LES CAMPS PARACHUTISTES

Blessures invisibles : les armées se mobilisent

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Blessures invisibles : les armées se mobilisent

Message  BRIOCHIN le Ven 24 Oct 2014 - 15:44

Le 22 octobre, le film Des hommes et de la guerre sort en salle. Il retrace la prise en charge par l’armée américaine de ses blessés atteint de syndromes post-traumatiques à travers des thérapies de groupe. Objectif : permettre aux soldats de dépasser leur traumatisme.



Le film « Des hommes et de la guerre » sorti en salles le 22 octobre montre comment l’armée américaine prend en charge ses blessés atteints de syndromes post traumatiques à travers des sessions résidentielles au cours desquelles des séances de thérapies de groupe permettent aux soldats de dépasser leur traumatisme.

En France, la prise de conscience du problème n’est pas nouvelle, puisqu’un décret publié en 1992, définit les critères conduisant à l’homologation de la blessure psychique comme blessure de guerre. On dénombre un millier de cas de stress post traumatiques parmi lesquels plus de 400 dont le traumatisme est particulièrement invalidant. Ils font aujourd’hui l’objet d’un suivi et un accompagnement de même nature que celui montré par le reportage. Dans le cadre du nouveau Centre de Réentrainement de l’Armée de Terre (CREBAT) un groupe de 8 soldats bénéficie de séances collectives, mais également d’activités physique encadrées. Ce programme est fondé sur le principe de résilience et permet une valorisation des ressources individuelles, une resocialisation, un retour à la capacité de prise de décision, une sensibilisation au monde et aux valeurs de l’entreprise tout en bénéficiant d’un accompagnement psychologique. Les familles sont invitées à partager une partie des activités et participent ainsi au travail de réadaptation.

L’armée française engagée sur de nombreux théâtres d’opérations, dans des conflits de moins en moins conventionnels, a pris toute la mesure de ces blessures invisibles. L’armée de terre a mis en place le sas de fin de mission pour nos soldats en retour d’OPEX, pour sécuriser la transition lors du retour et identifier très tôt les syndromes post traumatiques.

Dès janvier 2013, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a mis en place le dispositif Ecoute défense, et a renforcé d’un psychologue la cellule d’aide aux blessés de l’armée de Terre. A ses côtés, les médecins et psychologue du Service de Santé des Armées se mobilisent pour l’accompagnement des blessés psychiques dans un but résolu de réinsertion. Ce dispositif s’enrichit et se renforce avec l’augmentation très sensible du nombre de blessures invisibles.

Outre l’optimisation récente des dispositifs de dépistage et d’accompagnement, près de 50% des prises en charges spécialisées sont initiées à la suite d’une demande spontanée du militaire, preuve qu’un tabou est en train de disparaitre, que la parole se libère, ce qui revêt une importance majeure lorsque l’on sait que plus la prise en charge est précoce, meilleur sera le pronostic final.

Sources : Ministère de la Défense
avatar
BRIOCHIN

Messages : 752
Points : 3304
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum