LES CAMPS PARACHUTISTES

C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Sam 20 Déc 2014 - 19:54

Journal du 35 RAC
21 décembre 1914 " Le 3e gr du 35 repère sur la Boisselle, partie Nord Est ".
22 décembre 1914 " La 7è batterie repère sur Ovillers".
23 décembre 1914  ........
24 décembre 1914 "Nouvelle attaque de la Boisselle - 3e gr et gr Lasne,tirent sur partie Nord Est de la Boisselle.
                          Commencement de la préparation à 8h45.
                          Le lieutenant Cadoret, commandant la section de mortiers, marche à l'avant avec l'Infanterie,
                          il disparaît".

     Sur la page de gauche du carnet JMO du 3e Groupe du 35 RAC, est inscrit ceci.
                          " Acte de disparition du lieutenant Cadoret Georges, né le 25 septembre 1888
   
   Le 24 décembre 1914, le lieutenant Cadoret, commandant la section de mortiers de 15 mm, était chargé
    d'appuyer l'attaque de notre infanterie sur la Boisselle. Installés dans nos tranchées avancées, les mortiers
    ne purent être utilisés.
    Au moment de l'assaut, le lieutenant Cadoret se porte à l'avant avec notre infanterie, après avoir ramené
    deux allemands prisonniers, le lieutenant Cadoret retourne en 1ère ligne, jusqu'à l'église de la Boiselle.
    Depuis, aucun des hommes qui l'avaient accompagné ne l'a revu. Personne n'a vu, touché, le lt Cadoret.
    Tout porte à croire que cet officier est tombé aux mains de l'ennemi".

Journal du 3e Groupe
21 décembre 1914 " A 8h, tir sur une pièce allemande par la 8è batterie.
                           A 10h, tir sur mitrailleuses, tir à 11h sur le blockhaus, et réglage des trois batteries sur
                           la Boisselle. A 23h, tir de la 9ème batterie sur Mouquet".
22 décembre 1914 " Tir à 12h de la 8ème batterie sur minenwerfer.
                           Tir de repérage de la 9è batterie vers tranchées sur 141, 92.
                           Tir de la 9ème batterie à 20h30, sur Mouquet".
23 décembre 1914 " A 14h, tir de la 8ème batterie sur minenwerfer, la 7ème règle son tir sur Ovillers".
24 décembre 1914 " Toutes les batteries tirent sur la Boisselle, pour préparer une attaque de l'Infanterie,
                            jusqu'à 8h50.
                            De 8h55 à 9h même tir - 9h à 9h05 tir minutieux , allongé de 100 mètres.
                            9h05, les batteries restent sur zone.
                            A 14h30, l'officier orienteur, le Commandant Durand fait une reconnaissance à la côte 79
                            près Bécordel pour trouver emplacement de batterie permettant de tirer sur batteries
                            de Contalmaison.
                            Le groupe reçoit l'ordre d'aller prendre position au petit jour - A 21 h, contre ordre".

                       
24 décembre, veille de Noël, mais tous ces hommes y pensent ils ? Ont ils pu faire une crèche ? Ils ont dû manquer à leurs familles. Et demain, vont ils se battre ?

Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Date d'inscription : 05/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Dim 21 Déc 2014 - 23:11

Trois photos qui n'ont pas besoin d'explications complémentaires....






Carte provenant des Archives Allemandes. Les n° d'unités (28e RD, R 121 & 119) sont ceux de division et régiments allemands.


Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Date d'inscription : 05/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Jeu 25 Déc 2014 - 22:47

Et nous voici à la première Fête de Noël de guerre.
Journal du 35
25 décembre 1914  ................
26 décembre 1914 " Nouvelle attaque sur la Boisselle à partir de 15h54.
                           Intervention du Groupe Lasne ".  ( 28 RAC)

Journal du 3e groupe du 35
25 décembre 1914 " Tir 8ème batterie sur minenwerfer".
26 décembre 1914 " Tir 8ème batterie sur minenwerfer".

       Après tout ce que l'on a entendu sur les fraternisations diverses entre les deux camps, ici, nulles écritures
       ne mentionnent cela, et pourtant, malgré le tir de la 8ème batterie, cela a semblé calme, mais rien ne prouve
       que c'était .....la magie de Noël.

Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Date d'inscription : 05/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Ven 26 Déc 2014 - 15:42

Journal du 35
27 décembre 1914 " Contre attaque allemande sur la Boisselle - Barrage du groupe Lasne.
                            Nouvelle répartition de l'Artillerie;
                            Groupement de Loustal : Lasne, Dion, Hornecker, 1 batterie Fritsch.
                            Groupement de contre batterie : 35 RAC et 2 batteries Frisch.
                            Sous les ordres du colonel commandant de l'Artillerie du CA".

           Les chefs de groupes cités sont du 28 RAC, second RA de l'AD22.
28,29, 30, 31, ..................

Journal du 3ème Groupe du 35.
27 décembre 1914 " Une batterie allemande du 109e IR arrose l'emplacement du groupe".
28 décembre 1914 " Tir de la 8eme batterie sur le minenwerfer à 14h et à 14h30".
                           Tir de la 8ème batterie à 3h dans la nuit - minenwerfer, objectif".
29 décembre 1914 " Tir de la 8ème batterie à 11h, sur blockhaus - Tir à 14h30, idem".
30 décembre 1914 " Tir à 11h sur blockhaus - Tir à 17h30 à ravin 92 sur demande infanterie".
31 décembre 1914 " Tir sur blockhaus à ravin 92".
 
Difficile à comprendre l'expression ravin 92, ce même 92, étant une dénomination de côte, jusqu'à présent.

Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Date d'inscription : 05/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Sam 27 Déc 2014 - 19:07

Les soldats tués au combat ou morts en ambulance ou à l'hôpital, en décembre 1914.

    LE MOUAL François Marie,  brigadier, né le 12 décembre 1878 à Calan (Morbihan)
                                        Mort pour la France le 3 décembre 1914 à l'Hôpital d'Amiens.

    CHEVRIER Pierre Julien Moïse, brigadier, né le 26 août 1893 à Bouin (Vendée).
                                         tué, Mort pour la France le 19 décembre 1914 à Albert.
   
    CADORET Georges, lieutenant, né le 25 septembre 1888 à Port Louis (Morbihan).
                               disparu le 24 décembre 1914,à Ovillers la Boisselle, déclaré Mort pour la France.



Source : Site de la Légion d'Honneur

 Une autre liste de noms de soldats tués et morts pour la France, trouvée plus tard, dans mes recherches .
 Tous sont morts depuis le début de la guerre.

   FURIC Pierre, maréchal des logis, né le 25 mai 1883 à Nantes (Loire Atlantique)
                                                 disparu le 27 août 1914 à Cheveuges ( Ardennes)
                                                 déclaré Mort pour la France.

  CLECH Auguste Yves Marie, maréchal des logis, né le 13 septembre 1891 à Carhaix (Finistère)
                                        tué, Mort pour la France le 2 septembre 1914 à Prosnes (Marne).

  LE RIDANT Marcel Joseph Marie, brigadier, né le 17 octobre 1894 à Nyalo (Morbihan)
                                           blessé, etMort pour la France en ambulance à Herbisse (Aube)
                                           le 7 septembre 1914.

  LE GOL Joseph, canonnier conducteur, né le 26 septembre 1887 à Bannalec (Finistère),
                                             Mort pour la France le 7 septembre 1914 à Connantray (Marne)

  LE GALL Pierre Marie ,canonnier conducteur, né le 9 mars 1882 à Baud (Morbihan)
                                             Mort pour la France le 8 septembre à Lenharée (Marne).

  CHEMILLE Nicolas, canonnier conducteur, né le 23 novembre 1891 à Quimperlé ( Finistère)
                                             Mort pour la France le 8 septembre 1914 à Montépreux (Marne).
 
  JOBART Pierre Aimé, brigadier, né le 1 juillet 1884 à Bourg sous La Roche sur Yon (Vendée)
                                             Mort pour la France le 12 septembre 1914 à Sacy (Oise).

  LE GUILLOU René       canonnier conducteur, né le 22 août 1893 à Briec ( Finistère)
                                 Mort pour la France à l'Hôpital de Bordeaux le 17 septembre 1914.

  BILLAUD Maurice Georges Henri, canonnier conducteur, né le 27 novembre 1893 à Fontenay le Comte (Vendée)
                                    Mort pour la France le 20 septembre 1914 à l'Hôpital de Montargis (Loiret)

  COSSE Marcel Marie Emilien, sous lieutenant, né le 9 mai 1891 à Nantes (Loire Atlantique).
                                  Mort pour la France le 1er octobre 1914 à l'Hôpital de Melun.

Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Date d'inscription : 05/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Sam 27 Déc 2014 - 19:57

Je voudrais ajouter un complément d'information sur le Lieutenant Colonel Pierre de Loustal.

Il est né le 24 mars 1858 à Paris. A la mobilisation, il est commandant adjoint du 28e RAC de la 22ème Division au sein du XIème Corps d'Armée. Le 13 octobre 1914, il a pris le commandement de l'Artillerie du CA.

D'après le site de la Légion d'Honneur, il aurait servi au 35 RAC. Il est décédé en 1930.

C'est une info qui m'a été transmise par le colonel Michel Sauvée, membre d'honneur de l'Amicale du 35e RAP.

Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Date d'inscription : 05/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Mar 30 Déc 2014 - 11:07

Arrivant en fin 2014, et par le fait même de la commémoration de 1914, j'ai trouvé un texte d'hommage aux innombrables Soldats bretons et vendéens, qui combattaient dans la 22ème Division, au sein du XIème CA, tout comme le 35 RAC. Et comme à Maissin, en Belgique, un calvaire breton a été érigé à Ovillers.

Passant, recueille-toi devant le sacrifice de tous ces jeunes hommes MORTS POUR LA FRANCE.




Source : Centenaire des combats d'Ovillers

Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Date d'inscription : 05/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Sam 3 Jan 2015 - 22:25

Journal du 35
1 janvier 1915 " Reconnaissance de positions d'artillerie 2 lignes".
2 janvier 1915 " Suite de la reconnaissance".
3 janvier 1915 " Nouvelle organisation des secteurs ; Colonel de Mac Mahon ; Thiepval, route Ovillers - Aveluy.
                    Général Boutaud de la Villéon, de cette route à Méaulte.
                    Artillerie 35e et 28e sous ordres colonel AD22, sous ordres commandant l'Artillerie du CA".

     NB : Marie Armand Patrice de Mac Mahon, 2ème duc de Magenta, fils aîné du Maréchal et ancien Président
           de la République.
           Il est à ce moment colonel, commandant la 43ème Brigade.

           Général Guy Boutaud de la Villéon, commandant de la 44ème Brigade.

Journal du 3e groupe du 35
1 janvier 1915 " Tir 9è batterie sur 2 pièces de 77 signalées au sud de côte 136.
                      Reconnaissance du commandant Durand pour prise de position d'artillerie en 2 éme ligne".
2 janvier 1915 " Tir 8è batterie , réglage d'obus nouveaux ( ?) à 14 heures.
                      Tir 9è batterie sur haie du ravin 92".
3 janvier 1915 " Tir 9è batterie sur haie de ravin 92 ( 77) à 10 heures. Tir sur blochkaus à 14 heures.
                      Mdl Bily évacué".

Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Date d'inscription : 05/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Sam 3 Jan 2015 - 23:17

"  Le 1er Janvier 1915    Citation à l'Ordre du Corps d'Armée     Maréchal des logis Royer.

          "Il s'est signalé à plusieurs reprises comme observateur dans les tranchées de 1ère ligne, par un mépris
          du danger et son zèle à recueillir de renseignements intéressants sur l'ennemi et sur le tir, notamment les
          10 et 11 décembre, a porté le canevas des plus divers au lieutenant orienteur, sous un feu violent des
          minenwerfer".

    On reste dans le 3e groupe
 4 janvier 1915 " Tir à 20 h de 8è batterie sur blockhaus".
 5 janvier 1915 ............
 6 janvier 1915 " Le commandant du groupe étudie une position pour contre batteries, de Pozières à Contalmaison.
                       Prend la mission du groupe Mingin. Position à 1 Km ouest du 1 de 106".

 Journal du 35
 4 janvier 1915 ..........
 5 janvier 1915 ..........   6 janvier 1915 ............

Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Date d'inscription : 05/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Mar 6 Jan 2015 - 10:49

7 janvier 1915 " Les 8ème et 9ème batteries vont prendre position au Nord Est d'Albert, à droite de la route de Bapaume.
                    La 7ème reste en position près de Bouzincourt, surveillant ravin 92 (prend la place d'une section de 8ème)"
8 janvier 1915 " Installation d'antennes pour TSF aux groupes Lhoste, Faugeron , Bigot".
9 janvier 1915  ........
10 janvier 1915 " Nouvelle attaque de la Boisselle, assaut à 14h - Pas de progrès".

Le JMO du 3e groupe précise des tirs sur objectifs suivants, définis comme tels, et avec avions et TSF, et ceci pour la journée du 10 janvier, 1 D13 sur zone (7ème bat), 2 D3 (9ème bat), 3 D2 (8ème bat), 4 D10 (9ème bat).
  
Je ne saurais expliquer ce "code".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Mar 6 Jan 2015 - 11:22

Béghin Bernard a écrit:
Je ne saurais expliquer ce "code".

Alors ça... ce n'est pas logique  Wink

Plus sérieusement, sans mettre de commentaire à chacun de tes envois, je les lis tous.... Ce qui est terrible, c'est qu'à leur lecture, nous découvrons les mouvements effectués, les accrochages, les tirs, etc.... Sans oublier bien sûr, la liste des Soldats tombés en telle ou telle circonstance, alors que beaucoup d'autres doivent être passés sous silence.... 

Mais nous sommes loin d'imaginer l'enfer qu'ont pu vivre ces hommes... 

Quant à "tes" codes... Nous ferons sans, à moins que par la suite tu aies une explication....  study

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29339
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Sam 10 Jan 2015 - 20:28

Journal du 35
11  et 12 janvier 1915 ..............
13 janvier 1915 " 9h30, contre attaque allemande sur la Boisselle - Barrage d'Artillerie".
14 janvier 1915 ...........

Journal du 3è groupe
11 janvier 1915 " Installation de l'antenne TSF au poste de commandement du chef d'escadron".
12 janvier 1915 " A 16h tir de la 8è batterie, sur batterie 13 qui tirait sur Bécourt au poste d'observation 106".
13 janvier 1915 " A 8h tir des 2 batteries sur batteries 2,10,3, 13. A 18h45, tir sur mêmes objectifs".

NB : A mon avis, les "codes" transmis plus haut, concerneraient les batteries allemandes citées sur la ligne
      précédente, ainsi numérotées ; 2,10, 3,13.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Lun 12 Jan 2015 - 10:42

14 janvier 1915 " Bombardement d'Albert église. Les culots desservent un Mörser 21.
                       Fusion de culot : Bd 2.06 & Lg Bd 210 .
                       A 13 h tir d'une pièce allemande de Contalmaison".

              14 janvier : Citation à l'Ordre de l'Armée Lieutenant Ruel
   
Officier orienteur du groupe. Déjà cité à l'ordre du Corps d'Armée le 14 octobre pour sa conduite dans la journée du 22 août, a depuis cette époque, continuer à remplir les fonctions d'orienteur du groupe avec un courage et un dévouement remarquables, se rendant personnellement sous les feux, dans les tranchées les + avancées pour observer l'ennemi, à régler les tirs du groupe. Et notamment les 10 et 11 décembre, étant au bois d'Authuille, sous le feu violent des minenwerfer, à en transmettre aux batteries, les indications nécessaires pour qu'elles fassent aussi la fin de ces engins.

   NB :  Ceci concerne encore le 3e groupe.
           Le Mörser 21 est un obusier lourd allemand construit dés 1910, modifié en 1916, et qui servit encore pour
           la seconde guerre mondiale. Il est capable de projeter à 10 kilomètres des obus explosifs de 130 kilos.
           Le modèle de la photo est conservé au musée de la ville d'Hameenlinna, (Finlande) car ce pays l'a utilisé.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Mar 13 Jan 2015 - 23:59

Journal du 35 RAC
15,16 et 17 janvier 1915 .............
18 janvier 1915 " Nuit du 17 au 18, surprise du 65e RI à la Boisselle, évacue îlot et cimetière
                       récupérés plus tard - barrages d'artillerie, gde consommation.
                       le Commandant Julliard prend le commandement du 2e groupe".

     NB : Vérification sur le JMO du 65e RI - Attaque en masse et en silence (des Allemands), au blockhaus et au
                                                          cimetière. Les 2 compagnies du 65 sont refoulées, mais elles contournent  
                                                          le blockhaus et le cimetière, contre attaquent,et récupèrent les positions
                                                          grâce à l'appui des artilleurs du 35e RAC.
                                                          Le 65e RI perd : 4 lieutenants et 10 fantassins tués, mais aussi 1 capitaine
                                                          blessé et évacué, 95 fantassins blessés et 103 disparus dont 2 lieutenants.

Journal du 3e groupe du 35 RAC
15 janvier 1915 " 9ème batterie tire à 10 h sur des voitures de ravitaillement (route Contalmaison Pozières).
                       A 17 h, tir des 2 batteries sur nos objectifs d'artillerie, à la nuit, une attaque allemande".
16 janvier 1915 " RDN. Tir des Allemands sur 106 à Bécourt  - 2ème bat du 35".
17 janvier 1915 " Rien de nouveau, dans la journée. A 24h, tir de bombardement des Allemands sur la Boisselle.
                       Déclenchement de 4 tirs successifs sur batteries 2. 3. 10. 13.
                       Les Allemands attaquent et prennent l'îlot de la Boisselle".
18 janvier 1915 " Contre attaque à 6h - les en déloge - Il neige. Bombardement intermittent d'Albert".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Ven 16 Jan 2015 - 22:15

Journal du 35
19 janvier 1915 " Nuit du 18 au 19, nouvelles attaques allemandes sur la Boisselle.
                       Déclenchement de l'artillerie".
20 janvier 1915 ............
21 janvier 1915 " Le 3e groupe revient sur son ancienne position, Sud Est de Bouzincourt".

Journal du 3e groupe
19 janvier 1915 " Rien de nouveau. Canonnade allemande sur l'entrée d'Albert, vers 23h".
20 janvier 1915 " Le groupe reçoit l'ordre de se préparer à reprendre l'ancienne position à Bouzincourt  ( S E)
21 janvier 1915 " Départ du groupe à 6h15 - Occupation de l'ancienne position, sur les mêmes emplacements.
                       Aménagement d'abris. La 9e batterie tire à 16h pour récupérer ses directions".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Sam 17 Jan 2015 - 10:31

il y a 100 ans de cela... comme cela parait loin et si proche!
j'entend encore dans mes oreilles certains récits des mes proches dans les années 40 -la fin de guerre n’avait alors "que" 25 ans!- dans les réunions familiales d'autant plus tendues et discordantes que mon père et son frère, mon oncle- avaient servi, un pour la France, l'autre pour l’Allemagne ! ah ! les joies d'être Alsaciens à cette époque !
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14507
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Sam 17 Jan 2015 - 10:36

Je comprends parfaitement ton état d'esprit, Charly.... 

J'ai l'impression d'entendre encore mon grand-père évoquer ses souvenirs avec mon père et mes oncles qui eux avaient "fait" 39-45, mais la fin en raison de leur âge... 

Bernard nous ramène à nos belles années d'enfance et de jeunesse....

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29339
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Sam 17 Jan 2015 - 10:40

Lothy a écrit:Je comprends parfaitement ton état d'esprit, Charly.... 

J'ai l'impression d'entendre encore mon grand-père évoquer ses souvenirs avec mon père et mes oncles qui eux avaient "fait" 39-45, mais la fin en raison de leur âge... 

Bernard nous ramène à nos belles années d'enfance et de jeunesse....

Oui Lothy, mais eux, tes pères et grand père, du même coté de la barrière...
Donc chez toi pas le même folklore quand il s'agissait de comparer !
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14507
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Sam 17 Jan 2015 - 11:16

Ah ça c'est sûr ! Il y avait bien un Alsacien dans le lot, mais vivant depuis son enfance à Paris, il était du bon côté, oserai-je dire.. 

Qui plus est, mon père et ses beaux-frères avaient servi au sein du même régiment, donc là encore pas de rivalité...

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29339
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Sam 17 Jan 2015 - 19:24

Donc réunion de famille moins animées que chez moi !!!
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14507
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Mar 20 Jan 2015 - 19:29

Journal du 35
22, 23 et 24 janvier 1915 ..........
25 janvier 1915 " Le poste de commandement du CA reste à Hénencourt - Le poste de commandement de la 22ème D
                        reste à Senlis.
                        L'EM AD 22 va, le jour à Bouzincourt, cantonne la nuit à Senlis".
26 janvier 1915 "Le cantonnement de l'EM AD22 à Senlis, séparé du cantonnement de l'EM 22".
27 janvier 1915 " Mort du vétérinaire major de 1ère classe Chaulet, tué à Albert".

Journal du 3e groupe
22 et 23 janvier 1915  "RDN"
24 janvier 1915 " Tir de la 8ème batterie sur tranchées de 92 - Tir de section d'Authuille sur réseau de fil de fer.
                       La section d'Authuille est maintenant à la disposition du 2e groupe comme contre batterie, mais
                       reste à notre disposition pour tous les autres tirs".
25 janvier 1915 " Tir 8ème batterie sur ses objectifs, d'où les Allemands lancent des bombes.
                        Tir de réglage de la 9ème batterie".
26 janvier 1915 " Reconnaissance d'une position de repli".
27 janvier 1915 " Reconnaissance de la même position, avec les capitaines commandants".

 NB : Senlis dont on parle ici, n'est pas la ville de l'Oise, mais un petit village (Senlis-le-Sec, de nos jours) à six kilomètres à l'Ouest d'Albert, à côté de Bouzincourt.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Mer 28 Jan 2015 - 19:19

Journal du 35 RAC
28,29, 30 janvier 1915 ..........
31 janvier 1915 " Poste de commandement de l'EM AD22 reste à Senlis"

Journal du 3è groupe
28 janvier 1915 " Reconnaissance de la 7ème batterie (position de repli) - Tir de la section d'Authuille sur C5".
29 janvier 1915 " RDN".
30 janvier 1915 " Tir de la 8è batterie sur blockhaus, ou on voit des travailleurs ennemis".
31 janvier 1915 " RDN".

   BOURGEADE Charles Alexandre né le 23 août 1887 à Nantes (Loire Atlantique) canonnier servant
                            tué et MORT POUR LA FRANCE le 9 janvier 1915 à La Boisselle (Somme)

    LOHEAC François, né le 13 mars 1893 à Cléden-Poher ( Finistère) conducteur, matricule A360973
                             blessé et MORT POUR LA FRANCE le 15 janvier 1915 à Senlis (Somme)

    BLANCONNIER Jean Marie, né le 27 juillet 1893 à Machecoul ( Loire Atlantique), canonnier
                             blessé et MORT POUR LA FRANCE le 23 janvier 1915 à Châlons en Champagne (Marne)

    CHAULET Jean Baptiste Edouard Albert Léonce, né le 28 mai 1867 à St Astier (Dordogne), vétérinaire major,
                                         tué, MORT POUR LA FRANCE à Albert le 27 janvier 1915
                                         Il était Chevalier de la Légion d' Honneur.

    Citation concernant le Vétérinaire Major Chaulet
         " A fait preuve, au cours de la campagne, de réelles qualités militaires, notamment en deux circonstances, où,
           par son calme et son sang froid, il a fortement contribué à maintenir l'ordre dans les échelons du groupe.
           A toujours exercé son service avec le plus grand zèle, et a été tué dans l'exercice de ses fonctions "
           le 27 janvier 1915


Dernière édition par Béghin Bernard le Jeu 28 Jan 2016 - 19:08, édité 1 fois

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Lun 2 Fév 2015 - 22:42

Journal du 35 RAC

1 février 1915 " Le général Joffre visite le XIe Corps d'Armée".
2 février 1915 " L'ingénieur Barth, faisant fonction d'Officier de Réserve, prend les fonctions
                     de chef du service téléphonique du Régiment, adjoint à l'EM AD22".  
                                            
3 février 1915 " La batterie 1/28 (Bataille) retirée de Bécourt et placée après la route
                     de Bapaume au NE d'Albert".
                        
4 février 1915  ............

Journal du 3e Groupe

1 février 1915 " Tir de la 7ème batterie sur tranchées en Y (réglage)".
2 février 1915 " RDN".
3 février 1915 " Tir de la 7ème batterie sur 424 (réglage)".
4 février 1915 " 8ème batterie tire sur blockhaus ".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Mar 3 Fév 2015 - 23:55

Journal du 35 RAC

5 février 1915 " Dans l'après-midi, un canon de la 8ème batterie fait explosion au tir d'un obus
                     explosif, après avoir tiré un obus à balles et 13 explosifs. 3 hommes tués sur le
                     coup, 1 blessé qui meurt 1h 1/2 plus tard (obus explosif monobloc 11F)".
6 février 1915  ............
7 février 1915 " Nouvelle répartition des objectifs d'artillerie pour le tir avec des avions, valable
                     à partir de 8 heures".
8 février 1915  ...........

Journal du 3e groupe

5 février 1915 " 8ème batterie tire sur blockhaus. La pièce éclate, 4 servants tués".
6 février 1915 " RDN"
7 février 1915 " RDN"
8 février 1915 " Tir de 9ème batterie sur travailleurs ennemis se dirigeant du Verger
                      de Thiepval, vers la côte 141 (à 11h) - A 14 h même tir".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Dim 8 Fév 2015 - 0:26

Journal du 35 RAC
  9 février 1915 " Le 35 reçoit deux triangles de visée - ( 1er et 2e groupes)".
10 février 1915 " Arrivée du lieutenant Bunetel venant du dépôt avec 84 servants,
                       7 sous officiers,
                       6 brigadiers pour les équipes téléphoniques, 4 conducteurs,
                       2 servants et 40 chevaux".
                                              
11 février 1915 " Le général Eydoux commandant le XIe Corps d'Armée est remplacé par
                       le général Baumgarten".
                       
12 février 1915  .........
13 février 1915 " Visite, au 1er groupe, des officiers d'artillerie de l'armée anglaise".

Journal du 3e groupe
  9 février 1915 " Tir de la 9ème batterie à 12 h sur travailleurs ennemis sur côte 141
                            Bombardement d'Authuille par les Allemands
                            tir de la 7ème batterie sur 424 (tir demandé par l'infanterie)".
10 février 1915 " A 14 h tir de la 7ème batterie sur 423 et à 15 h tir de la 8ème batterie sur 419".
11 février 1915 " La 9ème batterie (batterie de tir) va remplacer la 2ème batterie,
                       départ à 8 h, section par section. A 14 h tir de la 8ème batterie sur 418".
                                                 
12 février 1915  "RDN".
13 février 1915 " RDN - La 7e batterie tire sur ses objectifs à 14h30".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Ven 13 Fév 2015 - 21:30

Journal du 35 RAC

14 février 1915 " Organisation du Groupement Mingin: deux batteries du 28 RAC,
                       deux mortiers du 35 RAC, une compagnie de 80 M, une compagnie du 65 RI
                       (de débarquement), sous le contrôle du colonel d'infanterie, du poste de
                       la route de Bapaume".
                       
15 février 1915 " l'EM AD22 fait l'acquisition d'une voiture pour le commandement du
                       transport du matériel téléphonique".
                       
16, 17, 18 février 1915 .............
19 février 1915 " Distribution du plan directeur n° 2 bis - Le 2è groupe à Mesnil est l'objet
                       d'un bombardement précis par des obus de 15.
                       Deux hommes tués, deux blessés (abri défoncé), deux canons détériorés".
20 février 1915 " Deux hommes blessés au 1er groupe".
21 février 1915 " Explosion d' un canon à la 8e batterie - Pas d'accident de personnel".
22 février 1915 " A 6h, obus allemands sur tranchée de Bécourt.
                       Déclenchement de tirs sur batteries et tirs de barrage".

Journal du 3e groupe

14 février 1915 " 8ème batterie tire sur blockhaus à 419, pour répondre à un bombardement
                       à Authuille".
15 février 1915 " RDN".
16 février 1915 " Pour répondre à un bombardement à 92 ( les Allemands lancent des bombes)
                           sept ou huit, tirs sur leurs objectifs".
                     
17 février 1915 " Suit une vérification des hausses".
18 février 1915 " Tir de la 8e batterie sur 92 (tir de représailles contre Allemands
                            tir de la 9e batterie sur 141 qui bombardent Authuille)
                            7eme batterie réglage en obus P".
                                            
19 février 1915 " Tir de la 8e batterie sur 92 ( 417 réglage)
                            tir de la 9e batterie sur 141 ( réglage en P & travailleurs)".
20, 21, et 22 février 1915 " RDN".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Ven 13 Fév 2015 - 22:06

Béghin Bernard a écrit:Journal du 35 RAC

14 février 1915 " Organisation du Groupement Mingin: deux batteries du 28 RAC,
                       deux mortiers du 35 RAC, une compagnie de 80 M, une compagnie du 65 RI
                       (de débarquement), sous le contrôle du colonel d'infanterie, du poste de
                       la route de Bapaume".

Sait-on s'ils ont pris le temps de fêter l'anniversaire d'un certain Marcel Bigeard Wink

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29339
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Ven 13 Fév 2015 - 22:17

Très chère Lothy, il n'est rien écrit de semblable dans les Journaux de marche de l'AD 22 , ni du 35 RAC.

Même s'ils ont dû passer pas loin de Toul durant leur périple. Mais nous ne sommes pas encore ( ici) en 1916.

Chaque année en son temps. Un centenaire est un centenaire.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Sam 21 Fév 2015 - 1:48

Journal du 35 RAC
23 février 1915 ......
24 février 1915

                     " La 6eme batterie est postée entre Englebelmer et Martinsart, auprès de la
                      batterie Carion, du 2e groupe du 51e RAC, doit être aux ordres tactiques du
                      capitaine Carion et du commandant de l'AD21, reste sous ordre du
                      commandant 2e groupe du 35 RAC pour administration, discipline, ravitaillement
                      Capitaine Peignier, promu chef d'escadron, lieutenant Boyer, promu capitaine,
                      vétérinaire aide major de 1ère classe Dabin, promu vétérinaire major de 2e  classe".
25 février 1915 .........
26 février 1915 .........
27 février 1915 " Arrivée des sous lieutenants Kaher (3e groupe), Duvoas (3e g) Delart (1er g)".
28 février 1915 " Explosion d'un canon à la 8ème batterie du 28 RAC, un tué, deux blessés,
                            déclenchement des tirs d'alerte à 6h sur demande de l'infanterie ;
                            fausse alerte".

Journal du 3e Groupe
23, 24, 25, 26 et 27 février 1915 " RDN".
28 février 1915 " Demande de tir sur 415 à 19 h, tir exécuté à 19 h 8 par 8ème batterie.
                            Erreur du mdl Gancrazé qui fait exécuter deux salves de quatre coups
                            dans le milieu du bois d'Authuille.
                            A 21h30, tir sur 421 (travailleurs) 8ème batterie".


_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Sam 21 Fév 2015 - 2:20

HALGAND Pierre Henri Joseph,
                                    né le 30 novembre 1891 à Donges (Loire Atlantique) mat A 360067
                                     premier canonnier servant, tué le 5 février 1915 à Albert (Somme)
                                           MORT POUR LA FRANCE.

MANACH Jean Louis, né le 5 mars 1890 à Plouédern (Finistère) 1er c s conducteur
                                 tué le 5 février 1915 à Bouzincourt (Somme)
                                            MORT POUR LA FRANCE

 REILLY Patrice John Marie, né le 8 novembre 1891 à Commana (Finistère) matricule A361935,
                                     canonnier servant, tué le 5 février 1915 à Bouzincourt (Somme)      
                                           MORT POUR LA FRANCE

 SARRY Léon François,  né le 22 août 1885 à la Chapelle aux Lys (Vendée)
                                    mort le 22 février 1915 à Warloy Baillon (Somme)
                                           MORT POUR LA FRANCE

 VRIGNAUD Henri         maître pointeur, tué le 5 février 1915
                                           MORT POUR LA FRANCE

DENIOT Jean Louis Auguste né le 23 décembre 1872 à Saint Christophe de Ligneron (Vendée)
                              canonnier servant, maladie contractée au Front , mort le 27 février 1915
                             à Avesnes le Comte (Pas de Calais) MORT POUR LA FRANCE

AUDO Jean Marie né le 16 mars 1879 à Colpo (Morbihan) Adjudant , maladie aggravée non imputable
                            au service *. Mort le 19 février 1915 à son domicile de Vannes (Morbihan).

        * C'est la première fois que je trouve ce cas , donc ce soldat n'a pas obtenu la mention (MPLF)


Dernière édition par Béghin Bernard le Ven 20 Mai 2016 - 16:37, édité 2 fois

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Sam 21 Fév 2015 - 2:51

Citations à l'Ordre du Corps d'Armée  (25 février 1915)

BUNETEL Paul  Sous lieutenant. 

" Dans une situation critique à Maissin, le 22 août 1914, a malgré deux blessures, remplacé dans le commandement, son capitaine, tué, évacué le soir, a rejoint le front en février. "
                                            
LE MARREC Joachim.

"Servant maître pointeur plein d'allant, s'est maintes fois signalé par son courage. Le 26 août 1914 à Sedan, a fait partie d'un peloton de pièce amené à 200 mètres d'une maison défendue par l'ennemi, a fait partie encore, volontairement de l'équipe de mortiers, installés dans les tranchées d'infanterie les + avancées le 24 décembre à l'attaque de la Boiselle."
  
BLAIS  maréchal des logis. 

"S'est offert, au combat de Maissin, pour amener l'avant train d'un canon dont les servants avaient été tués ou blessés, a réussi à ramener la pièce."
                           
VRIGNAUD Henri.

"Maître pointeur, le 22 août 1914, au combat de Maissin, a servi sa pièce jusqu'au moment où les artilleurs ennemis ont envahi la batterie. Depuis cette époque, a toujours donné le bel exemple d'abnégation.
A été tué à son poste le 5 février 1915."

REILLY John Patrice.

"Depuis le début de la campagne, a donné les plus beaux exemples de courage et de dévouement.
Tué à son poste le 5 février 2015."  
                            
HALGAND Pierre.   

"A rejoint la batterie le 13 septembre, rentrant de convalescence. A donné les plus beaux exemples de courage et de dévouement.
Tué à son poste le 5 février 1915."

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Sam 21 Fév 2015 - 9:10

"Mort pour la France "
...dans une telle boucherie/abattoir on ne sais plus ....
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14507
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Dim 22 Fév 2015 - 0:38

Après sept mois de guerre, apportant toutes les horreurs comme, séparations, deuils, cruautés et destructions, le 35e régiment d'artillerie est dans la Somme depuis la fin septembre 1914, où il apporte sa compétence de tir par des appuis feux au service de l'infanterie, je m'aperçois qu'il manque, sur le travail effectué depuis le début, l'ordre de bataille de ce régiment.

Donc, en voici la composition, écrite il y a cent ans. Bien sûr, il y a certains noms qui ne sont plus, comme le capitaine Galotti, le sous lieutenant Fleury, le vétérinaire major Chaulet, d'autres qui ont connu la promotion.




_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par ChLeBo le Jeu 26 Fév 2015 - 9:26

bonjour,
Je viens me joindre à vous car mon arrière-grand-père, le capitaine Emile Paul Victor Le Bourgeois (1878-1916) était là aussi (voir JMO composition EM AD22), et que je suis actuellement, pour ma famille, en train d'écrire le récit de sa vie (avec cartes, photos, extrait de document, etc..).
Même après avoir lu (parfois déchiffré) tous les JMO du 35eme, les relire comme un récit comme vous le faites, Béghin Bernard, est un plaisir, qui démontre le bien fondé de mon projet.
avatar
ChLeBo

Messages : 14
Points : 9703
Réputation : 17
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Jeu 26 Fév 2015 - 16:17

Pour un coup de baguette magique, c'est un coup de baguette magique.
En effet, je présente la version originale de l'ordre de bataille du 35 RAC au départ de Vannes, et voilà qu'un descendant d'un officier de l'EMAD22, en l'occurrence, le capitaine Le Bourgeois apparaît sur le forum, et cela pour mon plus grand plaisir.
Bienvenue chLeBo, et je suppose que vous en portez bien le même nom, et que vous êtes en Bretagne ou en Vendée.
J'en suis vraiment ravi, et aussi, je l'espère, que vous pourrez apporter de l'eau à notre moulin dans ce domaine, sans toutefois concurrencer ce que vous faites pour votre famille.

Je suis fier de dire que, plus j'avance dans mes recherches sur ce régiment, plus j'en suis fier (et cela même dans mes recherches dans d'autres conflits) Certes il a moins d'aura médiatique que d'autres, mais il a servi des appuis feux de grande importance auprès des plus connus.

Ceci dit, monsieur chLeBo, le forum est également bien pour vous et sachez qu'en ce moment même, je suis à Sommesous, chez ma fille, et que je m'imprègne de la région où le 35 était en septembre 1914 pour la première bataille de la Marne.

A bientôt.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Ven 27 Fév 2015 - 22:03

Journal du 35 RAC
1,2, et 3 mars 1915  ...........

Journal du 3è groupe

1 mars 1915 " A  19h40 tir de 8ème batterie sur 421".
2 mars 1915 " 16h15 tir sur 424 (travailleurs) 7ème batterie -
                   8ème batterie et 9ème batterie exécutent tirs de réglage -
                   20h10 tir sur 421 par 8ème batterie (travailleurs)".
3 mars 1915 " 14h35 tir de 8ème batterie sur 416 d'où on lance des bombes -
                   15h15 tir de 7ème batterie entre 424 et 426 (travailleurs)
                   15h30 réglage de 8 et 9ème batteries".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Sam 28 Fév 2015 - 9:20

Sieur Bernard, j'admire de plus en plus l'énorme travail de recherche que tu effectues,
mais à la lecture, rapidement maintenant il me vient la nausée de tous ces morts....
Mort pour la France, mort pour la France...... cela en devient écœurant !
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14507
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Sam 28 Fév 2015 - 9:49

Bonjour.

Cher Charly, je ne reviendrai pas sur le travail entrepris par Bernard, rien que le fait de déchiffrer ce qui est écrit dans le JMO, est déjà un sérieux boulot...
Mais où crois-tu donc que l'on soit allé chercher les noms gravés sur tous ces monuments érigés dans chaque village ? Ceux qui les portaient, appartenaient bien à une unité....


Dernière édition par Lothy le Sam 28 Fév 2015 - 10:24, édité 1 fois

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29339
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Sam 28 Fév 2015 - 10:11

Oui, ma chère Lothy, mais la lecture de tous ces noms, monuments ou ici, me procure toujours un sentiment de gêne, de mal à l'aise, "Morts pour la France" ... oui, si l'on veut...
Morts d'un coté comme de l'autre pour l’imbécillité incommensurable de certains pour qui la vie d'autrui n'avait qu'une valeur toute relative.
Pour le même résultat, si les chefs de l'époque n'avaient eu un ego surdimensionné, l'économie se serait soldée par des dizaine de milliers de victimes - de parts et d'autres - économisés... Mais la folie des grands chefs de cette époque - c'est mon régiment qui est monté en première ligne en premier - a permis justement tous ces noms sur nos monuments...  100 ans après, peut-on en être fiers ? ou attristés ?
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14507
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Sam 28 Fév 2015 - 10:31

Fiers de la bravoure dont nombre de ces hommes ont fait preuve, je pense que oui...

Attristés devant le sacrifice d'une génération d'hommes, oui également... Nous savons tous les deux qu'une guerre se résume à l'affrontement de milliers d'hommes décidé par une poignée qui ne verront jamais de près un champ de bataille !

Mais que serait le Devoir de Mémoire, si nous les oubliions ?....

Rien que dans ma famille, je déplore la mort de quatre oncle, si j'ajoute celle de mon époux c'est trois tués de plus dont son grand-père... Vivant en région parisienne ou en Bourgogne, aucun civil de nos famille n'a été touché...

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29339
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Sam 28 Fév 2015 - 10:42

Lothy a écrit:
Mais que serait le Devoir de Mémoire, si nous les oubliions ?....  

C'est bien pour ce devoir que je m'incline à chaque cérémonie patriotique devant le monument aux morts....
Mais ceci n'empêche pas que je reste convaincu qu'en 1914/1918 il n'a pas été tout fait pour économiser des vies.
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14507
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Sam 28 Fév 2015 - 10:46

charly71 a écrit:
Mais ceci n'empêche pas que je reste convaincu qu'en 1914/1918 il n'a pas été tout fait pour économiser des vies.

Voilà un point sur lequel nous sommes entièrement d'accord ! C'était une guerre d'un autre âge, une transition entre celles de "Napoléon" et celles qui viendront ensuite...
Lesquelles auraient probablement pu également être évitées.....

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29339
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par charly71 le Sam 28 Fév 2015 - 11:37

Lothy a écrit:
charly71 a écrit:
Mais ceci n'empêche pas que je reste convaincu qu'en 1914/1918 il n'a pas été tout fait pour économiser des vies.

Voilà un point sur lequel nous sommes entièrement d'accord ! C'était une guerre d'un autre âge, une transition entre celles de "Napoléon" et celles qui viendront ensuite...
Lesquelles auraient probablement pu également être évitées.....

Je vois que nous sommes en osmose sur pas mal de sujet ma Lothy...
Je ferme l'ordi, bon WE
avatar
charly71

Messages : 1535
Points : 14507
Réputation : 1209
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Dim 1 Mar 2015 - 22:18

Lothy et Charly, j'interviens juste après vos réflexions et je dois dire que je connais vos sentiments respectueux envers tous ceux qui sont morts pour la France, mais je comprends ce que Charly veut dire et force est de constater qu'il n'a, malheureusement, pas tout à fait tort, car en lisant d'autres ouvrages, mis à part ceux écrits par des anti-militaristes ou des syndicalistes politisés, il se trouve que certains soldats l'ont ressenti et dénoncé, mais ont quand même fait leur devoir, de gré ou de force (pour se défendre).

A mon avis, on ne peut pas négliger de les priver de cette "mention", surtout pour ceux qui en ont eu l'esprit et étaient convaincus de se battre pour leur pays, préserver leurs terre et famille d'un envahisseur souvent assassin.

Aujourd'hui, je suis allé, malgré la pluie, sur le site du village de Lenharée (Marne) ou le 35 RAC a combattu, et je dois dire que j'y ai ressenti une certaine émotion, (je m'en doutais) et de voir ces étendues de champs (vides car nous sommes en hiver) agrémentés de quelques collines (côtes) j'imaginais tous ces soldats dans le bruit des canons, les blessés gémissants, appelant un brancardier ou leur ........maman (les jeunes).

Je suis allé ensuite à la Nécropole de Fère-Champenoise, (plus de 3300 hommes) et j'y ai trouvé quatre sépultures de soldats du 35, mais j'ai dû interrompre à cause de la pluie croissante.
Déjà 100 ans que ces jeunes sont partis et franchement, même sans jamais les connaître, ils ont toute notre gratitude et notre respect.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Dim 1 Mar 2015 - 22:29

Bernard... Aussi émouvantes qu'aient pu être ces deux visites sur des lieux de Mémoire, liés à la Grande Guerre, et plus particulièrement au 35, je comprends que tu aies été ému, peut-être même un peu plus !

La première fois que je me suis rendue à Verdun, j'ai été complètement bouleversée, il en a été de même au Chemin des Dames, en Normandie, etc.... Toutes ces guerres ont fait des milliers de morts que l'on peut juger "inutiles", hier comme aujourd'hui...

Il n'en demeure pas moins que tous ces jeunes hommes tués, dans des combats qu'ils n'avaient pas toujours choisis, sont tombés au Service du Pays... Certains y étaient peut-être contraints et forcés si l'on en croit des récits...

Néanmoins nous leur devons ce Devoir de Mémoire. Tu t'y emploies en nous rappelant chaque jour, qu'il y a 100 ans des jeunes de 20 ans occupaient leur temps à libérer notre Pays et non à aller voir si le Jihad ou autre formation du même genre, avait à offrir mieux que la Mère Patrie..

C'est dur de se remémorer tout cela, mais c'est à mon avis, la meilleure des manières de ne pas les oublier aussi longtemps que possible.


_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29339
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par ChLeBo le Mer 4 Mar 2015 - 13:37

Béghin Bernard a écrit:Pour un coup de baguette magique, c'est un coup de baguette magique.
En effet, je présente la version originale de l'ordre de bataille du 35 RAC au départ de Vannes, et voilà qu'un descendant d'un officier de l'EMAD22, en l'occurrence, le capitaine Le Bourgeois apparaît sur le forum, et cela pour mon plus grand plaisir.
Bienvenue chLeBo, et je suppose que vous en portez bien le même nom, et que vous êtes en Bretagne ou en Vendée.
J'en suis vraiment ravi, et aussi, je l'espère, que vous pourrez apporter de l'eau à notre moulin dans ce domaine, sans toutefois concurrencer ce que vous faites pour votre famille.

Cher Bernard,
Effectivement je porte bien le nom de mon aïeul le capitaine Emile Le Bourgeois, mais je suis depuis 22 ans résident en Russie, bien loin de la Bretagne, de la Vendée, ou de ma très cher et douce Normandie. Je n'ai donc pas la chance de pouvoir aller m'imprégner sur place comme beaucoup parmi vous, mais j'ai eu la chance d'avoir un grand père (fils d'Emile) qui vécut sains d'esprit jusqu'à l'âge de 103 ans, et nous avons beaucoup parle, beaucoup...

Dans le cadre de mes recherches j'ai lu les carnets de guerre personnel d'Alferd Bonnaud qui servit aussi dans le 35eme RAC pendant la grande guerre. Ses écrits "humanisent" beaucoup ce qui est simplement transcrit dans les JMO. A consulter.

http://recherche-archives.vendee.fr/archives/fonds/FRAD085_1NUM393/open:all/view:all

Au sujet du cout morale et humain de cette terrible guerre, si je suis d'accord avec vous tous, mais je pense qu'il ne faille pas oublie aussi le contexte historique. La vie à cette époque était très différente, et temps bien même si nous essayons de conserver certains principes de nos parents, il reste néanmoins que ce qui était "supportable" alors, est devenu "barbarie" aujourd'hui. Alors, il n'est pas évident de pouvoir mesurer tout dans les détails.
avatar
ChLeBo

Messages : 14
Points : 9703
Réputation : 17
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par ChLeBo le Mer 4 Mar 2015 - 17:19

rebonjour,
J'ai une question auquel je ne trouve pas de réponse.
Mon AGP Emile a été cite a l'ordre de la croix de guerre (voir J.O. 12 juin 1916, p. 5.220) dans les termes suivants :
  « LE BOURGEOIS (Émile-Paul-Victor), capitaine commandant la 9e batterie du 35e rég. d’artillerie : officier de haute valeur morale et professionnelle qui s’était signalé depuis le début de la campagne par sa vigueur et sa hardiesse ; a été tué le 2 avril 1916 dans sa batterie soumise depuis plusieurs jours au feu de l’artillerie lourde ennemie. Déjà cité à l'ordre du corps d’armée en Mars 1915. »
Hors dans les JMO de l'EM AD22, de toutes les batteries, et de chaque groupe, je n'ai rien trouve, je croix aussi savoir que les artilleurs étaient plus scrupuleux dans l'inscription des citations, et  pour finir à cet période le 35eme était dans la Somme pour parfaire son instruction. Je ne comprends pas !
y a-t-il erreur de citation ? de date ? quelqu'un pourrait-il me dire ou chercher la réponse ?
Merci.
avatar
ChLeBo

Messages : 14
Points : 9703
Réputation : 17
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Mer 4 Mar 2015 - 17:25

Avant de laisser à Bernard, le soin de répondre, ce que je ne peux faire à sa place, il faut savoir que des erreurs, ou des imprécisions ne sont pas rares...
Il faut souvent recouper les informations pour avoir des certitudes...

D'où un travail de recherches considérable qui ne se voit pas à la seule lecture des posts.

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29339
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Jeu 5 Mar 2015 - 23:48

Alors chLeBo, on va essayer de trouver ce qui te tracasse au sujet de ton aïeul qui mérite notre plus grand intérêt.

Pour le moment on reprend la suite du parcours de l'AD22 et du 35, où cela semble un peu calme.
Jugez vous même.
Journal du 35
4, 5, 6, 7, et 8 mars 1915 ................
9 mars 1915 " Etablissement d'une ligne téléphonique ; AD 21 - AD 22, de Senlis à Mailly- Maillet".

Attention ; je le répéte, Senlis dont on parle, est Senlis le Sec (Somme) et non Senlis dans l'Oise.

Pour le 3è groupe, bizarre, on passe du 3 mars 1915 au 16 mars, et pourtant, il ne manque pas de
              page au carnet. Je n'ai pas de réponse à cette question, pour le moment, alors qu'un changement de
              position est en perspective.

Pour combler un peu et illustrer, voici quelques photos des environs d'Albert, trouvées grâce à un carnet de guerre écrit par un adjudant chef du 35, Alfred Bonnaud, déjà au régiment depuis 1897, et qui a eu le colonel Foch comme chef de corps entre 1903 et 1905.


A gauche, l'adjudant-chef Bonnaud

Ici, deuxième en partant de la droite..


Dernière édition par Béghin Bernard le Ven 6 Mar 2015 - 0:14, édité 1 fois

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Ven 6 Mar 2015 - 0:12


Trouvée par hasard, cette jolie illustration vantant les mérites du canon français de 75 mm, équipant l'AD 22.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par ChLeBo le Lun 9 Mar 2015 - 9:11

Pour info, j'ai reçu une première réponse officiel du SHD de Pau (CAPM):
1/les états de service précèdent 1971 se trouvent tous au SHD Vincennes.
2/toutes info concernant les citations et/ou décorations sont bien à Pau.
3/et il y a aussi les archives pour les « morts pour la France » qui sont au SDH de Caen.
effectivement ca va pas etre ...effectivement ça va pas être ...facile, avec des archives éparpillées dans tout l'hexagone.
Sur la possible erreur de citation à l’ordre du corps d’armée d’Emile faite en Mars 1915, ca me travaille, des internautes ont dit :
Une citation au CA est forcément accompagne d’une demande écrite par un officier supérieur qui doit être confirmé par la hiérarchie, avec un retard de plusieurs mois possible, mais la demande devrait être inscrite dans ses états de service. J'attend la reponse de Pau.....

avatar
ChLeBo

Messages : 14
Points : 9703
Réputation : 17
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Lun 9 Mar 2015 - 9:38

Eh bien.... c'est de mieux en mieux.... Il faudra faire le tour de France pour obtenir des informations.....

Bon courage !

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29339
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Mar 10 Mar 2015 - 21:59

Journal du 35 RAC
10,11,12, et 13 mars 1915 ..........
14 mars 1915 " Retour du lieutenant Beaugé - attaque dans la nuit à la 53 DI sur route Carnoy - Mametz ".
15 mars 1915 ..........
16 mars 1915 " A 4h départ des 7e et 8e batteries, vont cantonner le soir à Vauchelles les Authie, doivent
                     remplacer, le 17 au matin, un groupe de la 56 DI à Sailly aux Bois.
                     A 15h, la 9e batterie restée en position, est remplacée par la 4e du 28 RAC (Capitaine Morel),
                     qui prend sa mission. La 3e batterie est chargée de tenir le front battu précédemment par
                     la 8e. Le groupe Lape, renforcé d'une batterie de 90 du 11e regt, tiré sur front battu par la 7e.
                     La section de la 7e batterie ( lt Le Gac) du bois d'Authuille est remplacée par une pièce de
                     la 4/28".

    C'est un mouvement de position vers le Nord Ouest, dans la direction de Doullens ( Somme).

Journal du 3e groupe
Rappel, rien d'écrit depuis le 3 mars.
16 mars 1915 " Le groupe va cantonner à Vauchelles les Authie, en passant par Acheux en Amiénois.
                     Départ à 4h. La 9e batterie reste sur la position, les 8 et 9e arrivent à Vauchelles à 8h.
                     La rougeole sévissant à Vauchelles, le groupe reçoit l'ordre de cantonner à Marieux.
                     Les 8 et 9e batteries partent à 14h et arrivent à 15h.
                     Cantonnement à Marieux. Le commandant de groupe et les capitaines se rendent à
                     Sailly aux Bois pour 13 h. Reçoivent les consignes du groupe Vidal".

    Voilà le léger mouvement annoncé.  Je vous rappelle que vous pouvez toujours consulter la carte de
    mouvement des troupes amies et ennemies sur le post : Guerre 1914 1918 sur ce forum  ICI.

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Lun 16 Mar 2015 - 21:12

Journal du 35 RAC
17 mars 1915 " La 9e batterie rejoint son groupe à Sailly aux Bois.
                     Arrivée du capitaine Quainterne au commandement de la 2e batterie".
18, 19, 20 et 21 mars 1915 ...............

Journal du 3e groupe
17 mars 1915 " A 17h 8 et 9e batteries prennent position à Sailly aux Bois ( côte 139), en lieu et place des 27e
                     et 29e batteries.
                     A 18h la 9e batterie prend position de la 28e batterie.
                     Le soir, quelques coups de canons pour vérifier les extrémités des zones de barrage".
18 mars 1915  " Renforcement des abris - Aménagement des batteries (épaulements)".
19 mars 1915  " Idem".
20 mars 1915  " Idem et aménagement de nouvelles liaisons téléphoniques".
21 mars 1915  " Idem".

    NB ; Le 3e groupe est en position à Sailly aux Bois ( Pas de Calais)

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Mar 17 Mar 2015 - 22:13

Journal du 3e groupe
22 mars 1915 " Le matin à 9h,tir sur 383 nord et 382, les fantassins allemands tirent sur un avion.
                     Coup dans les tranchées, cris des Allemands, un mitrailleur vole en éclats.
                     A 17h tir sur les mêmes objectifs, en représailles".
23 mars 1915 " rdn".

Journal du 35 RAC
22 mars 1915 " On apprend la capitulation de Przemysl à 18h. Vivats dans les tranchées et aux batteries".
23 mars 1915 " Le régiment reçoit deux médailles de St Georges, une de 2e classe pour le maître pointeur
                    Pillet (section de 80 M), une de 3e classe pour le maître pointeur Westri (1er groupe)".

  NB : Przemysl est une ville de Pologne (Sud) à 60 km de la frontière d'Ukraine. Annexée par l'Autriche
         en 1722, elle subit l'assaut des Russes en octobre 1914, et le 22 mars 1915, les assiégés capitulent.
         Le 12 novembre 1918, Przemysl est remise aux Polonais.

          Une chose me tracasse au sujet des médailles de St Georges remises au 35 d' Artillerie, car celui ci
          est le patron des cavaliers, et non des artilleurs, qui est Ste Barbe.
          Je vais aller au renseignement. Bizarre bizarre !

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Béghin Bernard le Mar 24 Mar 2015 - 0:05

Journal du 35 RAC
24 mars 1915 " Nouvelles organisations du commandement de l'Artillerie.
                                  lt col 51RAC  : III/35RAC -  I et II/51RAC
                                  lt col  AD82   : III/51RAC et 2 batteries de 90 du 11 RAC
                                  pour le Secteur Nord aux ordres du colonel commandant l'AD21

                                  lt col 35RAC   : II/35RAC (moins 6e bat) I/35RAC et 4e bat du 28RAC
                                  lt col 28RAC   : tout le 28RAC ( moins 1ére 4e 8e batteries)
                                  groupement de la Boisselle; 1ére et 8e batteries du 28 RAC et deux mortiers de 15, deux canons de 58   et deux canons de 80 m".

                                  pour le secteur Sud aux ordres du colonel commandant l'AD22
                                                                                                                      
25 mars 1915 ...........
26 mars 1915  " Explosion de mines à la Boisselle, adjudant Carême blessé.
                     La 35e compagnie d'aérostiers avec drachen-ballon, cantonne à Senlis".
27, 28, 29 et 30 mars 1915 .........
31 mars 1915 " Expérience d'avions avec TSF ( plusieurs avions opérant simultanément dans tranchées voisines)".

Journal du 3e groupe

24, 25, 26, 27, 28, 29,et 30 mars 1915  "RDN".
31 mars 1915 " Tir de la 8e batterie sur un observatoire au sud du Bois Rossignol
                     Tir de la 9e batterie sur la Louvière en représailles à un tir allemand sur l'observatoire des
                     7e et 8e batteries".

_________________
"Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir..."- Maréchal Foch
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 887
Points : 15874
Réputation : 1489
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par ChLeBo le Ven 27 Mar 2015 - 9:02

Bonjour,

Concernant la médaille de Saint Georges j’ai une théorie qui peut servir de point de départ.
Un RAC est forcément un régiment d’artillerie « hippomobile » (jusqu’à 1000 chevaux par régiment !!), officiers et sous-officiers étaient munis du sabre de « cavalerie légère modèle 1822 », je possède celui de mon AGP ))).
Autre détail. Les RAC avaient presque toujours une équipe d’escrime, et ils participaient souvent à des défilés à cheval dans les régions ou ils se trouvaient. Pour distribuer les munitions aux différents échelons le cheval était primordiale, a tel point que dans les JMO on peut voir que leur nourriture, leurs réquisitions, et les perte sont notes aussi scrupuleusement que la perte d’une batterie.

Ceci permet d’assumer que les RAC dépendaient « aussi » du patron de la cavalerie.
avatar
ChLeBo

Messages : 14
Points : 9703
Réputation : 17
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par ChLeBo le Ven 27 Mar 2015 - 9:07

PS: Un sabre d’artilleur à pied est « droit », celui des cavaliers est « courbe » !
avatar
ChLeBo

Messages : 14
Points : 9703
Réputation : 17
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)

Message par Lothy le Ven 27 Mar 2015 - 9:14

Mon grand-père avait servi dans la Cavalerie durant la Grand Guerre, lui aussi évoquait le côté indispensable des chevaux et le fait qu'ils entrent en compte pour une énorme part dans la vie des régiments hippomobiles.... 

Le cheval était soigné autant que l'homme, me racontait-il....

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29339
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum