LES CAMPS PARACHUTISTES

pas de Drapeau

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

08022016

Message 

pas de Drapeau






Deux habitantes d'une copropriété de Cagnes-sur-Mer livrent une bataille contre leur syndic. Il veut qu'elles retirent le drapeau français de leur balcon, mais elles refusent obstinément.

Arlette et Anne-Marie vivent dans une résidence de Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes), à deux pas de la plage. La première habite au troisième étage, la seconde au quatrième. Les deux septuagénaires sont des voisines devenues amies. À la suite des attentats de novembre à Paris, leur fibre patriotique s'est réveillée et elles ont immédiatement suspendu à leur balcon un drapeau français. Un signe de "solidarité", a confié Anne-Marie, 72 ans, à France Bleu Azur. "Aussi joli bouquet de fleurs", a ajouté Arlette, 76 ans.

Mais ce n'est pas du tout l'avis de leur syndic de copropriété, J&E Noailly. Toutes deux ont reçu une lettre la semaine dernière leur enjoignant de retirer ce drapeau tricolore. La raison : il est interdit de "modifier l'aspect" de la façade. Scandalisée, Anne-Marie n'obtempérera pas : "Je suis française, ce sont nos couleurs, ma famille a été décimée en 1914 pour défendre notre liberté !"

"On va devoir s'écraser"

Écœurée, elle lance, toujours au micro de France Bleu Azur : "Ce n'est pas parce que deux mois sont passés qu'il faut tout oublier !" Anne-Marie a même décidé de passer à l'offensive en écrivant à Manuel Valls et en communiquant le courrier du syndic à la mairie de Cagnes-sur-Mer. Outrée, celle-ci va interpeller François Hollande à ce sujet. De son côté, Éric Noailly du syndicat de copropriété Noailly, contacté par Le Figaro, a estimé qu'il "était temps de revenir à la réalité", jugeant avoir été suffisamment souple et tolérant avec le règlement. Toutefois, face à l'ampleur que prend cette affaire, il regrette de devoir céder : "Il faut arrêter avec cette histoire qui prend des proportions énormes. On ne fait qu'observer le règlement".

En effet, la loi du 10 juillet 1965 interdit aux copropriétaires toute modification de l'aspect extérieur du bâtiment sans autorisation de l'assemblée générale des copropriétaires. "Mais on va devoir s'écraser, et si on a à nouveau un problème avec un autre drapeau, tant pis, on ne peut plus rien faire". C'est une victoire par K.O. pour Arlette et Anne-Marie. Le patron du syndic, Jacques Noailly, s'est désolidarisé de son collaborateur. "Je suis un ancien gendarme alors ce n'est pas moi qui vais dire qu'un drapeau français altère une façade. Nous sommes en France et ces personnes ont bien évidemment le droit de mettre un drapeau sur leur balcon", a-t-il réagi dans Nice-matin. (6Medias)

_________________
pour l'amour du Drapeau
avatar
opex

Messages : 324
Points : 3034
Date d'inscription : 17/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

pas de Drapeau :: Commentaires

Aucun commentaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum