LES CAMPS PARACHUTISTES

Alexis Guarato - sergent-chef des Forces Spéciales succombe à ses blessures

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

26112015

Message 

Alexis Guarato - sergent-chef des Forces Spéciales succombe à ses blessures




Un soldat français des Forces Spéciales, qui avait roulé sur une mine, succombe à ses blessures....


Un soldat français, le sergent-chef Alexis Guarato, membre des forces spéciales, est mort six semaines après avoir été blessé lors d'une opération dans le nord du Mali, a annoncé l'Elysée dans un communiqué ce jeudi matin.

«C'est avec une grande tristesse que le président de la République a appris la mort cette nuit d'un sergent-chef du commando parachutiste de l'air N°10 », explique l'Elysée dans son communiqué.

Le 13 octobre, le soldat avait roulé avec un véhicule sur une mine placée par des groupes terroristes. Deux de ses collègues avaient également été blessés dans l'explosion. Les trois militaires du Commandement des Opérations Spéciales (COS) avaient été évacués vers la France et pris en charge par l'hôpital Percy de Clamart (Hauts-de-Seine).

C'est le cinquième homme des forces spéciales françaises qui décède depuis le déclenchement de l'opération Serval en janvier 2013. Dix soldats, toutes unités confondues, sont morts au combat au Mali. L'opération Barkhane, qui lui a succédé, compte 3000 militaires français dont environ 1300 au Mali. Elle se concentre sur la lutte, notamment transfrontalière, contre les groupes jihadistes.

Source : Le Parisien et VJC Lire ICI


Dernière édition par Lothy le Jeu 26 Nov 2015 - 18:49, édité 1 fois

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4787
Points : 29679
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Alexis Guarato - sergent-chef des Forces Spéciales succombe à ses blessures :: Commentaires

avatar

Message le Jeu 26 Nov 2015 - 14:18 par Lothy


Alexis Guarato du commando d'Orléans était « un sous-officier de grande valeur » et avait notamment servi en Afghanistan, au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire et dans la bande sahélo-saharienne au sein du groupe d'action CPA 10. « Il est mort en combattant les groupes armés terroristes », indique l'Etat Major des armées françaises.

Né à Metz le 28 mai 1980, Alexis Guarato s’était engagé dans l’armée de l’Air en avril 2001, en qualité de militaire technicien de l’Air, spécialiste des matériels de télécommunication aéronautiques.
Le sergent-chef avait intégré les forces spéciales en 2007. Il était titulaire de la Croix de la valeur militaire, avec deux citations, de la médaille d’outremer avec agrafes Cote d’Ivoire et Sahel et d’une citation sans croix avec attribution de la médaille d’or de la défense nationale.

Qu'il repose en Paix....
Sincères condoléances à sa famille et ses compagnons...

Dernière édition par Lothy le Lun 30 Nov 2015 - 9:48, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 26 Nov 2015 - 18:47 par Invité

Hélas, il y a ceux qui planqués dans les bunkers des Montagnes Rocheuses (ou ailleurs) pilotent des drônes qui larguent leur chargement à des milliers de km ...
Ce qui permet à "certains" de parler de "guerre propre" ou "guerre sans mort" ... Alors que la guerre est toujours une saloperie à laquelle, malheureusement, nous ne pouvons échapper !

Et puis, il y a les autres, hélas plus souvent qu'à leur tour, qui sont sur le terrain et qui tombent.

Honneur au Sergent-Chef Alexis Guarato



Pour nos morts ou les Épis Mûrs

Heureux ceux qui sont morts
Pour la terre charnelle.
Mais pourvu que ce fut
Dans une juste guerre.

Heureux ceux qui sont morts
Pour quatre coins de terre.
Heureux ceux qui sont morts
D'une mort solennelle.

Heureux ceux qui sont morts
Dans les grandes batailles.
Couchés dessus le sol,
A la face de Dieu.

Heureux ceux qui sont morts
Dans un dernier haut lieu
Parmi tout l'appareil
Des grandes funérailles.

Heureux ceux qui sont morts
Car ils sont retournés
Dans la première argile
Et la première terre.

Heureux ceux qui sont morts
Dans une juste guerre
Heureux les épis mûrs
Et les blés moissonnés.

Chant solennel est tiré du poême "Eve" du Lieutenant Charles Péguy, mort pour la France le 5 septembre 1914

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 26 Nov 2015 - 21:15 par Charbonnier

       
Mesdames, Messieurs

C’est avec une tristesse incommensurable et une douleur profonde que je vous annonce le décès ce matin du SGT Alexis Guarato sur son lit d’hôpital.

Débranché à 01h10 cette nuit, il aura lutté jusqu’au bout….

Paix à son âme

Lieutenant-colonel Eric « Alan » ASSELIN
commandant le CPA 10


                             

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 26 Nov 2015 - 21:19 par Charbonnier

          RIP  Alexis Guarato  

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 27 Nov 2015 - 8:20 par charly71

Paix à son Âme et condoléances à sa famille et à ses proches,
tombé dans une sale guerre (y en a t-il de propre ?) pour quelle cause au juste ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 28 Nov 2015 - 23:04 par DAUPHIN

sincères condoléances à sa famille.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 30 Nov 2015 - 3:00 par Lothy

Pour tous ceux qui souhaiteraient se déplacer.....

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 30 Nov 2015 - 9:52 par Lothy


Le sergent-chef Alexis GUARATO, commando parachutiste de l’air n°10, est mort le 26 novembre 2015 des suites de ses blessures au combat le 13 octobre 2015 dans le Sahel.

Biographie
 
Né le 28 mai 1980 à Metz, le sergent-chef Alexis Guarato a servi la France durant 14 ans 7 mois.

Peu avant ses 21 ans, le 25 avril 2001, il intègre l’armée de l’air en qualité de militaire technicien de l’air spécialiste des matériels de télécommunication aéronautiques et rejoint, à l’issue de sa phase de formation militaire initiale, l’escadron des systèmes d’information et de communications 1J.128 de la base aérienne 128 de Metz comme agent de télécommunications. Il est successivement nommé caporal le 01 mai 2004, caporal-chef le 01 mai 2006 et sergent le 01 juillet 2015.

Ses exceptionnelles qualités professionnelles et humaines lui permettent d’intégrer les Forces Spéciales Air au sein d’un groupe action du commando parachutiste de l’air n° 10 de la base aérienne d’Orléans-Bricy en 2007.
Son riche parcours opérationnel et sa motivation le conduisent tout naturellement à être admis dans le corps des sous-officiers en 2015.
Aux côtés de ses compagnons d’armes il participe à de nombreux détachements opérationnels :
- A trois reprises à Djibouti en 2008 et 2010 et 2013.
- En Afghanistan en 2008-2009.
- En Côte-d’Ivoire d’octobre 2010 à avril 2011 où il est cité à l’ordre de l’escadre aérienne et se voit décerner la croix de la valeur militaire avec étoile de bronze pour s’être distingué le 5 avril lors de l’investigation d’une maison tenue par des miliciens armés retenant des otages.
 
- Au Burkina Faso de février à juin 2012, il est félicité, pour son action déterminante auprès du service médical confronté à un afflux massif de blessés graves.
De nouveau engagé du 11 mars au 29 juillet 2014 il se distingue lors d’une manœuvre d’infiltration et d’encerclement de nuit d’un groupe terroriste qui permet la libération de cinq otages après deux heures de combat sous un feu nourri.
Son comportement exemplaire et ses qualités remarquables de combattant lui valent d’être cité à l’ordre de l’escadre aérienne et de se voir attribuer la croix de la valeur militaire avec étoile de bronze.
Il est une nouvelle fois cité à l’ordre de l’escadre aérienne avec attribution de la médaille d’or de la défense nationale avec étoile de bronze pour son action dans la nuit du 21 au 22 juillet lors d’une opération visant à capturer un chef terroriste.
- De nouveau engagé au Mali et au Niger du 31 juillet au 14 octobre 2015, son véhicule saute sur une mine anti-char le 13 octobre au cours d’une mission de reconnaissance motorisée à 50 kilomètres à l’est de Tessalit. Grièvement blessé, il est évacué avec ses compagnons d’armes vers l’hôpital de Gao puis rapatrié en métropole le lendemain.
Malgré les soins apportés et le soutien indéfectible de sa famille et de ses camarades, il succombe à ses blessures le 26 novembre 2015 au terme d’un dernier combat dans un hôpital militaire parisien.
 
Le sergent-chef Alexis Guarato était titulaire de la croix de la valeur militaire avec 2 étoiles de bronze, de la médaille d’or de la défense nationale avec étoile de bronze, de la médaille d’outre-mer avec agrafes « Côte d’Ivoire » et « Sahel », de la médaille de la défense nationale échelon or avec agrafes « armée de l’air » et « missions d’opération extérieures » et de la médaille commémorative française avec agrafe «Afghanistan ».
Source : DICOD

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 30 Nov 2015 - 10:19 par charly71

Pas de chance pour ce héro...
Il n'est pas mort au Bataclan en écoutant de la zik...
Juste mort lui POUR LA FRANCE !
Presque sans reconnaissance, pas un mot aux Invalides...
C'est quand même beau, la France ....

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 30 Nov 2015 - 11:53 par Invité

Eh oui Charly71.

Encore une chose que nous "devons admettre" un Soldat "Mort pour la France" ne vote pas.
Par ailleurs vu le nombre de parasites (pour ne pas utiliser d'autre mot) qui étaient présents il n'y avait plus de place pour notre jeune Camarade.
Enfin, citer son nom aurait accru notablement la durée de la cérémonie  ... Impossible

Mais, évoquer sa mémoire, son sacrifice quelle claque pour tous les cloportes "qui n'ont pas peur" ...

Autour de lui, il n'y aura "que" sa Famille, ses Camarades, et comme toujours sera aussi présent Saint-Michel.

N'est-ce pas mieux ainsi ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 30 Nov 2015 - 17:08 par Invité

Cerbère a écrit:Autour de lui, il n'y aura "que" sa Famille, ses Camarades, et comme toujours sera aussi présent Saint-Michel.

N'est-ce pas mieux ainsi ?

Oui, Cerbère !

Ce sera mieux ainsi, je l'ai souvent dit ou écrit. Ceux qui seront là, le seront avec sincérité, ils seront entre eux, même sans se connaître particulièrement... Ils partageront le même respect, le même chagrin !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 3 Fév 2016 - 10:10 par Lothy

L'ancienne BA 128 Metz-Frescaty désaffectée depuis bientôt quatre ans, fait l'objet d'un réaménagement sur le secteur de Marly. Il nécessite la construction de routes et de voies d’accès.
Les élus, lors du dernier conseil municipal, ont adopté les propositions de la commission d’urbanisme de la Ville.

Les pilotes y seront à l'honneur, plusieurs rues leur seront consacrées...

Telle la Rue Alexis-Guarato. Cet aviateur parachutiste, originaire de Bousse, est né en 1980 à Metz. Il a participé à des opérations militaires en Afrique, en Afghanistan. En octobre 2015, il est blessé par une mine antichar. Il succombe un mois plus tard.

Source : Le Républicain Lorrain ICI



Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum