LES CAMPS PARACHUTISTES

Le 23/24 avril 1961 le temps des discours

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le 23/24 avril 1961 le temps des discours

Message par Geresp le Jeu 23 Avr 2015 - 0:33

Bonjour,
Pas une seule goutte de sang, et les objectifs de la mission ont été atteints, le contrat est rempli !
========================================================================

Commandant "Rebelle" Georges ROBIN,

Le 23 avril 1961.
Première décision : toutes les autorités (généraux et civils) interceptées vont être transférées à Aïn-Sefra où elles seront en résidence surveillée sous la garde d'une compagnie saharienne portée
de la légion étrangère. Le colonel Broizat, assisté d'un colonel d'aviation, est chargé d'organiser et de réaliser leur transport.

19 heures. L'ordre de transfert à Aïn-Sefra m'est donné. Je requiers des voitures particulières ainsi qu'un car. Destination : Maison-Blanche. Forhan, accompagné de deux sous-officiers
et deux hommes de troupe, assurera la garde et le transfert prévu dans la nuit du 24, à 2 h20 précisément.
Une opération identique doit se dérouler à Blida, à 5 h, sous l'encadrement du lieutenant Basset accompagné de deux sous-officier et huit hommes de troupe.
Les consignes de référence sont strictes : dont le fait de réclamer la liste des besoins. J'ai refusé que mon personnel se charge d'une quelconque fouille, la police étant là pour le faire.... Pas moi.
Une fois la précision d'accueil transmise par la CSPLE, tout sera accompli selon la lettre.

Je reçois le message d'un capitaine me signifiant que mes commandos restés sur le terrain sont impatients de venir à Alger.
Durant toute l'opération, j'ai pris soin de rester en liaison constante avec eux, grâce à quoi il y a marche régulière de combats irréguliers.
Je demande alors au général Bigot, via le chef de cabinet du général Challe, qu'on veuille bien mettre un hélicoptère à ma disposition à la base de Reghaïa afin que je puisse rejoindre le piton de Bou-Caïd. Sans aucun problème, l'accord est donné pour le lendemain.

========================================================================
hésitations et "Permissionnaires", ah! carrière quand tu nous tien.
========================================================================

Commandant "Rebelle" Georges ROBIN,

Le 24 avril 1961.
Plus tôt dans la journée, à 14 h 30, est arrivé le général de Pouilly qui commande le corps d'armée d'oran.
Il se définit comme étant pour "l'Algérie Française" mais n'entend pas désobéir. Il veut, pour reprendre le terme choisi de Bigeard, être légaliste.

On me demande de le diriger sur In Salah où j'ai déjà envoyé Forhan et Basset.
Mais ces derniers, venant de renter, sont éreintés. Il y a là un officier que j'ai délibérément tenu à l'écart, le capitaine Helmer. Vieux soldat à un mois ou deux de la retraite,
il a une lourde charge de famille. Je ne voulais pas qu'il soit impliqué dans cette affaire.
Mais me trouvant sans personne d'autre à disposition, Forhan lui demande d'assurer le transfert du général de Pouilly dans la nuit du 24 au 25.

Entre-temps, le général Challe éprouve quelque souci à  trouver une possibilité de regroupement et d'unité d'action. Il se débat au milieu d'une armée qui est déliquescente pour de
nombreuses raisons (de discipline, de décision, mais surtout et essentiellement de carriérisme).
Il est aussi littéralement assailli par Mme Saint-Hillier qui ne bouge pas de l'EMI et qui en bonne épouse, défend son général de mari en implorant Challe : Il est pour vous !
Il est pour l'Algérie Française, mon général ! Rendez-lui sa 10e DP. Le général Challe excédé : Je vous le rendrai votre époux. Il reprendra sa 10e DP !
Eh bien, qu'il la reprenne d'ailleurs ! Et de me demander de ramener le général Saint-Hillier, au retour du transfert à In Salah du général de Pouilly ! Le capitaine Helmer se chargera de ces aller-retour.

Forhan, revenu de sa mission, me rend compte de l'installation des généraux et des autorités civiles.
Il m'informe aussi que le commandement de la CSPLE n'était pas prévu, à 7 h 30 à Aïn-Sefra et que les instructions ont donc été remises au commandant d'armes.
C'est lui qui a pris en charge, à 8 h 30, toutes les personnalités.

Pendant ce temps, le discours de de Gaulle vise à intimider ceux qui hésitent encore.
De fait, si Alger cherche à ce convaincre de la victoire, elle ne peut rien sans son double qu'est Paris et, plus largement ne peut prétendre à rien sans le soutien de la métropole.
Sans elle, retombant dans le complexe des encerclés, nous ne pourrons pas dégager de notre action une dimension véritablement nationale.

Le général Challe prend la parole au Forum vers 13 heures : "L'armée est intervenue le 22 avril pour sauver l'Algérie du joug de la rébellion, pour rendre à la France l'Algérie pacifiée.
Dans ce domaine, moi général Challe, j'irai jusqu'au bout......
Les militaires ont pris le pouvoir pour que l'armée puisse sauvegarder la métropole du danger qui la menace et établir une paix véritable en Algérie.
Je tien à vous dire aujourd'hui que ce qui compte dans l'armée, ces qu'aucun des chefs militaires n'a d'ambition personnelle politique, l'armée tout entière n'a pas non plus d'ambition politique."

A 23 h 30, Paris crée l'affolement en faisant circuler la rumeur d'une opération aéroportée sur la capitale, et qui, de plus, serait imminente.
La manipulation du pouvoir trouve un relais sans faille dans les mots d'ordre de grève du PCF.

En attendant, je dispose mes gens sur le terrain. Demain matin je dois prendre l'hélicoptère pour aller voir ce qui se passe chez Brandon.
==========================================================================
http://www.camps-parachutistes.org/t5729-29-mars-08-avril-1961-la-convocation#20716
http://www.camps-parachutistes.org/t5739-le-11-19-avril-1961-l-honneur-par-l-insoumission#20741
http://www.camps-parachutistes.org/t5269-le-19-20-avril-1961-les-preparatifs
http://www.camps-parachutistes.org/t5271-le-21-avril-1961-alger
http://www.camps-parachutistes.org/t5272-le-22-avril-1961-le-palais-d-ete
http://www.camps-parachutistes.org/t5277-le-25-avril-1961-l-impasse
http://www.camps-parachutistes.org/t5282-le-26-avril-1961-l-epilogue#18410

Amicalement. Geresp.


Dernière édition par Geresp le Ven 8 Avr 2016 - 13:58, édité 3 fois

_________________
"Rebelle" je le fus, pour l'honneur et le respect de la parole donnée !. Geresp.
avatar
Geresp

Messages : 238
Points : 15991
Réputation : 232
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 23/24 avril 1961 le temps des discours

Message par charly71 le Jeu 23 Avr 2015 - 10:45

Merci Geresp, quelles belles page de notre histoire, de l'histoire de " notre France" et qui aurai du le rester
si il y avait eu moins de carriériste dans notre armée; pour la compréhension de ce que fut cette province
française, l'Algérie à cette époque, ce récit devrait être lu et étudié dans les collèges ...
Au lieu des nouvelles dispositions qui semblent être prises...
...mais là, avec la ministre de l'éducation qui est en place ...... !!!!!!
avatar
charly71

Messages : 1550
Points : 14132
Réputation : 1129
Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 23/24 avril 1961 le temps des discours

Message par Geresp le Jeu 23 Avr 2015 - 16:12

Bonjour.

Charly71,

Sympathique votre message, je vous en remercie. Wink

On peut se poser la question : Le passé, à quoi bon ?

Je n'ai pas de réponse précise, mais notre passé, comme notre présent est notre futur, est une partie indissociable du maillage complexe de notre vie, et par là même de nos souvenirs.

Après, doit-on "sans réserves" puiser dans nos souvenirs et les partager, je ne le pense pas.

La formule : à bon escient et parcimonie ! (deux inséparables).

Amicalement. Geresp.

_________________
"Rebelle" je le fus, pour l'honneur et le respect de la parole donnée !. Geresp.
avatar
Geresp

Messages : 238
Points : 15991
Réputation : 232
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 77

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum