LES CAMPS PARACHUTISTES

vedettes chez les paras ........

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

vedettes chez les paras ........

Message par baltique le Jeu 3 Déc 2015 - 18:54

Des personnalités, des futurs stars, des gens connus ont été appelés à servir chez les parachutistes. Certains, pour les plus anciens, ont même connu la guerre.

Si beaucoup ont servi sans problème, d’autres au contraire se sont « rebellés » et l’ont fait savoir par des écrits.
Comme par exemple Alain Souchon avec sa chanson :

« Puis on m'a enrôlé d'office,
A Pau, dans les parachutistes.
Ils voulaient que je tombe des avions
Accroché à un champignon.
Je leur ai carrément dit "Non ! Pas beau, l'avion !",
Carrément dit "Non ! Pas beau, l'avion !".
Je me suis sauvé en Angleterre.
Je faisais le frenchman, super lover »


Qui vraiment parmi nos vedettes ou personnalités, gens plus ou moins connues ont servi chez les paras ? il serait intéressant ici de les répertorier.
Pour les rebelles, peut-être qu’après coup , ils ont donné quelques explications !

Où se trouve la vérité ? Où commence le mythe ?

avatar
baltique

Messages : 271
Points : 3397
Date d'inscription : 21/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: vedettes chez les paras ........

Message par LOUSTIC le Jeu 3 Déc 2015 - 22:44

il y a Guy Teissier, qui présidait jusqu'en 2014 la commission de la défense Nationale à l'Assemblée.
ce n'est pas rien et il avait effectué son service militaire chez les paras du 1er à Pau/Idron.
avatar
LOUSTIC

Messages : 279
Points : 3076
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Re: vedettes chez les paras ........

Message par Lothy le Ven 4 Déc 2015 - 0:19

N'oubliez pas Jean Marie Le Pen, au 1er REP... Lui est toujours présent lorsqu'il faut accompagner un ou plusieurs compagnons d'armes ! Je l'ai souvent croisé lors de cérémonies aux Invalides !...

Moins glorieux pour le monde Para... Jacques Mesrine, qui revint d'Algérie avec la Croix de la Valeur Militaire, remise par le général de Gaulle. Il aurait servi au 1er Choc....

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4807
Points : 9630
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: vedettes chez les paras ........

Message par coupole le Ven 4 Déc 2015 - 10:32

il y avait aussi les cinéastes, Pierre Schoendoerffer et Claude Pinoteau, tous deux disparus aujourd'hui.
tous les deux avaient connu la guerre.
2eme guerre mondiale pour Claude Pinoteau et Indochine pour Pierre Schoendoerffer.
avatar
coupole

Messages : 95
Points : 2089
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: vedettes chez les paras ........

Message par Lothy le Ven 4 Déc 2015 - 10:35

Oui j'ai pensé à eux, tout comme à Jean Lartéguy, ou Erwan Bergot mais ces Grands Anciens font partie de la Famille... Wink


Dernière édition par Lothy le Ven 4 Déc 2015 - 17:12, édité 1 fois

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4807
Points : 9630
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Pierre MESSMER

Message par Bernard DUGOT le Ven 4 Déc 2015 - 12:36

il y a aussi Pierre MESSMER

Pierre Messmer est né le 20 mars 1916 à Vincennes, son père était industriel.

Après des études secondaires aux lycées Charlemagne et Louis-le-Grand, Bachelier en 1933, il est breveté de l'Ecole nationale de la France d'Outre-mer (1934-1937), docteur en droit (1938) et diplômé de l'Ecole des langues orientales.

Elève administrateur des colonies, EOR à Saint-Cyr, Pierre Messmer effectue son service militaire de 1937 à 1939 au 12e Régiment de tirailleurs sénégalais (12e RTS).

Au moment de la déclaration de guerre, il est maintenu sous les drapeaux, au 12e RTS, comme sous-lieutenant.

Il effectue un stage d'observateur en avion à Tours et est replié dans le Puy de Dôme, à quelques kilomètres de la base d'Aulnat, lorsque, entendant, le 17 juin 1940, le discours du maréchal Pétain à la radio, il décide immédiatement, avec le lieutenant Jean Simon, de tout faire pour continuer le combat.

Tous deux prennent la direction du sud de la France et, au moyen d'une moto puis en auto-stop, arrivent à Marseille, d'où ils parviennent, grâce à la complicité du commandant de marine marchande Vuillemin, à se faire embarquer comme hommes d'équipage à bord d'un cargo italien, le Capo Olmo, qui se prépare à partir en convoi pour l'Afrique du Nord.

Au cours du voyage, le commandant Vuillemin, Pierre Messmer et Jean Simon, avec quelques camarades embarqués clandestinement mais contre l'avis des officiers du bord, déroutent le Capo Olmo vers Gibraltar après avoir convaincu l'équipage.

Le bâtiment rallie ensuite Liverpool, le 17 juillet 1940, apportant à la France libre, outre une trentaine de volontaires, une précieuse cargaison de matières premières et d'avions Glenn Martin en pièces détachées dont la vente permettra de payer les frais de fonctionnement de la France Libre pendant près de trois mois.

Pierre Messmer s'engage alors dans les Forces françaises libres et est affecté, à sa demande, à la 13e Demi-brigade de Légion étrangère (13e DBLE). Chef de section à la 3e compagnie commandée par Jacques de Lamaze, il participe aux opérations de Dakar et du Gabon entre septembre et novembre 1940.

Il se distingue ensuite lors de la campagne d'Erythrée où, sa section étant déjà fortement éprouvée, il s'empare, dans la nuit du 13 au 14 mars 1941, des pentes du Sud du Grand Willy. De nouveau, le 8 avril, à Massaoua, il enlève à la mitraillette et à la grenade, par une habile manoeuvre, deux fortins ennemis puissamment armés, capturant trois officiers et 70 marins.

Deux fois cité, il est décoré de la Croix de la Libération par le général de Gaulle au camp de Qastina en Palestine à l'issue de la campagne d'Erythrée, le 26 mai 1941. Il combat ensuite lors de la douloureuse campagne de Syrie comme commandant de la 3e compagnie.

En septembre 1941, Pierre Messmer est promu capitaine.

Au sein de la 1ère Brigade française libre commandée par le général Koenig, la 13e DBLE participe ensuite à la campagne de Libye et à la défense de Bir-Hakeim. Au cours du siège de Bir-Hakeim, Pierre Messmer qui commande une compagnie du 3e Bataillon de Légion, relève dans des conditions difficiles et au contact de l'ennemi, une autre compagnie particulièrement éprouvée. Il parvient ainsi à maintenir, malgré de furieux assauts ennemis, l'intégrité de la position.

Au cours de la bataille d'El Alamein, dans la nuit du 23 au 24 octobre 1942, il entraîne sa compagnie à l'assaut de la position solidement défendue de Nag-rala, infligeant de lourdes pertes à l'ennemi. Par la suite, son activité suit toutes les campagnes de son unité.

En juillet 1943, après la campagne de Tunisie, Pierre Messmer est envoyé en mission aux Antilles où règne une agitation militaire et civile importante.

De retour en Angleterre en octobre 1943, le capitaine Messmer suit un stage parachutiste dans le but d'être envoyé en France mais finalement, en janvier 1944, il est affecté, à Londres, à l'Etat-major du général Koenig, nommé commandant en chef des Forces françaises en Angleterre et des Forces françaises de l'Intérieur.

Le capitaine Messmer débarque en août 1944 en Normandie ; il dirige vers Paris le convoi de l'Etat-major et entre dans la capitale, dont Koenig a été nommé gouverneur militaire, le 25 août en même temps que la 2e DB.

En janvier 1945, promu commandant, il est envoyé à Calcutta pour y créer une Mission militaire de liaison administrative en qualité de commissaire de la République par intérim.

Parachuté le 25 août 1945 au Tonkin pour y créer une nouvelle mission, il est fait prisonnier par le Viet-Minh. Après deux mois de captivité, il s'évade dans des conditions particulièrement difficiles et rejoint les forces françaises.

Secrétaire général du comité interministériel de l'Indochine en 1946, il est ensuite directeur de cabinet d'Emile Bollaert, haut-commissaire en Indochine.

Il redevient ensuite administrateur en chef de la France d'Outre-mer en 1950, puis gouverneur de Mauritanie (1952) et de Côte d'Ivoire (1954-1956).

Haut-commissaire de la République au Cameroun en 1956-1958, puis Haut-commissaire et gouverneur général en AEF puis en AOF en 1958 et 1959, Pierre Messmer est ministre des Armées de 1960 à 1969, ministre d'Etat chargé des DOM-TOM (1971-1972) et Premier ministre de juillet 1972 au mois de mai 1974.

Pierre Messmer est également député UDR puis RPR de Moselle (1968-1988), conseiller régional (1968-1992) et président du Conseil régional de Lorraine, conseiller général de Moselle (mars 1970-mars 1982) et maire de Sarrebourg pendant 18 ans (1971-1989).

Il préside le groupe RPR à l'Assemblée nationale de 1986 à 1988.

Pierre Messmer est par ailleurs membre de l'Académie des sciences d'Outre-mer depuis 1976 et membre, depuis 1988, de l'Académie des sciences morales et politiques avant d'en devenir le secrétaire perpétuel (1995-1998). Il est également Chancelier de l'Institut de France (1998-2005) puis chancelier honoraire.

Par ailleurs président de l'Institut Charles de Gaulle (1992-1995) puis de la Fondation Charles de Gaulle (1995-1998), Pierre Messmer est élu, le 25 mars 1999, à l'Académie française au fauteuil de Maurice Schumann.

En octobre 2001, Pierre Messmer succède au général d'armée Jean Simon à la présidence de la Fondation de la France libre.

Par décret du Président de la République du 6 juin 2006, Pierre Messmer est nommé Chancelier de l'Ordre de la Libération en remplacement du général d'armée Alain de Boissieu décédé.

Pierre Messmer est décédé le 29 août 2007 à l'Hôpital du Val-de-Grâce à Paris. Il est inhumé à Saint-Gildas de Rhuys dans le Morbihan.


• Grand Croix de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 23 juin 1941
• Croix de Guerre 39/45 (6 citations)
• Médaille de la Résistance
• Médaille des Evadés
• Médaille Coloniale avec agrafes "AFL", "Erythrée" - "Lybie" - "Bir-Hakeim", "Tunisie 42-43", "Extrême-Orient"
• Médaille Commémorative 39/45
• Officier de l'American Legion
• Commandeur du Nichan Iftikhar (Tunisie)
• Commandeur de l'Ordre Royal du Cambodge

source ordre de la libération
avatar
Bernard DUGOT
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: vedettes chez les paras ........

Message par Charbonnier le Ven 4 Déc 2015 - 14:17

Aussi Jean-Claude Bouillon ancien du 1er RCP, né le 27 décembre 1941, à Épinay-sur-Seine, est un acteur français qui a joué dans La Légion saute sur Kolwezi

_________________
«Contre la peur, un seul remède : le courage.»
[ Louis Pauwels ]  
avatar
Charbonnier
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 1431
Points : 5773
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: vedettes chez les paras ........

Message par Lothy le Ven 4 Déc 2015 - 16:21

Notre ami le "Vieux Soldat" me souffle plusieurs noms...

Dont celui de Guy Marchand né en 1937... Lequel n'a pas fait que passer la portière... Breveté à la BETAP où il fait son service militaire comme EOR, il est affecté avec le grade de sous-lieutenant dans une une compagnie de livraison par air, avant d'être affecté au 3e REI, où il sert comme officier de liaison durant la Guerre d'Algérie ; il intègre un temps la Légion Etrangère.
C'est au titre d’officier parachutiste qu'il fait partie, au début des années 1960, des conseillers techniques du film Le Jour le plus long et entre dans le monde du cinéma.

Ou encore Victor Lanoux... Il est né en 1936, juste l'âge d'être appelé également en Algérie ; il s'engagera en 1955 chez les Paras, il y restera trois ans, mais nous ignorons dans quelle unité !

N'oublions pas que plusieurs de nos vedettes ont également servi la Patrie dans d'autres armes, la Royale en particulier...

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4807
Points : 9630
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Erwan BERGOT

Message par grâce à lui le Ven 4 Déc 2015 - 17:11

Le soldat de la plume

Né à Bordeaux en 1930, de parents bretons, Erwan Bergot fait de brillantes études chez les Jésuites avant d'obtenir une licence en faculté de lettres.

Son tempérament d'homme d'action le pousse cependant vers le monde militaire et en 1951, après son service militaire, il part pour l'Indochine où il est fait prisonnier après une résistance acharnée à la tête d'une batterie de mortiers. Il connaîtra l'enfer des camps d'internement viets.

En 1955, il est rappelé pour servir en Algérie. Activé en 1957, il servira d'abord au 47ème Bataillon d'Infanterie, puis après un bref passage d'un an en France au deuxième bataillon étranger de parachutiste. Il est grièvement blessé à l'oeil droit lors d'un accrochage dans le Constantinois en 1961. Il quitte définitivement le combat armé pour se tourner vers l'écriture et le journalisme.

En 1962, il devient le premier rédacteur en chef du magazine de l'armée de Terre, et écrit son premier roman en 1964 " Deuxième classe à Dien-Bien-Phù "qui remporte un succès immédiat.

Erwan Bergot quitte l'armée en 1965 pour se consacrer à l'écriture. Il écrira une cinquantaine d'ouvrages consacrés à ses frères d'arme. Historien, romancier, il saura recréer des ambiances fortes, des dialogues vrais dont il écrit qu'il rend " (...) hommage à tous les obscurs, les sans-grades, ceux qui n'ont jamais leur mot à dire dans l'histoire (...) ".

Ecrivain récompensé par de nombreux prix littéraires dont le prix de l'Académie Française et le prix Claude Farrère, commandeur de la légion d'honneur à titre militaire honoré par dix titres de guerre (trois blessures et sept citations) Erwan Bergot aura excellé comme soldat et comme romancier.

Décédé en 1993, Erwan Bergot reste aujourd'hui l'un des meilleurs écrivains militaires contemporains et un formidable exemple d'engagement au service de la nation et de ses valeurs essentielles, fondement du Prix littéraire de l'armée de Terre qui porte son nom.

Droits : Armée de Terre
avatar
grâce à lui
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: vedettes chez les paras ........

Message par Trudeau le Ven 4 Déc 2015 - 17:29


Jacques Chirac, pas parachutiste mais l'algérie quand même.
L’ex-président Français (1995-2007) a fait son service militaire de 1956 à 1957. Au cours de cette période, il se porte volontaire et se rend à Algérie, en pleine guerre, au sein des 11e et 6e régiments de chasseurs d’Afrique. Il sera blessé au visage, nommé lieutenant puis libéré de son service.
avatar
Trudeau
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: vedettes chez les paras ........

Message par coupole le Ven 4 Déc 2015 - 19:15

et ..............  Maxime le Forestier.

lui il avait été loin dans sa diatribe contre les parachutistes avec une chanson scandaleuse.
bien des années plus tard il tentait de s'en expliquer lors d'une interview . Mais .............

« Tu avais juste dix-huit ans, quand on t’a mis un béret rouge, quand on t’a dit rentre dedans, tout ce qui bouge, c’est pas exprès qu’t’étais fasciste… »

A relire les paroles de l’une de ses chansons emblématiques, on peut presque s’en étonner. Mais Maxime Le Forestier l’affirme : sa chanson Parachutiste n’était « pas un pamphlet ».

Particularité de ce morceau de huit couplets, extrait de l’album Mon frère, qui comporte quelques-unes de ses œuvres majeures ( San Francisco ), il a été inspiré de sa séquence vécue, en Lorraine, à l’âge de 20 ans. Les paroles ont directement été puisées dans sa vie militaire en 1969, au 13e régiment de dragons parachutistes de Dieuze, depuis rayé de la carte.

Actuellement au cœur d’une tournée qui le conduit sur les scènes de l’Europe francophone, avec des étapes à Florange (11 février), Nancy (12 février), Strasbourg (13 février), Marly (5 juin), le chanteur n’a pas oublié le contexte de son passage sous les drapeaux et de son statut naissant d’auteur-compositeur.
« Me trouver un vrai statut »

« Parachutiste est née d’une discussion à la caserne de Dieuze, la veille de mon départ, raconte aujourd’hui l’auteur du P’tit air. Le sous-officier qui m’avait encadré pendant deux mois, m’a invité à boire une bière et il m’a raconté sa vie… C’était un enfant de troupe, né d’une mère vietnamienne et d’un militaire français. C’est juste la vie de ce mec que j’ai mise en chanson. Ce n’était pas du tout écrit pour devenir un pamphlet. Ça l’est devenu dans le contexte de l’époque… » Un malentendu ?

« L’armée, ce n’était pas mon truc…, glisse sobrement le chanteur, sans une once d’aigreur. « Serge Reggiani m’avait pris le texte de Ballade pour un traître ’. Serge Lama commençait à puiser dans mes chansons… Je n’avais pas vraiment les compétences pour être bon dans un commando. Mais au moins, à Dieuze, j’ai apprécié la belle nature. J’avais le temps pour ça. J’y suis resté deux mois. »

Les informations de la biographie de Maxime Le Forestier rapportent que son esprit indiscipliné l’aurait rapidement placé en marge des exigences du régiment, avec un passage à l’infirmerie notamment. Dernière étape avant un retour sur Paris, pour y achever son année de service militaire. Nous sommes juste après mai 1968. L’esprit déjà nourri de ses thèmes d’inspiration anticonformiste pour l’époque, l’artiste se retrouve donc à Dieuze au milieu des paras. Mauvais casting.

« Voulant sans doute bien faire, un officier orienteur avait dû se mettre en tête de m’aider à me trouver un vrai statut. Et il s’est dit "Celui-là, on va lui donner une chance". Tout ça partait d’une bonne intention. »  


on ne sait pas vraiment si il a sauté, si il eu le brevet para, de toute façon si il n'est resté que deux mois ... !

PERSONNELLEMENT, je ne crois pas trop à son histoire, je pense que réellement dans cette chanson il s'attaquait aux parachutistes.
avatar
coupole

Messages : 95
Points : 2089
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: vedettes chez les paras ........

Message par Lothy le Ven 4 Déc 2015 - 19:33

Je n'avais pas encore eu le temps évoquer ce cher Maxime ! Je ne souhaitais pas raconter n'importe quoi !

Son passage au 13e RDP ne lui a pas laissé de bons souvenirs, il n'avait peut-être pas choisi d'y servir Question

Toutefois, Maxime Le Forestier n'est pas un chanteur très agressif, ou je n'ai rien compris à ses textes... Je lui laisserai donc le bénéfice du doute Suspect

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4807
Points : 9630
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: vedettes chez les paras ........

Message par coupole le Ven 4 Déc 2015 - 19:46

@Lothy a écrit:Je n'avais pas encore eu le temps évoquer ce cher Maxime ! Je ne souhaitais pas raconter n'importe quoi !

Son passage au 13e RDP ne lui a pas laissé de bons souvenirs, il n'avait peut-être pas choisi d'y servir Question

Toutefois, Maxime Le Forestier n'est pas un chanteur très agressif, ou je n'ai rien compris à ses textes... Je lui laisserai donc le bénéfice du doute Suspect

non non ! pas de bénéfice du toute.
je me refuse à mettre ici le texte intégrale de la chanson "parachutistes" car c'est ordurier.

mais chaque parole est savamment calculée , même si comme vous j'apprécie 90% de son oeuvre .
avatar
coupole

Messages : 95
Points : 2089
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: vedettes chez les paras ........

Message par Lothy le Ven 4 Déc 2015 - 19:59

OK ! Je retire. Quand je disais que je ne voulais pas aborder ce que je ne savais pas parfaitement, j'ai eu raison...

Pas de bénéfice du doute, c'est le moins que l'on puisse dire pale Embarassed

C'est juste odieux.... Mais les Paras en ont connu bien d'autres.

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4807
Points : 9630
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: vedettes chez les paras ........

Message par snop le Sam 5 Déc 2015 - 14:15

Bonjour à vous,
Quand j'étais à Toulouse, nous avions un Adjudant de Compagnie, l'Adjt MAILLARD.... il ne supportait pas d'entendre quelqu'un fredonner Maxime LEFORESTIER, après vous étiez dons son collimateur et c'était la mort pour vous..... tongue

Un mec super, vu de ma fenêtre....

@+
Pat
avatar
snop

Messages : 4
Points : 635
Date d'inscription : 02/12/2015
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: vedettes chez les paras ........

Message par MF46 le Sam 5 Déc 2015 - 20:39

On peut le comprendre !
Je ne connaissais pas vraiment cette chanson, je l'ai découverte dans son intégralité hier, je n'aurai plus le même regard et surtout la même oreille sur ce Monsieur Le Forestier. Le 13e RDP n'a pas perdu grand chose.

_________________

avatar
MF46
Membre AMI
Membre AMI

Messages : 428
Points : 3005
Date d'inscription : 19/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: vedettes chez les paras ........

Message par Cerbère le Sam 5 Déc 2015 - 21:00

En ce qui concerne cet individu, souvenons-nous de ce que l'Empereur disait de Talleyrand !
Il n'y a rien à changer.
avatar
Cerbère

Messages : 837
Points : 5417
Date d'inscription : 18/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: vedettes chez les paras ........

Message par Lothy le Sam 5 Déc 2015 - 21:52

Le jugement était sans appel.... Mais n'est-ce pas faire honneur à Monsieur Forestier que de le comparer à Talleyrand ?

Je n'ai pas trop de sympathie pour le personnage, mais il a eu tout de mêmes quelques utilités pour notre beau Pays study

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4807
Points : 9630
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Autres "vedettes" ex paras

Message par Roman V le Ven 10 Mar 2017 - 1:17

Claude Brasseur acteur fort connu, il fut appelé volontaire dans un régiment para ( RPIMA ? ) pendant la guerre d'Algérie, et fut décoré pour une de ses actions.

Gérard Lauzier (1932 - 2008) entre autre célèbre auteur de bande dessinée dans les années 70 à 80, servit dans un régiment para pendant la guerre d'Algérie (EOR ?), puis termina dans une SAS.
avatar
Roman V

Messages : 42
Points : 2073
Date d'inscription : 10/04/2012
Age : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: vedettes chez les paras ........

Message par Béghin Bernard le Ven 10 Mar 2017 - 16:27

Il y aussi et surtout ce magnifique PHILIPPE DE DIEULEVEUT, animateur de jeu télévisé (la Chasse aux Trésors) qui, après une prémi para en 1969, et déjà quelques aventures au Sahara, effectua son service militaire au sein du 1er RCP à Pau.


Mais, surtout, il "aurait été recruté " par la DGSE, au grade de capitaine du 89e Bataillon des Services, et malgré ses
exploits télévisés qui ont fait sa grande popularité (bien méritée), il a payé cher sa passion du risque.

Merci Philippe pour tout ces bons moments.
avatar
Béghin Bernard
TEAM
TEAM

Messages : 882
Points : 3589
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Victor Lanoux

Message par DBP 54 le Lun 31 Juil 2017 - 16:29

Bonjour à tous

Concernant Victor Lanoux ( Rober Nataf de son vrai nom ) il a bien effectué une période militaire chez les Paras en Algérie et au moins dans une unité
Le 60ème CQGAP basé à Hydra

Info d'un voisin qui était également dans la même unité à la même période , malheureusement DCD depuis
Bon continuation
Amitiés para
avatar
DBP 54
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum