LES CAMPS PARACHUTISTES

Général Desportes : « La France doit le savoir : elle n’est plus défendue »

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

29102015

Message 

Général Desportes : « La France doit le savoir : elle n’est plus défendue »




Général Desportes : « La France doit le savoir : elle n’est plus défendue »...


Un brûlot, doublé d’un cri d’alarme. Vincent Desportes, général de division de l’armée de terre et indéfectible libre-penseur de la chose militaire, publie ce jeudi 29 octobre un livre au titre éloquent : La dernière bataille de France (éd. Gallimard).

Tout part d’un constat : jamais l’armée française n’a été mobilisée sur autant de fronts, y compris sur le territoire national avec l’opération Sentinelle ; pourtant,  les moyens qui lui sont alloués sont en constante diminution depuis 25 ans : 3% du PIB en 1982, 1,7% en 2011, 1,44% en 2015. « Réveillons-nous, écrit Vincent Desportes. Ce n’est pas parce que l’Europe est en paix depuis 70 ans que cela durera ».
Face à la multiplication des menaces (en Afrique, au Moyen-Orient, mais aussi sur le territoire national), la France et l’Europe continuent de désarmer, déplore l’auteur. Qui qualifie même les lois de programmation militaire successives (LPM) de « lois de déprogrammation militaire » : « De 1982 à 2014, le PIB a crû annuellement de 1,8% en moyenne, contre 0,15% pour le budget de défense, écrit le général Desportes. Il s’agit donc bien d’un redéploiement de la dépense publique au détriment de l’effort de défense. »





Vincent Desportes frappe tout aussi fort sur le « mépris » des politiques vis-à-vis des armées, symbolisé par la suppression de 63 000 postes entre 2009 et 2019 malgré la légère inflexion de l’actualisation de la LPM, que l’auteur salue comme un premier pas.« Aucune autre administration n’a connu depuis vingt-cinq ans une telle diminution de crédits, aucune n’a subi autant de réformes au détriment de l’efficacité : tout cela sans manifester bruyamment, sans bloquer le pays, et en poursuivant au mieux les missions de défense. »
La France ne doit pas compter sur le soutien américain pour pallier ses lacunes militaires, estime Vincent Desportes, pour qui « le soldat Ryan ne viendra plus ». Les Etats-Unis, au « leadership de plus en plus vacillant », se détournent de l’Atlantique pour se réorienter vers le Pacifique.  L’OTAN ? Elle n’est « pas inutile », mais « elle donne aux Européens un faux sentiment de sécurité, une bonne excuse pour renoncer à leurs propres moyens de défense ». La défense européenne ? Elle est aujourd’hui « dans le coma », plombée par l’hétérogénéité  politique, économique, géostratégique des Etats. « La démarche des petits pas ne fonctionne pas », estime Vincent Desportes, pour qui « l’addition des faiblesses n’a jamais créé la force ».
La conclusion du général Desportes est terrible : « La France doit le savoir : elle n’est plus défendue ». La France doit donc réinvestir dans sa défense, et d’urgence, estime l’auteur, qui fait sien l’adage bismarckien, pour qui « la diplomatie sans les armes, c’est la musique sans les instruments ». Pas de soft power sans hard power. Pas de place au conseil de sécurité pour la France, qui « ne va pas de soi aujourd’hui », sans puissance militaire affirmée.
Que faire ? Remonter à un niveau de dépenses militaires de 3% en 2025, écrit Vincent Desportes. En finir avec l’illusion du « technologisme », qui aboutit à des armements ultrasophistiqués, ruineux et à l’efficacité contestable face aux menaces asymétriques actuelles. Et revenir sur la sanctuarisation de la dissuasion nucléaire (3,5 milliards d’euros par an environ), qui a des « angles morts » et «[réduit] dangereusement nos capacités conventionnelles ».
L’auteur, qui s’était déjà largement exprimé sur le sujet, critique ainsi la composante aéroportée de la dissuasion (par avion d’armes, depuis une base ou le porte-avions) et le principe de « permanence à la mer » (au moins un sous-marin lanceur d’engin en position de tirer ses missiles balistiques). D’où des questions qui fâchent : « Etre capable de raser Pékin est-il d’un intérêt stratégique pour nous ? […] Quelle menace dissuaderions-nous avec 300 têtes [nucléaires] que nous ne dissuaderions pas avec 150 ? »
Comme les précédentes prises de positions du général Desportes, le livre risque d’en agacer plus d’un à l’hôtel de Brienne et à Balard, tant l’attaque est rude à l’endroit des politiques, mais aussi des chefs militaires jugés trop timorés. Mais l’ouvrage a l’immense mérite de dresser un état des lieux largement partagé dans les armées, sans que celles-ci puissent vraiment en faire état.
La dernière bataille de France, Vincent Desportes (éd. Gallimard), 21 euros, à paraître le 29 octobre
(photo DR)


Source : honneur-patrie | Le 27/10/2015

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29349
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Général Desportes : « La France doit le savoir : elle n’est plus défendue » :: Commentaires

avatar

Message le Jeu 29 Oct 2015 - 10:18 par BriseLance13

Sûrement des vérités bonnes à lire . A savoir, que certains jeunes sont en droit de se poser des questions sur
l'avenir de notre " Douce France, cher pays de mon enfance" . Et les questions sont posées .
Si certains ne les connaissent pas, ils pourront toujours acheter ce livre, ainsi que celui du lieutenant colonel Cerisier;
" Guerre à l'Occident . Guerre en Occident".


Dernière édition par BriseLance13 le Jeu 29 Oct 2015 - 21:35, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 29 Oct 2015 - 10:59 par Arcimboldo_56

BriseLance13 a d'excellentes lectures.

N'est-ce pas Cerbère Smile et Lothy Smile

Arcimboldo

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 29 Oct 2015 - 11:01 par Lothy

Mon cher Arcim....

La publicité a bien fonctionné ! Dans mon entourage, il s'en est vendu pas loin d'une dizaine.... Ici, je ne sais pas tout, mais heureusement nos "amis" ont de saines lectures !

Raison pour laquelle, je n'oublie pas dans la mesure où j'en ai connaissance de vous en proposer de nouvelles Wink

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 29 Oct 2015 - 15:55 par Invité

BriseLance,

Merci de faire de la pub pour mon livre "Guerre à l'Occident - Guerre en Occident". Depuis sept mois que le livre est sorti, les événements - hélas - correspondent aux hypothèses et possibilités présentées.
J'espère qu'ainsi il s'en vendra "beaucoup".
Ce serait formidable que TOUS les utilisateurs des Camps Parachutistes - enregistrés ou non - achètent un exemplaire. Il faut que le chèque qui sera remis à l'Entraide Parachutiste soit conséquent pour contribuer efficacement au soutien des nôtres qui se battent pour notre Liberté.

Par ailleurs, plus nombreux seront les Patriotes qui liront ce livre, mieux ils seront préparés au grand clash qui se profile à l'horizon, et mieux les citoyens comprendront qu'ils sont ou seront tous concernés.

En 1940, certains ont choisi de ne pas s'engager dans le combat pour la Patrie, demain, après demain, ils n'auront pas à choisir : ils seront tous impliqués.

BriseLance, puisque tu me donnes l'occasion de parler de mon livre, afin que chaque lecteur potentiel sache de quoi il en retourne,  ci-après je cite la Dédicace ainsi que l'Avant-propos

Je dédie ce livre à tout patriote Français,
quelle que soit sa couleur de peau, quelles que soient ses croyances,
qui a choisi de se battre pour notre nation, son Histoire, ses Valeurs,
et contre toute forme d'obscurantisme, de totalitarisme,
visant à l'abattre.


Tout particulièrement, c'est aussi un hommage à nos Harkis,
ces magnifiques Soldats de France,
que la République a sciemment laissé martyriser
après les avoir trompés !


Il est aussi un hommage à tous ceux qui sont tombés
sous les Couleurs de la France,
« étrangers devenus fils de France,
non par le sang reçu, mais par le sang versé ».


Tous les êtres humains naissent libres

Déclaration universelle des droits de l'homme

Je suis né dans une famille chrétienne, de traditions, de pratiques chrétiennes, dans la continuation de la lignée de mes ancêtres, et en terre chrétienne.

Plusieurs des membres de ma famille sont tombés ou ont été meurtris pour que la France reste terre de liberté.
Je n'accepte pas et n'accepterai jamais les textes, quels qu'ils soient, qui constituent ou constitueraient la base idéologique d'un système liberticide, et je combattrai ceux qui voudraient qu'ils deviennent LA règle !

Ce travail est dénué d'arrière-pensées racistes ou xénophobes. Je ne considère, moi, aucune « race »(1) comme étant inférieure !
Je revendique mon appartenance à l'histoire de la France, à sa culture, à ses valeurs ; elles ont constitué le creuset dans lequel je suis devenu un homme, un citoyen et un Soldat.

J'ai le plus grand respect pour tous ceux qui ont une foi et la pratiquent, quelle qu'elle soit, mais seulement tant que :
- les dogmes auxquels ils croient me laissent penser, être et agir en toute liberté conformément à ma raison, dans le respect total d'autrui ;
- leurs actes n'auront pas pour finalité de faire de ceux que j'aime, de ceux qui sont mes amis et de moi-même, des membres d'une sous-race soi-disant protégée(2) ;
- leur comportement sera en tout point conforme à la Constitution et aux lois de la République française, à l'histoire, à la culture et à l'identité de la France.

Ces trois conditions, dans leur intégralité, ne sont pas négociables !

La position extérieure aux religions, qui est la mienne, m'autorise à appréhender en homme libre, doué de raison, les caractéristiques de l'une ou l'autre des religions, sans chercher à les comparer, les hiérarchiser, mais à essayer de les comprendre pour vivre en bonne intelligence, sans pour autant y adhérer de gré, et encore moins de force !

Si certains entendaient diaboliser mon travail et, selon les habitudes des maîtres à penser, donneurs de leçons, terroristes intellectuels foisonnant en ce siècle, ou faire de moi un raciste, islamophobe(3), qu'ils sachent que je n'ai que faire de leurs anathèmes. Et je récuse par avance toutes les accusations aux relents stalino-hystériques !

Je leur conseille de balayer devant leur porte… et de bien lire ce que j'écris. Car, après, ils ne pourront plus dire « Je ne savais pas... », après, ils ne pourront plus fuir leur responsabilité, et ils devront rendre des comptes à leurs Nations !

Une motivation dont la source est dans mon enfance.

Je suis arrivé très jeune en Algérie, alors que mon père, dans le cadre de l'armée d'Afrique, y préparait la reconquête du territoire national.
C'est dans ce contexte que j'ai grandi, avec pour compagnons de jeux Bourkiba(4), tirailleur marocain, ordonnance de mon Père, et Raja la bonne. Tous les deux, ils ont contribué à la création de mes premiers souvenirs, heureux !

Plus tard, en Algérie, cela a été la guerre, j'ai eu l'honneur de côtoyer les Harkis, ces magnifiques Soldats de France, que la République a sciemment laissé martyriser après les avoir trompés(5), et a parqué les quelques survivants dans des camps de concentration dans lesquels SA Justice n'aurait même pas osé interner des criminels !

De retour en France, j'ai eu un extraordinaire adjoint Idir ; il était mon ami et mon « complice ».

Plus tard encore, en Afrique subsaharienne, j'ai travaillé, dans leurs pays, avec des Africains auxquels j'ai apporté mes connaissances, et comme ils n'avaient que cela à m'offrir, ils ont fait de moi leur ami.
Tous ou presque étaient musulmans, je les respectais, ils me respectaient.

Ces tranches de vie en commun avec de nombreux musulmans sont à l'origine de mon désir de mieux connaître l'islam.

C'est ainsi que l'acquisition, dès 1980, du Coran, texte traduction française et commentaire, par le Cheikh Si Hamza Boubakeur, m'a permis une meilleure connaissance et une meilleure compréhension de la religion de mes amis, quand bien même je n’adhérais pas et n'adhérerai jamais à l'islam.
Se plonger dans un ouvrage de deux mille pages n'a pas été chose facile, surtout que ce qui est dit, c'est ce que certains voudraient bien que l'on croie sans poser de questions, sans réfléchir… Donc, d'autres ouvrages ont été nécessaires.
Au fur et à mesure de la progression vers une meilleure connaissance, des hommes, des événements, d'autres lectures, des propos entendus m'ont amené à me poser beaucoup de questions. Ce sont plus particulièrement les aspects présentés ci-après.

Les entretiens télévisés avec le roi du Maroc Hassan II, plus particulièrement ceux abordant l'intégration des Maghrébins en France, la laïcité et les droits de l'homme.

Les événements survenus en Algérie en 1992, quand le FIS a remporté le premier tour des élections législatives.

Les événements survenus au Moyen-Orient :
- 29 décembre 1992, première attaque d'Al-Qaïda, réalisée à Aden, au Yémen. Une bombe a explosé à l'hôtel Gold Mohur, où les troupes américaines étaient stationnées avant leur départ pour la Somalie ;
- 2 février 1993, une camionnette de location bourrée d'explosifs explose dans le parking sous le World Trade Center ;
fin 1994, mise sur pied d'un complot visant à détruire 11 avions américains en vol au milieu du Pacifique. Le plan avait été testé en novembre 1994 sur le vol 434 de Philippine Airlines ;
- à la même période, complot d'assassinat du pape Jean-Paul II. Et projet d'écrasement d'un avion sur le QG de la CIA ;
- 13 novembre 1995, cinq Américains et deux Indiens ont été tués dans l'explosion d'un camion piégé, dans un centre de formation armé de personnel américain, et destiné à la Garde nationale d'Arabie saoudite ;
- août 1998, Al-Qaïda effectue plusieurs attentats contre les ambassades américaines à Nairobi, au Kenya et à Dar es Salam, en Tanzanie, tuant plus de 200 personnes et en blessant plus de 5 000 autres ;
- le 11 septembre 2001, quand Al-Qaïda a lancé ses attaques terroristes sur le World Trade Center et le Pentagone, aux États-Unis.

Des lectures de textes religieux :

- celle de hadiths, par exemple :
« ...la religion foncière de l'humanité est l'islam... » - Bokhari, Sahih 82/33), propos d'Abu Hurayra
« ... deux religions ne peuvent pas coexister sur la terre des Arabes... » - Malik, Muwatta 18 45/5,17), il n'y a donc de place ni pour les juifs et ni pour les chrétiens.

- celle de tafsir, plus particulièrement :
« ... il n'y a pas d'autre religion que l'islam... » - Ibn Kathir, Tafsir 3
« ... les "gens du Livre" seront châtiés puisqu'ils suivent la Torah et l’Évangile... » - Ibn Kathir, Tafsir 2
« ... la religion de Muhammad sera toujours dominante et victorieuse sur toutes les autres religions... » - Ibn Kathir, Tafsir 3
« ... la bonne nouvelle que les musulmans vont dominer les Gens du Livre... » - Ibn Kathir, Tafsir 3
« ... l'interdiction de prendre les juifs, chrétiens et ennemis de l'islam comme amis... » - Ibn Kathir, Tafsir 5

Après la lecture approfondie du Coran et des commentaires rédigés par le Cheikh Si Hamza Boubakeur, après la lecture d'autres textes religieux et la prise de connaissance des événements, trois certitudes se sont formées dans mon esprit :

- il y a un islam apparent ; c'était celui de mes amis, pour la plupart décédés ou assassinés après avoir été torturés. Car ILS étaient Français ;

- il existe aussi un islam caché : cœur, fondement, moteur du Système islamique, que de nombreux aveugles, idiots utiles, démagogues ou manipulateurs dépeignent comme une « simple religion », qui plus est d'amour, de paix et de tolérance, et qu'il serait politiquement correct de considérer au même titre que le bouddhisme, le christianisme, le judaïsme, l’hindouisme !

- certains musulmans, les tenants du Système islamique ou islamistes, ont entrepris une guerre de conquête de l’Occident, et plus particulièrement celle de l’Europe. C'est une guerre totale, elle pourrait marquer la fin des temps !

Les événements et les certitudes mentionnés ci-dessus se sont mêlés aux souvenirs de lectures de mon adolescence, plus particulièrement le livre de l'Apocalypse.
Dans ce livre, les versets 1 à 8 du chapitre 6 présentent les événements associés à la rupture de chacun des sept sceaux. Chacune d'elle provoque l'apparition d'un cheval de couleur, monté par un cavalier possédant des attributs et un rôle spécifiques.
Ils correspondent au déclenchement d'un fléau sur la Terre :

« ... 1. Je regardai, quand l'agneau ouvrit un des sept sceaux, et j'entendis l'un des quatre êtres vivants qui disait comme d'une voix de tonnerre : Viens... »

« ... 2. Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre... »
Le cheval blanc est le symbole de la pureté, le cavalier est le symbole de la parole de Dieu, et aussi celui de la guerre.

« ... 3. Quand il ouvrit le second sceau, j'entendis le second être vivant qui disait : Viens... »

« ... 4. Et il sortit un autre cheval, roux. Celui qui le montait reçut le pouvoir d'enlever la paix de la terre, afin que les hommes s'égorgeassent les uns les autres; et une grande épée lui fut donnée... »
Le cheval roux est le symbole de la violence, du sang versé. Le cavalier symbolise plus particulièrement la guerre civile, elle atteindra un niveau jamais atteint.

« ...5. Quand il ouvrit le troisième sceau, j'entendis le troisième être vivant qui disait: Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance dans sa main... »

« ... 6. Et j'entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait: Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d'orge pour un denier; mais ne fais point de mal à l'huile et au vin... »
Le cheval noir est le symbole de la pénurie de la nourriture. Le cavalier symbolise la famine qui régnera sur la Terre, il précise le coût qui sera atteint par la nourriture de base.

« ... 7. Quand il ouvrit le quatrième sceau, j'entendis la voix du quatrième être vivant qui disait : Viens... »

« ... 8. Je regardai, et voici, parut un cheval d'une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l'accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l'épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre... »
Le cheval verdâtre est le symbole de la maladie. Le cavalier symbolise la mort, elle s'étendra sur le monde, le quart des habitants seront tués par l'épée, la famine, les épidémies et les bêtes sauvages.

Que le livre de l'Apocalypse rassemble des prophéties, présente des événements du passé ou corresponde à des visions n'a - dans le cadre de cet ouvrage - que peu d'importance.

Les versets relatifs à la rupture des quatre premiers sceaux me sont apparus parfaitement d'actualité ; alors, j'ai choisi de prendre en compte cette directive extraite du chapitre 1, verset 19, dans lequel Jean ordonne :

« ... Écris donc les choses que tu as vues, et celles qui sont, et celles qui doivent arriver après elles... »
et, Soldat de France, j'ai fait mienne cette phrase du général Marcel Bigeard, rédigée à la fin de sa vie :

« ... Le vieux Soldat que je suis devenu essaie de continuer à servir en puisant certes dans son passé, mais en ayant le regard fixé sur ce que pourrait être demain, et où là comme ailleurs les paras, qui furent toute ma vie, sauront défendre une liberté qui n'a pas de prix. … »


(1) Selon la définition donnée par Si Hamsa Boubakeur dans le Coran, édition bilingue (traduction réalisée pour les Français).
(2)  Ou dhimmi dans la langue du Coran.
(3) Merci à ceux qui, par la réactualisation, la réutilisation de ce terme, ont ainsi contribué - ô combien - à l'enrichissement du vocabulaire mondial. Je remercie plus particulièrement les islamo-collabos.
(4) Je n'ai jamais su ce qu'était devenu Bourkiba, est-ce que dans le contexte de la Toussaint sanglante il a été torturé, égorgé ? Il est vrai qu'il arborait fièrement sa Légion d'honneur et sa médaille militaire, gagnées pour la France, et qu'il était aussi français que moi !
(5) Promesses faites dans un tract distribué aux harkis. Dans son introduction, il disait ceci : « Les combats ont cessé, la paix est revenue dans votre pays. Chacun de vous, avec l'aide de la France, pourra - si Dieu veut - bâtir à son gré son avenir, en Algérie ou en métropole. » Plusieurs thèmes étaient traités dans ce tract : « Voici ce que vous offre la France », « La France est là pour vous aider ».






Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 29 Oct 2015 - 21:42 par BriseLance13

Je reconnais simplement que je n'ai pas pensé essentiellement à faire de la pub pour votre livre, mais j'ai
naturellement pensé, même sans avoir lu l'ouvrage du général Desportes, qu'il pourrait sûrement être
complémentaire du vôtre. Je précise, que je m'adresse principalement à Cerbère, par cette réponse.
J'avoue que je n'ai pas acheté ce livre, car je l'ai eu à prêter. Cela m'a été proposé et j'ai accepté.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum