LES CAMPS PARACHUTISTES

Aviateurs Japonais dans l'Aviation Française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aviateurs Japonais dans l'Aviation Française

Message par Béghin Bernard le Mar 25 Nov 2014 - 11:21


KIYOTAKE SHIGENO   né le 6 octobre 1882 à Nagaya. Son père, de la lignée des Samouraïs est baron et général.
                             Passionné par l'art et la musique, il veut en faire les études, mais en 1896, il perd son père,
                             et ses deux frères. Trois dures épreuves qui vont changer sa vie. Sa famille (ceux qui restent)
                             voit en lui un futur militaire, et le persuade d'entrer à l'Ecole Militaire. Mais tellement déprimé,
                             il renonce et entre à l'Académie de Musique de Tokyo, ou il rencontre une jeune fille dont il est
                             amoureux. Ils se marient rapidement, mais la jeune femme décède en 1910.
                             Accablé, il décide de venir en France et découvre l'aviation. Il obtient le brevet civil de pilote
                             le 19 février 1912 sous le n° 744, sur un Caudron à Issy les Moulineaux.

                             Associé à l'ingénieur français Charles Roux, il entreprend la construction d'un biplan, avec lequel
                             il bat le record d'altitude au Japon (330 mètres).
                             Professeur à l'Ecole d'Aviation Militaire dans son pays, lorsque la guerre éclate en Europe, sur
                             ordre supérieur, il regagne la France pour combattre.
                   
                             Engagé dans la Légion  Etrangère le 20 décembre 1914, avec le grade de capitaine,
                      il poursuit de suite à Avord et il est breveté pilote militaire sous le n° 834.
                             Pilote à la V24 pour des reconnaissances et des bombardements qualifiés de très audacieux
                             par les observateurs des 2 camps ( source forum pages 14 18).
                             Parfois malade, il effectue des séjours en hôpital, mais retourne au front. Puis passé de la
                             N12 à la N26 (SPA26) il côtoie les As français .

                             Une victoire en collaboration avec la 35e de Georges Guynemer, le 17 mars 1917 (homologuée)
                             Une victoire non homologuée le 30 avril 1917.
                             Il est fait Chevalier de la Légion d'Honneur et est décoré de la Croix de Guerre.

                             Pendant une convalescence, il fait la connaissance de sa seconde femme, une française du nom
                             de Jeanne Aimard et devient père.
                             Démobilisé en mars 1919, Shigeno et sa famille retournent au Japon ou deux autres enfants
                             naîtront.
                             Kiyotaké Shigeno meurt d'une pneumonie le 13 octobre 1924, à Ozaka.

                             J'imagine la peine qu'aurait eu ce valeureux pilote japonais, s'il avait du connaître l'invasion
                             de l'Indochine Française par les troupes de l'Empereur.
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 882
Points : 3596
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aviateurs Japonais dans l'Aviation Française

Message par Béghin Bernard le Mar 25 Nov 2014 - 11:52


TADAO YAMANAKA né le 22 juin 1886 à Hiroshima. Il est l'un des pionniers civils de l'aviation japonaise.
                           Mais il quitte son pays pour servir en Europe et s'engage au 1er Régiment Etranger .
                           Il est évident que c'est dans un avion qu'il souhaite se battre, et ainsi on le retrouve
                           à Avord, ou il est breveté sous le n° 5051 en date du 17 décembre 1916.
                           Affecté à la N77 (SPA 77) il y gagne ses galons de caporal.

                           Tadao Yamanaka est MORT POUR LA FRANCE le 5 décembre 1917 suite à la chute de
                           son avion, entraînant avec lui son mitrailleur; le Sgt Julien Mocotte MORT POUR LA FRANCE.
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 882
Points : 3596
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aviateurs Japonais dans l'Aviation Française

Message par Béghin Bernard le Mar 25 Nov 2014 - 18:21

ISAKITCHY NAGAO  né le 20 septembre 1888 à Tokyo. Officier d'active du Génie de l'Armée japonaise, ce lieutenant
                           est officiellement détaché dans l'Aéronautique Française qui le prend en compte le 23 janvier 1917.

                           Il est alors à Avord, comme élève pilote et obtient son brevet sous le n° 5693, le 17 mars 1917,
                           sur un  Caudron.
                           Nagao effectue des stages ; d'acrobatie à Pau, et de tir à Cazaux, avant d'être envoyé au Front
                           de Lorraine le 16 juin 1917, dans l'escadrille N 77 (SPA 77) où il retrouve Tadao Yamanaka.
                           Mais on n'a plus trace de lui à partir de septembre 1917.
                           Il serait probablement retourné au Japon.

                           Sources : le site Albin Denis.
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 882
Points : 3596
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum