LES CAMPS PARACHUTISTES

Le Drian sur RTL : « Il y a d’anciens militaires parmi les djihadistes. »

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

02022016

Message 

Le Drian sur RTL : « Il y a d’anciens militaires parmi les djihadistes. »




Un papier sur lequel Le Vieux Soldat a attiré mon attention....

Dans les locaux de RTL le 22 janvier 2015 : Jean Michel Apathie recevait dans son émission quotidienne, le ministre de la Défense, quelques jours après l'attentat de Charlie Hebdo....Ce matin-là Jean-Yves Le Drian évoquait la présence d'anciens militaires parmi les djihadistes, dont certains seraient issus des Forces Spéciales....


Dans sa parution du 2 février, le Gaulois de France Presse Infos.com publie la vidéo (tronquée) de cette émission, ICI Marc Noé l'accompagne du texte qui suit :

Les djihadistes que les forces de sécurité françaises doivent surveiller comptent "d'anciens militaires" et "d'anciens professionnels d'autres disciplines", a affirmé le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, en jugeant nécessaire de garder "le secret" sur ce sujet. "Il y a (parmi les djihadistes) d'anciens militaires comme il y a d'anciens professionnels d'autres disciplines. (...) Je ne crois pas qu'il soit nécessaire d'identifier des listes d'appartenance à tel ou tel corps d'activité sociale pour dire que le terrorisme vient de là", a-t-il déclaré à la radio RTL.

Il s'est refusé à chiffrer le nombre d'anciens militaires concernés, qui seraient une dizaine selon des médias français. "La lutte contre le terrorisme nécessite un minimum de secret pour l'action. Je pense qu'il n'est pas souhaitable d'en dire plus", a-t-il ajouté. Concernant son ministère, Jean-Yves Le Drian a souligné que l'armée "surveill(ait)" de près les risques de radicalisation dans ses rangs, de même que les cas de soldats partis rejoindre le djihad en Irak et en Syrie. "Il y a aujourd'hui 3 000 personnes à surveiller qui sont en risque de terrorisme ou déjà acteurs. Parmi elles, il y a d'anciens militaires, mais nous le savons et nous les surveillons", a-t-il dit.

"Nous avons des services intérieurs aux armées françaises qui surveillent de très près les risques potentiels que peuvent représenter certains éléments. Nous savons, nous surveillons et nous agissons", a assuré Jean-Yves Le Drian. "Il faut lutter globalement contre le terrorisme. C'est ce à quoi nous nous employons avec les moyens de l'armée et du renseignement dépendant du ministre de l'Intérieur", a poursuivi le ministre français. Les autorités françaises semblent particulièrement inquiètes des risques de radicalisation au sein de l'armée, où des candidats potentiels au djihad pourraient se former à bon compte au maniement des armes et explosifs.

"Notre préoccupation, ce ne sont pas les anciens militaires (...), c'est de prévenir les phénomènes de radicalisation dans nos armées", a-t-on souligné mercredi au ministère de la Défense. Les effectifs de la DPSD (Direction de la protection et de la sécurité de la défense), qui mène des enquêtes en interne en liaison avec le renseignement intérieur (DGSI), vont être en conséquence renforcés. Le service compte environ 1 000 membres du personnel chargés d'examiner notamment les dossiers de recrutement. La plupart des anciens militaires partis en Irak et en Syrie, issus pour certains des forces spéciales ou de la Légion étrangère, combattent dans les rangs du groupe Etat islamique, croit savoir la radio RFI. Selon le quotidien L'Opinion, l'un d'eux a servi au 1er régiment de parachutistes d'infanterie de marine (RPIMa) de Bayonne (sud-ouest), un régiment d'élite de l'armée française rattaché au Commandement des opérations spéciales, et y a suivi une formation de commando en techniques de combat, tir et survie.

Source : France Presse Infos - Le Gaulois

_________________
Lothy
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
avatar
Lothy
EXPERT
EXPERT

Messages : 4777
Points : 29889
Réputation : 676
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Le Drian sur RTL : « Il y a d’anciens militaires parmi les djihadistes. » :: Commentaires

avatar

Message le Jeu 4 Fév 2016 - 9:03 par charly71

Si on commençait tout simplement à refuser tout prosélytisme à l'armée...
Refus total de signe d'appartenance à une quelconque religion.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 4 Fév 2016 - 9:48 par Lothy

C'est très difficile Charly !....

Voire impossible ! Ceci impliquerait de n'incorporer dans nos armées que des français, blancs, chrétiens, que sais-je encore...
Ce qui n'empêcherait rien puisque nous savons que de bons gaulois d'apparence se convertissent et deviennent plus redoutables encore !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 4 Fév 2016 - 11:12 par charly71

@Lothy a écrit:C'est très difficile Charly !....

Voire impossible ! Ceci impliquerait de n'incorporer dans nos armées que des français, blancs, chrétiens, que sais-je encore...
Ce qui n'empêcherait rien puisque nous savons que de bons gaulois d'apparence se convertissent et deviennent plus redoutables encore !

Mais quand un Colonel de mes connaissances avoue que dans son régiment à la question posée
à des militaires musulmans pourtant non radicalisés, que feriez vous si demain on vous envoyait
combattre contre des musulmans la réponse est, non, on irait pas !
et pas le droit, pour ne pas faire de vague, de les renvoyer dans leur foyer !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 4 Fév 2016 - 11:22 par Lothy

Je connais l'histoire, mais ce ne sont peut-être de ceux-là qu'il faut le plus se méfier !...

A mon humble avis, les "infiltrés" font profil bas et s'intègrent sans faire de vague afin d'être plus nuisibles !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 4 Fév 2016 - 16:03 par Invité

Charly 71,
Tu écris :
Si on commençait tout simplement à refuser tout prosélytisme à l'armée...
Refus total de signe d'appartenance à une quelconque religion.

En ce qui concerne la première proposition, celle-ci ne devrait pas présenter de difficulté majeure puisque nous sommes dans un État laïque et que la laïcité s'impose à tous, plus particulièrement dans tous les Corps de l’État.
Si j'ai utilisé présenter au conditionnel et non au futur, c'est que dans la réalité, les choses ne sont pas simples ...
En effet :
- les Armées intègrent des Aumôniers qui sont présents au sein des Unités. Qui pourrait empêcher certains d'entre eux de faire du prosélytisme, et de "sous-traiter" ce genre d'opération à des "disciples" manipulés ?
- un certain nombre de personnages politiques se permettent - en totale contradiction avec l'esprit et la lettre des textes relatifs au respect de la laïcité - de participer à des réunions, rassemblements, festivités, ... religieuses. Ceux-ci n'étant pas justifiés par leur fonction officielle, mais découlant des idéologies auxquelles ils adhèrent ?

Lothy,

Vous écrivez :

... Ceci impliquerait de n'incorporer dans nos armées que des français, blancs, chrétiens, que sais-je encore...

Bien évidement, vous le rappelez, ceci est impossible !
Mais la raison est que de par nos lois il n'est pas possible de demander ou détenir des informations relatives aux ethnies, religions ...
Par contre, la nationalité française ne serait pas une "obligation" : notre magnifique Légion Étrangère est là pour le prouver.

... Ce qui n'empêcherait rien puisque nous savons que de bons gaulois d'apparence se convertissent et deviennent plus redoutables encore ! ...

Encore une fois, vous avez raison, quoique certaines religions sont en fait de véritables sectes et qu'il existe, là, des lois permettant de sévir contre les sectes ... Bien sûr, cela supposerait que les politiciens aient quelque chose dans leur pantalon et que leurs "plans électoraux n'intègrent pas les voix des adhérents à ces sectes ...".

Charly 71,
Tu écris :

... Mais quand un Colonel de mes connaissances avoue que dans son régiment à la question posée à des militaires musulmans pourtant non radicalisés, que feriez vous si demain on vous envoyait combattre contre des musulmans la réponse est, non, on irait pas !

Eh oui, de par le dogme, il est interdit à tout musulman de faire la guerre à un autre musulman ... Enfin, cela c'est la théorie. Il n'y a qu'à regarder la télévision, lire les journaux, pour être convaincu que c'est encore un mensonge.
La simple lecture de l'Histoire de l'islam met en lumière la guerre civile entre musulmans qui,  peut de temps après la disparition du prophète a conduit à l'émergence du chiisme, violemment opposé au sunnisme.
Par ailleurs, dans les faits, pour pouvoir faire la guerre à un autre musulman, il suffit de déclarer qu'il est un mauvais musulman, donc le problème est réglé.

Il ne faut pas oublier que tout musulman appartient à la Oumma (la nation musulmane, qui a vocation à s'étendre sur la Terre entière ...). Cette "appartenance" est idée maîtresse dans l'enseignement de l'islam. Elle prime sur toute appartenance à une nation : « Groupe humain, généralement assez vaste, dont les membres sont liés par des affinités tenant à un ensemble d'éléments communs ethniques, sociaux (langue, religion, etc.) et subjectifs (traditions historiques, culturelles, etc.) dont la cohérence repose sur une aspiration à former ou à maintenir une communauté définition CNRTL»

Lothy,

Vous écrivez :

...A mon humble avis, les "infiltrés" font profil bas et s'intègrent sans faire de vague afin d'être plus nuisibles !

Là, encore, vous avez raison ....

Et, il y a/il y aurait beaucoup à faire.

Nous avons les compétences nécessaires là où il faut.

Mais il faudrait que les pouvoirs politiques, l'actuel et les prétendants, veuillent bien comprendre, reconnaître et admettre que, si nous sommes bien "en guerre", celle-ci est une guerre totale :  de type révolutionnaire, de nature asymétrique et que le mode d'action est subversif (cf 'Guerre à l'occident - Guerre en occident").

Cette situation est totalement nouvelle pour la France, ce d'autant qu'elle intègre aussi les aspects religieux et idéologiques.

Une nouvelle fois, je repense aux paroles d'Alphonse JUIN, Maréchal de FRANCE :

Que les Français en grande majorité aient, par référendum, confirmé, approuvé, l’abandon de l'ALGERIE, ce morceau de FRANCE trahie et livré à l'ennemi, qu'ils aient été ainsi complices du pillage, de la ruine et du massacre des Français d'ALGERIE, de leurs familles, de nos frères musulmans, de nos anciens soldats qui avaient une confiance totale en nous et qui ont été torturés, égorgés, dans des conditions abominables, sans que rien n'ait été fait pour les protéger, cela je ne le pardonnerai jamais à mes compatriotes. La FRANCE est en état de péché mortel. Elle connaitra, un jour, le châtiment.

Et, si ce jour était arrivé ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 4 Fév 2016 - 16:26 par Lothy

Et, si ce jour était arrivé ?

Il est courant de dire en plaisant que "Le chef a toujours raison..." !.... Je crains que ce soit le cas.. N'en déplaise à tous ceux qui se refusent à voir la réalité en face !... Et si par chance nous n'y sommes pas encore tout à fait, cela ne saura tarder si rien de sérieux n'est fait.

Surtout que l'on n'en fasse pas porter la responsabilité à nos Soldats : quand on sait avec quoi et dans quelles conditions ils accomplissent leurs missions, ils ne méritent que notre plus profond respect.... Y compris notre Légion Etrangère qui ne ménage pas sa peine...

de par le dogme, il est interdit à tout musulman de faire la guerre à un autre musulman

De mémoire, je ne pense pas que Jésus ait demandé au premiers chrétiens de faire la guerre à d'autres chrétiens, ils ne s'en sont cependant pas privés.... il y a quelques siècles et bien plus près de nous en Irlande !....

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum