Soupir, Chavonne,
              à quelques kilomètres de Bourg-et-Comin, que vient de gagner le 35e RAC.
              Et toujours pas de rapprochement.
              Et à propos du 6e C.A, il a été commandé par deux chefs des plus prestigieux, sous l'Empire:
              Maréchal Ney de 1805 à 1812, et Maréchal Marmont de 1813 à 1814.
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par christian38 le Mer 19 Avr 2017 - 18:49

Et de par votre travail vous faites mentir pendant quelques temps Roland Dorgeles ( il fut combattant de la première guerre ) qui écrivait si joliment dans son livre  " Les croix de bois "

_ " C'est vrai, on oubliera. Oh ! je sais bien, c'est odieux, c'est cruel, mais pourquoi s'indigner : c'est humain... Oui, il y aura du bonheur, il y aura de la joie sans vous, car, tout pareil aux étangs transparents dont l'eau limpide dort sur un lit de bourbe, le coeur de l'homme filtre les souvenirs et ne garde que ceux des beaux jours. La douleur, les haines, les regrets éternels, tout cela est trop lourd, tout cela tombe au fond...
On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont. L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qu'ils aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois."
avatar
christian38

Messages : 114
Points : 3005
Réputation : 168
Date d'inscription : 21/02/2017
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Jeu 20 Avr 2017 - 8:13

Merci Brise Lance et à toi aussi Christian merci de ton rajout
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14807
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Jeu 20 Avr 2017 - 8:36

Il est agréable de voir que ce sujet qui s'achemine vers ses trois ans a toujours ses fidèles....
Chapeau à son rédacteur, c'est un travail énorme.....

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29639
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Jeu 20 Avr 2017 - 9:22

Très bien Christian38 de nous citer ces mots justes de Roland Dorgelés, à propos du souvenir et
  de l'oubli, mais, même si l'oubli est humain, je pense que le souvenir, pour certains, est plus fort.

  Nos générations ont connu des personnes qui ont vécu ces événements, donc des récits ont été
  écrits, lus ou entendus. Ce qui ravive les souvenirs.

  Questions. Les personnes qui ont vécu les événements de la Révolution Française (par exemple)
  sont ils tombés dans l'oubli ? Ont ils été honorés par leurs descendants ? Ces mêmes descendants
  se sont ils souvenus de ce qui a été fait pour leur avenir ?

  De nos jours , nous avons beaucoup de possibilité de nous plonger dans ces souvenirs et d'honorer
  les sacrifices faits par des femmes et des hommes afin d'assurer la survie de leurs proches et de
  leur pays.

  En tout cas, merci de suivre ces JMO, qui ne concernent qu'une infime minorité de nos ancêtres,
  mais qui peuvent très bien relater la vie en France d' il y a cent ans.
  Bien qu'une petite partie géographique de la France fût touchée, tout le pays était concerné, ne
  serait ce que par la mobilisation de la gente masculine sur le Front.

  Citation du Maréchal Foch: " Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie,
                                           un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir."


Dernière édition par BriseLance13 le Ven 28 Avr 2017 - 22:00, édité 1 fois
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Jeu 20 Avr 2017 - 9:46

Journal de la 6e batterie
20 avril 1917 " 2h, départ des reconnaissances, 3h30, départ des groupes dans l'ordre III,II,I.
                     Ordre de marche II/35; 6e,5e, 4e. Itinéraire; Longueval, Barbonval, Révillon,
                     Oeuilly. Position d'attente au N.O d'Oeuilly, au N de la route Oeuilly - Bourg.
                     Arrivée à 9h45. Départ à 10h15 et relève de la 7e bie du 24e Régt, à l'Est de
                     la Ferme Cuissy.
                     Le II/35 fait partie du Groupement Julliard (35e régt), dépendant de l'AD38.
                     Mission de barrage (superposition) en arrière des lignes allemandes, aux
                     lisières N d'Ailles: 8625- 9025.
                     Mission de barrage éventuel sur le Chemin des Dames: 8715- 8512.


  Journal de l'AD22 (résumé)
20 avril 1917 " La 22e DI et l'EM AD22 se portent à la Ferme de Bellevue (N.O de Pargnan).
                     Le 35e d'artillerie est mis sous les ordres de la 38e DI et prend position sur
                     la croupe, à l'Est de Bellevue."


Cliquer pour agrandir
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Ven 21 Avr 2017 - 8:48

Journal du 35e RAC (résumé)
Le 20, le 35 est dans le secteur de Vassogne  Hurtebise, pour appuyer la 38e DI
(P.C Ferme de Cuissy). Il repasse sous les ordres de la 22e DI, quand cette DI
relève la 38e.
Les capitaines Jarno et Frochot sont nommés chef d'Escadron à T.T.

   Journal de la 6e batterie
21 avril 1917 " Quelques réglages par avion sur Ailles et la Tuilerie."
22, 23 avril 1917 "  Idem."
24 avril 1917 " Quelques réglages par avion sur Ailles et la Tuilerie."


Dernière édition par BriseLance13 le Sam 22 Avr 2017 - 9:38, édité 1 fois
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Ven 21 Avr 2017 - 9:51

toujours le même plaisir de retrouver tes mises à jours Brise Lance, merci
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14807
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Mar 25 Avr 2017 - 16:54

Journal de la 6e batterie
25 avril 1917 " Rien d'important à signaler. Le groupe n'a pas de mission d'appui direct."
26, 27, 28, 29 avril 1917 " Rien d'important à signaler."
30 avril 1917 " Le groupe n'a pas de mission d'appui direct."

   Journal de l' AD22  (résumé)
30 avril, le général Bouyssou, cdt la 22e DI, prend le commandement du secteur,
            le lt-colonel Gille, celui de l'artillerie divisionnaire.
            Groupement Julliard AD22: groupe Frochot; emplacement à l'Est Ferme Cuissy
                                                                   mission de barrage de superposition sur le
                                                                   front de la Brigade de droite (2 bataillons en ligne)
                                                    groupe Jarno; emplacement à l'Est Ferme Cuissy
                                                                    mission de barrage de superposition sur le
                                                                    front de la Brigade de gauche (2 bataillons en ligne)
                                                    groupe Wurtz; emplacement à l'Est de Ferme Cuissy
                                                                     mission de barrage de front sur les tranchées allemandes
                                                                     de 1ère ligne, du Monument inclus au boyau d'Ulm."


Cliquer pour agrandir...
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par christian38 le Mer 26 Avr 2017 - 7:26

Oui Brise Lance bien souvent les lieux dits de combat ont des noms précis tels que " la ferme de , le ravin , le bois , le boyau " etc pas un centimètre carré n était épargné par le feu et la violence des combats . Peu d endroits pour se protéger . On comprend bien ainsi les pertes innombrables de ces faits de guerre.
avatar
christian38

Messages : 114
Points : 3005
Réputation : 168
Date d'inscription : 21/02/2017
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par BriseLance13 le Ven 28 Avr 2017 - 23:03

ARTILLEURS MORTS POUR LA FRANCE

  WALSH de SERRANT Albéric Marie Joseph  né le 15 décembre 1887 à Fay de Bretagne
                               (Loire-Atlantique), matricule A 362572
                                maréchal des logis à la 4e batterie. Blessé et mort à
                                l'ambulance de Soissons le 4 avril 1917.

  DELVAUX Paul Louis Auguste Maris Calixte
né le 6 janvier 1863 à Monastier (Haute-Loire)
                               matricule A 13327, lieutenant.
                                 mort subitement à Fismes (Marne) le 22 avril 1917.

  DEFRANCE Pierre Jules né le 25 octobre 1897 à Lille (Nord) Sous-lieutenant,
                               mort le 23 avril 1917 à Courlandon (Marne)

  CONAN Louis né le 12 avril 1894 à Le Croisty (Morbihan) Brigadier
                               tué à l'ennemi le 27 avril 1917 à Ailles (Hurtebise, Chemin des Dames)(Aisne)

  COZIC Louis Joseph né le 9 novembre 1886 à Coray (Finistère) Brigadier, matricule 88434
                               Maladie, mort le 28 avril 1917 à l'hôpital de Barzy sur Marne (Aisne).


Dernière édition par BriseLance13 le Sam 6 Mai 2017 - 9:30, édité 1 fois
avatar
BriseLance13

Messages : 340
Points : 15053
Réputation : 3002
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Sam 29 Avr 2017 - 8:02

oh ! Brise Lance, si tu t'attaque à l'énumération des morts pour la France de cette époque ....
...courage.
Merci à toi de continuer à nous faire vivre ces pénibles moment là
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14807
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum