LES CAMPS PARACHUTISTES

Je me souviens ...

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

02112015

Message 

Je me souviens ...




Aujourd'hui, 2 novembre, je pense particulièrement à toutes celles et à tous ceux de nos Anciens et de nos contemporains qui sont tombés ou qui ont été assassinés comme des bêtes parce qu'ils étaient des Soldats de France.

Je ne connais pas tous leurs noms, je ne sais rien ou pratiquement rien des conditions dans lesquelles ils sont tombés pour nous.

Je ne connais pas la couleur de leur peau et je ne sais pas s'ils avaient une religion.
Qu'importe !

Comme je ne sais pas écrire de belles choses pour célébrer leur mémoire, j'ai choisi trois textes, je vous les propose ci-après.

Du Commandant Denoix de Saint-Marc


« Nos jeunes soldats ne se battent pas en Afghanistan pour défendre des biens mais pour remettre le pays à des gens qui veulent la liberté, comme en Indochine. Nos épreuves vietnamienne et algérienne préfigurent peut-être les conflits du XXIe siècle. Une nation perd sa liberté le jour où elle n’a plus en son sein des hommes prêts à se sacrifier pour la liberté. »

D'un Québécois dont je ne connais pas le nom.
Ce texte pourrait pratiquement avoir été écrit hier.



Le Vieux soldat canadien

Vous souvient-il des jours, vieillards de ma patrie,
Où nos pères, luttant contre la tyrannie,
Par leurs nobles efforts sauvaient notre avenir?
Frémissant sous le joug d'une race étrangère,
Malgré l'oppression, leur âme toujours fière
De la France savait garder le souvenir.

Or, dans ces tristes temps où même l'espérance
Semblait ne pouvoir plus adoucir leur souffrance,
Vivait un vieux soldat au courage romain,
Descendant des héros qui donnèrent leur vie
Pour graver sur nos bords le nom de leur patrie,
La hache sur l'épaule et le glaive à la main.

Mutilé, languissant, il coulait en silence
Ses vieux jours désolés, réservant pour la France
Ce qui restait encor de son généreux sang;
Car, dans chaque combat de la guerre suprême,
Il avait échangé quelque part de lui-même
Pour d'immortels lauriers conquis au premier rang.

Alors Napoléon, nouveau dieu de la guerre,
De l'éclat de son glaive éblouissant la terre,
Avait changé l'Europe en un champ de combats.
Et, si vite il allait, fatiguant la victoire,
Qu'on eût dit que bientôt, trop petit pour sa gloire,
Le vieux monde vaincu manquerait sous ses pas.

Quand les fiers bulletins des exploits de la France
Venaient des Canadiens ranimer l'espérance,
On voyait le vieillard tressaillir de bonheur;
Et puis il regardait sa glorieuse épée,
Espérant que bientôt cette immense épopée
Viendrait sous nos remparts réveiller sa valeur.

Quand le vent, favorable aux voiles étrangères,
Amenait dans le port des flottes passagères.
Appuyé sur son fils, il allait aux remparts:
Et là, sur ce grand fleuve où son heureuse enfance
Vit le drapeau français promener sa puissance,
Regrettant ces beaux jours, il jetait ses regards!

Alors il comparait, en voyant ce rivage,
Où la gloire souvent couronna son courage,
Le bonheur d'autrefois aux malheurs d'aujourd'hui:
Et tous les souvenirs qui remplissaient sa vie.
Se pressaient tour à tour dans son âme attendrie,
Nombreux comme les flots qui coulaient devant lui.

Ses regards affaiblis interrogeaient la rive,
Cherchant si les Français que, dans sa foi naïve,
Depuis de si longs jours il espérait revoir,
Venaient sous nos remparts déployer leur bannière:
Puis, retrouvant le feu de son ardeur première,
Fier de ses souvenirs, il chantait son espoir.




Chanson irlandaise "Willie McBride"

Content de te voir mon vieux Willie McBride
J'ai marché longtemps pour arriver jusqu'à toi
Permets que je m'assoie un instant sur ta tombe
Il fait chaud, fatigué, et le soleil me plombe
Je lis sur la pierre que tu n'avais pas vingt ans
Quand en mille neuf cent seize tu as rejoint en chantant
La grande hécatombe, celle qui t'a volé
Ta jeunesse et ta vie dans l'immense charnier

A-t-on joué du tambour
Du fifre au petit jour
Comme marche funèbre
Lorsqu'ils t'ont mis en terre
Ont-ils joué "The last post" en inhumant tes restes
Et puis les cornemuses "Flowers of the forest"

Es-tu resté vivant dans le cœur d'une belle
Quelque part au pays des vertes vallées
As-tu toujours vingt ans pour ce cœur si fidèle
Qui te pleure chaque jour et t'aimera à jamais
Ou bien n'es-tu plus qu'un très lointain souvenir
Qu'une photo jaunie, abîmée, oubliée
Accrochée dans un coin dans un vieux cadre en cuir
Recouvert de poussière depuis tant d'années

A-t-on joué du tambour
Du fifre au petit jour
Comme marche funèbre
Lorsqu'ils t'ont mis en terre
Ont-ils joué "The last post" en inhumant tes restes
Et puis les cornemuses "Flowers of the forest"

À présent le soleil se couche sur les prés
Et une douce brise fait se plier les fleurs
Les rouges coquelicots, rouges du sang versé
Envahissent les tombes en tapis de couleurs
Oubliés la mitraille, les gaz, les barbelés
Que des milliers de croix à perte d'horizon
Des milliers de nos frères décimés et damnés
Par la folie des hommes amoureux des canons

A-t-on joué du tambour
Du fifre au petit jour
Comme marche funèbre
Lorsqu'ils t'ont mis en terre
Ont-ils joué "The last post3 en inhumant tes restes
Et puis les cornemuses "Flowers of the forest"

Je dois te quitter, mon vieux Willie McBride
Mais je voudrais encore te demander ceci
Pensais-tu vraiment que cette folle guerre
Mettrait fin pour toujours à toutes les guerres
Croyais-tu qu'elle serait la dernière de toutes
Savais-tu que les hommes en suivant cette route
Ont continué les tueries, la barbarie, la mort
Que le feu a tonné encore et encore

A-t-on joué du tambour
Du fifre au petit jour
Comme marche funèbre
Lorsqu'ils t'ont mis en terre
Ont-ils joué "The last post" en inhumant tes restes
Et puis les cornemuses "Flowers of the forest"

A-t-on joué du tambour
Du fifre au petit jour
Comme marche funèbre
Lorsqu'ils t'ont mis en terre
Ont-ils joué "The last post" en inhumant tes restes
Et puis les cornemuses "Flowers of the forest"

The Green Fields of France, chanson de Eric Bogle, paroles françaises de Renaud Sechan.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum