LES CAMPS PARACHUTISTES

vue de SAÏGON

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

vue de SAÏGON

Message par la Géline le Mar 29 Nov 2011 - 14:17


des jardins de SAÏGON

la rue CATINAT
(maintenant Đồng Khởi)
Son nom lui a été donné par l'Amiral-Gouverneur de la Grandièrele le 1er février 1865 en l'honneur de la corvette Catinat (Nicolas de Catinat Maréchal de France 1637-1712) qui avait participé aux interventions de 1856 à Tourane (Da Nang) et de 1859 à Saïgon.

SAÏGON :Ville à la croisée des civilisations khmère et cham, chinoise et indienne, américaine et francaise, brassée par les cultures, Saigon possède une histoire jeune mais riche, liée à la colonisation et à sa situation géographique.

Au début du XVIII siècle, Saigon n’était qu’un petit port fluvial disposant d’un modeste casernement. Sa voisine Cholon, peuplée d’immigrants chinois ayant fui la dynastie mandchoue constituait un comptoir économique dynamique.

L’achèvement de la vietnamisation du delta du Mékong qui appartenait a Cambodge a fait de Saigon un centre administratif et militaire de la cour de Huê, avant que le ville ne soit conquise par les Français.

Chronologie :

1672 : Prise de Saigon, rattachée au royaume du Champa, par les seigneurs Nguyên

1698 : La région de Saigon est rattachée au Vietnam

1773 : Conquète de Saigon et de sa région par les frères Tay Son ( dynstie 1786-1802)

1788-1802 : La ville de Saigon devient le lieu de résidence de l’Empereur Gia Long ( Nguyên Anh).

1859 : Saigon devient le siège de la colonie française de Cochinchine.

1867 : La Cochinchine devient une colonie française

7 mai 1954 : Défaite de Dien Bien Phu

20 juillet 1954 : Accords de Genève. Le Vietnam est partagé par le 17 ème parallèle.Au nord, la République démocratique du Vietnam. Au sud, la République du Vietnam, dirigée par Bao Dai. Des élections générales sont prévues pour 1956

octobre 1955 : Eviction de Bao Dai au profit du catholique Ngô Dinh Diêm.

1954-1975 : Suite à la bataille de Dien Bien Phu et aux accords de Genève, Saigon devient la capitale de la République du Sud Vietnam.

1962 : Saigon devient le coeur du dispositif militaire américain

1973 : Accords de Paris, désengagement des troupes américaines

30 avril 1975 : Prise de Saigon par les forces du Vietnam du nord. Capitulation du gouvernement du Sud

2 juillet 1976 : Saigon devient Ho Chi Minh Ville en hommage posthume au guide de la nation vietnamienne unifiée, décédé en 1969. Le Vietnam est officiellement réunifié sous le nom de République socialiste du Vietnam
avatar
la Géline

Messages : 357
Points : 3742
Date d'inscription : 17/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: vue de SAÏGON

Message par la Géline le Mar 29 Nov 2011 - 15:32

Intervention des missionnaires français

La présence française au Viêt-nam remonte au temps de Louis XIII et à l'arrivée des premiers missionnaires. Ces derniers, des jésuites, s'implantent dans la péninsule pour la simple raison que c'est la seule partie de l'Asie encore disponible (les missionnaires espagnols et portugais sont déjà très présents dans les autres parties de l'Extrême-Orient).

Les Vietnamiens se montrent réceptifs à la christianisation et dès 1658, on compte dans le pays pas moins de 300.000 catholiques. Le père Alexandre de Rhodes donne aux Vietnamiens un alphabet inspiré de l'alphabet romain, le quoc ngu, en remplacement des idéogrammes chinois.

À la veille de la Révolution française, l'évêque Pigneaux de Béhaine fait signer au roi Louis XVI un «petit traité de Versailles» par lequel la France s'engage à soutenir un prince local, Nguyên Anh. En échange, elle obtient le monopole du commerce extérieur et deux ports modestes, Tourane et Poulo-Condor.

Monseigneur Pigneaux de Béhaine, nommé vicaire apostolique de Cochinchine, se voue corps et âme à son pays d'adoption. Il modernise la flotte de son protecteur, le prince Nguyên Anh, et fait venir trois navires et un corps de troupes pour le soutenir.

En 1802, Nguyên Anh se proclame empereur de l'ensemble du pays sous le nom de Gia Long. Huê est confirmée comme capitale de ce que l'on nomme désormais Viêt-nam.
Intervention des militaires français

La lune de miel entre Français et Vietnamiens ne dure pas. Après la mort de Gia Long, ses successeurs adoptent une politique isolationniste.

L'empereur Napoléon III prend prétexte de massacres de catholiques pour lancer une entreprise de conquête. Le corps expéditionnaire reprend possession du port de Tourane, aujourd'hui Da Nang. Mais face à l'hostilité de la population, il renonce à marcher sur la capitale de l'Annam, Hué. Il se retourne vers le sud et c'est ainsi qu'il occupe Saigon.

Pour la France, c'est l'amorce d'une colonisation fructueuse de près d'un siècle.

_________________
Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être
avatar
la Géline

Messages : 357
Points : 3742
Date d'inscription : 17/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

SAÏGON

Message par guépard le Mar 10 Jan 2012 - 15:29


rue CATINAT


toujours la rue CATINAT


façade de l'Hôtel de ville


la Cathédrale


entrée de l'Arsenal


entrée de la caserne des marins

avatar
guépard

Messages : 270
Points : 2957
Date d'inscription : 26/10/2011
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum