LES CAMPS PARACHUTISTES

Vol de munitions à Miramas : les pistes envisagées par les enquêteurs

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

08072015

Message 

Vol de munitions à Miramas : les pistes envisagées par les enquêteurs




La nouvelle tombait timidement il y a 48 h entre la crise grecque, la canicule et autres sujets dont nous rebattent nos chers médias.

Néanmoins, s'agissant de nos Armées, il y a toujours quelques curieux pour s'inquiéter d'un vol de munitions assez conséquent...  Ce qui a engendré une réponse du ministère de la Défense, qui a annoncé avoir demandé en interne une évaluation "sous quinzaine" de "la protection de l'ensemble des sites militaires de stockage de munitions". Cette évaluation sera effectuée par la Direction de protection des installations. Elle doit permettre de "proposer les mesures correctrices qui s'imposeraient", explique le ministère. ...

Cette réponse peu convaincante en a fait réagir quelques uns, en particulier, notre "Vieux Soldat" que l'on ne présente plus.... Ci après l'article qu'il a publié ce jour dans Riposte Laïque....


Développement des exportations de matériel militaire …

Depuis ce matin, les différents médias et les  sites web associés diffusent la même information :

« … dans la nuit de dimanche à lundi des individus ont réussi à s’introduire dans l’enceinte d’un important dépôt de munitions de l’Armée de terre situé à Miramas, les voleurs auraient emporté de l’ordre de 180 détonateurs, et des dizaines de pains de plastic, ainsi que des grenades ... ».

Il est important de signaler que le dépôt en question n’est pas n’importe lequel, puisqu’il approvisionne les unités engagées en OPEX (Unités engagées sur des territoires extérieurs au territoire français, par exemple MALI) !

Toujours selon les informations communiquées

« … ce vol a été immédiatement signalée au commissariat de police de Miramas. Le parquet de Marseille a été saisi de cette enquête…. ».

Si le signalement de l’événement au Commissariat de police de Miramas et la saisine du Parquet de Marseille constituent bien la procédure réglementaire, on reste coi devant la nature et l’intensité de la réponse à l’événement, aussi peu opérationnelle : ce ne sont pas des outils de jardinage ou de bricolage qui ont été dérobés. Ce sont soit des composants d’armes par nature (les pains de plastic et les détonateurs), soit des armes par nature (cf « Guerre à l’occident – Guerre en Occident ») : des grenades qui pourraient être utilisés par ceux qui nous ont déclaré la guerre tant sur des territoires extérieurs, que sur le sol national : les islamistes.

Selon les sources d’information, il se pourrait aussi que des membres du grand banditisme soient les auteurs du coup d’éclat.

Cette dernière hypothèse n’a guère d’importance car, aujourd’hui, les liens entre les factions islamistes et le grand banditisme ne sont plus à démontrer. Par ailleurs les malfrats pourraient parfaitement approvisionner les premiers ou être leurs sous-traitants …

Compte tenu de la situation de guerre dans laquelle se trouve la France, dès la constatation de la pénétration du site, qui en soi constitue déjà une opération de type militaire (quels qu’en soient les auteurs), sans attendre l’inventaire détaillée des munitions dérobées, c’est au niveau national qu’une réaction opérationnelle immédiate de type « super plan épervier » aurait dû avoir lieu.

Ce plan n’existe probablement pas, compte tenu de l’incompétence des politiques et des restrictions budgétaires infligées à la Défense depuis des décennies. Dans ce  « super plan épervier », il ne s’agirait pas seulement de « mettre en alerte les différents échelons de commandement de la Gendarmerie, et de mobiliser ses unités sur le terrain », il s’agirait aussi de mettre en alerte toutes les unités militaires participant à la Défense Opérationnelle du Territoire (DOT)[1].  Cette mobilisation s’avère nécessaire pour quadriller, compartimenter et cloisonner un périmètre important et rendre possible la localisation, l’interception et la neutralisation des salopards[2].

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29659
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum