LES CAMPS PARACHUTISTES

Philippe de DIEULEVEULT

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Philippe de DIEULEVEULT

Message  baltique le Jeu 3 Déc 2015 - 9:39



Le 6 août 1986, Philippe de Dieuleveult disparaissait au Zaïre dans des circonstances aujourd'hui encore mystérieuses. Trente après, le souvenir du célèbre animateur de la Chasse aux trésors est dans toutes les mémoires.
Selon les révélations de la revue «XXI», l'animateur de télévision Philippe de Dieuleveult aurait été tué par l'armée zaïroise qui le soupçonnait d'être un espion.
Le doute couvait depuis plus de vingt-trois ans : l'animateur de télévision Philippe de Dieuleveult n'est pas mort noyé dans les eaux boueuses du fleuve Zaïre mais a bien été victime d'un assassinat. Telle est la conclusion d'une longue enquête de la revue de reportages XXI étayée par de multiples témoignages et des documents.
L'enquête intitulée «Les crocodiles du Zaïre» s'appuie notamment sur un procès-verbal d'audition de Philippe de Dieuleveult à en-tête de la Division spéciale présidentielle (DSP), la garde rapprochée de l'ex-dictateur. Entièrement manuscrit le compte rendu de l'interrogatoire est daté du 8 août 1985 et paraphé par l'animateur dont les deux frères ont authentifié la signature. En voici quelques extraits :
- «Quel est le but de votre visite au Zaïre ?
- Je suis venu pour une expédition.
- Êtes-vous militaire ?
- Après ma formation militaire en 1973, j'ai quitté l'armée pour le journalisme. (…)
- Nous tenons des informations que vous et votre équipe, vous êtes de la DGSE.
- Non.»
Un deuxième document, un télex de l'AND, l'agence de renseignement militaire, confirme la piste. Il signale le renvoi «de Dieuleveult et toute sa bande de Matadi à Kinshasa», qui est accusé «par (un) service ami d'être mercenaire». Un ancien membre de la DSP raconte la suite sous couvert d'anonymat : «Ils sont arrivés en mauvais état, car ils avaient déjà été interrogés. Ils ont été emmenés derrière un petit muret et tabassés. Nous avions l'ordre de les faire parler. Le nom qui faisait peur c'était Dieuleveult, le chef de bande d'après les consignes. Il était têtu. Il voulait tout le temps que l'on soigne un de ses compagnons très blessé. À la fin, Dieuleveult ne disait plus rien. Personne n'a avoué. Ensuite, l'unité qui s'occupait des exécutions a pris le relais.»
À l'annonce de la disparition de l'animateur, son frère aîné, Jean, s'était rendu sur place. Le vice-consul de France à Kinshasa lui avait remis un corps méconnaissable présenté comme celui de la victime. Jean de Dieuleveult l'avait fait autopsier. C'était le corps d'un Noir. En 1994, il révélait que son frère appartenait jusqu'à sa mort aux services de renseignement français.
Interrogé par XXI sur l'affaire, Roland Dumas, ministre des Affaires étrangères au moment du drame, s'est montré laconique. «Ah oui, c'est ça…» a-t-il lâché à propos de la thèse d'un meurtre commandité par la présidence zaïroise par crainte d'une attaque de mercenaires. Paris comme Kinshasa se sont toujours montrés d'une extrême discrétion sur le mystère Dieuleveult. Une information judiciaire ouverte à la suite d'une plainte contre X n'a pas abouti. Sollicitée, la brigade criminelle de Paris ne s'est jamais rendue sur place pour conduire des investigations. Les révélations de XXI pourraient donner lieu, si les familles des victimes en font la demande, à la réouverture du dossier.

«Aujourd'hui, la certitude que j'ai, c'est qu'ils ont été exécutés, ce n'est pas une bavure de militaires incontrôlés», assure Anna Miquel, qui a recueilli des témoignages concordants faisant état de l'exécution des sept hommes après cet interrogatoire.

Reste la question du mobile, et là, il manque encore des éléments. L'enquêtrice a une conviction: «Je ne pense pas que les sept membres de l'expédition étaient des espions, mais je pense que Philippe de Dieuleveult, qui travaillait pour la DGSE, était en mission pour une opération de repérage ou de diversion. Il n'était qu'un maillon de la chaîne. Et Mobutu n'a pas fait d'erreur en le prenant pour un espion. Philippe de Dieuleveult a été dénoncé et abandonné à son sort.»

Au début des années 70 Philippe de Dieuleveult a servi au sein du 1er RCP alors basé à Pau, au camp d'Idron.



Intérieur de l'avion qui ramène la 2eme compagnie 1er RCP de la Martinique en juin 1973, après un séjour de 2 mois aux Antilles. en arrière plan, torse nu, c'est le sous-lieutenant Philippe de Dieuleveult.

Qui peut nous en dire plus sur cet homme hors du commun ? sur son passage chez les paras et sur son engagement à la DGSE ?
avatar
baltique

Messages : 253
Points : 3056
Date d'inscription : 21/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe de DIEULEVEULT

Message  MF46 le Jeu 3 Déc 2015 - 10:13

Eternelle question que nous nous posons concernant ce charismatique "journaliste" depuis bientôt 30 ans !

Hélas s'il était en mission pour la DGSE, nous ne saurons jamais rien de plus.... "Nul ne saura, nul ne verra" (ou l'inverse, il y a ici des personnes qui pourront me rectifier) - c'est la loi de ces opérations !

_________________

avatar
MF46
TEAM
TEAM

Messages : 429
Points : 2955
Date d'inscription : 19/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe de DIEULEVEULT

Message  PARATROOPER le Jeu 3 Déc 2015 - 15:24

avatar
PARATROOPER

Messages : 98
Points : 2254
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe de DIEULEVEULT

Message  Cerbère le Jeu 3 Déc 2015 - 18:14

Lothy, vous avez écrit :

Hélas s'il était en mission pour la DGSE, nous ne saurons jamais rien de plus.... "Nul ne saura, nul ne verra" (

Effectivement les deux expressions de la devise doivent être inversées.

Je n'ai jamais connu Philippe de Dieuleveult mais, comme tout Para, il était mon Camarade.

Je n'ai jamais su ce qui lui était réellement arrivé et je n'ai aucune opinion.

Par contre je sais qu'il a servi notre Patrie.

Pour lui, comme pour tant d'autres, la mission était sacrée, et il avait choisi de l'exécuter jusqu'au bout, si besoin au péril de sa vie.

Il a vécu est il est probablement mort pour la France, dans le respect total de son engagement en ayant choisi de Servir, jusqu'à la mort, à des milliers de km, sans que personne ne voie ni ne sache jamais rien !

Cela seul importe !

Il a fermé sa gueule, c'est la seule chose à faire, et je ne m'intéresserai pas aux élucubrations de journalistes.

Cela ne m'empêchera jamais de penser à lui, comme à tous ceux qui ont disparu en service commandé.

Nos morts, nous ne les oublions jamais !
avatar
Cerbère

Messages : 838
Points : 5370
Date d'inscription : 18/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

PILIPPE DE DIEULEVEUT

Message  DE PAOLI le Jeu 3 Déc 2015 - 21:36

Entièrement d'accord sur cet avis !
avatar
DE PAOLI

Messages : 442
Points : 2588
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum