LES CAMPS PARACHUTISTES

A400M : Le ministre de la Défense est de plus en plus agacé

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

29102015

Message 

A400M : Le ministre de la Défense est de plus en plus agacé




Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian est de plus en plus agacé par la gestion d’Airbus Group sur le programme de l’avion de transport de troupes européen, l’A400M.
par Michel Cabirol pour La Tribune le 29 octobre 2015

Entre Airbus Group et le ministre de la Défense, les débats sont actuellement musclés sur l'A400M. Jean-Yves Le Drian n'a pas caché son irritation vis-à-vis du constructeur de l'avion de transport militaire européen au moment où les armées sont engagées sur plusieurs théâtres d'opérations exigeants. "J'entretiens avec l'industriel des relations quelque peu toniques...", a-t-il expliqué le 21 octobre à l'Assemblée nationale en réponse à deux députés qui l'interrogeaient sur les dernières difficultés de l'A400M. Car, selon lui, "la situation n'est pas satisfaisante" sur ce programme.

Qu'est-ce que reproche le ministre à Airbus ? De ne pas répondre à l'une de ses demandes qu'il estime légitime. "Aujourd'hui, a-t-il précisé, je n'ai pas de réponse à la nouvelle demande que j'ai formulée : nous souhaiterions disposer, à la fin de l'année 2016, de onze A400M, dont six dotés de capacités tactiques - autoprotection, largage, atterrissage sur terrain sommaire... J'espère que ce sera possible".

Pourtant cette demande a été formulée "avec rudesse dans le courant de l'été" par le ministre, a expliqué le 7 octobre le délégué général pour l'armement (DGA), Laurent Collet-Billon. Jean-Yves Le Drian a même rencontré le président d'Airbus, Tom Enders. Mais au 21 octobre, Airbus n'avait pas, semble-t-il, répondu à Jean-Yves Le Drian. Bonne ambiance entre le ministère et Airbus...
Des livraisons qui se font attendre

Deux A400M doivent être livrés en 2015 et trois autres à la fin de l'année 2016 à l'armée de l'air. Les capacités de projection-mobilité et de soutien des armées seront maintenues grâce à la livraison de trois avions A400M notamment. "Mais, a rappelé le ministre, nous avons mis du temps à recevoir les livraisons 2015". Et de rappeler qu'il "y a des manques sur le largage, l'autodéfense ou encore le ravitaillement en vol des hélicoptères. Ces problèmes doivent être corrigés par Airbus, mais les démarches que j'ai pu entreprendre n'ont pas, à ce jour, trouvé de réponse satisfaisante. J'espère que les livraisons seront faites en temps et en heure".

C'est d'ailleurs pour cela que le ministre a lancé une étude en vue d'acquérir quatre C-130 supplémentaires afin de pallier les retards des capacités tactiques de l'A400M. Deux pourront ravitailler des hélicoptères. Je ne sais pas encore s'il s'agira d'avions neufs ou d'avions d'occasion rétrofités.

Des difficultés qu'avait déjà suggérées Laurent Collet-Billon. "Concernant l'A400M, se pose la question de la capacité de livraison d'Airbus et celle du standard des avions". Le ministre tient à disposer fin 2016 "de six avions au standard 1.5 disposant des capacités opérationnelles bien supérieures aux seules capacités de transport logistique". Pour recevoir ces appareils en temps et en heure, Laurent Collet-Billon a demandé "à Airbus de faire des efforts dans ses rythmes de développement, notamment sur les questions de parachutage, les derniers essais n'ayant pas été totalement satisfaisants, de logiciels de soute, pour extraire les charges de fort tonnage, et de mise au point du dispositif d'autoprotection. Le ravitaillement des hélicoptères sera traité dans un second temps".
avatar
Bouq

Messages : 73
Points : 9874
Réputation : 24
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

A400M : Le ministre de la Défense est de plus en plus agacé :: Commentaires

avatar

Message le Ven 30 Oct 2015 - 16:50 par Invité

Il est à craindre que les difficultés rencontrées découlent, au moins en grande partie :

- de l'incapacité de l'U.E. de bâtir sa propre défense : il n'existe toujours pas de Défense Européenne, ni de Politique étrangère européenne;

- des baisses des budgets accordés à la défense dans différents pays européens, particulièrement la France, qui croient encore que l'Europe - pas seulement l'U.E. -  est à l'abri d'une nouvelle guerre. Il ne s'agit pas d'envisager d'hostilités entre Nations européennes, comme dans les siècles passés, mais d'une guerre impliquant l'ensemble des pays européens;

- de l'absence d'une vision européenne de la défense conduisant certains pays à modifier un projet d'armement déjà très engagé, pour faire que le système d'arme colle mieux à ses propres désirs (terme choisi intentionnellement);

- des évolutions dans les partenariats industriels, et les interventionnismes étatiques;

- des actions de lobbying d'industriels non européens auprès des États-majors des pays de l'OTAN, quelque peu "agacés" par les succès d’Airbus. C'est agaçant à la fin ...

Une source d'informations qui parait intéressante, et que "certains" devraient consulter : Voir ici A400M  Atlas

Si le ministre actuel de la Défense ne peut être tenu pour responsable de la situation actuelle, "l'affaire" datant de bien avant 2012, on ne peut pas dire que ses amis politiques aient arrangé les choses ... Cela se saurait !

N'oublions pas que le "désarmement" avait déjà été prôné et conduit par la S.F.I.O. ...


Crédit photo
Titre : Tuons la guerre par le désarmement général. Auteur : ANONYME Date de création : 1928 Date représentée : 1928
Lieu de Conservation : Bibliothèque de documentation internationale contemporaine / MHC (Paris) ; site web

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 30 Oct 2015 - 19:45 par Lothy

C'est d'ailleurs pour cela que le ministre a lancé une étude en vue d'acquérir quatre C-130 supplémentaires afin de pallier les retards des capacités tactiques de l'A400M.

Avec quel argent ?.... Il faudra que là, aussi, on m'explique !!!

- des actions de lobbying d'industriels non européens auprès des États-majors des pays de l'OTAN, quelque peu "agacés" par les succès d’Airbus. C'est agaçant à la fin ...

La réponse est probablement là, en partie du moins !....

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum