LES CAMPS PARACHUTISTES

Il y a quarante ans, le Général Jean-Paul ETCHEVERRY

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

10062015

Message 

Il y a quarante ans, le Général Jean-Paul ETCHEVERRY




Dans l'époque particulièrement trouble dans laquelle notre Patrie est entrée, et alors que tant de moutons bêlent, il est intéressant de relire (ou de lire pour ceux qui n'ont pas encore eu cette chance) le livre du général Jean-Paul ETCHEVERRY :

Lettre ouverte à tous ceux qui la ferment ...
... ou le prix de la liberté la liberté

Cet ouvrage a été publié en janvier 1976 aux Éditions FRANCE - EMPIRE

Il est probable que ce livre ne soit plus disponible que dans des bibliothèques ou chez des libraires présentant des livres anciens.



Le texte suivant est en préface à cet ouvrage :

  Il a toujours existé dans notre pays des hommes désintéressés, appliqués à sauvegarder l'intérêt national en dépit de l'avidité, de l'indifférence, et du laisser-aller.
  Marqués du sceau de la responsabilité, et l'assumant par devoir, souvent contre le goût de plaire, ils appartiennent à tous les milieux, partis politiques, administration, armée, enseignement, presse.
Ils sont les cigiles attentifs et parfois méconnus des libertés des français, sentinelles sur les remparts.
  C'est à eux que je dédie ce livre.
  Mais c'est pour "la majorité silencieuse" que je l'ai écrit.
Les idées qui y sont exprimées n'engagnt que ma stricte responsabilité"

Dans le premier paragraphe du premier chapitre, le Général ETCHEVERRY a écrit :


La lettre ouverte est à la mode ... Tout le monde en écrit à tout le monde ... Alors, moi aussi, j'ai eu envie d'en commettre une sur un problème qui ne passionne pas les foules mais qui me tient à coeur : la Défense.


Dans les derniers paragraphes du dernier chapitre , le Général ETCHEVERRY a écrit :

  Amis de la majorité silencieuse, qui avez peur de passer pour des fossiles, vous risquez de travailler toute votre vie pour vous faire un bel enterrement !
Réveillez-vous ... Le décor est planté ...

  Je n'ai pas écrit ce livre pour vous plaire mais pour vous alerter, vous faire comprendre que lorsque l'on dine avec l'ours il faut une longue cuillère, pour vous inciter à mieux aimer votre pays et ce qu'il représente et à défendre l’État et ses structures, garantes de votre art de vivre et de vos biens matériels.

  Vous pouvez un jour être mis au pied du mur : ou vous coucher ou vous battre. Si vous préférez vivre couchés, cette lettre n'a aucune raison d'être. La maison brûlera et les cendres qui resteront seront celles de vote pays. Réfléchissez ... Il n'est pas trop tard ...

  Mieux vaut se battre à Verdun que mourir à Dachau.

  La défense c'est le prix de la liberté !



Un livre qui aurait pu être écrit hier !

Cerbère

Messages : 841
Points : 5258
Date d'inscription : 18/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Il y a quarante ans, le Général Jean-Paul ETCHEVERRY :: Commentaires

Message le Mer 10 Juin 2015 - 19:08  Lothy

Cet ouvrage a près de quarante ans... Je ne le connais pas (encore) mais les extraits sont brûlants d'actualité !!!!

Merci d'attirer notre attention sur un livre qui manque pas d'intérêt, que l'on peut trouver sans problème sur Priceminister...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 10 Juin 2015 - 21:11  Arcimboldo_56

Amitiés à toi Cerbère.

Cela me fait plaisir de constater que tu postes à nouveau.

N'est-ce pas Lothy Very Happy

Kénavo

Arcimboldo

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 11 Juin 2015 - 10:00  charly71

ce livre, d'une brulante actualité a été écrit il y a 40 ans !
... mais à quoi a t-il servi ?
Qui s'est réveillé ? Pas nos politiques ...
Pas la majorité qui reste silencieuse et qui restera dans les cendres
de sa maison une fois brulée...
Nous ne sommes que des poignée éparses à nous révolter chacun dans son coin,
sans que vraiment cela n'impressionne personne !

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 11 Juin 2015 - 10:11  Lothy

Charly. A moins qu'à cette époque je ne me sois préoccupée que de mon bébé.... Je ne me souviens pas que nos quartiers étaient devenus zones de non droit, pourtant j'habitais Montreuil.....

Je me souviens en revanche, que pour redonner un moral défaillant et une organisation moderne à notre Amee, il avait été fait appel à un certain Bigeard.....

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 11 Juin 2015 - 10:23  charly71

Lothy a écrit:CharlyJe ne me souviens pas que nos quartiers étaient devenus zones de non droit, pourtant j'habitais Montreuil.....

Donc relis ce que j'ai écrit: ce livre n'a pas servi de leçon, ni à nos politiques,
ni à la masse silencieuse...
C'était pourtant le but, faire réagir avant que les quartiers soient des zones de non droit...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 11 Juin 2015 - 10:29  Lothy

Je suis bien d'accord ! Il devait exister des prémices que nous ne connaissions pas à notre niveau... Par ailleurs, la vie était plus facile, nous avions encore du travail à volonté... et bien d'autres facilités, mais plus pour longtemps, c'est certain !

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 11 Juin 2015 - 10:49  Cerbère

Charly,

Tu écris :
... mais à quoi a t-il servi ?
Les faits te donnent raison.
C'est peut-être que nous n'avons pas fait tout ce qu'il fallait, ou pas assez ?

Comme je n'ai pas de leçon à donner, je rappellerai simplement trois citations adaptées à notre époque.

« Ami, pour hier, il est trop tard, il est toujours trop tard... mais pour demain, il n'est pas trop tard, il n'est jamais trop tard...
Demain, reste à faire.
Et ton salut, ami, se trouve au bout de la journée de demain.
Cela s'appelle l'espérance ».

Hélie Denoix de St Marc.


Nous sommes ces soldats qui grognaient par le monde
   Mais qui marchaient toujours et n'ont jamais plié...
   Nous sommes cette église et ce faisceau lié
   Nous sommes cette race éternelle et profonde...
   Nos fidélités sont des citadelles

   Charles Peguy

Et pour terminer, cette très courte citation de notre Grand Ancien.

Il est plus facile de renoncer que de vouloir

Général Bigeard

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 9 Aoû 2015 - 12:48  Lothy

Ne dit-on pas que l'Histoire est un éternel recommencement ? Le hasard m'amène à parler de cet ouvrage que j'ai beaucoup apprécié. Il est d'une modernité qui laisse pantois !

Nous étions encore en pleine guerre froide lorsque le général Etcheverry a écrit son livre, et rien ne laissait croire que moins de 15 ans plus tard le bloc de l'Est volerait en éclats...
Néanmoins, il laissait entendre que d'autres conflits pourraient surgir, là il voyait juste....

Quant au bloc de l'Est ?.... Qui peut dire ce qu'il en adviendra.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum