LES CAMPS PARACHUTISTES

Lettre d'un Poilu à ses Parents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lettre d'un Poilu à ses Parents

Message par Cerbère le Mer 5 Nov 2014 - 17:00

Le document présenté est une lettre de mon Père à mes Grands-Parents.
A cette poque, il était Maréchal des Logis au 50e Régiment d'Artillerie, il avait 20 ans.

Elle a été écrite le 23 septembre 1915.

Ce qui me parait important, c'est que cette lettre reflète l'attitude d'un Soldat. qui, bien qu'il vienne de vivre plusieurs mois "difficiles", qu'il sache que cela va être très dur, annonce la couleur et manifeste quelque enthousiasme : il se bat pour sa Patrie.

Texte de la lettre :


23 septembre 1915

Mes chers parents

A l'heure où vous recevrez cette lettre l'offensive générale aura été prise.

L'enthousiasme qui règne dans toute les troupes est immense.

Les ordres aux "Soldats de la République" du général JOFFRE ont été lus hier et ont soulevé une ardeur digne des Français.

Rien ne pourra entraver notre marche glorieuse.

Vie la France ! et en avant !

Cette lettre est probablement la dernière que vous recevrez d'ici à plusieurs jours, car il  me sera fort difficile d'écrire.

Je termine mes chers parents en vous embrassant mille fois avec plus d'affection que jamais.

Votre fils qui vous aime.

Lucien



Document d'origine :

   
avatar
Cerbère

Messages : 837
Points : 5396
Date d'inscription : 18/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre d'un Poilu à ses Parents

Message par Lothy le Mer 5 Nov 2014 - 18:02

Merci Cerbère de partager cette lettre avec tous...

(Il) annonce la couleur et manifeste quelque enthousiasme : il se bat pour sa Patrie.

Il est clair que le jeune Soldat qu'était alors votre père était animé d'une foi, d'un sens du Devoir qui n'existent probablement plus de nos jours, tant ces valeurs ont été galvaudées, anéanties....

Pourtant de jeunes hommes tel Thomas Dupuy, continuent à aller jusqu'au Sacrifice suprême ! Mais comment l'expriment-ils auprès des leurs ?....

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4807
Points : 9609
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre d'un Poilu à ses Parents

Message par BRIOCHIN le Mer 5 Nov 2014 - 19:24

Bonsoir,

merci de partager, c'est émouvant

par Lothy le Mer 5 Nov - 18:02 . Pourtant de jeunes hommes tel Thomas Dupuy, continuent à aller jusqu'au Sacrifice suprême ! Mais comment l'expriment-ils auprès des leurs ?.... a écrit:

et bien la même chose lothy, la même chose et les blessés j'en connais plusieurs et la 1ère chose c'est qu'ils veulent repartir et pour les très durement touchés, aucunes rancœurs!!!!! juste pour leur patrie!!!!! pour ce bout de tissu bleu-blanc-rouge. Quand je dis juste c'est une expression bien évidemment juste vaut pour avec l'immense honneur et la fierté de défendre ces valeurs.

Les jeunes qui ne se soucis que de casser du policier c'est pas avec ça que l'on va aller au combat, tu les vois sur les infos ils viennent à une quinzaine de mètres des forces de l'ordre et s'ils bougent le gars est déjà à 300 mètres!!!!!!! le service national permettait quand même de recadrer un certain nombre de ces espèces de conna... !!!

yohann
avatar
BRIOCHIN

Messages : 752
Points : 3350
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre d'un Poilu à ses Parents

Message par Lothy le Mer 5 Nov 2014 - 19:57

Je comprends très bien ce que tu veux dire Yohann... Y compris le "juste".... C'est peu en apparence, mais c'est Enorme dans vos consciences, et dans la nôtre....

Ce que je voulais dire dans mon propos, c'est que les échanges enfants/parents ne sont plus les mêmes...
Aujourd'hui, la communication passe de vive voix, ou par mail, je le constate avec les jeunes qui sont en OPEX et communiquent de temps à autres sur les réseaux sociaux...
Sans oublier que malgré ton "jeune" âge par rapport à la majorité d'entre nous, il y a une génération de plus par rapport à ceux qui combattent aujourd'hui...

L'esprit dans la plupart des familles n'est plus le même. Pour nombre d'entre elles que signifie les mots Honneur, Devoir, Patrie, Sacrifice....

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4807
Points : 9609
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre d'un Poilu à ses Parents

Message par Béghin Bernard le Ven 7 Nov 2014 - 22:47

Merci Cerbère pour le partage de cette lettre intime de votre famille. Je pense qu'au travers de celle ci , vous devez,
comme vous même avez été soldat et combattant, y ressentir une certaine fierté, de savoir que votre père ait servi
la France, pour sa délivrance, avec autant de coeur et d'énergie.

Quand au mini débat entre Lothy et Briochin, sur le fait de juger les jeunes actuels, il y a matière en ce domaine, car
le monde d'aujourd'hui est complètement différent de cette époque, et nous sommes trop imprégnés du matérialisme
( automobile, télé,ordi, téléphone portable etc..) pour prendre du temps pour les autres.

Je ne juge pas, je constate, et j'avoue que je tombe aussi parfois dans ce système, sinon, je ne serais pas avec vous ce soir,mais malgré tout, je pense que je serais capable de prendre les armes s'il le fallait.
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 882
Points : 3548
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre d'un Poilu à ses Parents

Message par Lothy le Ven 7 Nov 2014 - 22:57

Je ne sous-estime pas la valeur des Soldats d'aujourd'hui ou d'avant hier, comme Yohann....

Je dis tout simplement sans m'être peut-être bien expliquée, que dans les familles, le sens des mots utilisés par le Père de Cerbère, n'est plus le même, quand il existe encore !
J'ai malheureusement été confrontée à quelques exemples de familles ne comprenant pas pourquoi leur fils, neveu ou frère accepte de risquer sa vie pour "un Drapeau"....
Que répondre à cela ?

Et surtout que penser des échanges que peut avoir le Soldat avec les siens, que ce soit par lettre ou par mails....

La lettre de ce "Poilu" qui par sa postérité nous est devenu un peu "familier" avec tout le respect que nous lui devons pour bien des raisons, m'a donné idée d'aller voir ce qu'était ce 50e RAC... Tu ne seras pas surpris, Bernard !

J'ai trouvé ce lien très intéressant sur la vie de cette unité durant la Grande Guerre ICI

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4807
Points : 9609
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre d'un Poilu à ses Parents

Message par Cerbère le Sam 8 Nov 2014 - 15:25

Béghin Bernard, tout d'abord, sur ce site, quelles que soient nos aventures, nos campagnes, quels que soient les grades qui ont été les nôtres, nous sommes d'abord des Frères d'armes qui possédons les mêmes valeurs et partageons la même passion pour notre patrie la France.
Pour moi seul cela compte, et c'est la raison pour laquelle j'emploie le tutoiement, bien que cela ne me soit pas naturel. Par voie de conséquence, que l'on me tutoie est une marque de cette fraternité d'armes.

Tu as écrit :

Merci Cerbère pour le partage de cette lettre intime de votre famille. Je pense qu'au travers de celle ci, vous devez,
comme vous même avez été soldat et combattant, y ressentir une certaine fierté, de savoir que votre père ait servi la France, pour sa délivrance, avec autant de coeur et d'énergie
.

Bien que je n'aime guère parler de moi, par habitude familiale et par habitude professionnelle, tes propos me "contraignent" à te répondre sur le point précédent.

Non, ce n'est pas une "certaine fierté" que je ressente mais, une très grande fierté.
Breton, appartenant à une lignée de Terre-neuvas, mon fils aîné représente la cinquième génération de Soldats de France (je dis bien "soldat" et non simplement militaire, ce qui dans mon esprit n'est pas tout à fait la même chose).

M'inscrire dans cette lignée est pour moi une très grande fierté.

Juste après l'armistice de 1945, de retour d'Algérie, j'allais avoir cinq ans, j'attendais l'arrivée de mon Père, il venait en permission à l'occasion de la fête de la victoire, alors qu'avec son Régiment il allait défiler derrière la Nouba.

Un matin, j'ai entendu frapper à la porte, j'ai ouvert ... devant moi se tenaient deux Officiers en tenue n° 1 ... Plus tard il m'a été expliqué que l'un était un Officier de gendarmerie et que l'autre était un Officier de marine (nous étions à Cherbourg).
L'un d'eux tenait un document à la main et m'a demandé si ma Maman était là. Elle est rapidement arrivée, elle a ouvert le document en question et immédiatement elle a été prise de sanglots.
A ce moment, du haut de mes cinq ans, j'ai compris que je ne reverrais plus jamais mon Père, et c'est ce jour là que j'ai décidé que moi aussi je serais un Soldat de France.
J'ai été fidèle à mon engagement..

Ce n'est que plus tard que ma Mère m'a expliqué ce qui s'était passé : mon Père durant la Campagne de France, après celle d'Italie, avait été grièvement blessé, mais contre l'avis des médecins, après une courte permission il est reparti à la tête de son Régiment qu'il ne voulait pas quitter alors qu'il faisait mouvement sur l'Autriche.

Il est décédé juste un mois après armistice de 1945, les blessures, l'épuisement du aux différentes campagnes ayant débuté en septembre 1943, avaient eu raison de son courage et de sa ténacité.
Alors que mon Père était reconnu "Mort pour la France", je suis devenu Pupille de la Nation, ce dont tout le monde s'est foutu.

Je n'ai aucun souvenir de mon Père, ce sont les propos de ma Mère et de ma Grand-mère qui ont fait et font encore que je "connaisse", ce Héros ayant tout sacrifié à sa Patrie !

Si, malgré la réticence à parler de moi je viens de te confier cette courte période de ma vie, c'est que j'éprouve une immense fierté, alors que la République n'a pas voulu en faire un Général à titre posthume, ni un Compagnon de la Libération. Il est vrai que le chef qu'il vénérait était le Général JUIN, Maréchal de France ... et qu'il avait combattu en Pologne contre les Bolchéviques ...

Enfin, je ne suis pas le seul dont le Père ait été un héros, quelle que soit la guerre, quelles que soient les opérations extérieures, qu'il ait servi avec ou sans uniforme.

Et, tous ceux qui ont été dans la même situation doivent être très fiers de celui qu'ils ont peut-être eu le temps d'appeler "Papa", car c'est d'abord et avant tout pour eux et qu'ils puissent vivre libres que leur Père a accepté le sacrifice suprême.


Dernière édition par Cerbère le Dim 9 Nov 2014 - 12:09, édité 1 fois
avatar
Cerbère

Messages : 837
Points : 5396
Date d'inscription : 18/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre d'un Poilu à ses Parents

Message par BRIOCHIN le Dim 9 Nov 2014 - 10:53

Bonjour,

attention!!! mes propos ne sont pas envers nos soldats actuels!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!bien au contraire!!!!!

ils sont envers les jeunes paumés qui pour se défouler profite des manifestations pour foutre le bord..!!!

Ces jeunes qui sont fatigués en permanence etc..., etc..., etc....

Je rejoins bernard, maintenant il y a tout pour inciter dans tous domaines et il est extrêmement facile de franchir la ligne et comme le dit lothy c'est aux parents de veiller, seulement beaucoup pensent que c'est à l'école ou l'état de le faire!!! certes l'école est là pour apporter des choses mais pas pour éduquer nos enfants, ça c'est aux parents de s'en occuper ce que beaucoup ne font pas et voilà le résultat.

yohann
avatar
BRIOCHIN

Messages : 752
Points : 3350
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre d'un Poilu à ses Parents

Message par Béghin Bernard le Dim 9 Nov 2014 - 19:16

Cerbère

Je TE remercie de cette longue et franche réponse.
J'ai effectivement pensé que la fierté que tu portes par rapport à ton grand'père, puis à ton père, est plus que certaine au point qu'elle en devienne grande, ce qui est légitime au plus haut point, mais je l'ai traduit dans mon texte avec retenue, par discrétion.

Je suis quand même un peu désolé de cette " contrainte" ( ce qui n'était pas mon but), à dévoiler une partie de ce "jardin secret", mais dis toi bien, que les lecteurs de ce que tu as écrit ici, sont des personnes respectueuses de ces faits, et que tous auront la plus profonde admiration de ces deux soldats qui ont, ainsi, en quelque sorte, diriger ton avenir.

Je suis convaincu que ton fils saura conserver cet esprit français qui vous a animés le long de vos carrières militaires.

PS : J'ai consulté l'Historique de 50e RAC.
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 882
Points : 3548
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum