LES CAMPS PARACHUTISTES

Lieutenant Colonel Jean Louis MILLOT

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lieutenant Colonel Jean Louis MILLOT

Message  Béghin Bernard le Lun 16 Mar 2015 - 21:49

Fils de militaire, né le 23 mai 1911 à Rouceux ( Vosges), Jean Louis Millot entre dès l'âge de 13 ans dans les
écoles d'enfants de Troupe de Billon et d'Autun.
Le 23 mai 1929, à 18 ans, il s'engage au titre du 8e RA, mais, dès le 13 septembre, il est affecté au 40e RA
et le 10 juin 1930, il est maréchal des logis.
Le 5 juin 1931, il est muté au 25e RA, et grâce à ses grandes qualités de sous officier et son fort potentiel,
devenu mdl chef, le 1er novembre 1933, il augmente ses chances, très sérieusement, de devenir officier.

Le 13 septembre 1936, il est admis à l'Ecole d'Artillerie . Le 1er octobre 1937, il est nommé sous lieutenant
et affecté au 11e RA. Deux ans plus tard, il est promu lieutenant et se retrouve dans la seconde guerre mondiale.
En mai 1940, il est à son poste et se bat avec acharnement contre l'ennemi, ainsi , dans la nuit du 18 au 19 mai
sous de violentes rafales de mitrailleuses, ayant mis une pièce en batterie, il détruit un char allemand.
Cette action lui vaut sa première Croix de Guerre avec étoile de bronze.

Malheureusement, en fin de journée, il est fait prisonnier et emmené en captivité en Allemagne pour cinq ans.


avatar
Béghin Bernard

Messages : 922
Points : 3441
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lieutenant Colonel Jean Louis MILLOT

Message  Béghin Bernard le Lun 16 Mar 2015 - 22:58

Le 29 avril 1945, délivré, il est rapatrié et obtient trente jours de permission, avant de retrouver le 11e RA à St Florent sur Cher, pour quelques mois, puis de rejoindre le 20e RA le 1er octobre 1945.

A peine la Seconde Guerre Mondiale terminée, que déjà, se profilent les premiers troubles en Algérie.
Le 1er mai 1946, il est dirigé sur l'AFN avec l'Artillerie Divisionnaire de la 25ème DIAP pour rejoindre le 20e RAAP...
C'est le début de sa carrière parachutiste.
Le 27 juin 1946, il est promu capitaine et restera en Algérie, dans la région de Sétif jusqu'au 23 février 1949.
Le 1er mars 1949, le 20e RAAP, devenu le 20e GAP, rejoint Tarbes pour devenir le 2e Groupe du 35e RALP.

Le capitaine Millot est donc affecté au 35 pour la première fois. Il y occupe divers postes de capitaine d'état major, avant sa promotion de chef d' escadron le 1er janvier 1953, et de prendre le commandement du 1er groupe du 35 RALP le 16 janvier suivant.

Le 2 septembre 1953, il quitte le 1er groupe pour prendre le commandement du Groupement de Marche du 35 qui doit rejoindre l'Indochine dans les plus brefs délais. Il reçoit la dure mission de constituer un groupe avec des cadres du 35 et des hommes arrivant de tous les horizons, le régiment étant à base d'appelés qui ne peuvent être désignés pour l'Extrême Orient.
Le 29 septembre, il quitte Tarbes pour Marseille, et après un mois de traversée, arrive à Saïgon, puis Hanoï le 8 novembre 1953. Onze jours plus tard, le GM 35 est en alerte, et le 20 novembre, le CEN Millot saute à la tête de son groupe à Dien Bien Phu (opération Castor), avec la première vague, pour la prise de la cuvette.
 
Il est le premier commandant de l'Artillerie de Dien Bien Phu, aussi, très vite, il se rend compte que les moyens sont insuffisants pour remplir sa mission,et obtient des matériels supplémentaires. Il reste à Dien Bien Phu jusqu'au 27 décembre 1953.

A peine de retour à Hanoï, après trois heures de repos, le GM 35 est dirigé vers Seno au Laos. Par la suite, le groupe ne cessera d'être engagé dans tous les secteurs ou sont menées des interventions, au Tonkin, en Annam, ou en Cochinchine, mais il fournit des renforts à Dien Bien Phu pendant la bataille.
Le groupe obtiendra, pour toutes ses actions, une citation à l'Ordre du Corps d'Armée ou, à chaque occasion est souligné son engagement personnel. Après la chute de Dien Bien Phu, le CEN Millot et son groupe quitteront le Nord pour rejoindre Saïgon jusqu'au 23 juillet 1955.
avatar
Béghin Bernard

Messages : 922
Points : 3441
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lieutenant Colonel Jean Louis MILLOT

Message  Béghin Bernard le Mar 17 Mar 2015 - 0:11

Le GM 35 prend alors le chemin de la Métropole, mais arrivé en Méditerranée, il est dirigé directement vers l'Algérie.
Le 1er septembre 1955, par changement d'appellation, le groupe devient le 20e GAP (groupe artillerie para), rattaché au GPI (groupement parachutiste d'intervention).
Le chef d'escadron Millot en est le chef de corps, et là encore, il a dû mettre ses talents d'officier et de chef, pour reconstituer une unité opérationnelle soudée, à partir d'éléments provenant d'Indochine et de Métropole et à base d'hommes du contingent.

Fin juillet 1956, il quitte le commandement du 20e GAP (maintenant dans la 10éme DP) et le 1er août 1956, il est affecté au Groupement d'Instruction et de Mobilisation de la 25éme DP à Bayonne, pendant un an, avant de rejoindre Tarbes et le Centre d'Instruction du 35e RAP le 1er septembre 1957.

Le séjour tarbais sera de courte durée puisque le 1er février 1959, il est désigné pour prendre le commandement du 1/35 RAP en Algérie. Le 15 février, il en prend officiellement le commandement, et pendant ses deux années de chef de corps de cette unité, il obtiendra trois autres citations, l'une à l'Ordre de la Division, les deux autres, à l'Ordre du Corps d'Armée, pour les brillantes interventions du régiment dans le Constantinois, à Tebessa, Djidjelli,
secteur de Mila, et autres opérations : " Etincelles, Jumelles, Rubis, Saphir et Turquoise".

Là encore, ses qualités d'homme,d'une grande disponibilité, de générosité sont mises en valeur.
avatar
Béghin Bernard

Messages : 922
Points : 3441
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lieutenant Colonel Jean Louis MILLOT

Message  Béghin Bernard le Mar 17 Mar 2015 - 0:46

Le 8 juillet 1961, la 11ème DLI, ex 25éme DP, rentre en Métropole. Le CEN Millot et le 1/35 RAP font mouvement pour rejoindre Verdun, dans un quartier qui n'a pas été habité depuis longtemps. En novembre, le commandant quitte Verdun pour Tarbes et reprendre le commandement du Centre d'Instruction du 35 pour quelques mois. Le 1er janvier 1962, il est promu lieutenant colonel, alors que dans le courant de cette année, le 1/35 retrouve Tarbes et alors le CI est dissout.


Le 1er décembre 1962 le lieutenant-colonel Millot est muté à Pau, à la Subdivision Militaire des Basses-Pyrénées. Homme d'action et de terrain, il se lasse vite des travaux d'Etat Major, et demande à faire valoir ses droits retraite, pour être rayé des contrôles de l'Armée d'active, le 15 mai 1965.
 
Le lieutenant-colonel Jean-Louis Millot est officier dans l'Ordre de la Légion d'Honneur, titulaire des Croix de Guerre 39-45, des TOE, de la Croix de la Valeur Militaire, et officier du mérite Civil Thaï.
En tant que civil, il s'est impliqué dans le comité de la Croix Rouge de Tarbes.

Le lieutenant-colonel Millot est décédé le 5 juin 2005, à l'âge de 94 ans, il est inhumé à Tarbes, au cimetière St Jean.

Tout ce texte m'a été transmis par l'Amicale du 35ème Régiment d'Artillerie Parachutiste.
Je la remercie.
avatar
Béghin Bernard

Messages : 922
Points : 3441
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum